Emblèmes, le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Entreprises

Les entreprises ont conçues des emblèmes aussi bien à usage interne comme emblème d'appartenance qu'à l'usage externe pour aider les clients à identifier leurs marques.

Fil des billets

vendredi 28 août 2020

Principales compagnies ferrovière française

1827: Le tout premier chemin de fer ouvert en France (et en Europe continentale) relie le Pont de l'Ane sur la route de Saint-Etienne à Lyon, au petit port d'Andrézieux sur la Loire.

1837: Première ligne de France conçue uniquement pour le transport de voyageurs et exploitée à l'aide de locomotives à vapeur: ligne de Paris-Saint-Lazare à Saint-Germain-en-Laye.

L'étoile de Legrand est le diagramme qui a structuré le développement des infrastructures de transport ferroviaire en France. Présenté en 1838 à l'occasion de la présentation d'un projet de loi rejeté par la Chambre des députés, il fut au cœur de la loi relative à l'établissement des grandes lignes de chemin de fer en France du 11 juin 1842. Il établi un système de chemins de fer en étoile centré sur Paris et porte le nom de Alexis Legrand, directeur général des Ponts et chaussées et des Mines de l'époque.
carte2.gif

1838: La Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans est créée par Casimir Leconte.
po_bouton.jpg

1845: La Compagnie du chemin de fer du Nord est créée par le banquier James de Rothschild et ses associés.
nord_bouton.jpg

1846: De nombreuses compagnies voient le jour, on en compte 33 pour 1900 km de lignes.

1852: La Compagnie des chemins de fer du Midi est créée par les frères Pereire. Souhaitant s'assurer le contrôle de la totalité de l'offre de transport entre Atlantique et Méditerranée, mais également dans l'optique de développer leur potentiel hydraulique, la Compagnie acquiert, dès sa création, une concession de 99 ans sur le canal latéral à la Garonne, et, en 1858 propose - et obtient - de prendre en fermage le canal du Midi.
midi_bouton.jpg

1853: Après le rachat de la Compagnie du chemin de fer de Montereau à Troyes et de la Compagnie du chemin de fer de Blesme et Saint-Dizier à Gray, la Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg change de dénomination pour prendre celle de Compagnie des chemins de fer de l'Est. Son premier président sera le comte Eugène de Ségur.
est_bouton.gif

1855: La Compagnie des chemins de fer de l'Ouest est formée par la fusion de plusieurs compagnies de chemin de fer dont Paris à Saint-Germain, Paris à Rouen, Paris à Versaille....
ouest_bouton.gif

1857: Compagnie des chemins de fer de __Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM)__ est créé par Paulin Talabot en fusionnant plusieurs compagnies de l'axe sud-est.
plm_logo_couleur.jpg

1859: Regroupement des compagnies en 6 grandes compagnies, signatrices de conventions avec l'Etat: PLM, Orléans, Midi, Nord, Est, Ouest. Seules subsistent quatre sociétés indépendantes exploitant 67 km de lignes d’intérêt général. De 1862 à 1877, 35 compagnies secondaires vont recevoir les concessions de 3 765 km de lignes d’intérêt général et, de 1866 à 1880, 4 941 km de voies ferrées d’écartement standard seront concédés à 72 sociétés sous le régime de la loi de 1865 sur les chemins de fer d’intérêt local.

1871: Le réseau de la Compagnie de l'Est est amputé de sa partie alsacienne et mosellane à la suite de l'annexion de l'Alsace-Lorraine à l'Empire allemand.
est_logo.gif

1878: Lancement du plan Freycinet: donner accès au chemin de fer à tous les Français, de façon à favoriser le développement économique du pays et à désenclaver les régions reculées. Toutes les sous-préfectures doivent être reliées au réseau des chemins de fer, ainsi qu'un maximum de chefs-lieux de canton.
L'Administration des chemins de fer de l'État est fondée pour reprendre l’exploitation des lignes de dix compagnies concessionnaires défaillantes situées entre Loire et Garonne.
etat_bouton.jpg

1880: Le Syndicat des chemins de fer de ceinture est créé pour exploiter dans un intérêt commun deux lignes qui assuraient l'interconnexion des réseaux des grandes compagnies de chemins de fer français. Il regroupe la Petite ceinture et la Grande ceinture.

1909: Les difficultés de la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest furent telles que l'État procéda au rachat du réseau au travers de l'Administration des chemins de fer de l'État.
etat_logo.gif

1914: Fin de la réalisation du plan Freycinet et il fut pratiquement entièrement réalisé. Cependant, de nombreux chefs-lieux de canton ne furent finalement desservis que par de petits tortillards à voie métrique, d’une qualité assez médiocre.

1919: Création de Administration des chemins de fer d’Alsace et de Lorraine pour gérer le réseau ex Compagnie de l'Est mais mis aux normes allemandes (trains circulant à droite).
al_logo.gif

1933: Fusion PO avec la Compagnie du Midi
pom_logo.gif

1938: Création de la SNCF
logo_sncf_1937.jpg

https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_relative_%C3%A0_l%27%C3%A9tablissement_des_grandes_lignes_de_chemin_de_fer_en_France
http://www.travelbrochuregraphics.com/Top_Level_Pages/France/France_page_4.htm

mardi 5 mai 2020

Paul Lesourd & fils

Paul Lesourd est né en 1832 à Tours. Son père Grégoire était négociant, juge au Tribunal de commerce de Tours, administrateur de la Banque de France.
Paul commence à travailler comme négociant dans le domaine des huiles minérales. Sa raffinerie est à Tours,quartier de Grammont.
1891: LESOURD Paul & Fils fait parti des 15 raffineurs français de l'époque. Il dépose sa marque pour le pétrole de luxe: Léonine qui doit son nom à la présence d'un lion.
leonine2.png
gaston-noury-leonine.jpg

1893: Construction au chantier Penhoët de Saint-Nazaire du pétrolier à voile "Alice-Isabelle" armateur P. LESOURD (Orléans), géré par PRENTOUT-LEBLOND (Rouen). Son port d'attache était les Sables d'Olonne.
alice-isabelle-31.jpg

1895: Archive commerciale de la France annonce la formation de la sociétéP.Lesourd et fils

1897: La revue Le Panthéon de l'industrie présente la société dans un article. L'usine emploie 100 ouvriers. Un mécanicien-voituriste du Touring Club est à la disposition des clients pour les conseiller.
Essence Lesourd:et graisse: Olèo-Naphte
lesourd_essence-3.jpg
lesourd_essence2.jpg

1903: Innovation dans le domaine de l'éclairage par forte lampe à pétrole.
lesourd_innovation-1.jpg

1906: Paul Lesourd meurt à Nice. Ses fils créent une Société anonyme des Raffineries de Grammont
raffineries-de-grammont-anciens-ets-lesourd.jpg

1908: Archive commerciale de la France annonce la liquidation judiciaire de la SA des Raffineries de Grammont le 31 aout 1908.

1909: Vente de l' "Alice-Isabelle"a une compagnie norvégienne Vallo Oilifinaderi, filiale de la Danish Petroleum C°.

Ressources: Gallica journaux, revues et affiches d'époque
Site Les Sables d'Olonne autrefois
Site de ventes actions et affiches
Livre: La Flotte des navires citernes français de Paul Bois et Hans Pedersen.

dimanche 3 mai 2020

Groupe Total: la distribution

Le groupe Total utilise plusieurs enseignes pour son réseau de distribution:

Total, la marque principale pour environ 1200 stations. C'est la décroissance.
total2003.jpg
Les couleurs du groupe sont bleu,blanc, rouge et orange (voir histoire du logo Total)

Total Access : des carburants de qualité à bas prix

Créée en 2011, elle attaque le segment discount où règnent les grandes surfaces. Environ 700 stations. Des marges moindres, mais la plus forte progression.
logo_totalaccess.png

Les couleurs de la livrée Total Acess est le brun et l'orange.

