Emblèmes, le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 2 avril 2016

SAIC

1955: Fondation de la Shanghai Internal Combustion Engine Components Company qui trouve son origine dans les nombreux ateliers de réparation automobile de Shanghai qui se sont développés pendant et après la seconde guerre mondiale. Elle est la propriété des autorités municipales de Shanghai.

1958: Le premier modèle de l'usine d'assemblage de Shanghai est la Phoenix, une voiture destinée aux couches les plus aisées de la population chinoise.
Le logo se compose des lettres 上海 signifiant Shanghai.
shangai1955.jpg

1985: SAIC crée une coentreprise avec Volkswagen, la Shanghai Volkswagen Automotive Co pour la fabrication de la Volkswagen Santana.
shanghaivw.gif

1991: SAIC arrête la production des Shangaï.

1995: Prends le nom de Shanghai Automotive Industry Corp. (Group)
saic2000.jpg

1997: SAIC crée une coentreprise avec General Motors : Shanghai GM.
Shanghai_GM_logo.jpg
shanghaigm.gif

2002: SAIC et General Motors réitèrent en constituant SAIC-GM-Wuling (SGMW) avec Liuzhou Wuling Motors Co., Ltd.
Sgmw.jpg

Il commercialise des véhicules sous les marques Wuling, aux cinq diamants rouges en forme de W
Wuling_of_SAIC-GM-Wuling.png

et Baojun (Cheval Précieux).
Baojun.png

2004: Le groupe rachète SsangYong, un constructeur automobile coréen en difficulté. Ce rachat fut de courte durée, car SAIC revendra peu après ses parts à Mahindra.

2007:Rachat de Nanjing Automobile, le plus ancien constructeur automobile chinois.

2011: SAIC Motor Corporation Limited
SAIC_MOTOR_-_2011.png

lundi 9 novembre 2015

Nissan

1911: L'entreprise Kaishinsha (voiture du futur) est créée à Tokyo par Masujiro Hashimoto, un Japonais ayant fait des études et travaillé aux États-Unis, soutenu par trois investisseurs, Kenjiro Den, Rokuro Aoyama et Meitaro Takeuchi. Elle se lance dans la fabrication d'automobiles.
1912: Le premier prototype est créé. Il prends le nom de DAT un acronyme formé avec les initiales des noms des sponsors. En japonais, DAT (prononcer 'datto') signifie 'bondissant en avant à la vitesse de la lumière'.
1914: La première automobile commercialisée sort des ateliers, la DAT1 qui possède un moteur V-2 d'une puissance de dix chevaux et qui peux atteindre la vitesse maximale de 32 km/h. La société est renommée Kawaishinsha Motor Car Co
dat.gif

1919: Kubota , un fabricant de tracteurs, forme une filiale pour construire des automobiles qu'il nomme Jitsuyo Jidosha Seizo, basée à Osaka.
1921: Jitsuyo lance la Lila, une petite voiture traditionnelle de 1,2 litre de cylindrée.
lilalogo.jpg

1925: Kawaishinsha est réorganisé en DAT Automobile Co., Ltd.. DAT utilise le slogan « Durable, Attractive and Trustworthy » ( Résistante, attrayante et digne de confiance).
1926: DAT et Jitsuhio fusionnent, et forment la DAT Jidosha Seizo Co. Ils s'installent à Osaka. Leurs activités automobiles respectives ayant été des échecs, ils décident de se spécialiser dans la fabrication de camions.
datcarslogo2.jpg

1928: Yoshisuke Aikawa crée une société de holding, la Nippon Sangyo (littéralement Industrie du Japon, en abrégé Ni-San).
nippon-sangyo1.jpg

1931: Nippon Sangyo contrôle des fonderies et des vendeurs d'automobile, mais pas de constructeur d'automobile. Aikawa Yoshisuke prends des parts de DAT Motors . La société devient une filiale de Tobata Imono Co et se lance dans la production d'un dérivé de l'Austin Seven britannique. Cette nouvelle voitures de petite cylindrée, prends la marque DATSON (littéralement en anglais fils de DAT).
datson1931.jpg.gif

1932:Construction d'une nouvelle usine à Yokohama. Son signifiant 'perte' en japonais, le nom de la marque change en DATSUN. Le logo de la marque est créée par Yoshizaki Ryouzou et Tanaka Tsunesaburou. Ils s'inspirent de l'exemple Chevrolet. Le disque rouge sur fond blanc représente Hinomaru le soleil levant présent sur le drapeau national du Japon. La bande bleue cobalt représente le ciel.
datsun1931.jpg

1933: Tobata Imono Co et Nihon Sangyo Co créent une filiale commune, la Jidosha-Seizo Kabushika Kaisha (KK, signifie Compagnie Limitée), pour fabriquer les Datsun. La production de camions DAT est séparée et fusionnée avec Ishikawajima et TGE, la nouvelle société s'appelant Tokyo Jidosha Kogyo. Elle deviendra Isuzu.
1934: Nihon Sangyo Co reprend la totalité de l'entreprise et la rebaptise Nissan Motor Co Ltd. La marque Nissan est créée.
niss5000.jpg

1940: Nippon Sangyo, devient un grand Zaibatsu (combiné) intégrant Tobata Casting et Hitachi. Il se compose de 74 firmes et devient le 4e combiné par la taille du Japon.
1945: Le combiné est démantelé
1947: La production des Datsun peut reprendre, toujours avec des véhicules britanniques sous licence. Fuji Sangyo décide de développer une voiture électrique: la Tama (esprit)
1952: La Tama Motors Company est formée par Fuji.
1955: Tama est renommé Prince Motor Company
prince52.jpg



1959: La Datsun Bluebird est lancée au Japon, le succès est immédiat et ce modèle restera un modèle phare de la marque.
1966: Nissan rachète Prince Motor Co et acquiert ainsi un personnel hautement qualifié et la renommée des modèles Skyline et Gloria.
1973: La Nissan Sunny connait un grand succès aux États-Unis grâce à sa faible consommation dans un contexte de flambée du cours du pétrole.
datsun_1973.jpg

1981: Nissan prend la décision d'abandonner complètement, et en particulier aux États-Unis, la marque Datsun, jugée trop anglo-saxonne, et de se concentrer sur la marque Nissan.
1984: Nissan ouvre son usine de Sunderland au Royaume-Uni. Nismo (Nissan Motorsport), la branche de sports mécaniques de Nissan, participe au Championnat du monde des voitures de sport.
nissan1989.jpg

1989: En réaction à la création de la marque Lexus par Toyota, Nissan crée à son tour une marque de prestige pour le marché nord-américain, Infiniti, destinée à compléter la marque Nissan sur le segment haut de gamme et à concurrencer les produits allemands aux États-Unis.
Dans les années 1990, l'entreprise prend du retard dans le développement de ses nouveaux produits, l'identité de ses produits apparaît floue. Nissan ne réalise qu'une seule année bénéficiaire dans la décennie, en 1996. Les années suivantes se soldent par des pertes de plus en plus importantes et un endettement massif.
Le logo se simplifie: le disque laisse la place au cercle.
Nissan_2002.png

1999: Nissan est au bord de la faillite, une alliance avec Renault, second constructeur français, est conclue. Renault prend 44 % du capital du japonais. A cette occasion, Louis Schweitzer fait appel à Carlos Ghosn, pour lui confier la direction de Nissan. Ce dernier devient le premier étranger à diriger un constructeur automobile japonais. Devenu PDG de Nissan, Carlos Ghosn entreprend le redressement de l'entreprise, avec le plan N-R-P, pour Nissan-Revival-Plan. En pratiquant une politique drastique de réduction des coûts, notamment par la suppression de 21 000 emplois, et en tirant parti des synergies avec son nouvel actionnaire, Nissan redevient une entreprise compétitive au niveau mondial. L'Alliance Renault-Nissan est actuellement le quatrième groupe automobile du monde.
renault-nissan.jpg

