Emblèmes, le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 26 mai 2016

Triumph

1885: Siegfried Bettmann fonde S. Bettmann & Co pour importer des bicyclettes d'Europe et les vendre à Coventry en Angleterre.
1897: La compagnie est renommée Triumph Cycle Co. Ltd.
Triumph_Cycle_Co.JPG

1887 : Moritz Schulte s'associe à Bettmann.
1894: Triumph produit ses premières bicyclettes.
1896: Citoyens allemands, Schulte et Bettmann ouvrent une filiale à Nuremberg Triumph-Werk-Nurnberg AG (TWN)
triumptwn.jpg

1902: Triumph commence la fabrication de motocyclettes. Le piston qui est au cœur des réalisations de Triumph est mis en valeur.
triumm1905.jpg

1903: TWN se mets à produire aussi des motocyclettes.

1903: Reginald Walter Maudslay crée la Standard Motor Company Limited à Coventry.
stand080.jpg

1918: Alfred John Dawson, manager chez Hillman et designer de la voiture Hillman Nine, crée Dawson Car Company.
dawson20.jpg

1921: Triumph rachète Dawson qui n'avait réussi à produire que 65 voitures.
1923: Triumph Motor Company présente son premier modèle de voiture. Triumph all over the world est sa devise.
trium300.jpg

1924: Standard change son logo et prend un étendard (standard) britannique comme emblème.
stand240.jpg

1929: TWN devient indépendante.
triumpw32.jpg

1929: John Paul Black prend la direction de Standard Motor Company et donne une nouvelle impulsion à la marque. Il vends ses moteurs à Swallow Sidecar.

1933: La nouvelle direction de Triumph Motor composée du lt-col C.V. Holbrook, de l'ingénieur Donald Healey et du styliste Walter Belgrove met en production berlines, torpédos et versions sportives à deux carburateurs.
1936: De plus en plus en difficulté à cause du krach de 1929 à Wall Street, Triumph doit se séparer définitivement de sa branche motocyclette vendue à Jack Sangster déjà propriétaire de la firme Ariel qui la transforme en Triumph Engineering Co Ltd.
triumm08.jpg
La ligature rh va être la caractéristique du logo des motos Triumph anglaises comme la barre supérieure du T allongée va être celle des motos Triumph allemandes.

1939: Thomas William Wards Ltd, l'entreprise créée par un ferrailleur spécialisé dans la démolition de navires décédé en 1926, rachète Triumph Motor Company.

1940: L'usine de Coventry est détruite par l'aviation allemande.

1942: Une toute nouvelle usine pour les motos est construite à Meriden. De nombreux jeunes américains découvrent ces motos légères et performantes. Triumph Engineering crée donc deux compagnies aux USA, vers lesquelles 75 % de la production seront expédiés.

1945: La marque automobile Triumph est revendue à sir John Black, directeur des automobiles Standard. Sir John s'en sert pour concurrencer Jaguar (ex Standard-Swallow) à qui il vendait des moteurs depuis les années trente.
triumph1950.jpg

1949: Pour assurer la pérennité de Triumph (moto et vélo), cette dernière est englobée dans le puissant groupe Birmingham Small Arms Company Limited (BSA), qui comprend alors des firmes telles que Sunbeam, Daimler, la production d'armes, des machines outils et d'acier.
bsa19490.jpg

1956: Max Grundig reprends TWN pour la regrouper avec sa marque Adler. C'est la fin des marques allemandes de motos Triumph et TWN.
TWN.JPG

1959: Standard Motor Co et sa filiale Triumph Motor Co changent leur nom en Standard-Triumph International.
STANDARD-TRIUMPH-02.jpg

1961: Leyland Motors rachète Standard Triumph.

1963: La nouvelle direction supprime la marque Standard.

1972: Faillite du groupe BSA. Dennis Poore, le président de Norton-Villiers (une filiale de Manganese Bronze Holdings) est induit par le gouvernement britannique pour prendre le contrôle de BSA / Triumph.
bsa19682.jpg

1973: Fusion de Norton-Villiers et de BSA / Triumph en Norton-Villiers-Triumph (NVT).
norton_triumph.jpg

1975: L'usine de Meriden est occupée par ses ouvriers qui finiront par obtenir de créer une coopérative Meriden Motorcycle Co-operative.

1978: Triumph change de nouveau de logo. La couronne de laurier accompagnait le général romain qui méritait un triomphe. Elle devient l'emblème de la marque mais peu de temps avant sa chute.
Logo_Triumph.png

1980 : Fermeture de l'usine de Meriden.
1983 : Triumph Engineering Co Ltd est racheté par John Bloor, un homme d'affaires qui a fait fortune dans l'immobilier.

1984: Fin de la marque automobile Triumph.

1986: British Leyland prends le nom de Rover Group.

1990: Triumph Motorcycles Ltd est fondée par John Bloor. La production de motos se fait dans la très moderne usine d'Hinckley, dans le Leicestershire.
New-Triumph-Triangle-Logo.png 1994: BMW achète Rover.
2000: BMW refuse de vendre le nom Triumph lors du rachat de MG Rover par le groupe Phoenix, ce qui permet d'espérer qu'un modèle sportif portant ce nom puisse à nouveau voir le jour dans le futur.

jeudi 14 janvier 2016

Les drapeaux rouge-jaune-vert

Le premier drapeau rouge-jaune-vert connu est celui de la Bolivie. Il fut adopté en 1826.
bo_1826.gif

Il fut modifié en 1851 pour prendre son arrangement actuel.
bo.gif

L’Éthiopie en 1897 commença à utiliser le même emblème.
et-rev.gif

En 1919, la Lituanie adopte les couleurs populaires du costume traditionnel lituanien.
lt.gif

En 1941 redevenant indépendante de l'occupation italienne, pour éviter la confusion, l’Éthiopie inversa ses couleurs et ajouta l'impérial lion conquérant de Juda.
et-li_cr.gif

1943: L'état indépendant de Birmanie (japonese puppet state) prends les trois couleurs.
mm_bia.gif

En 1957, le Ghana fut le premier des états africains à se déclarer indépendant. Il prends les couleurs rouge, jaune, vert en référence à l’Éthiopie, le seul des états africains qui soit indépendant. Il sera suivi par une douzaine d'état africains.
gh.gif

1957: Cameroun
cm-1960.gif

1958 Congo
cg_1959.gif

1958 Guinée
gn.gif

1958 République Centrafricaine
cf1.gif

1959 Dahomey
bj.gif

1959 Fédération du Mali qui regroupe Sénégal et Soudan
ml-1959.gif

1960 Sénégal
sn.gif

1961 Mali
ml.gif

1960 Togo
tg.gif

1960 Sud Kasai
cd-kasai.gif

1962 Rwanda
rw-1962.gif

1966: La Guyana se fait dessiner un drapeau par Whitney Smith.
gy.gif

1973 Grenade
gd.gif

1973 Guinée Bissau c'est l'indépendance des dernières colonies portugaises.
gw.gif

1975 Cap Vert
cv_1975.gif

1975 São Tome
st.gif

1984: Le Burkina-Faso change de nom et de drapeau.
bf.gif

1990: Idem pour le Zaïre
cd-zaire.gif

2010: Le Myanmar reprend l’emblème de la Birmanie japonaise de 1943.
mm.gif

mercredi 30 décembre 2015

Bénin

Le Bénin est un pays d'Afrique de l'ouest long de 670 km en partant de l'océan Atlantique en direction du nord. Sa largeur au niveau de la côte est de 125 km.
Sa capitale est Porto-Novo.
Son drapeau est constitué d'une laize verticale verte et de deux laizes horizontales jaune et rouge.
carte-afrique.gif

Le pays regroupe une partie sud de forets et une partie nord de savanes.
Le climat est tropical et chaud, humide dans le sud et semi-aride dans le nord.
La population est composée de 39% de fons, 15% d'adjas, 12% de yorubas. Il y a une quinzaine de groupes ethniques.
La langue officielle est le français.
Les religions sont 27% de catholiques, 24% de musulmans, 17% de vaudous et 10% de protestants.
La population est de 10 millions d'habitants.
43% de la population a moins de 15 ans.
La villes principale est Cotonou (700 000 h).
carte-benin.jpg

Histoire:
1415: Les Portugais débutent la recherche d'une voie maritime entre l'Europe et l'Inde pour l'approvisionnement en épices.
Ils cabotent le long des côtes africaines en une série d'expéditions. Ces expéditions créent des comptoirs dans les territoires visités.
Decouvertes_Ordre_du_Christ.png

1472: Les Portugais arrivent à Lagos (actuel Nigéria).
Le royaume dominant de la région est celui du Bénin.
benin_royaume.gif

Les Portugais donnent le nom de baie du Bénin à l'endroit.
1580: Les Portugais créent le port de Ouidah sur la côte entre les embouchures du Mono et de l'Ouémé.