Elan: les stations de proximité

Souvent des petites dimensions, elles ne peuvent distribuer l'ensemble de la palette des produits Total. Environ 1000 stations. Ce sont les futures vaincues de la vie économique. Elles ne sont pas suffisamment rentables.

elan-header.jpg

elan1.jpg 

Leurs couleurs sont le vert et le bleu.

AS24: la station poids-lourd environ 180 stations

logo-as241.png.

La filiale camion vit sa vie de façon très autonome.

Bleu, jaune/blanc permet de singulariser l'enseigne.

Elf: les nostalgiques

elf.png

3 stations de région parisienne arborent toujours l'enseigne d'Elf.

Le bleu, blanc, rouge a toujours la côte chez le français

vendredi 1 mai 2020

AS24: la station poids-lourd

1956: Fondation de la Compagnie Pétrolière de l’Ouest dans la région nantaise.
cpo.png

1988: Création du Point Carburant pour distribuer aux poids-lourds du carburant moins cher que dans les stations-services traditionnelles.

1989: Création de la première carte client. Elle est valable sur tout le réseau de stations (majoritairement français, à cette époque).

1997: « Point Carburant » est rachetée par Elf Aquitaine et change de nom pour devenir AS 24.
logo_AS241.jpg

Au départ, l’offre se concentre sur la vente de carburants. À mesure que les stations AS 24 s’implantent à travers l’Europe, la société commence à diversifier son offre (badge de télépéage, services gestion de flotte…)

2000: Alors même qu’elle s’apprêtait à faire une OPA sur son concurrent principal Total, Elf est finalement rachetée par cette même entreprise dans un contexte de lourds démêlés politico-judiciaires qui l’avaient affaiblie.

2010: Le siège social déménage au sein du parc Tertiaire Ar Mor, à Saint-Herblain (44).

2015: Direction de Raphaël-Manuel Olivier.

2016: Nouveau logo: camion et logo Total.
logo-as241.png

Aujourd’hui avec près de 500 stations se trouvant à proximité ou sur les autoroutes, l’enseigne est présent dans près de 20 pays en Europe.

https://www.as24.com/fr

samedi 25 avril 2020

Antar

1498 : Jacob Wimpheling, professeur d'Université à Strasbourg, cite cette nauséabonde source (bechel brunn) dans un de ses ouvrages.
1735 : La 1ère concession réelle est délivrée à un médecin d'origine grecque Eyrini d'Eyrinis, c'est à dire le droit de procéder à des travaux du sol et du sous-sol pour en retirer le curieux liquide. L'huile minérale est considérée alors comme un remède thérapeutique.
1740 : Eyrini d'Eyrinis cède ses droits au gentilhomme suisse Louis-Pierre Auzillon de la Sablonnière, ce dernier exploita plusieurs puisards dans le but de caréner les coques de navires avec l'asphalte.
1741 : Création de la première société par actions: la Compagnie d’Asphalte par Auzillon de la Sablonnière qui émet 40 actions au porteur.
1745 : 1er puits creusé à 10 mètres.
1761 : La veuve de Louis-Pierre Auzillon de la Sablonnière s'associe à Antoine Le Bel.
1768 : L'exploitation devient la propriété d'Antoine Le Bel natif de Saint-Servin-sur-Rance dans l'Aveyronnais.
La famille Le Bel restera propriétaire de l'exploitation et œuvra pendant quatre générations.
Le_Bel.jpg

1821 : Première affiche vantant les mérites des graisses d'asphalte de Bechelbronn pour les voitures (graisse de suintement).
1857 : Louis-Frédéric-Achille Le Bel donne naissance à la raffinerie de Pechelbronn. Il extrait le pétrole lampant.
1889 : La société Le Bel et Cie cède Pechelbronn à une société par actions la Pechelbronner Ölbergwerke AG fondée par Alfred Herrenschmidt, un tanneur et 20 actionnaires alsaciens francophiles.
1906: Deutsche Erdöl Aktiengesellschaft les rachete ainsi que deux autres sociétés pétrolières alsaciennes voisines de Biblisheim et de Durrenbach.
dea2.jpg

1918 : A la suite du Traité de Versailles, l'Alsace redevient française et les installations de Pechelbronn deviennent propriété de l'Etat Français.
1921 : Le Vereinigte Pechelbronner Oelbergwerke mis sous séquestre après l'armistice est liquidé. L'Etat Français concède ses droits à une Société nouvelle, entièrement française, créée le 08 mars 1921, sous la dénomination Pechelbronn-Société Anonyme d'Exploitations Minières.
1922 : Pechelbronn S.A.E.M. fonde la Société Alsacienne des Carburants (SOCA) pour mettre à la consommation les carburants produits à Merkwiller. L'essence est vendue sous le nom de Socaline.
socaline1.jpg

1926 : Inauguration des nouvelles raffineries de Pechelbronn et lancement de l'huile Antar par la Société Alsacienne des Oléonaphtes.
Mais pourquoi Antar ?
Il fallait trouver un nom court, qui sonne bien et qui puisse être facilement mémorisé par les consommateurs.
Au moment du choix de la marque, deux manifestations artistiques où apparaissait le chevalier Antar, fils illégitime du cheikh marocain Ibn Chaddad, connaissaient un réel succès : un opéra mis en musique par Gabriel Dupont et un ballet de Diaghilev.
antar-conte.jpg

Les vertus du héros Antar plurent aux dirigeants de Pechelbronn et le fait de commencer par un A plaçait d'emblée Antar en tête des listes et statistiques pétrolières, classées par ordre alphabétique. Une stratégie que ne renierait pas le marketing moderne.
chevalier_antar.jpg

Le cavalier va vite s'effacer et seul va rester son bouclier sur lequel on remarque les symboles typiques de la France: couleur bleu, blanc, rouge et le lys.
Blason_antar.jpg

Une autre version, circulant sous le manteau dans les couloirs, dit que Antar pourrait être compris comme les initiales d'André Tardieu, le ministre à la base de la politique pétrolière française de la fin des années 20 !

1928 : La Société des Huiles Antar (S.H.A.) est constituée afin de distribuer les lubrifiants fabriqués par Pechelbronn. Création de la Société Parisienne de Distribution de Carburants.
1930 : La devise "ANTAR, l'huile de France" née après la crise est connue de tous les automobilistes et les slogans sur la préférence nationale fusent.
1931 : Les techniciens de la raffinerie de Pechelbronn recherchent des produits nouveaux pour répondre aux besoins de l'industrie automobile : Lancement de l'Antar Gel et de l'Antar Sport.
Le réseau de distribution des carburants du Groupe, limité jusqu'alors à l'est et au sud-est (SOCALINE), s'étend à l'ouest et au centre par l'intermédiaire de la Société Française des Pétroles Essences et Naphtes (P.E.N.).

