Emblèmes, le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 26 mai 2016

Triumph

1885: Siegfried Bettmann fonde S. Bettmann & Co pour importer des bicyclettes d'Europe et les vendre à Coventry en Angleterre.
1897: La compagnie est renommée Triumph Cycle Co. Ltd.
Triumph_Cycle_Co.JPG

1887 : Moritz Schulte s'associe à Bettmann.
1894: Triumph produit ses premières bicyclettes.
1896: Citoyens allemands, Schulte et Bettmann ouvrent une filiale à Nuremberg Triumph-Werk-Nurnberg AG (TWN)
triumptwn.jpg

1902: Triumph commence la fabrication de motocyclettes. Le piston qui est au cœur des réalisations de Triumph est mis en valeur.
triumm1905.jpg

1903: TWN se mets à produire aussi des motocyclettes.

1903: Reginald Walter Maudslay crée la Standard Motor Company Limited à Coventry.
stand080.jpg

1918: Alfred John Dawson, manager chez Hillman et designer de la voiture Hillman Nine, crée Dawson Car Company.
dawson20.jpg

1921: Triumph rachète Dawson qui n'avait réussi à produire que 65 voitures.
1923: Triumph Motor Company présente son premier modèle de voiture. Triumph all over the world est sa devise.
trium300.jpg

1924: Standard change son logo et prend un étendard (standard) britannique comme emblème.
stand240.jpg

1929: TWN devient indépendante.
triumpw32.jpg

1929: John Paul Black prend la direction de Standard Motor Company et donne une nouvelle impulsion à la marque. Il vends ses moteurs à Swallow Sidecar.

1933: La nouvelle direction de Triumph Motor composée du lt-col C.V. Holbrook, de l'ingénieur Donald Healey et du styliste Walter Belgrove met en production berlines, torpédos et versions sportives à deux carburateurs.
1936: De plus en plus en difficulté à cause du krach de 1929 à Wall Street, Triumph doit se séparer définitivement de sa branche motocyclette vendue à Jack Sangster déjà propriétaire de la firme Ariel qui la transforme en Triumph Engineering Co Ltd.
triumm08.jpg
La ligature rh va être la caractéristique du logo des motos Triumph anglaises comme la barre supérieure du T allongée va être celle des motos Triumph allemandes.

1939: Thomas William Wards Ltd, l'entreprise créée par un ferrailleur spécialisé dans la démolition de navires décédé en 1926, rachète Triumph Motor Company.

1940: L'usine de Coventry est détruite par l'aviation allemande.

1942: Une toute nouvelle usine pour les motos est construite à Meriden. De nombreux jeunes américains découvrent ces motos légères et performantes. Triumph Engineering crée donc deux compagnies aux USA, vers lesquelles 75 % de la production seront expédiés.

1945: La marque automobile Triumph est revendue à sir John Black, directeur des automobiles Standard. Sir John s'en sert pour concurrencer Jaguar (ex Standard-Swallow) à qui il vendait des moteurs depuis les années trente.
triumph1950.jpg

1949: Pour assurer la pérennité de Triumph (moto et vélo), cette dernière est englobée dans le puissant groupe Birmingham Small Arms Company Limited (BSA), qui comprend alors des firmes telles que Sunbeam, Daimler, la production d'armes, des machines outils et d'acier.
bsa19490.jpg

1956: Max Grundig reprends TWN pour la regrouper avec sa marque Adler. C'est la fin des marques allemandes de motos Triumph et TWN.
TWN.JPG

1959: Standard Motor Co et sa filiale Triumph Motor Co changent leur nom en Standard-Triumph International.
STANDARD-TRIUMPH-02.jpg

1961: Leyland Motors rachète Standard Triumph.

1963: La nouvelle direction supprime la marque Standard.

1972: Faillite du groupe BSA. Dennis Poore, le président de Norton-Villiers (une filiale de Manganese Bronze Holdings) est induit par le gouvernement britannique pour prendre le contrôle de BSA / Triumph.
bsa19682.jpg

1973: Fusion de Norton-Villiers et de BSA / Triumph en Norton-Villiers-Triumph (NVT).
norton_triumph.jpg

1975: L'usine de Meriden est occupée par ses ouvriers qui finiront par obtenir de créer une coopérative Meriden Motorcycle Co-operative.