Auparavant des populations d'origine Yorouba quittèrent Kétou pour s'établir à Tado, près du fleuve Mono.
Trois groupes s'y forment : Les Ewés qui se dirigent vers l'ouest (actuel Togo) et les Fons qui s'installent à l'est. Ceux qui restèrent à Tado se nomment les Ajas.
ewes_fons_territoires.jpg

1600: La ville d'Allada est fondée.
1625: Des guerres de succession conduisent à la formation de deux autres royaumes : Abomey et Hogbonou (Adjatché en yoruba, Porto Novo en portugais).
ewes_fons_migrations.jpg

1685: Akaba, considéré comme 4e roi dans les chronologies modernes, obtient la permission des chefs Gedevi, les souverains locaux, de s'installer sur le plateau d'Abomey. Akaba demande des terrains additionnels à un chef important nommé Dan (ou Dã), qui lui répond de façon sarcastique « Veux-tu t'établir jusque dans mon ventre ? ». Insulté, Akaba tue Dan et débute la construction de son palais à cet endroit. Le nom du royaume dériverait de cet incident : Dan, « chef », xo, « ventre », et mê, « à l'intérieur ».
1727: Agadja, fils d'Akaba, conquiert Allada et Ouidah. Ayant désormais un accès à la mer, il développe le commerce avec les Européens sans les intermédiaires de la côte.
vaudou.gif

La côte prends le nom de Côte des Esclaves, comme il existe une Côte de l'Or et une Côte d'Ivoire.
Le royaume de Dahomey devient une puissance majeure dans la traite des esclaves, ceux-ci étant fournis grâce à des raids dans les régions voisines.
1848: La France abolit l'esclavage dans toutes ses colonies
1860: Fin du commerce des esclaves au Dahomey.
1863: Le roi de Porto-Novo demande la protection de la France
1868: Glèlè cède Cotonou à la France.
carte_presence_1870.gif

1885: La Conférence de Berlin permet aux pays européens de poser les règles de partage de l'Afrique: Toute puissance européenne installée sur la côte peut étendre sa domination vers l'intérieur jusqu'à rencontrer une « sphère d'influence » voisine.
1886: Les possessions françaises (Ouidah, Grand-Popo, Porto-Novo et Cotonou) prennent le nom d'Etablissements français du golfe de Bénin, rattachés à la colonie du Sénégal.
benin_1894.JPG

1890: Béhanzin attaque les Français.
1894: Béhanzin est déporté à la Martinique. Création de la Colonie du Dahomey et dépendances.
1897: Signature d'un accord germano-français sur la frontière entre Togo et Dahomey.
1899: Le Soudan français donne 11 de ses provinces du sud à la Guinée française, la Côte d'Ivoire et au Dahomey.
1904: Intégration dans l'Afrique-Occidentale française.
carte_presence_1914.gif

1960: Indépendance de la République du Dahomey. Le drapeau prends les couleurs rouge, jaune et vert de l'Ethiopie, seul état africain indépendant.
drapeaux_afrique.png

1975: Mathieu Kérékou renomme le pays République Populaire du Bénin. Le drapeau choisi est un drapeau vert plain avec une étoile rouge en canton.
Flag_of_Benin__1975-1990_.png

1990: Après la chute du mur de Berlin, la république du Bénin revient à l'ancien drapeau. Kérékou cède son poste à Nicéphore Soglo.

samedi 28 novembre 2015

Le drapeau chinois: Wǔxīng hóngqí

Le drapeau de la République populaire de Chine est appelé 五星红旗 (Wǔxīng hóngqí, le drapeau rouge aux cinq étoiles). Un champ rouge et cinq étoiles à cinq branches dorées dans son canton. Le dessin comporte une grande étoile entourée de quatre plus petites disposées en arc de cercle et orientées vers la plus grande. Le rouge représente la révolution, les cinq étoiles et leur relation représentent l'unité du peuple chinois sous la direction du Parti communiste chinois.Les 5 étoiles représentent le Parti Communiste Chinois, grand sauveur du peuple chinois, pour la grande étoile. Les quatre petites étoiles proviennent de l'article « La dictature démocratique du peuple », écrit par Mao Zedong, qui définit le peuple chinois comme la réunion de quatre classes sociales: les travailleurs prolétaires ; les paysans ; la petite bourgeoisie: commerçants, marchands ; les capitalistes patriotes: lettrés.
cn.gif

Il a été créé en 1949 peu après l'arrivée au pouvoir des communistes, à la suite de la guerre civile chinoise. Le champ rouge était déjà un des symboles présent sur le drapeau du Parti communiste chinois de 1932.
cn-sovrp.gif

Celui ci le tenait du drapeau de l'URSS.
su.gif

Qui le tenait du drapeau des révolutionnaires bolchéviques.
agitprop.gif

Qui le portaient en commémoration des événements de la Commune de Paris de 1871
commune1871.png

Qui le tenait en souvenir des événements du 17 juillet 1791, quand le maire de Paris le fit agiter pour signifier la dissolution de la manifestation ayant lieu au Champs de Mars. Devant le refus des manifestants, la Garde Nationale tira et tua 50 personnes. Le drapeau rouge "trempé dans le sang des martyrs" devint le symbole de la révolution par inversion, passant du camp des tueurs au camp des tués.

Le drapeau rouge aurait pu devenir l'emblème officiel de la France en 1948 si Lamartine n'avait pas plaidé pour le drapeau tricolore.
lamartine.gif

dimanche 15 novembre 2015

Hinomaru

Le drapeau du Japon est un drapeau blanc avec un grand disque rouge en son centre. C'est le drapeau civil, le drapeau d'État, le pavillon marchand et le pavillon d'État du Japon. Il est connu sous le nom de Hinomaru (日の丸の旗, hi no maru no hata, « drapeau au disque solaire »), ou plus officiellement sous le nom de Nisshōki (日章旗?, étendard japonais) en japonais.
jp.gif

Une légende dit que son origine remonterait à la période où les Mongols ont menacé d'envahir le Japon au XIIIe siècle, et où le prêtre bouddhiste Nichiren est supposé avoir offert un disque solaire à l'Empereur du Japon, considéré comme le descendant d'Amaterasu la déesse shinto du soleil. On ne sait pas de quand datent les premiers usages de ce symbole, mais il apparaît dans les peintures des batailles des XVe et XVIe siècles, et il est utilisé par les shogun au XVIIe siècle, sur leurs navires. Depuis la restauration Meiji, en 1868, il est considéré comme le drapeau national du Japon.
Atakebune1580.jpg

Le soleil levant semble avoir une signification symbolique remontant au début du VIIe siècle (le Japon étant à l'est de la Chine et le soleil se lèvant à l'est). En 607, une correspondance d'un officiel qui commence par « de l'empereur du soleil levant » a été envoyée à l'Empereur chinois Sui Yangdi. Le Japon est souvent appelé « le pays du soleil levant ».