 pen2.jpg

1933 : Pechelbronn fonde une nouvelle filiale Pechelbronn-Ouest (POSA) qui construit une raffinerie à Donges (Loire Atlantique) à côté de celle créée en 1932 par la société d'mportation des Consommateurs de Pétrole (C.P.).
1939 : Le réseau de distribution des carburants comporte 2.000 pompes P.E.N. et 1.300 pompes SOCAL. La guerre malheureusement arrête l'essor de la marque Antar
1944 : Bombardée le 3 août par l'aviation américaine où 106 forteresses volantes déversent plus de 2.000 bombes, la raffinerie fut détruite à 90%; seuls subsistent quelques entrepôts.
1948 : Pechelbronn-Ouest et le Consommateurs de Pétrole fusionnent sous le nom de Raffineries Françaises de Pétrole de l'Atlantique (R.F.P.A.)
1949 : On assiste au regroupement des organisations commerciales du Groupe: la SOCAL fusionne avec la S.H.A. et prend le nom d'Antar - S.A. d'Exploitations Pétrolières (S.A.E.P.).
1950 : Il en est de même l'année suivante pour P.E.N.
1951 : Antar S.A.E.P. participe à la formation d'Antargaz, filiale chargée de distribuer les gaz liquéfiés produits par les raffineries du Groupe. La société succède à Société des Gaz Liquides de Pétrole
1952 -1953: ANTAR S.A.E.P., SERCO (la marque de distribution des Consommateurs de Pétrole) et STARDIS (Worms) unissent leur réseau de distribution sous la marque Antar.
serco.jpg

1954 : Le 23 décembre , les R.F.P.A. recoivent d'Antar S.A.E.P. son réseau de distribution et prennent le nom d' Antar Pétroles de l'Atlantique.
antar-petroles-de-l-atlantique.jpg

1955 : Début du déclin de l'exploitation à Pechelbronn et successivement l'exploitation minière, le forage et le pompage cessèrent.
1958 : Le réseau comporte 212 postes officiels et 3.845 revendeurs soit un total de 11.677 appareils distributeurs. C'est le 7e distributeur français.
1961 : Lancement d' Antar Molygraphite "L'huile de l'an 2000"
1961_Huile_an_2000_villemot.jpg

1964: Antar domine 5,4 % du marché français de la distribution des produits pétroliers (7e). Construction d'une raffinerie à Vern-sur-Seiche (près de Rennes).
1966 : Campagne du "Gaulois" Antar Molygraphite. La représentation de la société se fait plus sur le lys que sur le bleu, blanc,rouge.
antarix.jpg

1967: Construction d'une raffinerie à Valenciennes
1970 : Fermeture définitive de la raffinerie de Pechelbronn. Le Groupe Elf prend le contrôle du Groupe Antar (Elf: 5272 points de vente - Antar 6135 points de vente).
Le logo se modernise comme beaucoup d'autres de la même époque.
ANTAR.jpg

1990: Le logo de Antar est recentré sur le nom avec un T majuscule.
antar90.jpg

1999 : Le Groupe Total absorbe le Groupe ELF.
2000 :Total-Fina S.A. devient Total-Fina-Elf.
2005 : Dissolution et radiation de la Société Antar, la société Total conserve toutefois la marque au niveau des lubrifiants.
2009 : Fin de la vente des huiles à la marque Antar, une longue histoire s'arrête.

http://antarama.free.fr/
http://waltherrostand.free.fr/Terminale/Terminalelcr.html

vendredi 24 avril 2020

PEN

1920: Constitution de la Société anonyme française Pétroles Essences et Naphtes.
Président Laurent Eynac, administrateurs Lillaz Henri et Paul, contrôlée par la banque Bauer et Marshal.

pen2.jpg

Détient des parts de la New Caucasian Oilfields Co Ltd, Géonaphte et Société Européenne des Pétroles

5 entrepôts de vrac au Havre, Rouen, Bordeaux, Saint-Ouen et Diou (Allier)

1931: Commercialise le pétrole de Pechelbronnn dans le centre et l'ouest de la France.

1939 : Le réseau de distribution des carburants comporte 2.000 pompes P.E.N.

1948: Acquisition par la société Pechelbronn de la majorité des actions de la Sté française des Pétroles,Essences et Naphtes.

1950: Le réseau de distribution devient Antar.

mercredi 22 avril 2020

SERCO

1920: Les 6 réseaux des chemins de fer français (Est, Nord, PO, PLM, Midi, Etat), les grandes compagnies de navigation (Transatlantique, Messageries Maritimes, Chargeurs Réunis, Sud-Atlantique, Odon de Lubersac, Auxiliaire de Navigation, Marseillaise de Navigation à Vapeur) et l'Union Minière (Mines d'Aniche, mines de Bruay....) créent pour leur propre approvisionnement en huile de graissage, mazout et autres produits pétroliers, la société Les Consommateurs de Pétrole. Le but est de se soustraire au monopôle des Compagnies pétrolifères portant sur l'importation par mer du fuel-oil.

1922: La société fait construire 2 navires-citernes dont elle ne retire guère de profit (rachat par la Compagnie Auxiliaire de Navigation de deux "médiocres bâtiments" en cours de construction OMPHALE et OPHÉLIE).

1928: Suite aux mesures de protection douanière qui établissent pendant 20 ans, un droit protecteur sur la matière première, les CP s'orientent vers le raffinage en France (raffinerie à Donges en Loire Atlantique) pour produire les huiles noires nécessaires au chemin de fer.

1932: La raffinerie de Donges, d'une capacité de 120.000 tonnes, entre en service.

1933: Pour commercialiser les produits blancs, la société crée SERCO.
serco.jpg

1948: La Société des Consommateurs de Pétrole fusionne avec Pechelbronn-Ouest, qui a aussi une raffinerie à Donges et donne naissance à la R.F.P.A. (Raffineries Françaises de Pétroles de l'Atlantique).

1952-1953: Toutes les stations de la marque SERCO passent à la marque ANTAR.

voir: Rapports spéciaux de la SNCF avec les Consommateurs de Pétrole conférence du 26 mars 1941 www.archives-historiques.sncf.fr
http://antarama.free.fr/

lundi 20 avril 2020

Société des Oléonaphtes

Voyons maintenant, les concurrents les plus redoutables du Standard Français des Oléonaphtes. Il s'agit de la Société des Oléonaphtes du Caucase regroupant Baron, Félix et Compagnie.
Ils apparurent, tous unis en 1890.
soc1890.jpg

Accord de courte durée car dès le 30 avril 1890, il y eut dissolution de la Société et cession des droits de Félix et Billaud à leur co-associé Baron qui continue seul.
oleo_caucase.jpg

15/04/1891: Un incendie éclate dans l’entrepôt général de la Société des Oléonaphtes du Caucase. 2000 futs prennent feu et couvre la moitié de la ville de fumée.

Dès 1892, nous trouvons donc 2 encadrés dans l'Indicateur Marseillais: Eugène Baron avec la Société des Oléonaphtes du Caucase et Henri Félix, importateur direct.
soc1892.jpg

1898: Henri Félix disparait, Émile Talon lui succède.
1906: Emile Talon arrête, Gailhard & Fajon succède.
1911: Pierre Fajon & Cie succède

Eugène Baron, adjoint au maire socialiste de Marseille Siméon Flaissière est condamné aux travaux forcés pour un article paru dans la République de Gambetta.

1904: Suite à un changement d'importation, Eugène Baron rebaptise sa société: Société des Oléonaphtes de la Pittsburg Lubricating Oil C°. USA
1906: Charles Baron (1876-1960) devient directeur technique. Henri Tasso (1882-1944) est embauché comme employé de commerce.
soc1911.jpg

1916: Charles Baron, ingénieur chimiste invente un nouvel explosif, appelé « nitrobaronite », ainsi que la bombe au phosphore.
1919: Charles Baron est élu député socialiste des Basses Alpes. Parlementaire actif, il restera député cartel des gauches ou SFIO jusqu'en 1942 où son vote en faveur de l'octroi des pleins-pouvoirs au Maréchal Pétain signe la fin de sa vie politique. Henri Tasso est élu conseiller municipal.
1924: Henri Tasso est élu député socialiste des Bouches du Rhône.
Après la guerre, Charles Baron cède à Henri Tasso son entreprise, rue Félix Pyat, le transformant ainsi en petit industriel établi à son compte. Sa principale activité industrielle est l'importation et le raffinage des huiles minérales et de graissage, des huiles lourdes pour les voitures et les navires. Son activité commerciale est débordante et il lance successivement les marques d'huiles "VIT'OIL" et "TASSOLUBE", cette dernière marque pour profiter de la confusion avec la célèbre "ESSOLUBE".