2013: Nissan relance la marque Datsun en Inde avec la Datsun GO7 , présentant le premier modèle de la marque Low cost, une berline cinq portes sur base de Lada, qui sera ensuite diffusée en Indonésie et en Russie. Datsun sera la marque à bas coût de Nissan comme Dacia l'est pour Renault, les quatre marques faisant partie avec Lada de l'alliance Renault-Nissan, les modèles Lada, Dacia et Datsun auront des plateformes communes.
datsun2012.jpg

mercredi 14 octobre 2015

Dacia

1964: La Roumanie prend la décision de fabriquer ses propres voitures pour la population roumaine. Le choix est celui d'acheter une licence, économiquement plus intéressante et techniquement plus facile à mettre en place.
1966: Le contrat est signé avec Renault pour fabriquer une R8 sous le nom de Dacia 1100 par la Uzina de Autoturisme Pitești(Fabrique d'automobiles de Pitesti).. La Dacie est le nom romain de l'actuelle Roumanie.
1968: Le Logo d' UAP est un écu présentant un aigle perché sur une montagne à trois sommets. Il s'agit de la reprise des armoiries du județ d'Argeș, le département dont le chef-lieu est Pitești..
dacia1969.jpg

1978: Le logo d'UAP perd de ses couleurs.
dacia1978.jpg

1990: Ceaucescu tombe. La société se renomme Dacia. Le logo reprends le nom sur un écu.
dacia1984.jpg

1997: Le fonds du bouclier devient bleu.
dacia1980.jpg

1999: Renault rachète Dacia pour produire à moins cher.
2003: Le logo change avec la sortie de la Solenza. C'est toujours le nom sur un écu mais avec un semis de petits triangles. dacia2004.jpg

2008: Le logo tourne au décapsuleur à l'occasion de la sortie de la Sandero..
dacia2011.jpg

mardi 25 août 2015

Maxwell

1896: Edwin Ross Thomas de Buffalo, New York commence à vendre des kits de moteur à essence pour propulser d'ordinaires vélos.
erthomas.gif

1902: La ER Thomas Motor Company produit sa première voiture: un tonneau.
thomaf03.jpg

1904: Jonathan Dixon Maxwell, un ancien d'Oldsmobile s'associe avec Benjamin Briscoe pour créer le constructeur automobile Maxwell-Briscoe Company à Tarrytown, état de New York.
maxwe040.jpg

1908: Hugh Chalmers rachete les intérêts des ER Thomas Motor Company de la Thomas-Detroit, et la rebaptise la société Chalmers-Detroit.
chalmdet100.jpg

1909: Maxwell est le troisième plus grand fabricants d'automobiles au monde derrière Buick et Ford avec 9400 ventes.
maxwe101.jpg

1910: Benjamin Briscoe regroupe 11 constructeurs automobiles Maxwell, Stoddard-Dayton, Grabowsky Motor Vehicle Company, Briscoe Manufacturing, Courier Car Co, Columbia Automobile Company, Brush Motor Car Company, Alden Sampson Trucks, Gray Marine, and Providence Engineering Works, dans l'United States Motor Company.
U_S_Motor_Car_emblem.png

1911:Chalmers-Detroit devient Chalmers Motor Car Company
chalme24.jpg

1913: USCM est restructurée par Walter Flanders qui réorganise la compagnie sous le nom de Maxwell Motor Company, Inc.. et la fait venir à Detroit, état du Michigan.
maxwe140.jpg

1916: Maxwell choisit un logo dérivé de celui d'USMC.
maxwe160.jpg

1918: La ER Thomas Motor Company ferme définitivement.
1919: Le logo de Maxwell se modifie légèrement: dans l'écu les rayures blanches et rouges sont remplacées par des flèches.
maxwe191.jpg

1921: Après un passage chez Willys Overland, Walter P. Chrysler reprend la firme Maxwell Motor, qui est au bord de la faillite.
1922: Chrysler fusionne Chalmers Motor Car Company avec Maxwell.
1924: Il lance son premier modèle, la Chrysler Six. C'est le succès.
1925:W. Chrysler rachète les capitaux restants de la Maxwell Motor Corp. afin de créer la Chrysler Corporation.

lundi 17 août 2015

Pegaso

1941: En Espagne, après le cauchemar de la guerre civile, l’heure est à la reconstruction. Le gouvernement franquiste crée l’INI (Instituto Nacional de Industria) pour tenter de relancer et d’organiser l’industrie. Au programme de ce dernier figure la fondation d’une industrie automobile, c’est-à-dire la construction de véhicules industriels, camions et autocars.
1945: Ingénieur espagnol de talent, Wifredo Ricart quitte Milan, où il travaillait pour Alfa Romeo, et rentre au pays.
1946: Il crée le CETA (Centro de Estudios Tecnicos de Automocion), dont il prend la direction et dont l’objectif est de développer la production de camions et de fonder la société qui les construira. Ainsi naît l’ENASA (Empresa Nacional de Autocamiones SA), une entreprise nationale d’économie mixte. Hispano Suiza lui apporte son usine de La Sagrera, située à Barcelone, ses projets et ses licences de véhicules industriels. La production du Hispano-Suiza 66G en tant que Pegaso I de 7 tonnes de C.U est relancé. Le célèbre Pégase de la mythologie grecque est choisi pour sa rapidité et son agilité. Mais pour se démarquer de la Mobil Oil, le logo de la marque prive l’équidé de ses ailes, un comble pour un Pégase ! Non cabré (on devine pourquoi…) et inscrit dans le cercle d’une roue, le cheval effectue une figure de la célèbre école d’équitation de Vienne (école espagnole).
pegaso00.jpg

1952: Wifredo Ricart crée bientôt un département automobile pour construire une GT de prestige: la Pegaso Z-102. Fabriquées au compte-gouttes et à la main, souvent selon les souhaits de leurs clients fortunés, les Pegaso seront toutes uniques ou presque.
pegaso52.jpg
La même année la FADA (Fábrica de Artículos de Aluminio) est créée. Elle construit des petites camionnettes à trois roues.
fada.jpg

1955: Pegaso collabore étroitement avec Leyland Motor .
1957: La FADA se transforme en Sociedad Anonima Vehiculos Automoviles (SAVA) et construit des automobiles.
sava.jpg
On remarquera que l'emblème de SAVA a de fortes ressemblances avec celui utilisé par Hergé dans l'album de Tintin: Les cigares du Pharaon.
Logo_Les_Cigares_du_Pharaon.png

1961: Début de la production des bus et autocars Pegaso Monotral, basés sur la licence du constructeur italien Viberti.
1966: Pegaso prend le contrôle de la Sociedad Anonima Vehiculos Automoviles (SAVA) et l'absorbe en 1968.
1983: Pegaso rachète Seddon Atkinson à International Harvester pour une livre symbolique et se rapproche de DAF.
1990: INI vend l'ensemble ENASA-Pegaso à IVECO à la suite d'un appel d'offres international. ]
pegaso-iveco.jpg

mardi 11 août 2015

Magirus-Deutz

1864: Conrad Dietrich Magirus, commandant de la brigade de pompiers volontaires d'Ulm , crée une société pour la fabrication d'équipements contre l'incendie: Feuerwehr-Requisiten-Fabrik C. D. Magirus. La même année, l'ingénieur Nikolaus Otto s'associe avec le producteur d'huile Eugen Langen à Cologne pour créer l'usine de moteurs la plus ancienne au monde: NA Otto & Cie.
Le premier logo d'Otto est un écu à son nom.
otto.gif