En 1870, après la Restauration de Meiji, les forces militaires utilisent un pavillon composé du disque solaire augmenté de 16 rayons rouges.
Le disque sur l'étendard de l'Armée impériale japonaise est centré.
War_flag.png

Le disque sur le pavillon de la Marine impériale japonaise est décentré vers la hampe.
Naval_Ensign.png

lundi 9 novembre 2015

Nissan

1911: L'entreprise Kaishinsha (voiture du futur) est créée à Tokyo par Masujiro Hashimoto, un Japonais ayant fait des études et travaillé aux États-Unis, soutenu par trois investisseurs, Kenjiro Den, Rokuro Aoyama et Meitaro Takeuchi. Elle se lance dans la fabrication d'automobiles.
1912: Le premier prototype est créé. Il prends le nom de DAT un acronyme formé avec les initiales des noms des sponsors. En japonais, DAT (prononcer 'datto') signifie 'bondissant en avant à la vitesse de la lumière'.
1914: La première automobile commercialisée sort des ateliers, la DAT1 qui possède un moteur V-2 d'une puissance de dix chevaux et qui peux atteindre la vitesse maximale de 32 km/h. La société est renommée Kawaishinsha Motor Car Co
dat.gif

1919: Kubota , un fabricant de tracteurs, forme une filiale pour construire des automobiles qu'il nomme Jitsuyo Jidosha Seizo, basée à Osaka.
1921: Jitsuyo lance la Lila, une petite voiture traditionnelle de 1,2 litre de cylindrée.
lilalogo.jpg

1925: Kawaishinsha est réorganisé en DAT Automobile Co., Ltd.. DAT utilise le slogan « Durable, Attractive and Trustworthy » ( Résistante, attrayante et digne de confiance).
1926: DAT et Jitsuhio fusionnent, et forment la DAT Jidosha Seizo Co. Ils s'installent à Osaka. Leurs activités automobiles respectives ayant été des échecs, ils décident de se spécialiser dans la fabrication de camions.
datcarslogo2.jpg

1928: Yoshisuke Aikawa crée une société de holding, la Nippon Sangyo (littéralement Industrie du Japon, en abrégé Ni-San).
nippon-sangyo1.jpg

1931: Nippon Sangyo contrôle des fonderies et des vendeurs d'automobile, mais pas de constructeur d'automobile. Aikawa Yoshisuke prends des parts de DAT Motors . La société devient une filiale de Tobata Imono Co et se lance dans la production d'un dérivé de l'Austin Seven britannique. Cette nouvelle voitures de petite cylindrée, prends la marque DATSON (littéralement en anglais fils de DAT).
datson1931.jpg.gif

1932:Construction d'une nouvelle usine à Yokohama. Son signifiant 'perte' en japonais, le nom de la marque change en DATSUN. Le logo de la marque est créée par Yoshizaki Ryouzou et Tanaka Tsunesaburou. Ils s'inspirent de l'exemple Chevrolet. Le disque rouge sur fond blanc représente Hinomaru le soleil levant présent sur le drapeau national du Japon. La bande bleue cobalt représente le ciel.
datsun1931.jpg

1933: Tobata Imono Co et Nihon Sangyo Co créent une filiale commune, la Jidosha-Seizo Kabushika Kaisha (KK, signifie Compagnie Limitée), pour fabriquer les Datsun. La production de camions DAT est séparée et fusionnée avec Ishikawajima et TGE, la nouvelle société s'appelant Tokyo Jidosha Kogyo. Elle deviendra Isuzu.
1934: Nihon Sangyo Co reprend la totalité de l'entreprise et la rebaptise Nissan Motor Co Ltd. La marque Nissan est créée.
niss5000.jpg

1940: Nippon Sangyo, devient un grand Zaibatsu (combiné) intégrant Tobata Casting et Hitachi. Il se compose de 74 firmes et devient le 4e combiné par la taille du Japon.
1945: Le combiné est démantelé
1947: La production des Datsun peut reprendre, toujours avec des véhicules britanniques sous licence. Fuji Sangyo décide de développer une voiture électrique: la Tama (esprit)
1952: La Tama Motors Company est formée par Fuji.
1955: Tama est renommé Prince Motor Company
prince52.jpg



1959: La Datsun Bluebird est lancée au Japon, le succès est immédiat et ce modèle restera un modèle phare de la marque.
1966: Nissan rachète Prince Motor Co et acquiert ainsi un personnel hautement qualifié et la renommée des modèles Skyline et Gloria.
1973: La Nissan Sunny connait un grand succès aux États-Unis grâce à sa faible consommation dans un contexte de flambée du cours du pétrole.
datsun_1973.jpg

1981: Nissan prend la décision d'abandonner complètement, et en particulier aux États-Unis, la marque Datsun, jugée trop anglo-saxonne, et de se concentrer sur la marque Nissan.
1984: Nissan ouvre son usine de Sunderland au Royaume-Uni. Nismo (Nissan Motorsport), la branche de sports mécaniques de Nissan, participe au Championnat du monde des voitures de sport.
nissan1989.jpg

1989: En réaction à la création de la marque Lexus par Toyota, Nissan crée à son tour une marque de prestige pour le marché nord-américain, Infiniti, destinée à compléter la marque Nissan sur le segment haut de gamme et à concurrencer les produits allemands aux États-Unis.
Dans les années 1990, l'entreprise prend du retard dans le développement de ses nouveaux produits, l'identité de ses produits apparaît floue. Nissan ne réalise qu'une seule année bénéficiaire dans la décennie, en 1996. Les années suivantes se soldent par des pertes de plus en plus importantes et un endettement massif.
Le logo se simplifie: le disque laisse la place au cercle.
Nissan_2002.png

1999: Nissan est au bord de la faillite, une alliance avec Renault, second constructeur français, est conclue. Renault prend 44 % du capital du japonais. A cette occasion, Louis Schweitzer fait appel à Carlos Ghosn, pour lui confier la direction de Nissan. Ce dernier devient le premier étranger à diriger un constructeur automobile japonais. Devenu PDG de Nissan, Carlos Ghosn entreprend le redressement de l'entreprise, avec le plan N-R-P, pour Nissan-Revival-Plan. En pratiquant une politique drastique de réduction des coûts, notamment par la suppression de 21 000 emplois, et en tirant parti des synergies avec son nouvel actionnaire, Nissan redevient une entreprise compétitive au niveau mondial. L'Alliance Renault-Nissan est actuellement le quatrième groupe automobile du monde.
renault-nissan.jpg

2013: Nissan relance la marque Datsun en Inde avec la Datsun GO7 , présentant le premier modèle de la marque Low cost, une berline cinq portes sur base de Lada, qui sera ensuite diffusée en Indonésie et en Russie. Datsun sera la marque à bas coût de Nissan comme Dacia l'est pour Renault, les quatre marques faisant partie avec Lada de l'alliance Renault-Nissan, les modèles Lada, Dacia et Datsun auront des plateformes communes.
datsun2012.jpg

vendredi 25 septembre 2015

American Motors Corporation

1878: Gormully & Jeffery fabrique de bicyclettes, est fondée à Chicago par Thomas Buckland Jeffery et R. Phillip Gormully. Elle construit des cycles sous le nom de marque de Rambler (flâneur). C'était la deuxième plus grande fabrique de bicyclettes des Etats Unis.
rambler-bicycle.jpg

1897: Thomas Jeffery construit sa première voiture qu'il nomme Rambler.
rambl1900.jpg

1900: American Bicycle Company achète Gormully & Jeffery.
1902: Avec l'argent de la vente, Jeffery achète une usine à Kenosha, Wisconsin et crée la Thomas B. Jeffery Company Les voitures seront de marques Rambler ou Jeffery.
jeffery.jpg