1926: Dissolution de la société Eugène et Marc Baron et Cie le 1er janvier à Marseille.
Formation de la société Baron et Cie, produits oléonaphtes à Paris
oleo_pitts2.jpg oleo1926.jpg

1927: Suite à modification, la Société des Oléonaphtes de la Pittsburg Lubricating Oil C° est transférée à Clichy et transformée en société anonyme au capital de 1 million de francs appartenant en partie à De Dion-Bouton.
oleo_pitts1.jpg
dedion-bouton1.jpg

1929: Productrice des huiles dion-bouton, panhard-levassor, kolvakine, licorne, russoleo
panh-leva.jpg

1931: fait parti du groupe 7 de la Raffinerie des Pétroles du Nord
Produit l'huile Oléo avec une tête de nègre comme marque déposée.
oleo1.jpg oleo2.png

1935: Henri Tasso est élu maire de Marseille.
1936: Il sera Sous-secrétaire d'État à la Marine marchande. Ses adversaires politiques profiteront de sa position d'Industriel pour dénoncer le "conflit d'intérêt". En effet, il est à la fois fournisseur potentiel en tant qu'industriel et acheteur possible en tant que membre du gouvernement.
1938: Suite à l'incendie des Nouvelles Galeries, magasin situé sur la Canebière et ses 73 morts, le maire Henri Tasso est démis de ses fonctions et la ville placée sous la tutelle de l'État jusqu'en 1944.

voir: Archives Commerciales de la France
Indicateur Marseillais

Standard Français des Oléonaphtes Rastit Henri

1856: Naissance d'Henri Rastit
1874: Fondation de la Maison Rastit.
1879: Apparition dans l'Indicateur Marseillais de Rastit Henri fils, chimiste, vivant avec Henri propriétaire au 63 bd Notre Dame.
1881: Changement d'adresse: 6 rue Bossuet.
1883: Henri Rastit commence à fournir de la Naphtoléine, 4 rue Bossuet.
1884: Apparition à Marseille de la Société nouvelle anonyme du Standard Russe, Compagnie des Pétroles, 5 place St Ferréol, comptoir à Novorossisk (Caucase), usine à Sorgues sur Ouveze (Vaucluse) capital 9 millions de francs
Cette compagnie anciennement Imperial Russian Standard Company, permet aux capitaux français d'être présents sur le terrain.
1885: Création du Standard français des Oléonaphtes, Henri Rastit, 4 rue Bossuet, fournisseur de Naphtoléine et d'Union oléonaphte d'Ecosse et de Pennsylvanie (marque Young).
rastit.jpg rastit1.jpg

1888: Le siège social de la Standard russe change et va à Paris. En 1913, la société naphtière française Standard Russe (Gros FA directeur) fusionnera avec des sociétés anglaises appartenant à la Shell pour former le Standard Russe de Grosny au capital de 24 millions de roubles.
1892: Le Standard Français propose l'huile à cylindre Valvoleum et l'huile mixte Compos.
valvoleum.jpg

1897: Henri Rastit fils épouse Lucie Jourdan
1901: Décès de Henri Rastit père
1905: Concessionnaire du Graphite Hudson
rastit1905.jpg

1909: Electra huile pour électromoteur
1914: La société est nommée Raffinerie Générale de Corps Gras Industriels et Standard Français réunis, usine rue Bossuet 2,4,6,8. Félix Rastit, frère d'Henri est dit industriel
1925:Existence de 2 sociétés Standard Français des lubrifiants et Standard Français des produits d'entretien Henri Rastit.
1931: Henri et Félix Rastit, fils de Félix, épousent les filles d'Alban Giannoni, armateur et créent la Compagnie Méridionale de Navigation.
cmn_logo.gif

1937: Décès d'Henri Rastit, Président de la Société pour la défense du commerce et de l'industrie de Marseille

voir: Indicateur Marseillais
https://fr.rodovid.org/wk/Personne:1209766
https://www.auction.fr/_fr/lot/huiles-pour-machines-laquo-societe-henri-rastit-marseille-nbsp-raquo-litho-coulange-lautrec-2093881

dimanche 19 avril 2020

Oléonaphte

Un peu d'étymologie. L'huile minérale trouvée dans le sol peut porter différends noms.

Pétrole (en latin petroleum), vient du grec petra, « roche », et du latin oleum, « huile »),

Naphte est la francisation du mot grec (ou latin) naphta, emprunté à l'iranien ancien, désignant une huile minérale utilisée en Mésopotamie comme combustible. On retrouve la même racine dans l'arabe « nafṭ » (نَفْط), qui lui aussi signifie pétrole ou bitume. Cette racine est toujours employée aujourd'hui dans de nombreuses langues : en ukrainien нафта, en russe нефть.

Pour désigner clairement sa consistance huileuse et le produit d’où on le tire, on utilisa d'abord le terme naphtoléine, comme le fit Charles Mélizan à Marseille en 1881.
melizan.jpg
Mais ce terme prêtait à confusion avec la naphtaline (camphre de goudron) qui est un autre produit issu de la chimie du charbon. On se rabatit alors sur le terme oléonaphte.

Les deux termes pétrole oil et oléonaphte coexistèrent en cette fin de XIXe siècle. Le produit étant importé d'Amérique ou de Russie, il prit le nom de petrol-oil quand il venait d'Amérique et d'oléonaphte quand il venait de Russie.
oleo_ragosine.jpg

petrole_amerique_1863_almanach_1.jpg

On trouva ce terme d'oléonaphte dans le nom de société fournisseuses d'huiles minérales:
Standard français des Oléonaphtes Rastit Henri
Société des Oléonaphtes du Caucase, Baron, Félix et Cie
Société des Oléonaphtes de la Pittsburg Lubricating Oil Company Eugène et Charles Baron
Henri Félix, oléonaphtes garanties pure huile russe
Société des Oléonaphtes Oléo
Société Alsacienne des Oléonaphtes

Références:
(BULLETIN GÉNÉRAL De THÉRAPEUTIQUE MÉDICALE ET CHIRURGICALE 1887)
Revue Industrielle 1880
Indicateur Marseillais 1881
Almanach Bottin 1863

vendredi 17 avril 2020

Société franco-égyptienne, Toneline et Raffineries de Berre

1921: Constitution de la Société franco-égyptienne, par les frères Nobel, au capital de 27 millions de francs.Siège social 125 avenue des Champs Elysées à Paris
1925:La SFE dépose des marques de fabrique en Syrie et au Liban
sfe1.jpg

1929: Commencement de la construction de la raffinerie de Berre par la Compagnie des Produits Chimiques et Raffineries de Berre, filiale de la puissante Compagnie de Saint-Gobain, Chauny et Cirey.
1931: La première unité de distillation est mise en service.
1932 : Ouverture de l'étang de Berre aux navires de haute mer.
1937: La capacité de distillation de la raffinerie est de 600 000 tonnes par an. Le pétrole est commercialisé par la Société des pétroles Toneline, filiale de la Société franco-égyptienne des pétroles.
toneline_franco-egypt.jpg toneline1.png
La société franco-égyptienne a comme emblème les ailes de Ra.

toneline6.jpg toneline21.jpg
Toneline a comme emblème un chien courant type lévrier et devise "l'huile de race"

Sorties pratiquement intactes de la période 1939-1945, les installations de la Compagnie reprirent rapidement leur rythme d'avant-guerre.
1947: Création de la Compagnie de Raffinage Shell Berre avec la fusion de la Société des Pétroles Jupiter et la Cie des Produits Chimiques et Raffineries de Berre. Le premier directeur en est l'ingénieur André Loizillon.
shell-berre.jpg

Les installations de Shell se sont progressivement étendues tout autour de la ville, et couvrent aujourd'hui quelque 800 hectares. Avec 1 500 salariés, Shell-Berre est devenu le principal employeur de la ville. Ses activités vont de l'importation de pétrole à la fabrication de polypropylène et de polyéthylène, en passant par le raffinage et le stockage des produits pétroliers et dérivés. Un important embranchement ferroviaire de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles dessert les unités de traitement.