1867: Otto produit un moteur atmosphérique à gaz, avec un cycle à très longue détente. C'est le prototype du futur moteur à quatre temps. Ils le vendent à près de cinq mille exemplaires. Son rendement est comparable à celui des meilleures machines à vapeur de l'époque.
1869: L'homme d'affaires de Hambourg Ludwig Août Roosen-Runge rejoint la société qui change de nom en Langen, Otto & Roosen et migre de Cologne à Deutz, sur l'autre rive du Rhin.
1871: Création du fabricant de plaques d'acier perforées de Cologne-Kalk Maschinenbauanstalt Humboldt AG
1872: Otto s'associe avec Gottlieb Daimler et Wilhelm Maybach pour fonder la Gasmotoren Fabrik Deutz AG (Fabrique de moteurs à gaz de Deutz).
1882: Gottlieb Daimler quitte Deutz AG, suivi par Wilhelm Maybach, pour créer un atelier de recherche indépendant à Stuttgart avec le montant du capital de ses parts de Deutz AG. Il fonde la société Daimler Motoren Gesellschaft en 1890 qui deviendra Mercedes-Benz en 1926.
1892: Magirus crée une voiture à cheval portant une grande échelle de 25 mètres de hauteur. L'ingénieur Wilhelm Seck créée à Oberursel dans la Hesse, Motorenfabrik Oberursel une usine qui construit également des moteurs aéronautiques et des moteurs de camions.
oberusel.jpg

1896: Humboldt commence à construire des locomotives.
Humboldt_15_1898.jpg

1903: Premier véhicule à moteur de lutte contre le feu créé par Magirus.
1906: Deutz embauche Bugatti et lance une tentative de production de masse d'automobile. Peter Klöckner fonde à Duisburg la société de négoce Klöckner & Co
1910: Magirus débute la construction de camions et d'autobus.
MAGIRUS__-_1923.jpg

1921: Fusion de Deutz avec Motorenfabrik Oberursel. Le nom devient Motorenfabrik Deutz AG.
1923: Peter Klöckner fusionne tous ses avoirs dans la sidérurgie dans Klöckner -Werke AG
klockner.jpg

1927: Lancement du MTH, premier tracteur agricole de la société Deutz.
deutz27.jpg

1929: Le logo Magirus devient une lettre M stylisée avec trois pointes qui représentent la cathédrale d'Ulm.
magiru30.jpg

1930: Fusion de Motorenfabrik Deutz AG avec Maschinenbauanstalt Humboldt AG. Le nom de la société est désormais Humboldt-Deutz.
1936: Humboldt-Deutz et Magirus fusionnent. La situation financière de Magirus était mauvaise malgré la qualité de ses produits.
1938: Fusion de Humboldt-Deutz avec la Klöckner-Werke AG pour devenir Klöckner-Humboldt-Deutz AG.
klocnerd1940.jpg

1939: Isselburger Hütte AG prends le contrôle de KHD.
Deutz AG est l'un des plus grands conglomérats du Reich et couvre tous les secteurs de l'industrie des moteurs : automobiles, camions, trains, navires, avions, tracteurs.
Son emblème principal est le M avec les flèches
khd1930.jpg

1949: La marque pour les camions, les engin-pompe et les autobus devient Magirus-Deutz.
1953: Les tracteurs Deutz utilisent un logo en losange rouge.
deutz530.jpg

1959: Reprise du fabricant de wagons et tramways Vereinigte Westdeutsche Waggonfabriken AG (Westwaggon).
westwagon.jpg

1962: Achat de Maschinenfabrik AG Fahr à Gottmadingen , un fabricant de machines agricoles. Le département tracteur deviendra Deutz-Fahr
deutz-fahr-_logo.jpg

1968: Reprise de Ködel & Böhm GmbH (Kola) à Lauingen. Magirus-Deutz est le plus importants constructeur de véhicules utilitaires d'Allemagne.
1972: Reprise de WEDAG. Le nom de la compagnie devient KHD Humboldt Wedag.
KHD_Humboldt_Wedag.png

1974: Fiat V.I. rachète 75 % du constructeur d'utilitaires Magirus-Deutz au groupe KHD.
1975: Création d'IVECO (Industrials VEhicules COrporation) qui regroupe les marques Fiat V.I., OM, Lancia V.I., UNIC et Magirus-Deutz.
iveco.png

1980: Klöckner-Humboldt-Deutz vends à FIAT les 20 % des actions de Magirus-Deutz qu'ils possèdent encore.
1983: Magirus-Deutz AG devient IVECO Magirus AG.
Iveco_Magirus_Logo.png

1994:IVECO créé une filiale Iveco EuroFire, spécialisée dans la construction de véhicules de lutte contre l'incendie.
1997: KHD devient Deutz AG et se concentre sur la fabrication de moteurs. Le département tracteur est vendu à l'italien SAME Deutz-Fahr.
2013: Les produits de protection incendie de la société IVECO prennent de nouveau le nom de marque Magirus et un nouveau logo.
magirus-logo.jpg

samedi 1 août 2015

IVECO

1847: Felice Grondona crée la Grondona, Miani et Zambelli qui deviendra A. Grondona, Comi & C. société qui construit des wagons pour le chemin de fer Milan-Monza.
1890: L'entrepreneur et politicien Giovanni Silvestri crée Miani e Silvestri. La société contruit des tramways, locomotives et du matériel roulant.
1893: Robert Züst, un ingénieur suisse, rachete la Güller & Croff , une société spécialisée dans l'ingénierie mécanique des machines de précision fondée en Intra, une frazione de la commune de Verbania au bord du lac Majeur, fondée en 1854.
1899: Création de la F.I.A.T.
Grondona est repris par Miani e Silvestri pour former la Società Anonima Officine Meccaniche (AOM), entreprise spécialisée dans le matériel ferroviaire.
om.jpg

1903 : Premier véhicules industriel le Fiat 24HP.
Création de la Züst ing. Roberto - Fabbrica Italiana di Automobili par les 5 fils de Roberto Züst.
zust.gif

1906: Zust ouvre une filiale à Brescia qui est appelée Brixia-Züst (Brixia étant le nom latin de Brescia) qui se spécialise dans la production de voitures plus économiques.
1912: Brixia-Züst connait des difficultés et est absorbée par sa société mère, ZÜST SpA.
1918: La société OM (Officine Meccaniche Fabbrica Bresciana Automobili) est créée de la fusion des sociétés AOM et Züst.
OM1.jpg

1925: Fiat rachète le constructeur S.P.A. (Società Piemontese Automobili) à la Famille Ansaldi
1929: Création du consortium Fiat V.I. (Fiat Veicoli Industriali) comprenant Fiat (secteur véhicules utilitaires) qui contrôle S.P.A. et Ceirano (SCAT-Ceirano).
1933: OM (Officine Meccaniche) est repris par Fiat et les usines de Brescia et Suzzara sont intégrées dans Fiat V.I.. La fabrication de voitures OM-Züst est abandonnée. OM se consacre aux camions civils, châssis pour autocars et au matériel ferroviaire.
1935: Fiat rachète 100 % de Ceirano et en confie la direction à OM. Les fabrications Ceirano sont arrêtées mais assure la fabrication des camions S.P.A.
1946: Fondation de Astra (Anonima Sarda Trasformazione Recupero Automezzi) producteur de camions spéciaux de chantier/carrière et militaires par la famille Bertuzzi di Piacenza..
astra.jpg

1947: S.P.A. assure la fabrication de tous les véhicules lourds de Fiat dans l'usine de Stura.
1949: Fiat-Simca rachète le constructeur français UNIC.
1952: Création de DINA SA au Mexique pour la fabrication locale des modèles Fiat 682N et 682T.
1961: 1er accord de coopération avec le carrossier tunisien STIA pour des châssis d’autobus.
1967: 2e accord avec le tunisien STIA pour l’assemblage local de camions Fiat V.I.
1966: Fiat V.I. absorbe sa filiale UNIC SA.
1969: Fiat rachète Lancia et la division Lancia Veicoli Industriali est intégrée dans Fiat Veicoli Industriali et devient Lancia Veicoli Speciali.
1973: Alfa Romeo cède 43 % du capital de F.N.M (Fabrique Nationale Motor)., sa filiale camion brésilienne à Fiat V.I.
FNM.png