1909: Roy Chapin,un ancien cadre de Oldsmobile, John Lowthian Hudson, propriétaire de magasins et fournisseur du capital et 6 autres associés créent la Hudson Motor Car Company à Detroit.
L'emblème consiste en un triangle pointe en bas incluant le nom de la société.
hudsn1900.jpg

1916: Charles Williams Nash, un ancien cadre de General Motors, achète la Thomas B. Jeffery Company et la transforme en Nash Motor Corporation.
nash1921.jpg

1919: LaFayette Motors Corporation est créée à Indiniapolis pour construire de grosses voitures de luxe.
lafaye1920.jpg

1921: Charles Nash achète une majorité des actions de LaFayette et en devient le président.
1924: Nash absorbe LaFayette. La production continue à Milwaukee jusqu'en 1941. Le logo devient un camée du Marquis de La Fayette.
laFayette.gif

1937: Avant sa retraite, Charlie Nash demande à George W. Mason, président de Kelvinator, de le remplacer. Ce dernier accepte à la condition que Nash Motors devienne actionnaire majoritaire de son entreprise. Kelvinator est alors un fabricant de réfrigérateurs de haute de gamme et d'électroménagers et la fusion est la plus importante de l'époque pour deux compagnies n'œuvrant pas dans le même domaine. La nouvelle compagnie se nomme Nash-Kelvinator Corporation.
nash1937.jpg

1940: Hudson subit la mode des blasons.
hudson2.jpg

1945: Hudson change de logo. Le triangle est présent avec des meubles héraldiques à l'extérieur.
hudsn1945.jpg

1947: Nash suit aussi la mode des blasons.
nash_rambler.jpg

1950: George Mason, pressent que le marché de la petite voiture serait la meilleure chance d'augmenter sa clientèle et il demanda à ses concepteurs de créer la première auto compacte de l'après-guerre: la Rambler.
1951: Mason s'est associé avec Donald Healey, un enthousiaste des automobiles, pour créer la Nash Healey. Il s'agit de la première automobile sport construite depuis la Grande Dépression de 1929. Healy recevait les pièces de Nash qu'il montait en Angleterre sur son châssis, envoyait le tout en Italie à Pinin Farina pour recevoir la carrosserie et le produit final était retourné aux États-Unis.
nashhe1951.jpg

1954: Suite à l'acquisition de la Hudson Motor Car Company par Nash-Kelvinator Corporation, American Motors Corporation fut fondée par George W. Mason afin de concurrencer les trois grandes marques : General Motors, Ford et Chrysler.
amc1954.jpg

1958: Les emblèmes Nash et Hudson sont abandonnés en faveur du nom Rambler très populaire.
rambl1960.jpg

1967: Roy D. Chapin Jr., le fils du fondateur de la compagnie Hudson, devient le nouveau président et directeur général. Il vend Kelvinator.
1968: Achat de Kaiser-Jeep Corporation (précédemment Willys-Overland) ce qui ajouta les fameux camions légers et tout-terrains Jeep à l'offre de la compagnie.
1970: AMC se lançe dans la production de voitures économiques à bon prix comme la Gremlin, la Pacer, la Hornet, la Spirit, la Concord et la Eagle. Ces voitures sont malheureusement peu fiables et de piètre qualité à part peut-être la Eagle. Le logo change et ressemble à un drapeau qui reprends les couleurs bleu, blanc et rouge des Etats Unis.
amc1970.jpg

1979: Renault vient en aide à AMC en faisant l'acquisition de 5% de ses actions. AMC doit en contre partie produire des modèles Renault en Amérique du Nord.
1987: Les problèmes financiers des deux compagnies forcent Renault de se dissocier de AMC qui est vendue à Chrysler pour former la division Jeep/Eagle qui produisit uniquement ces deux marques.

mardi 8 septembre 2015

Croix de St Georges

Georges de Lydda naît en Cappadoce, dans une famille chrétienne. Militaire, il devient officier dans l'armée romaine ; il est élevé par l'empereur Dioclétien aux premiers grades de l'armée.
Un jour il traverse la ville de Silène dans la province romaine de Libye, sur son cheval blanc. La cité est terrorisée par un redoutable dragon qui dévore tous les animaux de la contrée et exige des habitants un tribut quotidien de deux jeunes gens tirés au sort. Georges arrive le jour où le sort tombe sur la fille du roi, au moment où celle-ci va être victime du monstre. Georges engage avec le dragon un combat acharné ; avec l'aide du Christ3, et après un signe de croix, il le transperce de sa lance. La princesse est délivrée et le dragon la suit comme un chien fidèle jusqu'à la cité. Les habitants de la ville ayant accepté de se convertir au christianisme et de recevoir le baptême, Georges tue le dragon d'un coup de cimeterre car il les effrayait toujours, puis le cadavre de la bête est traîné hors des murs de la ville tiré par quatre bœufs.
Après la publication des édits de Dioclétien contre les chrétiens, Georges est emprisonné. Sa foi ne pouvant être ébranlée, il y subit un martyre effroyable : livré à de nombreux supplices, il survit miraculeusement et finit par être décapité le 23 avril 303.
Les circonstances exceptionnelles de sa mort l'on fait appeler par les chrétiens d'orient "le grand martyr". Son culte s'est très rapidement développé. Les croisades contribuèrent à donner au culte de saint Georges un grand éclat, notamment parmi les chevaliers français et anglais. Il était légitime que les cavaliers le choisissent comme saint protecteur. Il est représenté dans son iconographie avec un drapeau blanc à croix rouge.
georges.jpg

Une de ses premières apparitions post-mortem fut en juin 1063 à la bataille de Cerami, après que les Normands eurent entamé la libération de la Sicile (occupée par les Musulmans depuis deux siècles). Dans cet affrontement au nord-est de l'île, les Chrétiens remportèrent une victoire retentissante : selon le chroniqueur Geoffroi Malaterra, ils auraient été galvanisés par un mystérieux cavalier blanc armé d'une lance dont l'extrémité portait un pennon blanc avec une croix.
Lors du siège d'Antioche contre les infidèles en 1098, saint Georges donna la victoire aux Chrétiens en leur apparaissant en vision à la tête d'une armée céleste montée sur des chevaux blancs et portant des bannières blanches.

D'après la légende, le roi Pierre Ier d'Aragon vainquit les Maures lors de la bataille d'Alcoraz en 1096. Il expliqua cette victoire sur les quatre rois arabes tués sur le champ de bataille, par le concours providentiel de saint Georges.
La Sardaigne, territoire concédée en zone inféodée depuis 1297 par le pape Boniface VIII portera les emblèmes tirés de ce fait d'arme: un drapeau blanc à croix rouge accompagnée de 4 têtes maures.
it_cerd1.gif

Au XIIe siècle, l'Aragon passa à la Maison des comtes de Barcelone, Raimond-Bérenger IV et son fils Alphonse II, qui imposèrent leur blason aux quatre pals. Ce dernier blason resterait l'emblème dynastique de l'Aragon, en plus de la croix rouge qui se maintiendrait comme emblème territorial de l'ancien royaume.
Le drapeau de Barcelone associe ces deux emblèmes:
es-b-bcn.gif

Le vexillum beati Georgii (drapeau de saint Georges) est mentionné pour la première fois dans les Annales Januenses de 1198 (Chroniques de Gênes) : il s'agit d'un drapeau rouge portant l'image de saint Georges à cheval abattant un dragon (cet étendard resterait le drapeau d'état jusqu'au début du XIIIe siècle). Une image en est donnée dans les Annales Januenses relatant la prise de la cité de Savone en 1227 : la bannière à quatre queues est placée devant les tentes des commandants génois. Le drapeau de la Communauté, c'est-à-dire la croix rouge sur fond blanc, est attesté pour la première fois le 28 septembre 1218 : appelé insignia cruxata comunis Janue (« l'enseigne à la croix de la Communauté de Gênes »), il flottait sur la cité de Vintimille qui s'était rendue à Gênes. Ces deux drapeaux furent également utilisés par la flotte : le vexillum beati Georgii est encore décrit en 1241 en tant que pavillon de guerre et enseigne de l'Amiral, tandis qu'en 1242 le signum Communis, c'est-à-dire le drapeau à la croix, était hissé sur les galères. Le vexillum beati Georgii serait le drapeau de l'Amiral jusqu'en 1282 au moins.
it-genoa.gif