À partir de 1998, « la Shell » a entrepris de se désengager de ses activités de chimie, et a vendu des unités de production à Dow Chemicals, Arkema et au Texas Pacific Group.
2008: Reprise de l'ensemble du site par le groupe néerlandais LyondellBasell, lui-même contrôlé par le fonds américain Access Industries de Leonard Blavatnik.
2012: Fermeture de la raffinerie.

voir https://www.persee.fr/doc/geo_0003-4010_1935_num_44_251_11169
http://lamalleapapa.com/marque/toneline-ste-franco-egyptienne
https://www.retrorepro.fr/hors-serie-de-charge-utile/2003312-charge-utile-hs-n16-les-petroliers-3792414069007.html
L'Afrique du Nord illustrée
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4220996t/f87.image.r=%22Soci%C3%A9t%C3%A9%20franco-%C3%A9gyptienne%22
Article dans la Publicité de noel 1927 https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k98207385/f880.image.r=%22Soci%C3%A9t%C3%A9%20franco-%C3%A9gyptienne%22

jeudi 16 avril 2020

Valvoline

1866: John Ellis, inventeur d'un lubrifiant pour les soupapes des machines à vapeur, fonde Continuous Oil Refining Company à Binghamton, Etat de New York.

1868: Ellis rebaptise son produit Binghamton Cylinder Oil en Valvoline, plus mémorable pour Valve = soupape et oline =oil = huile.

1869: Il déménage la Continuous Oil Refining Company à Brooklyn. Avec son fils et son gendre, Ellis rebaptise la société "Ellis & Leonard" et redéménage à Shadyside, dans le New Jersey.
leonard_ellis1.jpg

1873: La marque Valvoline est enregistrée aux États-Unis, en fait une marque verbale «Valvoline » et une marque mixte consistant en un croissant de lune, traversé par le mot Valvoline en écriture diabolo. Elle est la plus ancienne marque de lubrifiant du monde.
hamelle.jpg

1878: Henry Hamelle crée sa société de fabrication d'huile industrielle. Ses usines étaient notamment implantées à Pantin, Aubervilliers et Gaillon (Eure) et il disposait d'une succursale à Casablanca. Il représenta la marque en France.

1890:L'huile Valvoline est associée aux voitures de course.
valvoline2.jpg

1893: La marque est déposée au tribunal de la Seine.

Au début du 20e siècle, Valvoline était l'huile moteur recommandée pour le modèle T de Ford.

valvoline1902.jpg
l'original

valveoil.jpg
valvoleum.jpg
les copies. Ellis & Leonard eurent de nombreux procès contre des imitateurs

1949: Ashland Inc. achete la Freedom-Valvoline Company.
valvoline1956.jpg
Une jolie fille en combinaison de mécanicien vient présenter la marque mais l'écriture du nom n'a pas changé.

Fin XXe siècle, changement dans le look: c'est un V rouge et bleu qui représente la marque.
valvoline_logo1.jpg

2016: La filiale Valvoline d'Ashland représente environ 37% du chiffre d'affaires annuel de la société mère. Valvoline réalise une première offre publique d'achat à la bourse de New York, avant qu'Ashland ne se sépare de Valvoline en tant que société indépendante le 5 mai 2017.

Indicateur Marseillais sur Gallica
https://www.valvoline.com/en-europe/
https://www.pinterest.fr/

mercredi 15 avril 2020

Cartel des 10

1903: Une très forte pression fiscale qui débute par les lois de 1903 et qui continue jusqu’en 1908 tue complètement l’industrie de transformation. Quasiment toutes les raffineries se bornent alors à importer et à mettre des produits finis en emballage. Alors qu’en 1900, la France raffinait 93 % de ses importations, cette proportion tombe à 7 % peu avant 1910.

1914: Avant que ne débute la guerre de 1914, la vente d’essence est quasiment limitée à dix sociétés (cartel des 10) :

Desmarais Frères
Pétrole: Astraline, Oriflamme, Essence: Automobiline, Azur, Huile: DF
Emblème: Une étoile bleue sur une autre étoile.
Raffineries: Graville-Le Havre (Seine-Maritime), Blaye (Gironde)
Durée:1861-1965

les fils de A.Deutsch
Pétrole: Luciline, Essence: Moto-Naphta, Huile: Jupiter Emblème: Initiales AD.
Raffineries: Pantin (Seine), Rouen (Seine-Maritime), St Loubès (Gironde)
Durée:1845-1922

Fenaille et Despeaux
Pétrole: Saxoléine, Essence:Benzo-moteur, Huile: Oléonaphtine, Saxol
Emblème:
Raffineries: Aubervilliers (Seine)
Durée:1852-1920

Compagnie Industrielle des Pétroles
Pétrole: Radioléine, Essence: Motricine, Huile: Motrix
Emblème: Une étoile bleue sur une autre étoile.
Raffineries: Frontignan (Hérault), Gravenchon/Rouen (Seine-Maritime)
Durée:1904-1949

Raffinerie du Midi
Pétrole: Auréole, Essence: Moto-gaz
Emblème: Une baleine plongeante.
Raffineries: Balaruc (Hérault)
Durée:1882-1918

Lille-Bonnières-Colombes
Pétrole: Cristal, Olympienne, Stella, Essence:Stelline, Vaporine, Huile:Huile D
Emblème:4 bandes rouges diagonales sur fond blanc.
Raffineries: Bonnières, Rouen (Seine-Maritime)
Durée:1865-1955

G. Lesieur et Fils
Pétrole:Etendard, Touriste, Essence: Energic, Huile: Energol
Emblème: Une étoile bleue sur une autre étoile.
Raffineries: Coudekerque (Nord)
Durée:1908-1921

Raffinerie des Pétroles du Nord
Pétrole: Electricine, Essence:Eoline, Huile: Idéal
Emblème: Nom en blanc sur disquerouge
Raffineries: Croix (Nord), Dunkerque(Nors)
Durée: -1950

Compagnie générale des Pétroles.
Pétrole: Photoline, Essence: Naphta-cycle, Huile: Autovéline, Diaseline
Emblème: initiales en blanc sur disque vert
Raffineries: Petites Crottes (BdR), Bédarrides (Vaucluse))
Durée:1863-1947

Paix et Cie
Pétrole: Fidès, Essence: Moteurine
Emblème:roue ailée
Raffineries: Courchelette (Nord)
Durée:1863-1921
Les trois premières sociétés totalisent entre 60 et 65 % du marché et sont approvisionnées exclusivement par l’énorme compagnie américaine de Rockfeller : la Standard Oil de New-Jersey (qui deviendra plus tard Esso).

mardi 14 avril 2020

Raffinerie du Midi

Tout débute le 1er avril 1882, lorsque les industriels Alphonse Fenaille et Charles Despeaux demandent l’autorisation au Préfet de l’Hérault de construire une raffinerie d’huiles minérales près de Sète : la Raffinerie du Midi est née.