1974: Fiat V.I. rachète 75 % du constructeur allemand Magirus-Deutz au groupe KHD, qui deviendra Deutz AG.
1975: Création d'IVECO (Industrials VEhicules COrporation) qui regroupe les marques Fiat V.I., OM, Lancia V.I., UNIC et Magirus-Deutz.

iveco.png

1976: Alfa Romeo est racheté par Fiat et F.N.M. devient à 100 % Fiat V.I.
1986: Iveco Ford Truck Ltd. est incorporé à part égale avec Ford dans une coentreprise, qui prend le contrôle de la production et des ventes des principaux véhicules des gammes Iveco et Ford Cargo. Astra entre dans le Groupe Iveco.
1990: Le groupe prend 60 % du contrôle de l’entreprise espagnole ENASA, propriétaire du constructeur de véhicules industriels Pegaso.
1991: La société anglaise Seddon Atkinson est rachetée ainsi que son héritage de véhicules spéciaux destinés aux industries de ramassage des ordures et de construction.
1992: Iveco prend le contrôle du premier constructeur de véhicule industriels en Australie pour former « Ital », appelé à l’origine International Trucks Australia, puis en 2001, Iveco Trucks Australia Limited
1995: Iveco signe un accord avec Yuejin Motor Corporation de Nanjing pour former la coentreprise Naveco, chargé de produire les véhicules utilitaires légers et les moteurs diesel.
naveco.png

1999 : Fusion entre Renault Bus et la division Iveco Bus, la compagnie est dénommée Irisbus, avec fusion des gammes des deux constructeurs. Le logo d'Irisbus est un dauphin pour évoquer la Méditerranée, point commun de l'Italie, l'Espagne et la France.
Irisbus.png

2003 : Iveco achète les parts d'Irisbus encore détenues par RVI.
2004: La marque Iveco Motors voit le jour. Elle devient la société-mère pour la production de moteurs.
iveco_motors.jpg

2005: Création de Fiat Powertrain Technologies (FPT) pour regrouper en une seule entité l'ensemble des centres de recherche et développement du groupe Fiat ainsi que les fabrications de moteurs avancés et des nouvelles technologies.
FPTlogo.png

2011: Formation de Fiat Industrial qui intègre CNH, Iveco et FPT Industrial.
Fiat_Industrial.png

2013: La marque Irisbus a disparu en faveur de Iveco Bus.
Iveco-Bus1.jpg

dimanche 26 juillet 2015

Alfa Romeo

1906: Alexandre Darracq s'associe à des investisseurs italiens pour fonder la Società Italiana Automobili Darracq, à Naples puis à Milan.
darracq_italie.jpg

1910: Les ventes se sont avérées insuffisantes. La société est placée en liquidation à la fin de l'année. Des investisseurs lombards reprennent la société, Ugo Stella participe à la transaction. À cette occasion la société change son nom pour A.L.F.A. (acronyme de "Anonima Lombarda Fabbrica Automobili"). Le nom choisi rappelle la première lettre de l'alphabet grec, voulant ainsi marquer le début d'une nouvelle aventure industrielle.
alfa_plate.jpg

Merosi le directeur technique, choisit le logo, il rappelle les liens de la marque A.L.F.A. avec la ville d'origine Milan : le blason blanc avec une croix rouge sont les armes de la ville de Milan. Le biscione (créature fantastique s’apparentant à un serpent) qui dévore un homme est quant à lui le symbole de la maison Visconti (qui régna sur le duché de Milan de 1277 à 1447). Autour des deux emblèmes sont présents les mots « ALFA » et « MILANO », séparés par deux nœuds en huit en l'honneur de la maison princière italienne.
alfa-badge-1910.jpg

1915: L'entrepreneur napolitain Nicola Romeo prend la direction de l'A.L.F.A. et développe les fabrications à vocation militaire (munitions, moteurs d'avion...).
1919: La firme reprend la production automobile.
1920: La société change de nom pour devenir Alfa Romeo.
alfa_romeo5.jpg

Dans les années 20, la marque s'illustre en compétition, notamment avec l'aide d'un certain pilote nommé Enzo Ferrari.
1923: Ugo Sivocci, un des pilotes de course d'Alfa Roméo, pour chasser le mauvais sort, avait peint sur la calandre de sa voiture un carré blanc orné d'un trèfle à quatre feuilles. Il donna à Alfa Romeo sa première victoire internationale. Comme pour confirmer les dons miraculeux de la feuille de trèfle, quelques mois plus tard, survint le tragique accident dans lequel Sivocci perdit la vie. Le 8 septembre 1923, sur le circuit de Monza, lors des essais du Grand Prix de l'Europe, il se tue sur une voiture dépourvue de la feuille de trèfle. Cette coïncidence suscita une émotion considérable parmi les pilotes, les mécaniciens et les techniciens.
Dès 1924, les voitures de course d'Alfa Romeo ont été décorées avec un trèfle vert à quatre feuilles et, en mémoire de Sivocci, le carré blanc a été remplacé par un triangle, signifiant l'absence.
alfa-romeo_four-leaf-clover.jpg

1928: Nicola Romeo quitte l'entreprise, alors en très mauvaise santé.
1932: Alfa Romeo est sauvée par le gouvernement: Mussolini en fait un emblème de l'Italie nouvelle, et la production se recentre sur les voitures sportives et haut de gamme.
1950: Alfa Romeo remporte le premier championnat de Formule 1, en 1950 avec Giuseppe Farina, puis décroche à nouveau le titre l'année suivante avec Fangio.
Mais les difficultés économiques resurgissent à la fin des années 70, et Alfa Romeo s'associe même un temps à Nissan.
1975: Le logo se simplifie.
alfaromeo.png

1986: Fiat la rachète. Le géant italien met alors en place une politique de plateformes communes qui permet de réduire les coûts, tout en essayant de conserver le style Alfa Romeo.

vendredi 24 juillet 2015

Ceirano

1888: Giovanni Batisto Ceirano, fils d'un horloger de Cuneo, crée la fabrique de bicyclette Welleyes à Turin. Il semble que cette appellation lui aurait été suggérée par le propriétaire du bâtiment dans lequel l'atelier a été créé, Giovanni Lancia, un gros commerçant de produits alimentaires.
welleyes.png

1898: Giovanni Batisto et son frère Matteo créent la Ceirano GB & C. pour construire un véhicule automobile. Ils embauchent comme apprentis le jeune Vicenzo Lancia.

1899: Le succès est tel qu'ils ne peuvent produire le véhicule. Ils vendent la société et le brevet à des aristocrates et des financiers turinois regroupés dans la Société Anonyme Fabbrica Italiana Automobili Torino.

1901: Les frères Ceirano partent fonder une nouvelle société Fratelli Ceirano.
Ceirano1901.jpg

1903: Matteo Ceirano quitte la société pour créer une nouvelle société Matteo Ceirano y C. vetture marca Itala.
itala.jpg

Giovanni Batisto transforme Fratelli Ceirano en Società Torinese Automobili Rapid (S.T.A.R.).
S.T.A.R.jpg

1905: Giovanni Ceirano, neveu de Giovanni Batisto et de Matteo, crée la Fabbrica Junior Torinese d'Automobili.
Fondation à Turin de la Societa Anonima Aquila ltaliana par le marquis Giulio Pallavicino di Priola et l'ingénieur Giulio Cesare Cappa ; ce dernier, qui passe ensuite chez Fiat et Itala et conçoit des automobiles dotées pour l'époque de solutions d'avant-garde : moteur "monobloc", soupapes en tête et pistons en aluminium.
AquilaItalianaLogo1906.jpg

1906: Giovanni Ceirano crée la Societa Ceirano Automobili Torino (SCAT).
scat2.png

Matteo Ceirano s'associe avec Michele Ansaldi pour créer la Societa Piemontese Automobili Ansaldi-Ceirano (SPA).
SPA1906.jpg

1907: Pallavicino se rend à Milan à bord de son automobile, pour rencontrer de nouveaux investisseurs, intéressés pour entrer au capital de la société. Il sera malheureusement victime d'un accident mortel sur un passage à niveau où la voiture sera happée par un train.