La croix rouge sur fond blanc devient très populaire en Italie du Nord, utilisée entre autre par Milan et Bologne.
Nord-italia.jpg

La croix de saint Georges aurait été utilisée pour la première fois par les armées anglaises comme emblème en 1277 sous Édouard Ier pendant la guerre en Pays de Galles. Au XIVe siècle, l'archevêque Thomas de Canterbury écrit que lorsque le roi Édouard d'Angleterre fit le siège du château de Caerlaverock dans le Sud de l'Écosse en 1300, ses chevaliers portaient des bannières blanches à croix rouge. Le chroniqueur Jean Froissard rapporte en 1357 que les commandants anglais invoquaient souvent saint Georges pour appeler à l'aide ou comme cri de guerre.
emgann1.gif

La croix de St Georges est toujours l'emblème de l'Angleterre.
supanglais.jpg

Elle a servi de base pour la création de l'Union Jack en 1603.

Dernier pays à utiliser la croix rouge, la Géorgie dont le nom vient du terme persan « Gurji » du grec γεωργία (« geōrgia »), qui veut dire « agriculture » et non du nom de Georges de Lydda.
Le drapeau adopté en 2004 présente un champ blanc chargé d'une croix rouge cantonnée de quatre croisettes rouges. Il descend du drapeau de Sastavo attesté en 1350. Il a été choisi comme emblème en 2001 par le Mouvement démocrate de Mikheil Saakachvili, un parti d'opposition qui sera amené au pouvoir par la Révolution des Roses.
ge.gif

Le drapeau blanc à croix rouge est aussi utilisé pour symboliser l’Église en général. Il est utilisé par les peintres dans les représentations de la Résurrection.
Piero_della_francesca.jpg

ainsi que lors du Jugement Dernier.
20-jugement.png

dimanche 6 septembre 2015

Drapeaux scandinaves

Le Danemark fait remonter l'apparition de son drapeau en 1219. Il prit sa forme définitive avec la croix décalée vers la hampe en 1748.

En 1397, les trois États de Norvège, Danemark et Suède s’unirent sous un seul monarque dans le cadre de l’Union de Kalmar. Au cours du XVe siècle, les Suédois durent ensuite résister aux tentatives de centraliser l’autorité sous la couronne danoise, parfois jusqu’à prendre les armes. La Suède finit par quitter l’Union en 1521, lorsque Gustave Eriksson Vasa rétablit l’indépendance de la couronne suédoise avant d'accéder au trône deux ans plus tard sous le nom de Gustave Ier.
Les couleurs bleu et jaune sont utilisées pour représenter la Suède au moins depuis les armoiries du roi Magnus Erikson, roi de Suède, Norvège et Scanie en 1336, représentant trois couronnes d'or sur champs d'azur.
se-coa2.gif

La première description officielle du drapeau de la Suède est dans une lettre royale du 19 avril 1562. La croix représente le christianisme et le drapeau danois a servi de modèle.
Les couleurs du drapeau ont officiellement les références suivantes dans le Natural Color System: NCS 0580-Y10R pour le jaune et NCS 4055-R95B pour le bleu.
se.gif

En raison de l’alliance contractée par le royaume danois avec Napoléon, les puissances coalisées victorieuses cèdent la Norvège continentale à la Suède en 1814. En réaction, une Convention nationale se réunit et déclare l’indépendance du royaume de Norvège qui sera néanmoins en union personnelle avec le roi de Suède Charles XIII. Frederik Meltzer, un membre du Parlement norvégien, propose en 1821 de faire figurer sur le drapeau une croix chrétienne, suivant ainsi la tradition des autres pays nordiques. Le rouge, le blanc et le bleu furent choisis pour représenter la démocratie, étant donné que ces couleurs sont reprises dans les drapeaux d’autres nations libres (États-Unis, France, Royaume-Uni, Pays-Bas…).
Le rouge est de référence 032 U et le bleu 281 U dans le système Pantone (#ED2939 pour le rouge, #002664 pour le bleu).
no.gif

Peu après l'indépendance de la Finlande en 1917, s'est tenue une compétition pour le dessin du drapeau finlandais. Plusieurs propositions ont été soumises qui utilisaient le rouge et le jaune des armes de la Finlande, où le bleu et le blanc, symbolisent les lacs et la neige. C'est cette dernière proposition qui a été retenue avec la forme de la croix scandinave.
Le drapeau est surnommé Siniristilippu (Le Drapeau à la Croix Bleue). La teinte du bleu est le Pantone 294C (#003580).
fi.gif

Le pavillon civil de l'Islande a été officiellement adopté le 19 juin 1913, l'Islande restant un territoire du Danemark. Il est utilisé en mer depuis le 1er décembre 1918 lorsque l'Islande est devenu un royaume séparé. Comme les autres croix scandinaves, le dessin est fondé sur celui du drapeau du Danemark. (Il comporte aussi les mêmes couleurs, inversées, que le drapeau de la Norvège, avec qui elle a des forts liens ancestraux).
Le bleu est un Pantone 287 (#0048E0), le rouge un Pantone 1795 (#FF0F00).
is.gif

Le drapeau des iles Féroé a été créé en 1919 par trois étudiants féroïens à Copenhague. Il devient progressivement le drapeau habituel des îles, mais sans statut officiel. Lorsque l'armée allemande occupe le Danemark en avril 1940, les troupes britanniques occupent l'archipel et doivent pouvoir distinguer les navires féroïens des navires danois. Le 25 avril 1940, les autorités britanniques acceptent que le Merkið devienne le pavillon naval des Féroé. Une loi du 23 mars 1948 le reconnaît comme le drapeau national des îles Féroé.
fo.gif

Åland est un archipel finlandais autonome situé en mer Baltique, dont la langue officielle est le suédois.
Le drapeau, choisi en 1954 pour remplacer un tribande bleu-jaune-bleu utilisé avant le statut d'autonomie, met en valeur les liens étroits entretenus par l'archipel avec la Suède, et plus discrètement avec la Finlande. En effet, il est basé sur le drapeau de la Suède, formé par une croix scandinave or sur fond azur. Une deuxième croix rouge à l'intérieur de la croix or symbolise la Finlande. En effet, si aujourd'hui le bleu et le blanc sont largement considérées comme les couleurs nationales finlandaises, les premiers mouvement nationalistes utilisaient plutôt les couleurs du blason, un lion héraldique jaune sur fond rouge.
ax.gif

Le drapeau des Shetland a été dessiné par Roy Grönneberg et Bill Adams en 1969, pour marquer l'anniversaire des 500 ans de l'incorporation des Shetland à l'Écosse après son rachat à la Norvège. Les couleurs du drapeau sont identiques à celles du drapeau de l'Écosse, mais en forme de la croix scandinave. Après plusieurs tentatives infructueuses, y compris un plébiscite en 1985, le Lord Lyon l'a approuvé comme étant le drapeau officiel de Shetland, le 1er février 2005. Le drapeau a été officiellement adopté par le Shetland Islands Council (SIC) le 13 décembre 2006. Le drapeau des Shetland est très similaire au Hvítbláinn, le drapeau officieux de l'Islande, utilisé par les nationalistes de 1897 à 1915.
gb-she75.gif

De nombreux drapeaux de sous-entités régionales du nord de l'Europe portent la croix scandinave. Citons comme exemple le drapeau de la région française de Normandie. Pour se rattacher au monde scandinave, l'auteur Jean Adigard des Gautries a dessiné en 1937 un drapeau rouge orné d’une croix rouge bordée d’or, allongée au battant à la manière des drapeaux des nations scandinaves. Ce drapeau est celui du Mouvement Normand, non le drapeau officiel de la région.
fr_mnorm.gif

vendredi 4 septembre 2015

Dannebrog

Le Dannebrog (vêtement danois) est le surnom du drapeau du Danemark.