Giraud F & A, négociants d'huile minérale sur Marseille depuis 1871, deviennent en 1884 agents de la "Raffinerie du Midi usine à Balaruc près Cette".

En 1896, l’actionnariat s’ouvre à Desmarais Frères puis à la famille Deutsch de la Meurthe. Ces trois actionnaires deviendront respectivement Esso, Total et Shell (puis Petroplus en 2008).

Vialla H. devient en 1895 agent de la Raffinerie du Midi à Marseille et fournissent les produits:

Auréole pétrole de sureté,
aureole.png

Moto-gaz essence automobile en 1899,
moto-gaz.png

Benzo-Moteur essence automobile de Fenaille & Despeaux en 1905

L'emblème de la Raffinerie du Midi est la baleine qui évoque de nom de la ville de Sète, anciennement Cette (cetus = baleine).
SETE.JPG

1914: La Raffinerie du Midi est un des 9 membres du "cartel des neufs" qui domine la vente d'essence en France.

Raffinerie du Midi (RM) stoppe son activité de raffinage après la première guerre mondiale, mais se développe dans l’industrie du stockage de produits pétroliers finis (gazole, essence, fioul…). L’entreprise exploite alors jusqu’à huit dépôts en Algérie et une vingtaine en France.
logo-raffinerie-du-midi-RM.png

Au total, « l’écosystème RM » représente à ce jour 15 dépôts pétroliers, 11 sociétés, 1,3 million de m³ de stockage d’hydrocarbures et 12,5 millions de m³ chargés par an, soit le premier acteur français en termes de mise à disposition de produits pétroliers finis. Plus de 160 collaborateurs animent cet ensemble.

samedi 11 avril 2020

Société de la Varenne d’éclairage minéral

1830: La propriété des schistes de donner de l’huile par pyrolyse (anciennement « distillation sèche ») a été signalée par le chimiste Auguste Laurent dans une communication faite à l’académie des Sciences.

1838: La première distillerie de schistes bitumineux en France est implantée en Saône-et-Loire à Igornay. De l'huile de schiste est produite de façon industrielle pour l'éclairage public de plusieurs grandes villes comme Paris, Lyon, Dijon ou Strasbourg. Pour cela, le schiste est concassé puis chauffé à une température comprise entre 450 et 500 °C dans un espace confiné, privé d'air. La vapeur qui s'en échappe est alors condensée pour obtenir de la matière liquide proche du pétrole.
%

1846: La Compagnie française d’éclairage minéral exploite les schistes bitumeux d’Autun.

1852: Jean-Baptiste Lahore, ingénieur civil, fait une demande de concession pour l’exploitation de schistes bitumeux dans l’arrondissement d’Autun, commune d'Igornay, lieu-dit La Varenne.

1855: Création de la Société de la Varenne d’éclairage minéral par le système Lahore.

1856: Aninard aîné est le dépositaire général de l'huile de schiste compagnie La Varenne à l'adresse 48 rue Dauphine à Marseille.
Indicateur_marseillais_1856_10.jpg

1861: Liquidation de la Société de La Varenne. Elle est remplacée par Eugène Malo et Cie, puis Lucotte, Richardot et Cie, Gauthier et Cie, Charles Beaune et Cie jusqu'en 1873.

1863: Aninard se nomme épurateur de l'huile de schiste primitif, usine 31 chemin du Canet.

1867: Aninard aîné et Luxard Laurent 1 rue Jemmapes

1868: Les associés se séparent.
Indicateur_marseillais_1868_20.jpg

1876: Ils disparaissent de l'Indicateur Marseillais.

(Archives nationales)
(Archives departementales )
Indicateur Marseillais sur Gallica

mercredi 8 avril 2020

La Pensylvanienne

"Gabriel" Jules Henry Salavy est né le 23 février 1819 à Marseille, 13. Il décéda le 21 janvier 1881 à Passy, 74. C'est le petit fils de Jean Honoré Salavy (1749-1823) négociant armateur, Président du conseil général des Bouches-du-Rhône.

La Pensylvanienne Gabriel Salavy et Cie pour la distillation des huiles de pétrole , société en commandite et par actions est fondée en 1864.

pensylvanienne.jpg

La distillerie d'huiles de pétroles est située chemin de Sainte Marthe, près de la gare du Canet.

Le comptoir est situé 23 rue Armény. Les Salavy possédaient l'hôtel Salavy, l’un des plus beaux hôtels particuliers Louis XV de Marseille, à l'actuel no 11 de la rue Armény (Hôtel du Commandant du 15e Corps).

Après l'explosion de 4 réservoirs de stockage, la compagnie eut des problèmes financiers. Elle fut liquidée en 1867.

Références Compte rendu de la situation commerciale et industrielle 1863-1866
genealogie Nicole Lacroix
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Honor%C3%A9_Salavy
Indicateur Marseillais

mardi 7 avril 2020

La Phocéenne

1817. Melchior et Hyancinthe Daniel , fils de Louis Bonaventure Daniel, un commissionnaire de Toulon, ouvrent une usine de soude dans le vallon de Lun, aux Baumettes, à bonne distance de la ville de Marseille. Bonne distance car même à cette époque, la réputation de pollueur des usines de soude factice est connue.
1863: Achille Daniel et Emile Teissier construisent dans l’usine de soude, une raffinerie d’huile de pétrole, nommée La Phocéenne. Leur société Daniel, Achille et Teissier a pour adresse sociale le 12 rue Bel-Air. Le 12 rue Bel-Air, abrite aussi la société Daniel Achille et Cie, fabricant de soude ainsi que Louis Daniel, propriétaire.

1868: Création d'une société commerciale sous la raison sociale : Bosc père et fils, à Marseille pour le commerce en général et l’armement de divers navires , et à Nîmes pour la fabrique de tannerie et le commerce.
1869: Bosc père et fils, sont armateurs de 12 trois-mats. Le but de cette flotte est d'importer des peaux depuis l'Amérique du Sud. Les Bosc sont en effet issus d'une famille de tanneurs protestants de Nîmes. Les représentants les plus connus de cette famille sont David Bosc (1816-1875) , négociant en cuir, armateur et conseiller municipal, qui soutiendra la Commune de Marseille en 1870. et David Jacques "Gaston" Bosc (1841-1909), industriel, membre de la Chambre de Commerce de Marseille, époux d' Elise Cordesse, elle aussi fille de tanneur de Nîmes.

bosc_adresse_1874.jpg

1874: Bosc père et fils reprennent la raffinerie d’huile de pétrole La Phocéenne.
phoceene.jpg

1880: Décès de Jean-Jacques Bosc, père de Gaston. Auguste puis Gaston s'occupent de l'usine.
1882: Bosc Gaston nommé administrateur délégué de la Compagnie des Tanneurs Marseillais (société de bienfaisance).
1884: Article dans le Panthéon de l'industrie du 24/02/1884
la_phoceenne1.jpg

1885 ou 1889 ou 1894 ou 1899 (date variable en fonction du document consulté) Une nouvelle unité de production est construite à Port-de-Bouc.
1896: Le site des Baumettes est abandonné et reste en ruines.
1897: La fille de Gaston, Elise Bosc épouse Louis Cordesse, savonnier à Marseille.
1899: La savonnerie Louis Cordesse devient la Phocéenne de Savonnerie.
1899: Constitution de la Société des Voiliers Marseillais. Louis Bosc est administrateur délégué, Gaston Bosc est au conseil d'administration.
svm2.gif 1909: Mort de Gaston Bosc à Marseille.
1910: Louis Bosc succède à son père.
1924/08/04: Incendie de la raffinerie de Port de Bouc.