1908: La SPA fusionne avec la Fabbrica Ligure Automobili Genova (FLAG) et se renomme Societa Ligure Piemontese Automobili.

1912: Décès de Giovanni Batisto Ceirano.

1917: Giovanni Ceirano crée avec son fils Giovanni Ernesto Ceirano S.A. .
ceirano.jpg
Aquila est absorbée par S.P.A.

1920: La Societa Italiana Ferrotaie produit une voiture Aurea 400.
1921: La STAR est liquidée et absorbée par la SPA. 1922: La SIF se renomme Fabrica Anonima Torinese Automobili (FATA).
aurea1.png

1923: SCAT et Ceirano SA fusionnent en SCAT-Ceirano.
1926: FIAT absorbe SPA.
1929: FIAT absorbe SCAT-Ceirano. La marque ne produit plus que des véhicules industriels.
1932: Fin de l'utilisation de la marque SCAT-Ceirano.
1934: ITALA dépose le bilan. Giovanni et Giovanni Ernesto Ceirano achètent la FATA (marque Aurea) pour construire leurs camions.
1947: Fin de l'utilisation de la marque SPA.

jeudi 16 juillet 2015

FIAT

1899: La Fabbrica Italiana Automobili Torino est fondée à Turin, à l’initiative de Giovanni Agnelli, ancien officier de cavalerie, et de quelques investisseurs aristocrates et financiers turinois. Ils rachètent la société et les brevets liés à la voiture de Giovanni Battista Ceirano, fondateur de Ceirano GB & C.
Le peintre Giovanni Carpanetto peint sur une affiche, un petit parchemin sur lequel le nom complet de la société apparait.
fiat3.gif

1901: La société se fait appeler par son acronyme FIAT, jeu de mot et référence biblique (Fiat lux est une locution latine présente au début de la Genèse. Il s'agit de la première parole de Dieu, ordre donné lorsqu'il a créé la lumière lors de la création du monde. La phrase complète est : Fiat lux, et lux fuit, « Que la lumière soit, et la lumière fut ».). Le A a une forme particulière qu'il gardera dans les versions suivantes. Le décor de la plaque est un soleil levant au milieu de fleurs très style Art Nouveau (appelé stile Liberty en Italie).
Fiat-logo-1901.jpg

1903: La firme se développe rapidement : le premier camion Fiat sort d'usine.

1904: Le logo s'inscrit dans un ovale. La couleur est bleu de Prusse.
Fiat-Logo-1904.jpg

1908: La première Fiat est exportée aux États-Unis.
1910: Le constructeur est déjà numéro 1 en Italie.

1920: Giovanni Agnelli devient président de la Fiat.
1921: Le nom de la firme s'inscrit en rouge dans un disque entouré d'une couronne de feuille.
Fiat_logo_1921.png

1922: Est inauguré le Lingotto, une usine ultramoderne dotée de lignes de montage et d'une piste d'essai sur le toit, symbole de l’arrivée de la production de masse.



1925: La Fiat crée la Sava, une société de crédit à la consommation, dans l’objectif de favoriser la vente à crédit des automobiles. Les couleurs du logo s'inversent, le nom est blanc sur fond rouge.
1925_Fiat.jpg

1927: La société holding IFI (Industrial Fiduciary Institute) est créée.

1929: La firme allemande NSU connaît d'énormes difficultés financières et est contrainte de vendre à Fiat son département automobile, avec l'usine d'Heilbronn.

1931: Le logo s'inscrit dans un rectangle. Adoptée en premier par la Fiat 524, ce symbole a été influencée par l'architecture de l'époque, qui se remarque par sa régularité et la précision de la forme.
1931_Fiat.jpg

1932: Le rectangle s'allonge et devient bouclier.
fiat5.gif

1935: En France une usine créée par H.T. Pigozzi assure le montage des Fiats. Les "Fiat françaises" devinrent des Simca.

Après-guerre, les liens de la famille Agnelli avec le régime de Mussolini lui valent d'être écartée de la direction de Fiat.

1950: La Sociedad Española de Automóviles de Turismo (SEAT) est créé par la volonté du gouvernement espagnol avec l'aide de Fiat.

1953: La Fiat 1400 est le premier véhicule italien avec un moteur diesel.

1963: Le jeune Gianni Agnelli reprends les rênes de l'entreprise.

1967: Rachat d'Autobianchi et prise des participations dans des industries hors automobile (Alitalia, autoroutes...). Le conglomérat a le vent en poupe : Fiat est le premier constructeur européen et multiplie les usines, tant en Italie qu'à l'étranger.

1968: Changement radical du logo. Le designer en chef de la société, lors d'une visite d'usine est impressionné par les lettres FIAT gigantesques sur le haut de l'immeuble. Il reproduit cet effet dans le logo qui prends la forme de quatre cubes inclinés à 18 degrés pour épeler le mot F I A T. fiat2.jpg

1969: Fiat achète Lancia et Ferrari.

1971: Fiat achète Abarth.

1982: Vente de SEAT.

1986: Le choc pétrolier affecte peu la marque, dont les petites voitures ont du succès en période de crise. Le lancement des Fiat Panda et Uno ainsi que le rachat d'Alfa Romeo marquent l'apogée économique du constructeur.

1991: Fiat achète New Holland.

1993: Fiat achète Maserati et lance la Punto.

2000: Le groupe peine à positionner ses différentes marques, et voit ses ventes s'effriter. Le groupe Fiat s'allie brièvement avec General Motors, mariage qui finit en fiasco.

2004: Le nouveau logo Fiat dépeint le message du "changement en cours", tout en comportant le nom de la société en blanc sur un fond bleu, entouré de feuilles de laurier. fiat4.gif

2006: Le fond repasse rouge.
fiat-logo.jpg

2009 : Début de l’acquisition progressive de Chrysler.

2014 : Acquisition totale de Chrysler et création de la branche automobile en Fiat Chrysler Automobiles.
fiat-chrysler-automobiles.jpg

2015 : Scission entre FCA et Ferrari.

dimanche 28 juin 2015

GMC

1901: Les frères Max et Morris Grabowski crée une entreprise appelée The Rapid Motor Vehicle Company, qui développe les tout premiers camions commerciaux jamais conçus. Ces camions utilisent des moteurs à un cylindre.
RAPID__USA_-01.JPG

1905: Albert North et Harry Hamilton de la Pontiac Spring & Wagon Works (PS & WW) , ancêtre de Cartercar, prennent le contrôle de Rapid.

1909: Rapid est rachetée par General Motors. Un autre fabricant indépendant, Reliance Motor Car Company, est également racheté par GM.
reliance.jpg

1910: General Motors achète Randolph Motor Car Co., fondé à 1908 à Chicago et déplace l'usine à Flint, Michigan.
randolph.png

1911: Rapid, Reliance et Randolph fusionnent.

1912: La marque General Motors Truck Company apparaît pour la première fois lors du salon automobile de New York (New York Auto Show).
1912gmc.jpg

1915: Yellow Cab Company une compagnie de taxis est fondée par John D. Hertz. Son siège social se situe dans le centre-ville de Chicago. Hertz fait le choix du jaune pour ses taxis suite à la lecture d'une étude de l'Université de Chicago, avançant que cette couleur serait la plus visible de loin. Une loi votée en 1967 imposera à tous les medallion taxis (nom donné aux taxis agréés) une carrosserie de couleur jaune.
Yellow_Cab.jpg

1916: Un véhicule GMC traverse les États-Unis d'est en ouest (de New York à Seattle) en 30 jours.

1920: Hertz fonde Yellow Coach Manufacturing Company pour construire des voitures et des autobus.

1923: Hertz élargi la notion de transport meilleur marché par l'acquisition d'une entreprise de location de voiture et l'a renomme Hertz Drive-Ur-Self Corporation (aujourd'hui simplement connue comme Hertz).