1978: Triumph change de nouveau de logo. La couronne de laurier accompagnait le général romain qui méritait un triomphe. Elle devient l'emblème de la marque mais peu de temps avant sa chute.
Logo_Triumph.png

1980 : Fermeture de l'usine de Meriden.
1983 : Triumph Engineering Co Ltd est racheté par John Bloor, un homme d'affaires qui a fait fortune dans l'immobilier.

1984: Fin de la marque automobile Triumph.

1986: British Leyland prends le nom de Rover Group.

1990: Triumph Motorcycles Ltd est fondée par John Bloor. La production de motos se fait dans la très moderne usine d'Hinckley, dans le Leicestershire.
New-Triumph-Triangle-Logo.png 1994: BMW achète Rover.
2000: BMW refuse de vendre le nom Triumph lors du rachat de MG Rover par le groupe Phoenix, ce qui permet d'espérer qu'un modèle sportif portant ce nom puisse à nouveau voir le jour dans le futur.

mercredi 16 septembre 2015

Dodge

1886: Les frères John et Horace Dodge débutent leur carrière professionnelle à la Murphy Engine Company, fabricant de moteurs marins. Ils font ensuite fortune dans la production de bicyclettes, à la tête de leur compagnie Evans & Dodge Bicycle Company.
Evans-Dodge-Bros.-Head-Badge.jpg

1901: Les deux frères déplacent leur usine de bicyclettes et de machines à Détroit dans le Michigan. Ils y fabriquent des roulements et d'autres pièces pour les premières industries automobiles. Ils aident à la mise au point des moteurs des premières Oldsmobile.
1902: Les frères Dodge sont approchés par Henry Ford qui cherche de l'aide pour financer sa propre société de fabrication d'automobiles. Les frères Dodge aident donc Ford à financer son entreprise. Ils deviennent les premiers actionnaires et constructeurs des moteurs de la Ford Motor Company.
dodg1910.jpg

1914: Les frères Dodge décident de créer leur propre marque Dodge Brothers Motor Company. La firme est ainsi fondée à Hamtramck (Michigan). Les premiers modèles ressemblent à la Ford T décapotable, mais avec quelques innovations comme un démarreur électrique. Fort de leur excellente réputation de motoristes, les commandes affluent et leur première voiture se pose pendant un temps en véritable rivale de la Ford T. Leur slogan est « Fiable ! ».
Le logo original est un cercle avec deux triangles, un blanc et un noir, formant une étoile de David avec les initiales DB au centre, et les mots Dodge Brothers Motor Company sur le bord extérieur. Les frères Dodge n'étaient pas juifs, ce que pourrait laisser à penser l'emblème.
dodg1914.jpg

1916: Trois voitures participent à un raid au Mexique avec le général George Patton qui ramène ficelé aux gardes boue de la voiture, le bras droit de Pancho Villa. Cet événement fera une grande publicité à la compagnie.
1917: Ils produisent leurs premiers camions destinés à l'armée américaine pour la première guerre mondiale; mais ils poursuivront par la suite pour fournir les usagers civils.
1920: Alors que Dodge occupe la deuxième place des ventes de voitures aux États-Unis, l'avenir de Dodge bascule du tout au tout. Terrassé par une pneumonie, John décède le 14 janvier, tandis que Horace, inconsolable et dépressif, meurt à son tour en décembre des suites de la grippe et d’une cirrhose du foie.
1925: La société des frères Dodge est rachetée par Dillon, Read & Co , une importante banque d'investissement pour 146 millions de dollars, la plus importante transaction financière jamais vue à l'époque.
1927: Emblème de la Dodge Brothers Six:
dodg1927.jpg

1928: Dillon Read revend ensuite la société à Walter Chrysler qui en fera son "milieu de gamme" afin de concurrencer Pontiac dans le groupe GM.
dodg1928.jpg

1932: Les voitures Dodge commencent à adopter un bélier sautant comme bouchon de radiateur.
dodg1933.jpg

1941 Dodge introduit des armoiries, censées être celles de la famille Dodge: quatre barres horizontales brisées au milieu par une barre verticale avec un "O" dans le centre. Une tête de chevalier est au sommet de l'emblème.
dodg1946.jpg