4 rues de Marseille conservent le souvenir de l'usine à soude des Baumettes: Avenue de la Soude, chemin de la Soude, avenue Gaston Bosc et avenue Cordesse.
carte_soude.jpg

ref: https://www.provence7.com/portails/villes-et-villages/marseille-a-visiter-de-a-a-z/les-baumettes-quartier-village-a-visiter/
Généalogie de Jean-Daniel Blanc
Dictionnaire historique des rues de Marseille
Registre maritime: bureau de renseignements sur navires 1869
https://plus.wikimonde.com/wiki/David_Bosc_(1816_-_1875)
Indicateur Marseillais
https://www.lexpress.fr/informations/les-cordesse_648729.html

dimanche 5 avril 2020

Pétrole à Marseille - les acteurs de 1862 à 1914

Depuis 1862 et l’apparition du pétrole à Marseille, importé par la Compagnie des Huiles de Pétrole d’Amérique jusqu’en 1914, début du premier conflit mondial, ce ne sont pas moins de 160 acteurs qui sont recensés dans l’Indicateur Marseillais comme travaillant dans l’industrie du pétrole et des huiles minérales.
Achaume fils et Cie 1872 Aiglon 1911 raffinerie de corps gras Eugène Wallach & Cie Aimedieu V. 1904
André Alexandre. agent général de la Société des mines d’huile minérale russe VJ Ragosine et Cie 1881 Soc Ano. 1902
Angles de Castet 1913 Philadelphia Mineral Oil Cy Angst Georges 1908
Aninard aîné 1863
Argellier et Cie pétrole non inflamable d’Amérique 1868 Armand A. 1896 Armand & Cie 1913 Aurenty, Barthélémy 1911 – Amiel 1913

Barbaroux Ph. 1870 Baron E. et Cie 1892. En 1899 directeur pourHours,J Edel et Dupont, de Lyon Baux Alphonse et Fraissinet Eugène monte leur propre société en 1867 Bérard A. 1911 Automobiline Bernex Ch et L. Grandval, représentants 1887 Berte Joseph aîné 1874 Bessède fils 1869 qui faisait cire et bougies Bonifacy PC 1895, dépositaire Vacuum Oil de Rochester, et Roux La Lubrifiante Franco-Américaine Co 1905, successeur Heraud H et Cie 1913 Borel Louis 1868 Borry HD 1906
Bosc père et fils 1876 raffinerie d’huile de pétrole usine La Phocéenne, Gaston 1881Bosc Auguste, Mazargues 1880
Bouduresque Aug 1869 Bouisson Ernest, représentant A. Moleux, concess. De Ropez et Cie de St-Petersbourg 1887 Boulfroy E et Cie 1890 Bouvet A. 1909 Bradford Lubroleum Company 1904 Bretel & Gailhard 1904

Caillol P. E. et Cie 1868 usine la Pauline, station du Canet Callamand M 1869 Caseneuve J et Cie 1869 Cassely J. 1892 succ. E. Boulfroy 1904, Cassely et Sanguinetti 1914 Champonnet Hippolyte 1868, Jules en 1869 Cheret 1869 Chiappa Mathilde 1870 Claudy H. 1896 maison à Lyon Cobesdat Jean 1870 Collet Marius 1866
Compagnie des Huiles de Pétroles d’Amérique 1863-1869
Compagnie Générale des Pétroles pour l’éclairage et l’industrie, usine aux Petites Crottes 1869 Photoline, Naphtacycle, Autoveline
Compagnie Générale d’Eclairage, raffinerie d’huile de pétrole à l’Estérel (Var) Giraud F et Mure A. agents à Marseille 1882
Compagnie Industrielle des Pétroles 1905 Radioléine, Motricine, Motrix
Comptoir des graissages 1899 Cordeil F. 1904 et A. Lauzier 1908 Cortella Henri 1893 Cry T. et C. Grindou 1896

Daniel Achille et Teissier 1865
Daydé C. Vve 1878 Defosse R. 1877 De Sena, désincrustant Phénix pour chaudières 1884 Devaux A. agent maison G. Compere de Paris, importateur direct des huiles minérales russes de Bakou 1887 Dick WB & Co de Londres1906 Duchenay et Cie 1906 Dupont Alfred 1906 Durbec A. 1908 Durif frères 1911

Eynaud 1897 : huile de pied de boeuf

Fabre Adolphe 1867 Aphe et F 1902 Fabre A fils 1902 Faure Joseph 1884 Félix H. 1892 oléonaphtes garanties pure huile russe 1898 : Emile Talon successeur 1906 Gailhard & Fajon successeurs, 1911 P. Fajon & Ciie Franco-américaine Oil Cy Fremier J.B. à Paris 1904 Massilia Oil Cy, Excelsior, Colorado Frohlich Millo 1908

Gailhard et Bretel 1899 Gailhard et Fajon Garbet Léon agent général Exploitation des Huiles et graisses de naphte, huile minérale russe Auguste Goerger 43 bd de Strasbourg Paris 1er encars 1884 Gastinel F 1908 Gazaan E & P. Villeminot 1911 Imperator, Massaliote, Apulia, Villeminot P succ 1913 Giraud F & A, Mure 1871 agents de la Raffinerie du Midi usine à Balaruc près Cette 1884 Giraudon Georges, dépositaire A. Deutch 1911 Giribone Marianne 1892 Globe Valve Oil Company, Philadelphie 1904 Got Emile et Philopal 1895 Gouy Pierre et Cie Granon JH 1878 Grindou C.1897 Griot Paul, fils ainé 1899 Griot JB jeune 1900 Guimetty Félix 1913

Hamelle Henry de Paris en 1902 Valvoline Helfer Charles 1893 Valveoil en 1902 Hermieu Joseph 1873 Hilarion Antoine 1887 Hours J Edel et Dupont 1904 Huiles Peugeot 1913

Isnard Alfred & Champetier 1889 huile à graisser Bonte et Moraux de Five-Lille

Ladet Pierre 1892 Lafleur M, Sadoulet et Cie 1904 Landre,A et Cie Lisbony fils et Cie, huile animale Lisbonis J 1881 Louvion E 1904 Luigi Henri 1911 Société des corps gras minéraux
Luxard L. et Cie

Martin Auguste 1868 Marie Vve 1875 Martinet Jules 1887 Mélizan Charles huiles à graisser Naphtoléine 1880 Mercedes Oil 1905 Mielle Louis 1873 Mouchet Robert 1908
Moulet et Avon, 1905 Auto-Moto Oil
Mouren Henri 1904 agent de Eagle Oil Cy de New York

Nadaud Th. 1872, directeur des réservoirs de pétrole et du Magasin Général Nadaud Mme Nouveau 1868

Observer Oil’s Company 1913 Oleo Société Générale des Huiles et Fournitures Industrielles 1905 Ollion H. agent de The Bason oil Company limited 1887 Omnium Français des corps gras 1911