C'est un drapeau rouge avec une croix blanche étendue jusqu'aux bords ; la croix (croix scandinave, aussi intitulée Croix de saint Olaf) est décalée du côté de la lance. La teinte du drapeau national est le Pantone 186C (code HEX # E31836) et celle du pavillon national est le 194C (# AC0234). Le pavillon est donc plus foncé que le drapeau.
dk.gif

C'est le plus ancien des drapeaux nationaux toujours en activité si l'on en croit la légende qui veut que le drapeau soit apparu dans le ciel lors de la bataille de Lyndanisse, entre le roi du Danemark Valdemar le Victorieux et les Estoniens païens, le 15 juin 1219.
Danmarks_flag_1219_Lorentzen.jpg

Une autre légende, liée au surnom du drapeau, veut qu'à l'issue de cette bataille, la tunique blanche du roi Valdemar ait été entièrement rougie du sang de ses adversaires, à l'exception de l'emplacement de sa ceinture et de son baudrier.

Le document le plus ancien attestant l'usage d'une croix blanche sur fond rouge par un roi danois est le folio 55 de l'Armorial de Gelre datant de 1370-1386.
danemark_armorial_Gelre.jpg

On sait avec certitude que le Dannebrog est le pavillon des vaisseaux danois depuis les années 1580.

Un décret de 1630 permet de déduire que le pavillon à deux pointes était réservé à la flotte de guerre et qu'en 1635, il fut formellement interdit aux navires marchands de battre le pavillon à deux pointes.
Flag_of_Denmark.png

C'est en 1696 que furent prescrites les proportions du Dannebrog qui, dans l'ensemble, sont toujours en vigueur.

La bannière rouge chargée d'une croix d'argent est identique à la bannière que porte depuis 1130 l'Ordre des Hospitaliers de Saint Jean (Chevaliers de Malte) qui contrôlait la navigation en Méditerranée. Indépendamment, elle a été aussi adoptée au XIVe siècle par les Suisses et les Savoyards.
smom.gif

Pour différencier ces emblèmes, les Suisses ont alésé leur croix,
ch.gif

les Savoyards l'ont associé à un aigle, un liseré ou un champ bleu (royaume de Sardaigne),
it_cer-n.gif

les Chevaliers de Malte ont transformé leur croix en un modèle à 8 pointes
smom-gm.gif

et les Danois, par un règlement sur la navigation en 1748, ont décalé la croix vers la hampe (ou rempli le pavillon militaire entre les deux pointes).
dk.gif

Le Dannebrog a influencé un grand nombre de drapeaux de pays ou régions de Scandinavie.

jeudi 30 juillet 2015

Bologne

1176: La ligue lombarde est l'alliance des principales villes du nord de l'Italie: Crémone, Mantoue, Bergame, Brescia, Parme, Padoue, Milan, Vérone, Plaisance et Bologne contre l'empereur d"Allemagne Frédéric Ier Barberousse.
1220: Début du règne de l'empereur Frédéric II de Hohenstaffen. Les partisans de l'empereur sont appelés les gibelins. Les partisans du pape sont appelés les guelfes. Leur dispute marquera l'histoire de l'Italie du Nord jusqu"en 1280.
1249: Un drapeau blanc à croix rouge, symbole de la commune de Bologne, a été utilisé dans la bataille de Fossalta par les Guelfes bolognais contre les Gibelins de Modène et Crémone..
it-lom-m.gif

1259: La plus ancienne représentation de l'emblème de Bologne est dessinée en marge d'une section des statuts de la ville.
vessillo_bologna_1259.jpg

1266: Charles d'Anjou, comte de Provence, roi de Naples et de Sicile, allié du Pape, permet l'utilisation du chef d'Anjou: un lambel rouge sur fond bleu fleurdelissé pour distinguer le drapeau de la ville fidèle aux Guelfes.
capo_angio.png

1376: La peuple de Bologne, en réponse à l'appel de Florence appelant à la rébellion des villes soumises au Pape, se rebelle contre la domination papale et occupe le Palazzo del Podesta proclamant le gouvernement libre de la ville. Les Florentins envoient à Bologne, avec l'aide militaire, une bannière bleu avec l'inscription Libertas en or.
libertas.png

Suite à cela, la municipalité de Bologne a joint les deux emblèmes sur son gonfalon.
gonfalone_bologna.jpg

Au XVIe siècle, les armoiries se stabilisèrent avec une représentation en quarts: écartelé dans la 1ère et 4ème d'argent à la croix rouge au chef d'Anjou, dans le 2e et 3e d'azur au mot Libertas en lettres d'or ordonné en bande sont surmontées d'un lion, celui qu'Obizzo II d'Este a offert à la ville.
stemma_del_comune_di_bologna3.jpg

Le blason de Bologne se retrouve dans le logo du constructeur automobile OSCA. Les couleurs bleu et rouge se retrouvent dans le logo du constructeur automobile Maserati ainsi que dans le maillot du club de football de la ville, le Bologna Football Club 1909.
bologne.jpg

voir http://www.radiomarconi.com/marconi/carducci/evoluzione_dello_stemma_bologna.html

jeudi 23 juillet 2015

Lancia

1898: Vincenzo Lancia a 17 ans et commence à travailler chez le constructeur automobile Ceirano.
1901: Giovanni Agnelli achete la société Ceirano pour former Fiat, Vincenzo Lancia devient pilote d'essais.
1906 : Vincenzo Lancia, Claudio Fogolin et Davide Aupicci fondent la Lancia & C. Fabbrica Automobili à Turin, Italie. La nouvelle société loue les ateliers d'un autre constructeur automobile turinois, Itala. La fabrication ne débute réellement qu'en 1908. Le nom de code du véhicule est Tipo 51 mais il fut plus connu sous le label Alpha, première lettre de l'alphabet grec, habitude qui perdurera longtemps chez Lancia. Elle sera vendue à 108 exemplaires. Les premières voitures seront des 4 cylindres assez luxueuses, et performantes. Cette recherche conjointe du raffinement et du rendement déterminera l'éthique de la marque, lui faisant adopter des techniques "non conformistes" : moteurs en V, structure auto porteuse, suspensions indépendantes... avec un impressionnant palmarès en rallyes.
Lancia1907.png

1910: Lancia n'étant pas en concurrence directe avec Fiat, Vincenzo Lancia continue comme pilote officiel de la marque.
1911:Vincenzo Lancia confie au comte Carlo Biscaretti Ruffie - un passionné de voiture - la tâche d'étudier une marque capable de faire reconnaître le nom "Lancia" à première vue. Le comte dessina cinq modèles, dans lesquels Vincenzo choisi celui avec le nom, le drapeau et le volant.
Primo_marchio_Lancia.jpg.
Lancia1911.png

1912 : Lancia présente son premier camion militaire, le 1Z.
1913: La Theta est vendue à 1 700 exemplaires.

1929: Le volant et le drapeau sont dans un écu.
Lancia1929.png

1931: Pour contourner les taxes de 150 % appliquées en France sur les importations étrangères de produits industriel, la société Lancia Automobiles pour la fabrication des automobiles italiennes en France est créée.
1936: L'Aprilla est vendue à 28 000 exemplaire.
1937: Vincenzo Lancia meurt d'une crise cardiaque.