1951: Sur le capot, seule la tête du bélier avec des cornes recourbées, est restée.
dodg1951.jpg

1955: Virgil Exner modifie l'état d'esprit de Chrysler. Jusqu'alors c'étaient les ingénieurs qui dominaient la société. Il impose que les designers prennent le pouvoir. "Forward Look" (Regard vers l'Avant) est le nom du logo appliqué à tous les véhicules Chrysler Corporation. Il est composé de deux boomerang se chevauchant, ce qui suggère l'ère spatiale avec une fusée à 2 étages.
Forward_Look_D100.jpg

1962: Dodge reprend son indépendance au niveau de l'emblème avec le Fratzog. C'est l'adjonction de trois pointes de flèche formant une étoile à trois branches. Le nom a été choisi par un des designers sans raison apparente.
dodg1962.jpg

1982: Retour du logo unifié Chrysler avec le Pentastar. Seul concession, le Pentastar de Dodge est rouge, tandis que celui de Chrysler- Plymouth est bleu.
Dodge_Red_Pentastar1980.jpg

1994: La tête de bélier devient l'emblème officiel de Dodge après avoir été un ornement de capot.
dodg1994.jpg

2010: Dodge donne sa tête de bélier à sa filliale véhicule industriel RAM. Un logo présentant le nom accompagnée de deux traits obliques rouges est adopté pour la communication "institutionnelle".
dodgn2010.jpg

2011: Un second emblème a été révélé lors de l'inauguration de Durango 2011, pour les calandres des voitures: un écu à la croix barré du nom Dodge.
dodgn101.jpg

jeudi 25 juin 2015

Oakland/Pontiac

1893: Edward M. Murphy ( ne pas confondre avec William H. Murphy un des créateurs de Cadillac) crée la Pontiac Buggy Company à Pontiac, comté d'Oakland, Michigan pour produire des chariots tirés par des chevaux.

1907: Devinant que les ventes d'automobiles surpasseront celles des voitures hippomobiles, Edward Murphy crée l'Oakland Motor Car Company en tant que filliale de sa Pontiac Buggy Company. Dessinée par Alanson P. Brush, un ancien ingénieur de Cadillac, la première Oakland dispose d'un moteur à deux cylindres de 20 ch qui tourne dans le sens antihoraire.
Oakland1.PNG

Janvier 1909: Murphy vend la moitié de la Oakland Motor Car Company à William Durant et à sa General Motors.

Eté 1909: Murphy meurt de façon inattendue et quelques mois plus tard General Motors achète le reste de Oakland.

1916: Chevrolet ouvre la première usine d'assemblage de la côte Ouest de l'industrie automobile à Oakland, ville homonyme située en Californie. Oakland signifie littéralement "terre de chênes". L'existence de deux lieux portant le même nom, l'un dans le Michigan et l'autre en Californie, a brouillé l'image de la marque.

1920: Le logo change. Le nom est toujours présent, mais sur un écu aux couleurs patriotiques bleu, blanc et rouge.
Oakland2.jpg

1926: La marque se voit adjoindre une marque compagnon, Pontiac, dans le cadre de la politique commerciale initiée par le président de la GM, Alfred P. Sloan. Le logo représente la tête de Pontiac, chef de guerre des indiens outaouais qui réussit à mobiliser toutes les tribus de la région des Grands Lacs contre les Britanniques en1763 et qui a donné son nom à la ville de Pontiac.
pontiac2.jpg

La tête d'indien fut aussi décliné sous la forme de sculpture en bouchon de radiateur.
pontiac22.jpg

1931: Contrairement aux attentes, le succès de la Pontiac est tel que ses ventes éclipsent totalement celle de sa maison mère Oakland. GM décide de supprimer la marque Oakland de son catalogue et de ne conserver que Pontiac. Le logo de Pontiac évolue et s'inscrit dans un écu.
Pontiac-Logo5.jpg

1956: Le logo devient une pointe de flèche rouge marquée d'une étoile blanche à 4 raies. Le logo est connu aussi sous le nom de "Dart" (flèche). pontiac.jpg

1967: Sortie du coupé sportif, la Firebird. Il s'opposa à la Ford Mustang dans le marché des "muscle cars". Il avait droit à son emblème particulier.
firebird.gif