Pascal L. 1892 AM 1908 A de Vrien succ, A 1909 huile GRAV 1911 A de Vrien & Noel succ Pascal et Guilhaud 1913 Pattey EF raffineur 1881 Pelon et Roger 1904 Pensylvania Oil Company 1911 Pierre Gony & Cie Pierrisnard et Ripert fils aîné huile de pied de bœuf 1887 Pillat frères 1884 et Gellaz 1885 Plain James 1913 Plantin A, Hugues et Vincelle 1893 Pouré Hippolyte 1870 Pons L et Cie 1894 Pure Oil Cy 1899

Ragosine VJ et Cie huile minérales russes pour graissage a André fils concessionnaire exclusif 1884
Rastit Henri 1883
Raybaud Charles 1881 Raynaud Jean 1872 Reynaud L. 1902 Reboudingue ou Rebaudingo Jean 1870 Réné Théodore 1874 Rieu Antoine 1867 Ripert fils et Nicolet 1902 huile pied de boeuf Roche A et Cie 1872 usine au petit Cannet Roger Joseph 1872 Roux Gabriel 1868 Russian American Oil Cy 1913

Sabran Louis directeur succursale Henry Hammelle pour Valvoline 1894 Safety American Oil Cy 1913
Salavy, Gabriel et Cie 1865 Fabrique la Pennsylvanienne chemin Ste Marthe près gare du Canet
Sanguinetti G & Cie 1911 Industrial Réfinning Company Sarda M 1904 Schllemann Ernst ‘s Oelweke de Hambourg 1911 Sicard Jean 1887 Simon Victor 1867 Société Anonyme Française Stern Sonneborn, Pantin 1906, sternoline, occentoline, sternoline-Ossag, Gloria Société Française des Lubrifiants 1899 Valvo-cylinder Société nouvelle anonyme du Standard Russe 1884 Société des Oléonaphtes du Caucase, Baron, Félix et Cie 1890 E.Baron en 1892 E et Ch Baron conces.Pittsburg Lubricating Oil en 1902 Solari Antoine 1884 Sottora J, huiles minérales russes et américaines Compound 1887 Soulier Ange 1906 Stella
Standard Français des Oléonaphtes, Henri Rastit 1885 Naphtoléines, Union, Young, Valvoléum, Compos, Electra
Société Provençale d’Huilerie 1911
Standard russe Compagnie des Pétroles H. Borry 1897
Surroque et Saccouman 1872 Saccouman tout seul 1876

Talon Emile 1899 Tudesq 1908 Marine Engine

Union France-Norvégienne 1902, huile et graisse animale USONA Lubricating Oil C° 1914 A. Giraud

Vacuum Oil Company SAF 1905 Venture Michel 1884 huiles minérales Oakbank lubrifiantes à cylindre et à graisser Véran Hilaire 1873 Verdeuil B. (ancienne maison Guiol fils aîné) 1880 Verdeuil F. neveu 1893 huile de pieds de bœuf et de mouton Vialla H. 1895 Raffinerie du Midi, Auréole, Moto-gaz, Benzo-Moteur Vincent J. 1889 Viton Marius 1874

Référence: Indicateur Marseillais sur Gallica

vendredi 3 avril 2020

Automoto Oil et Mécanic Oil

Automoto Oil et Mécanic Oil sont des marques d'huiles de graissage que l'on trouve à Marseille avant la Première Guerre Mondiale et à Toulouse après.

L'Indicateur marseillais 1905 indique Moulet et Avon, Auto-moto-oil, bd des Dames 68, Marseille.
1908: Le nom est simplement Moulet, cours Lieutaud 158
L'Indicateur marseillais 1910 présente l'en-cars suivant:
moulet_1910a.jpg

Le Petit Marseillais du 03/09/1911 porte à la connaissance du public que A. Hérenger reste son seul agent général, M. Meri-Dahdah s'étant retiré (Louis Méry-Dadah 1883-1970 épousa en 1909 Marie Hérenger sœur d'Auguste Alexandre Hérenger (source Généanet Kalliste13).
1913: Automoto oil est vendue 0,50 francs le litre, c'est maintenant une page entière qu'achète Hérenger dans l'Indicateur Marseillais pour Félix Moulet
Indicateur_marseillais_1913_3.jpg

1921 La Dépeche; La Société des Lubrifiants Solides et Liquides s'est assuré pour l'Europe de l'exclusivité de la vente des produits Automoto Oil, Automoto Grease, Mecanic Oil et Mecanic Grease, les plus anciennes des marques se rapportant aux huiles et graisses spéciales pour moteur à explosion. Le dépôt de ces marques pour la France a été faites au greffe du tribunal de commerce de Marseille le 18 juillet 1903 sous le numéro 8318.

Article dans le journal toulousain Midi Socialiste – 27 mai 1922
Au stand de la Société des Lubrifiants solides et liquides, nous trouvons l’Auto-Moto-Oil, demi fluide et fluide, ainsi que toutes huiles spéciales aux graissages des carters et moteurs à explosion.
La machine, le moteur, si robuste soit-il, ne durent qu’autant qu’ils sont bien lubrifiés.
A côté des moteurs de tous genres, l’exposition des huiles et graisses s’imposait.
Le Mécanic Oil, qui, intéresse l’industrie et s’emploie plus spécialement pour les transformateurs et les machines agricoles, des graisses consistantes pour tous usages, dont l’Automoto Grease, qui a plus particulièrement la faveur des acheteurs et qui est fabriqué directement dans les usines de la Société des Lubrifiants, à Toulouse, Saint-Agne, 2 vieux chemin Saint-Roch.

1928: Société des Lubrifiants Solides et Liquides, Barrié, de Crozals et Caujolle transformée en société à responsabilité limités.

1930: Modification dans la société, de Crozals vends ses parts à M. Grimaud.

Publication dans La Loi, journal judiciaire quotidien du 08/07/1931
Création Société Anonyme des Lubrifiants Solides et Liquides au capital de 300.000 francs Siège social à Paris.
Objet: l'industrie et le commerce du pétrole sous toutes ses formes
Succède à la Société à responsabilité limitée Société des Lubrifiants Solides et Liquides, Barrié et Caujolle, capital 120.000 francs, siège social Toulouse.
La marque Automoto Oil déposée sous le numéro 18475 le 24/07/1918 au greffe du tribunal de Commerce de Marseille.
La marque Mécanic Oil déposée sous le numéro 13668 le 02/12/1930 au greffe du tribunal de Commerce de Marseille.
8 cuves de mélange et une camionette Berliet VIK
Roger Caujolle et Louis Barrié sont des négociants de Toulouse.
automoto_oil.png

A son siège social à Paris en 1933.
1935: Siège social transféré à Toulouse

vendredi 13 décembre 2019

Raffinerie de Pétrole du Nord

La Raffinerie de Pétrole du Nord avait son siège à Croix-Wasquehal près de Roubaix.

Ses produits sont le pétrole de luxe Electricine
electricine_rouge_blanche_1.gif

et l'essence autos Eoline.
rfn.jpg

1931: La raffinerie de pétrole du Nord, qui dépend du Groupe Pétrofina et traite également pour l'Union générale des naphtes, la Pétronaphte, l'Oleonaphte, les Carburants et produits de synthèse, la Société des huiles, goudrons et dérivés, la Société des pétroles du Languedoc. Cette Société reçoit autorisation pour 15.000 tonnes d'huiles minérales raffinées, 10.800 tonnes d'essences, 32.000 tonnes d'huiles lourdes, 12.900 tonnes de gazoils, les autres produits sans limitation.

1932: Construction d'une nouvelle raffinerie à Dunkerque.
1945: La Seconde Guerre mondiale détruit totalement la ville et la raffinerie de pétrole de Dunkerque.
1950: La raffinerie de pétrole est reconstruite par British Petroleum. RPN devient PURFINA Française.

- page 1 de 7