1955: Suitre au décès d"Alberto Ascari, le département courses de Lancia est démantelé. Toutes les voitures sont cédées à Ferrari.
1956 : La gestion de la société devient très délicate pour Mme Lancia. Le groupe Italcementi, l'un des premiers fabricants de ciment au monde, rachète Lancia.
1957: Le logo s'épure au niveau du volant.
Lancia1957.png

1963: L'Apia est vendue à 110 000 exemplaires.
1969 : Intégration de Lancia dans le groupe Fiat.
1974: Le logo reprends son apparence ancienne mais avec seulement les couleurs bleu et blanche.
Lancia1974.png

1980: Lancia lance des modèles emblématiques comme la Stratos ou la Beta, puis la Delta, qui deviendra surtout célèbre pour ses versions Integrale et leurs succès en championnat du monde des rallyes WRC (six titres entre 1987 et 1992).
À partir des années 1990, Lancia voit ses parts de marché s'écorner et sa gamme se réduire. Fiat en fait alors la marque luxueuse du groupe, la sportivité devenant l'apanage exclusif d'Alfa Romeo.
1995: Lancia retrouve un peu de sa splendeur d'antan et se voit confier le destin de la division Autobianchi. L'Y10 est vendue à 1 100 000 exemplaires.

2007: Le logo perd son drapeau.
Lancia2007.png

2010: Le Groupe Fiat décide de faire disparaître la marque Chrysler du marché européen (sauf en Grande-Bretagne où c'est la marque Lancia qui disparait au profit de Chrysler) en "rebadgeant" les modèles américains Chrysler en Lancia.

mardi 21 juillet 2015

Maison de Savoie

L'origine de la maison de Savoie remonte en 1032 lorsque la Savoie est intégrée avec le second royaume de Bourgogne, au Saint-Empire romain germanique.

La maison de Savoie est une dynastie européenne ayant porté les titres de comte de Savoie (1033), puis de duc de Savoie (1416), prince de Piémont, roi de Sicile (1713), roi de Sardaigne (1716) et roi d'Italie (1861).

L'origine de la famille est Humbert Ier de Savoie, dit « Humbert aux Blanches Mains » né entre 970 et 980 en Maurienne, et mort un 1er juillet, entre 1042 ou selon la tradition 1048.

Premières armes hypothétiques : d'or à l'aigle de sable, mais probablement portées par les Comtes de Savoie en tant que Vicaires Impériaux.
Savoie_Ancien.gif

A partir de Thomas Ier (1177 † 1233), les troupes savoyardes portent un drapeau rouge à croix blanche.
Pierre2savoie.jpg

En 1315, Amédée V de Savoie, comte de Savoie de 1285 à 1323, vint à l’aide des Chevaliers de Saint-Jean à l’île grecque de Rhodes et leur flotte combinée vainquit celle des Musulmans. Il obtient par ce fait, le droit de porter les armes de l'Ordre (de gueules à la croix d'argent) et il se les approprie définitivement en souvenir de ce glorieux évènement. Ces armes resteront définitivement associées dans la maison de Savoie.
Savoie.gif

En 1720, Victor-Amédée II, duc de Savoie devient roi de Sardaigne. La croix blanche sur fond rouge se situe dans le canton d'un pavillon bleu, pour se différencier des pavillons du Danemark et des Chevaliers de Saint-Jean basés à Malte.
it_cer-n.gif

Victor Emmanuel II, duc de Savoie et roi de Sardaigne devint roi d'Italie en 1861. Ses grandes armes présentent en leur cœur un blason aux couleurs de la Savoie: d'or à l'aigle de sable portant un écu de gueules à la croix d'argent.
victor-emmanuel.gif

C'est cet emblème qu'utilisa Edoardo Bianchi pour son entreprise de construction de bicyclette:
bianchi.jpg

mardi 14 juillet 2015

Kia

1944: Chul-Ho Kim crée une société pour fabriquer des composants pour bicyclettes: Kia. La première syllabe Ki signifie « se révéler au monde ». La seconde syllabe A est la première lettre du mot Asie. Donc, Kia signifie « l'Asie se révèle au monde ».

1952: Premier véhicule à deux roues le samcholli-ho.

1953: Le premier logo Kia a été conçu par le chevauchement d'une règle de construction triangulaire avec une roue dentée symbolisant l'industrie mécanique et un noyau benzénique symbolisant l'industrie chimique.
kia-1953.jpg

1961: Kia lance sa première motocyclette, la C-100 et trois mois plus tard le triporteur K-360.

1964: Un nouveau logo été créé pour commémorer les 20 ans de Kia. Il est basé sur les lettres de l'alphabet coréen qui forment le nom Kia: 기아.
kia-1964.jpg

1971: Kia se lance dans la fabrication d'automobiles sous la marque Asia Motors en assemblant la Fiat 124 sous licence pour le marché de la Corée du Sud.

1973: Kia réalise son premier moteur essence pour automobiles.

1974: Asia Motors devient Kia Motors Company et lance la première voiture de sa propre conception.

1986: Le logo change à nouveau. Le bras étendu du K majuscule symbolise un 'drapeau' en trois vagues, qui a la signification suivante:

  • premiere vague, Kia est une entreprise citoyenne responsable qui contribue au développement social basé sur la confiance et l'amitié ainsi que la coopération et la technologie.
  • deuxième, Kia est le fer de lance de l'avenir de l'industrie automobile tant dans la créativité et la diligence que dans la recherche et le développement.
  • troisième, Kia entre dans la compétition mondiale en tant que constructeur automobile avec un avenir brillant et prospère.

kia-1986.jpg

1994: Ce "brandmark" a été développé pour commémorer les 50 ans de Kia et le début véritable des exportations des modèles Sephia et Sportage développés indépendamment. La forme ovale douce et sophistiquée du logo représente la terre ou le marché mondial, montrant ainsi les opérations commerciales mondiales de Kia. A l'intérieur du logo, le mot «Kia» apparaît en caractères occidentaux, de la couleur rouge qui est associée avec le soleil et la passion, transmet le dynamisme et l'exaltation de l'esprit Kia.
kia-oval-logo-3.jpg

1997: Après une période faste qui lui permet une expansion rapide, Kia plonge dans une profonde crise qui touche tout le Sud-Est asiatique.



1998: Kia est déclarée en banqueroute et est rachetée par son principal concurrent, Hyundai Motor.

2006: Pour les véhicules produit sur le marché interne, un logo alternatif a été créé.
Kia-logo.jpg

samedi 30 mai 2015

Bohème

La Bohême (Čechy en tchèque, Böhmen en allemand) est une région historique d'Europe centrale, actuellement l'une des composantes de la République tchèque avec la Moravie et une petite fraction de la Silésie. Elle tire son nom des Celtes Boïens et du germanique heim (anc. fr. ham ou hameau).

En 1253, le roi Přemysl Otakar II devint roi unique des États tchèques et adopta comme blason celui qu’il utilisait depuis 1247 comme margrave de Moravie à savoir un lion d’argent sur fond de gueules (rouge) dont la particularité était de posséder deux queues. Cette double queue symbolisait le fait que son père Venceslas Ier régnait alors encore à ses côtés. Le lion de Bohème est depuis représenté d’argent sur son fond de gueules en armure dorée (par armure on comprend les dents et les griffes).

Blason_Boheme.png

Tout comme la Pologne voisine, les couleurs historiques du pays sont le rouge et le blanc.
cz-1918.gif

Avec la déclaration d'indépendance de la Tchécoslovaquie en octobre 1918, se pose la question des emblèmes nationaux à utiliser pour représenter la toute nouvelle république dans le monde. Le drapeau rouge et blanc de la Bohème est choisi mais remplacé en 1920 par celui avec un coin bleu. Le drapeau tchèque cesse d'être utilisé lors de l'occupation allemande : le protectorat de Bohême-Moravie (1939–1945) a choisi de ressusciter les couleurs de la Bohème.