1925: GM prend une participation majoritaire dans Yellow Coach et Hertz ce qui entraîna la nomination de Hertz au conseil d'administration de GM.

1926: Un camion GMC de 2 tonnes est conduit de New York à San Francisco en 5 jours et 30 minutes.

1943: Après avoir acheté la totalité de Yellow Coach Manufacturing Company, GM la renomme GM Truck and Coach Division. Elle fabriquera des véhicules de transport en commun au Canada et aux États-Unis jusque dans les années 1980.
YC.PNG

Durant la Seconde Guerre mondiale, GMC Truck produit 600 000 véhicules pour les forces armées des États-Unis.
gmc4.jpg

1987: GM doit faire face à une forte concurrence, elle vend la division de construction d'autocars à la Transportation Manufacturing Corporation (Greyhound Corporation).

1996: Le nom GMC Truck est tronqué pour laisser place à la marque GMC.
gmc_badge.jpg

2008: Suite à la faillite de GM lors de la crise économique, c'est principalement grâce aux divisions Chevrolet et GMC que la compagnie a pu survivre.

mercredi 17 juin 2015

Lexus et Scion

1983: Le président de Toyota Eiji Toyoda organise une réunion secrète avec les dirigeants de la firme, auxquels il pose une simple question : « Pouvons-nous créer un véhicule de luxe capable de présenter une alternative aux meilleurs mondiaux ? ». Cette question amena Toyota à s'embarquer dans un projet top-secret répondant au nom de code F1 : F pour flagship (porte-drapeaux) et 1 pour le premier véhicule. Le projet F1 visait à développer une voiture de luxe pour étendre l'offre de Toyota en faisant un premier pas dans le segment premium et offrant aussi bien à la clientèle fidèle qu'à de nouveaux acheteurs un produit haut de gamme.

1986: L'agence de publicité traditionnelle de Toyota, Saatchi and Saatchi, forme une unité spéciale, Team One, pour prendre en main le marketing de la nouvelle marque de luxe. L'agence de conseil Lippincott & Margulies est engagée pour développer une liste de 219 noms éventuels ; Vectre, Verone, Chaparel, Calibre, et Alexis sont ceux retenus finalement. Tandis qu'Alexis devenait rapidement le favori, il fut finalement modifié en Lexus, nom qui associait à la fois l'idée de luxe et d'élégance. Une autre théorie veut que celui-ci soit un acronyme de Luxury EXports to the U.S, (exports de luxe aux États-Unis). Au regard des interviews du Team One, le nom n'a pas de signification particulière et donne simplement une image de luxe et de technologie.

1988: Présentation du nom et logo Lexus, tels que choisis par le Team One, aux salons automobiles de Chicago, Los Angeles, et New York. Le logo choisi pour Lexus est l'initiale du nom “L” stylisé dans un ovale, qui, aux dires de Toyota, fut choisi en suivant une formule mathématique précise. La couleur est le gris acier.
lexus.jpg

1989: Commercialisation de la Lexus LS 400.

2003: Fondation de Scion, ex nihilo par le groupe automobile Toyota. La marque Scion n'est présente que sur le marché des États-Unis et au Canada, et vise une clientèle jeune. La société de design numérique de Los Angeles, Fresh Machine fut retenu pour concevoir la marque, le logo et le site web. Le nom est basé sur le vieux français scion, ce qui signifie: petit brin, petit rejeton tendre et très flexible d’un arbre, d’un arbrisseau. Il est communément utilisé pour "descendant de" ou "greffon". Ainsi, Scion est le "descendant de" Toyota. Le logo Scion est tout à fait reconnaissable. La plupart des analystes y voient un «S» stylisé entouré et recouvert par le nom Scion. D'autres y voient la nageoire dorsale d'un requin, ce qui suggère un mouvement dynamique et les sensations de sports nautiques de la côte ouest. Il pourrait être aussi l'image miroir d'une route menant à l'horizon. Ce pourrait même être deux faux (faisant penser à "scions du bois") ou inspirés par l'espace négatif sur l'insigne de la Toyota Sienta.
scion.png

voir: http://thenewswheel.com/behind-the-badge-slicing-through-the-sharp-sleek-scion-symbol/ https://fr.wikipedia.org/wiki/Scion_%28botanique%29[

mardi 9 juin 2015

SEAT

1940: La banque espagnole privée Banco Urquijo soutenue par son groupe d'industries veut fonder la Sociedad Ibérica de Automóviles de Turismo (SIAT). Le projet fut suspendu en 1943.

1950: Sociedad Española de Automóviles de Turismo (SEAT) est créé par la volonté du gouvernement espagnol avec l'aide de Fiat (qui détenait 7 % du capital de la nouvelle société) et de sept grandes banques du pays (42 %). Il fut d'abord géré par l'Instituto Nacional de Industria (propriétaire de 51 % du capital). Le premier logo consiste en l'acronyme sur un écu rouge accompagné de deux ailes.
seat1950.jpg

1960: L'influence de FIAT se ressent dans le logo.
seat1960a.jpg

1967: Seat est devenu le premier constructeur automobile en Espagne, marques étrangères implantées localement comprises. L'État a réduit sa part dans le capital de la marque à 32 %, mais Fiat, dont la participation est passée à 36 % du capital, a pris le contrôle de la marque et de son développement. C'est la fin du franquisme. Le logo change.
seat1970.jpg

1982: L'entreprise est lourdement endettée. Fiat, à la surprise générale, apporteur de licences et de technologies depuis trente ans, cède toutes ses actions SEAT à l'INI pour la somme symbolique de 1 peseta par action. Finalement, la solution adoptée par le gouvernement de Felipe González, consiste à renflouer SEAT avec 180 milliards de pesetas sous forme de "subventions", puis de vendre une première tranche de 50% de SEAT à Volkswagen pour 40 milliards de pesetas. Le logo trouve sa forme définitive avec le S stylisé. La couleur est le bleu.
seat1980.jpg

1986: Le groupe allemand Volkswagen rachète 51 % des actions de Seat, puis monte à hauteur de 75 % du capital quelques mois plus tard. Seat devient la troisième marque du groupe.

1999: La couleur passe au rouge.
seat.jpg

2012: Le nouveau logo donne moins de place au rouge.
seat2002.jpg

samedi 6 juin 2015

NAG

1883: Emil Rathenau, un entrepreneur juif de Berlin, fonde la Deutsche Edison-Gesellschaft für angewandte Elektricität (Compagnie Edison allemande pour les applications électriques).

1884: La société et la ville de Berlin signent un accord pour l'électrification de Berlin.

1887: Change de nom en Allgemeine Elektricitäts-Gesellschaft (Compagnie Générale d'Electricité) abrégé en AEG.
Logo_aeg_1896.jpg

1899: AEG achète la carrosserie berlinoise, créée en 1833, Kühlstein Wagenbau et la renomme Allgemeine Automobil-Gesellschaft (Compagnie Générale d'Automobile). La direction technique est donnée à l'ingénieur Joseph Vollmer qui conçoit des modèles automobiles à propulsion électrique.

1900: AEG change de logo
Logo_aeg_1900.jpg

1901: La société AAG est renommée Neue Automobil-Gesellschaft (NAG).
nag_logo1.gif

1907: Peter Behrens, un des pionniers dans le design industriel, change l'image d'AEG, en créant le logo hexagonal
Logo_aeg_1907.jpg

Les filiales adoptent le même logo
aag.jpg

1908: AEG se retire de NAG.

1912: Victoire d'automobiles NAG dans le rallye de Suède.

1915: La société est renommée Nationale Automobil-Gesellschaft.
nag_protos.jpg

1922: Emil Rathenau est tué par des gangsters d'extrème-droite.

1926: La conjoncture économique étant mauvaise, la marque NAG évolue vers des produits haut de gamme, mais les couts de développement ont raison de la trésorerie.