2009: Disparition de la marque.

mercredi 27 mai 2015

Škoda

1865: Emil von Škoda, jeune ingénieur formé en Allemagne, retourne dans sa ville natale de Plzeň, en Bohème, trouver un emploi dans une petite usine de machines appartenant au comte Waldstein. Trois ans plus tard, l’ambitieux ingénieur décide de racheter l'entreprise de 33 employés, et d’élargir considérablement ses secteurs de production (armement, etc.). Il dirigera personnellement les 4 000 employés de l’usine jusqu’à sa mort, en août 1900. Pendant la Première Guerre mondiale, l’entreprise vivra de la production de matériel militaire, puis de machines-outils, de locomotives et de moteurs d’avions. Elle fut l'une des plus puissantes entreprises industrielles de l'empire Austro-Hongrois.

1919: Les usines Škoda se retrouvent en Tchécoslovaquie suite au démembrement de l'empire austro-hongrois. La division automobile voit le jour. Pendant sept ans, elle survit grâce à la production de camions. Mais à la fin de l’année 1924, l’entreprise rachète au constructeur français Hispano-Suiza la licence de son torpédo H6B, sorti en 1919. Quelques dizaines d’exemplaires seront construits entre 1926 et 1930.

1923: Apparition du nouveau logo surnommé flèche ailée. Le logo représente une tête d'indien portant une parure à plumes reposant sur une flèche stylisée. Il a été créé en souvenir des voyages aux Etats-Unis effectués par Emil Škoda. Il se dit que son auteur est peut-être le directeur commercial de l'époque portant le nom de T. Maglič.
skoda-logo-04_1.jpgskodalogo_1925.jpeg

Deux versions sont déposées au Bureau d'enregistrement des marques de Plzeň. La première présente 5 plumes sur la parure avec le nom de la marque.
skodalogo5.jpg

La deuxième version ne comporte que 3 plumes, ne comporte pas le nom et est bleu sur fond blanc.
skoda5.jpg

En 1925, Škoda rachète Laurin & Klement, l’un des trois grands constructeurs tchèque d'automobile de l’époque, fondé en 1895. L’usine de ce dernier, située dans la petite ville de Mlada Boleslav, servira donc de siège social à Škoda Auto. Les modèles L&K changent alors d'emblème bien qu'ils restent produits à Mladà Boleslav. Le logo a une forme ovale avec le nom de la marque entouré de lauriers.
skoda4.jpg

1926: Le logo futuriste de la flèche ailée à 3 plumes remplace ce logo au style vieillissant.

1945: Alors que les soviétiques occupent le pays, le gouvernement décide de nationaliser les entreprises de plus de 500 salariés.

1953: Les usines Škoda sont rebaptisées Staline jusqu'aux manifestations ouvrières de cette même année. Les ouvriers de Škoda détruisent, dans un mouvement iconoclaste, des portraits de Staline et du président de la République Klement Gottwald.

1990: Alors que la démocratie s’installe dans le pays, les usines sont privatisées. Or, le développement de la Favorit a vidé les caisses de Škoda Auto, et la santé de l’entreprise n’est pas bonne. Au mois d’août, deux repreneurs éventuels restent en lice : Renault et Volkswagen. C’est finalement l’Allemand qui remportera ce bras de fer, faisant de Škoda la quatrième marque de son groupe le 16 avril 1991.

L'origine du logo tête d'indien restant assez trouble, il n'en demeure pas moins qu'il s'agit d'une marque originale et des plus distincte au monde notamment sur le plan du style. Le changement de couleurs opéré en 1994 va lui redonner une jeunesse tout en symbolisant la tradition centenaire avec le noir et le respect de l'environnement avec le vert.
skoda.jpg

C'est en 2011 que Škoda se réinvente. Un nouveau logo ainsi qu'une nouvelle identité est présentée au salon de Genève 2011. Plus jeune, plus précis, plus dynamique, le logo dispose d'une nouvelle gamme de couleurs. La flèche ailée grandit et se pare d'un luxuriant vert Škoda en lieu et place du vert naturel. Quant à l'anneau, il est décliné dans un dessin chromé plus fin.
Skoda_logo_2011.png