Les couleurs blanche et rouge ont été utilisées du temps de l'appartenance à l'Empire austro-hongrois comme couleur représentant l'identité slave par des industriels (fabricant de cycles Slavia) ou associations sportives (Slavia de Pragues, fondé en 1892 comme club de cyclisme, puis pratiquant depuis 1896 le football.)
slavia_prague.png

mercredi 20 mai 2015

Maison de Poméranie

La Poméranie est une région côtière au sud de la mer Baltique, située entre les actuelles Allemagne et Pologne. Son emblème n'est pas le loulou, mais le griffon.

Le nom Poméranie apparut vers l'an mille vient du cachoube : Pòmòrskô et signifie : « au bord de la mer ».

A l'origine peuplée de slaves de langue cachoube, slovince... (langues du groupe léchitique comme le polonais), la région s'est germanisée à la suite de la Croisade du Nord menée par les Chevaliers Teutoniques.

Elle fut gouvernée par des ducs indépendants du XIe au XVIIe siècle de la maison de Poméranie ou de Greifen. Ce nom donné par les Allemands provient de leur emblème qui était un griffon. Le griffon est un animal imaginaire combinant l'aigle et le lion. Ces 2 animaux sont les plus fréquemment choisis comme emblème au Moyen-Age. Le griffon associe le courage et la force de l'un avec la ruse et la vigilance de l'autre.

Bogusław II de Poméranie le porta de 1177 à 1220.
Boguslawa_2.gif

Le griffon était représenté de couleur rouge sur fond blanc. Ses bec et griffes étaient de couleur jaune.
Pomeranie_2.jpg

Le représentant le plus connu de cette famille fut Erik Ier de Poméranie (1382 - 1459) qui fut roi de Norvège en 1389 (sous le nom d'Éric III), de Danemark (sous le nom d'Éric VII) et de Suède en 1396 (appelé Éric XIII). Erik Ier laissa son empreinte dans la ville de Malmö en Scanie (sud de la Suède)

Quatre régions administratives de l'Union européenne ont succédé à l'ancienne Poméranie (d'ouest en est) : en Allemagne : le land de Mecklembourg-Poméranie occidentale (capitale : Schwerin) mecklembourg-pomeranieocc.jpg en Pologne : la voïvodie de Poméranie occidentale (chef-lieu : Szczecin) pomeranie-occ.png la voïvodie de Poméranie (chef-lieu : Gdańsk) pomeranie-pol.png la voïvodie de Couïavie-Poméranie (chef-lieu : Bydgoszcz). couiavie-pomeranie.png

Le griffon est aussi l'emblème du mouvement de défense de la langue et culture cachoube.
kashoubes.jpg

mardi 19 mai 2015

Scanie

La Scanie (en suédois et danois Skåne) est une province historique de Suède, située à l'extrémité sud du pays. La Scanie est séparée du Danemark par le détroit de Sund. La Scanie faisait partie intégrante du Danemark jusqu'au traité de Roskilde de 1658. La ville principale est Malmö.

scanie.png Les armoiries de la Scanie ont été créées en 1660 suite à la mort du Roi Charles X Gustave de Suède, toutes les provinces du royaume devant envoyer une délégation solennelle pour les funérailles, il se trouve nécessaire pour l’ordonnancement du cortège que chacune soit précédée de ses armoiries. A cette époque, la Scanie n’ayant pas encore d’armoiries propres, on décide de lui en attribuer en hâte, et pour ce faire, il est simplement décidé d’utiliser des armes directement dérivées de celles de Malmö, ville principale de la province, en modifiant juste les couleurs. Du coup, la Scanie reprenait la tête de griffon, sur fond or cette fois, avec par voie de conséquence, modification de la couleur des attributs secondaires (pour que la couronne et autres attributs ne soient pas du même métal que le champ), donnant pour blasonnement : d’or, à la tête de griffon de gueules, langué et couronné d’azur.

En 1397, le Danemark, la Suède et la Norvège s'unissent dans l'union de Kalmar. Éric de Poméranie devenu roi, contribua fortement au développement de la ville de Malmö. Il créa la taxe de l'Öresund, renforça les défenses le long des côtes du détroit et en 1437, il donna à Malmö ses armoiries: d’argent, à la tête de griffon de gueules, langué et couronné d’or. Ces armoiries sont des dérivées des armes de la Maison de Poméranie d'où est issu le roi.

Malmo_fulla_vapen.png 

On retrouve la tête de griffon dans les logos des constructeurs automobiles Scania et Saab.

Le drapeau de la Scanie est une croix scandinave avec les couleurs de livrée du blason: jaune et rouge. Il a été créé dans les années proches de 1870.
Flag_of_Skane.png

dimanche 10 mai 2015

Drapeau olympique

Conçu en 1913 par Pierre de Coubertin, qui rénova les Jeux olympiques, il fut présenté officiellement au congrès olympique de Paris en juin 1914. Mais c’est seulement en 1920 aux Jeux d’Anvers qu’on le verra flotter pour la première fois, car à cause de la Première Guerre mondiale, les Jeux de 1916, prévus à Berlin, n’eurent pas lieu.

Le baron Pierre de Coubertin expliquait lui-même : « Le drapeau olympique, on le sait, est tout blanc avec, au centre, cinq anneaux enlacés : bleu, jaune, noir, vert, rouge ; l’anneau bleu en haut et à gauche à côté de la hampe. Ainsi dessiné, il est symbolique ; il représente les cinq parties du monde unies par l’Olympisme et ses cinq couleurs d’autre part reproduisent celles de tous les drapeaux nationaux qui flottent à travers l’univers de nos jours. »

oly_ioc.gif

Le thème des anneaux entrelacés tenait à cœur Pierre de Coubertin. C'est déjà cet emblème, anneau bleu et rouge sur fond blanc, qu'il avait choisit pour l'Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques (USFSA) qui organisait le sport français depuis 1887.

1912_jean_bouin.jpg

Le constructeur automobile allemand Auto-Union choisit un emblème à anneaux en 1932, année qui vit se dérouler les Jeux Olympiques à Berlin.

mardi 5 mai 2015

Wurtemberg

Le Wurtemberg est un ancien état du Sud-Ouest de l'Allemagne. Le nom de la dynastie et de l'État vient à l'origine d'une colline abrupte près de Stuttgart-Untertürkheim, siège du château, centre de la seigneurie en 1080 puis comté en 1143.

Armoiries_Wurtemberg.png

Le blason du comte de Wurtemberg est d'or à trois demi ramures de cerf de sable.
On trouve ces ramures de cerf dans les logos des constructeurs automobiles locaux: NSU et Porsche.

Autour de 1300, Stuttgart est devenue la résidence des comtes de Wurtemberg, qui en ont fait la capitale de leur territoire. Le Wurtemberg devint successivement un duché (1495), un électorat (1803) et un royaume (1806).

Blason_Royaume_de_Wurtemberg.png

Le roi associe aux ramures de cerf, les lions de Souabe.


de-wu-l.gif

Les couleurs du drapeau qui devait être jaune et noir, ne peuvent être choisies car ces couleurs sont aussi celles de l'Empereur d'Autriche. Des couleurs noir et rouge sont alors prises.

En 1918, un état de type républicain fut institué: l'État libre populaire de Wurtemberg (Freier Volksstaat Württemberg). Il prend comme emblème un écu associant les ramures de cerf du comté de Wurtemberg avec les couleurs du drapeau wurtembourgeois

Après la Deuxième guerre mondiale, la partie nord, sous zone d'occupation américaine, constitua un district de Wurtemberg-du-Nord qui fusionnera avec celui de Bade-du-Nord pour former le Land de Wurtemberg-Bade, de-wb948_.gif

La partie sud, sous zone d'occupation française, fusionnera avec la province prussienne de Hohenzollern pour constituer le Land de Wurtemberg-Hohenzollern. de-wh948_.gif

En 1952, les deux länders ont été fusionnés avec le länder de Bade pour créer le Bade-Wurtemberg. baden württemberg fahne baden wuerttemberg flag

Seuls les lions de Souabe restent sur le blason.