1934: Büssing rachète NAG et continue la production sous le nom de Büssing-NAG. bussing-nag.jpg

1950: Fin de la marque Büssing-NAG.

mardi 2 juin 2015

MAN

1758: Ouverture par Franz Ferdinand von Wenge, de l’usine sidérurgique St. Antony à Oberhausen, ce qui fut l’une des premières opérations industrielles lourdes dans la région de la Ruhr en Allemagne.

1808: Les trois usines St. Antony, Gute Hoffnung (Bonne Espérance),et Neue Essen (Nouvelles Forges) fusionnent pour former Hüttengewerkschaft und Handlung Jacobi, Haniel & Huyssen , qui est renommée en 1873 Gute Hoffnungshütte Actienverein für Bergbau und Hüttenbetrieb (GHH).
gutehoffnungshuette.jpg

1840: L'ingénieur Ludwig Sander fonde à Augsbourg la Maschinenfabrik Augsburg.

1897: Rudolf Diesel construit le premier moteur Diesel fonctionnel du monde au sein de Maschinenfabrik Augsburg AG.

1898: Fusion de Maschinenfabrik Augsburg AG avec Maschinenbau-AG Nürnberg (une entreprise créée en 1841) pour devenir Vereinigte Maschinenfabrik Augsburg und Maschinenbaugesellschaft Nürnberg A.G (les deux villes d'Augsbourg et de Nuremberg sont en Bavière).

1908: Le conglomérat est renommé Maschinenfabrik Augsburg-Nürnberg AG plus connue sous l'acronyme M.A.N..Lucian Bernhard crée un logo dans le style Art Nouveau.
man1.png

1915: M.A.N. acquit une licence de la compagnie suisse Saurer pour construire des camions dans une usine située à Lindau, mais cet accord prit fin en 1918.

1920: M.A.N. introduit sur le marché des camions sous son propre nom.
man2.jpg

1921: La société GHH prends le contrôle de M.A.N. Ludwig Hohlwein dessine un nouveau logo.
logo-man-1923.png

1936: M.A.N. acquit la firme ÖAF, de Vienne, Autriche. Si au début la nouvelle entreprise fabriquait uniquement des essieux pour M.A.N., ÖAF finit par construire des camions militaires pour l'entreprise allemande, et ce durant la période de la Seconde Guerre mondiale, pour la Wehrmacht.

1942: M.A.N reçoit une commande d'un nouveau genre, celle d'un blindé VK3002, plus connu sous le nom de Panzer.V Panther, qui doit pouvoir combattre efficacement le T-34 soviétique. L'entreprise en fabriquera environ 6 000 modèles.

1955: Ouverture de l'usine de Munich.

1970: MAN fait fusionner les deux firmes de Vienne : ÖAF et Gräf & Stift. La société hongroise RABA NYRT de Györ, construit sous licence des camions MAN pour son marché intérieur. Volkswagen finance un développement d'une gamme de camions légers avec MAN.

1971: MAN prends le contrôle d'une autre firme allemande Büssing AG, de Brunswick.

1973: DAC, obtient un accord pour fabriquer des camions MAN pour le marché local de Roumanie.

1986: Le directeur de GHH, Klaus Götte, officialisa la fusion avec MAN, l'entreprise que GHH possédait depuis 1921 déjà. Le résultat fit la création de l'entreprise MAN AG (pour la première fois sans points entre les trois lettres), avec siège social à Munich, en Bavière, et cotée dans l'indice boursier allemand DAX16. L'identité visuelle du groupe MAN est l'arc bleu.
manlogo1986.jpg

2000: MAN rachete ERF Trucks, la filiale britannique de Western Star.

2004: Le logo est standardisé pour tous les départements de MAN.
man4.jpg

2006: MAN rachete les parts de MTU dans le constructeur français SEMT Pielstick et devint l'actionnaire unique. L'entreprise fut renommée MAN Diesel SA, filiale française de MAN Diesel SE. MAN fait une OPA sur Scania, son concurrent suédois direct. La proposition est approuvée pour la Commission européenne dans le cours du mois de décembre, cependant, MAN décide de retirer son offre en janvier 2007 suite au refus des principaux actionnaires Volkswagen et la puissante famille Wallenberg.

2008: MAN reprends les activités camions et bus de Volkswagen au Brésil.

2009: La holding MAN AG change de forme juridique pour devenir une société européenne : MAN SE.

2011: VW AG se voit dans l'obligation de faire une offre aux actionnaires de MAN pour reprendre l'entreprise et ainsi fusionner avec sa filiale Scania.

2012: Nouveau logo pour MAN Diesel & Turbo SE, le lion de Büssing qui provient des armoiries de la ville de Brunswick. manlogo2012.jpg

jeudi 28 mai 2015

Laurin & Klement

1895: Václav Klement, qui est libraire dans la ville de Mlada Boleslav en Bohème qui est à l'époque une partie de l'empire austro-hongrois, adore la bicyclette. Il a acheté une de la marque allemande Seidel & Naumann mais catastrophe, suite à un problème technique, quant il écrit au fabricant en tchèque, sa langue natale, il lui est répondu que l'on ne répondrait qu'à une lettre écrite en allemand. Dégouté, il s'associe avec un mécanicien tchèque Václav Laurin pour réparer, puis construire des bicyclettes dans leur ville. Ils nomment leur marque Slavia. Laurin et Klement choisissent un logo représentant les nations slaves par leur emblème : les feuilles de tilleul. La roue y a été ajoutée puisqu'elle symbolise la mobilité. Plus tard, ce sont leurs initiales que Laurin et Klément ajouteront au logo. Les couleurs rouge et blanche sont celles de la Bohème.
Slavia1.png

1899: Construction de la première moto

1902: Une moto Laurin & Klement gagne la course Paris-Vienne.

1905: Construction de la première automobile
laurin-klement.jpg

1912: Acquisition du constructeur de la ville de Liberec, en Bohème Reichenberger Automobil Fabrik fondé en 1907 par le baron Theodor von Liebig, Oskar von Klinger et Manfred Ginskey.
raf_logo.gif
Laurin & Klement devient le plus gros constructeur d'automobiles d'Autriche-Hongrie.

1925: La compagnie Laurin & Klement est rachetée par le fabricant d'armes tchécoslovaque Škoda pour devenir le département Škoda auto.

vendredi 22 mai 2015

SAAB

1937: Saab nait de la volonté du gouvernement de doter la Suède d'une industrie aéronautique capable, en cette période troublée, de défendre la neutralité du pays. La Svenska Aeroplan Aktie Bologet (Société par actions d'aéroplanes suédois) démarre par l'assemblage sous licence d'avions américains et allemands, dans un souci de respect de la neutralité. Puis elle décolle avec la création du premier avion de conception entièrement suédoise, le B17. Le premier logotype du constructeur Saab montrait initialement l'acronyme chrome sur fond bleu, sur des ailes chrome.

Les automobiles Saab vont naître de la nécessité de ce redéploiement industriel dès la fin des années 1947. La Saab 92001, ou Ursaab, est le véhicule expérimental qui servit à développer la première automobile Saab, en 1946, dans un hangar de l’entreprise de Linköping, en Suède. Le nom Ursaab signifie littéralement « Saab originelle » ou « première » (du suédois ur). La marque était représenté par un écu rouge à bords chromés
ursaab_logo1.jpg

1963: Le B 18 inspire le logo des modèles automobiles de la marque.
saab4.jpg

1964: Saab intègre Scania.

1974: Le logo est un simple acronyme.
saab74.jpg

1984: Carl Frederik Reuterswärd dessina dans un double cercle le mythique griffon couronné, issu du logo Scania, entouré de haut en bas des mentions Saab et Scania.
saab2.jpg

1990: Le groupe Saab Technologies est totalement séparé de Saab Automobile, au capital partagé à 50 % entre General Motors (GM) et Saab-Scania.

2000: GM acquiert définitivement 100 % du capital. Le logo est rond à fond bleu, où s'inscrit la tête de griffon rouge couronnée d'or surmontant l'acronyme Saab en blanc ou chrome.
saab3.jpg

2010: Suite de la faillite de GM, l'artisan néerlandais Spyker Cars rachète Saab.
2011: Déclaration de faillite.
2012: Le consortium sino-suédois National Electric Vehicle Sweden AB (NEVS) s'en porte finalement acquéreur.
2013: Le logo est représenté par l'acronyme entouré d'un cercle, en gris foncé sur fond gris pâle ou argent. Dessiné par le cabinet Stockholm Design Lab, il reprend l'emblème classique figurant sur le volant des Saab entre 1981 et 1984.
saab_nevs.png

2014 Arrêt de la production à l'usine de Trollhättan et cessation de paiement.

lundi 4 mai 2015

NSU

Christian Schmidt et Heinrich Stoll fondèrent la firme Mechanische Werkstatt von Schmidt & Stoll pour fabriquer des machines à tricoter dans la ville de Riedlingen dans le Wurtemberg en 1873. En 1880, les associés se séparent et Christian Schmidt transfère l'usine à Neckarsulm, et la société devient la Neckarsulmer Strickmaschinen Union (machines à tricoter de Neckarsulm Union). La société produit également, très vite, des bicyclettes.
Le logo est une ramure de cerf , un des emblèmes du Wurtemberg. nsu_logo_1882.jpg A partir de 1886, la production de bicyclettes remplace complètement celle des machines à tricoter. Les premières voitures sortiront d'usine en 1905. NSU devient l'abréviation du nom de la ville: NeckarSUlm. nsu_1913.gif À partir de 1922, NSU se tourne vers l'Italie pour acquérir les licences nécessaires à la poursuite de ses activités industrielles ; les voitures avec Fiat, qui seront badgées Fiat-NSU, et les motos avec Lambretta. nsufiat1925-1966.jpg 1929: La firme connaît d'énormes difficultés financières et est contrainte de vendre à Fiat son département automobile, avec l'usine d'Heilbronn. NSU devient dès lors un fabricant de motocyclettes.
Les couleurs de la ville de Neckarsulm sont le noir et le bleu. On les retrouve sur le nouveau logo des motos NSU. nsu3.JPG
1937: Opel vends son département cycle à NSU
opel-nsu.png Les années 1950 sont les jours de gloire de NSU en ce qui concerne les motos. Un modèle, la série Quickly, une mobylette, s'est vendue à plus de un million d'unités, tandis que la marque a gagné pas moins de quatre titres de champion du monde au cours de la période de 1953-1955. En 1957 NSU se réintroduit dans le marché de la voiture avec la nouvelle NSU Prinz, une petite voiture avec un moteur de moto NSU Max doublé, un moteur à deux cylindres refroidi par air de 600 cc.
Le logo de NSU Prinz est un écu pour parti les ramures de cerf du Wurtemberg, et pour autre parti la croix au 3 anneaux de Neckarsulm. nsu14.jpg NSU négocie alors avec Fiat le rachat du nom NSU ce qui aura pour conséquence de transformer Fiat-NSU en Fiat Neckar. nsu_logo.jpg La marque est absorbée par Volkswagen qui l'unit à Auto-Union pour en faire Audi-NSU en 1969.

dimanche 3 mai 2015

DKW

L'ingénieur danois Jörgen Skafte Rasmussen (1878-1964) termina ses études à Zwikau dans le sud-ouest de la Saxe. En 1917, il construit une usine à Zschopau pour fabriquer des machines à vapeur qu'il appela Dampf-Kraft-Wagen (véhicules mus par la vapeur).
dkw.jpg
Le logo présente un écu blanc avec une pile verte. Les couleurs de la Saxe sont le blanc et le vert.
En 1919, il fabrique un petit moteur auxiliaire adaptable sur toute bicyclette qu'il commercialisa sous le nom de Des Knaben Wunsch (Le rêve des garçons).
En 1928, après avoir racheté S.B. Automobilgesellschaft mbH, le constructeur de Berlin-Charlottenburg de voiturettes électriques et à essence de Slaby-Behringer,
Slaby_beringer_logo.jpg
il proposa la P15, petite voiture motorisée par un moteur 2 temps qu'il surnomma Das kleine Wunder (La petite merveille). Malgré certains aspects remarquables (puissance, légèreté, facilité d'entretien,…), elle avait trois inconvénients : le bruit du deux-temps au ralenti,fumées dues à la lubrification par mélange essence-huile des reprises difficiles génératrices d'à-coups et surtout une forte consommation d'essence. Au point que DKW signifiait dorénavant, dans l'esprit du public : Der Kunde weint (Le client pleure).
En 1932 sera constitué le groupe Auto Union dont D.K.W. est la marque populaire avec près de 50.000 voitures produites en 1939.
dkw2.jpg
Après la guerre, ses usines étant en zone "est", Auto Union se replia à Düsseldorf et continua la fabrication de D.K.W. à moteur 2 temps jusqu'en 1966. Seule marque de Auto-Union en mesure de relancer une production industrielle, grâce à ses modèles autos et motos économiques et de prix avantageux. Les alliés Horch, Audi et Wanderer qui avaient misé sur le moyen et haut de gamme avec des moteurs de 4 à 12 cylindres, furent évincés du marché qui se remettait alors des lourdes pertes de 39-45. L'usine de Zschopau resta en Allemagne de l'Est et fut nationalisé en MZ pour Motorradwerk Zschopau, (usine de motos de Zschopau) qui devint le plus grand constructeur de motos du monde.
MZ_Logo.png http://club.dkwautounionfan.free.fr/

vendredi 1 mai 2015

Audi

L'emblème de la marque automobile allemande Audi du constructeur Volkswagen est d'une grande pureté avec ses quatre anneaux.
Audi_logo_001.jpg
Son dernier dessin date de 1995 mais trouve son origine en 1932 à la création de Auto-Union
autounion.jpg Rappelons qu'en 1932, les Jeux olympiques se déroulaient à Berlin et que les anneaux du drapeau olympique ont pu influencer le choix du dessin pour Auto-Union. Auto-Union est une association des constructeurs Audi, DKW, Hörch et Wanderer.
Audi-2.jpg
August Hôrch est à l'origine de 2 de ces compagnies. En 1899, après trois ans d'apprentissage à la société Benz, de Manheim, August Horch fonde la société A. Horch & Co. Motorwagen Werke, entreprise de construction d'automobiles dont le siège est fixé en 1903, à Zwickau en Basse-Saxe. Le logo est un H surmonté du nom Hörch.
1760570948-logo-horch.jpg
August Hôrch est victime d'un désaccord avec le directeur commercial, le prétexte en étant que les nouvelles 6 cylindres n'ont pas remporté de victoires dans les grandes épreuves de 1907, mais en réalité le différend a des racines plus profondes : Horch est mis en minorité au conseil d'administration. August Horch, suivi de techniciens et d'ouvriers fidèles fonde, un mois seulement après ces événements, la société August Horch Automobil Werke au capital de 200 000 marks, et s'établit géographiquement très prés de la société A. Horch & Co. Motorwagen Werke. Mais son ancienne société ne l'entend pas de cette oreille et lui interdit d'utiliser son nom de famille. Après un rude procès, la nouvelle société doit changer son nom en Audi Automobilwerke GmbH, Hörch signifiant écouter en allemand, la traduction en latin Audi est retenue. Le premier logo d'Audi (1909-1932) est un triangle surmonté d'un chiffre un.
audi-1930.jpg
La marque Audi est inutilisée entre 1945 et 1966. Volkswagen, reprends Auto-Union en 1964,ainsi qu'un autre constructeur NSU. Il trouve un acronyme parfait pour la production des usines Auto-Union: Auto Union Deutsche Industrie AUDI. En 1969, Auto-Union fusionne avec NSU pour former AUDI-NSU.
logo_history_audi.jpg
Puis la marque Audi sera seule utilisée, d'abord sur un logo ovale rouge
Audi-4.jpg
puis associé avec les anneaux d'Auto-Union.
Audi.jpg