Emblèmes, le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - cercle

Fil des billets

lundi 9 novembre 2015

Nissan

1911: L'entreprise Kaishinsha (voiture du futur) est créée à Tokyo par Masujiro Hashimoto, un Japonais ayant fait des études et travaillé aux États-Unis, soutenu par trois investisseurs, Kenjiro Den, Rokuro Aoyama et Meitaro Takeuchi. Elle se lance dans la fabrication d'automobiles.
1912: Le premier prototype est créé. Il prends le nom de DAT un acronyme formé avec les initiales des noms des sponsors. En japonais, DAT (prononcer 'datto') signifie 'bondissant en avant à la vitesse de la lumière'.
1914: La première automobile commercialisée sort des ateliers, la DAT1 qui possède un moteur V-2 d'une puissance de dix chevaux et qui peux atteindre la vitesse maximale de 32 km/h. La société est renommée Kawaishinsha Motor Car Co
dat.gif

1919: Kubota , un fabricant de tracteurs, forme une filiale pour construire des automobiles qu'il nomme Jitsuyo Jidosha Seizo, basée à Osaka.
1921: Jitsuyo lance la Lila, une petite voiture traditionnelle de 1,2 litre de cylindrée.
lilalogo.jpg

1925: Kawaishinsha est réorganisé en DAT Automobile Co., Ltd.. DAT utilise le slogan « Durable, Attractive and Trustworthy » ( Résistante, attrayante et digne de confiance).
1926: DAT et Jitsuhio fusionnent, et forment la DAT Jidosha Seizo Co. Ils s'installent à Osaka. Leurs activités automobiles respectives ayant été des échecs, ils décident de se spécialiser dans la fabrication de camions.
datcarslogo2.jpg

1928: Yoshisuke Aikawa crée une société de holding, la Nippon Sangyo (littéralement Industrie du Japon, en abrégé Ni-San).
nippon-sangyo1.jpg

1931: Nippon Sangyo contrôle des fonderies et des vendeurs d'automobile, mais pas de constructeur d'automobile. Aikawa Yoshisuke prends des parts de DAT Motors . La société devient une filiale de Tobata Imono Co et se lance dans la production d'un dérivé de l'Austin Seven britannique. Cette nouvelle voitures de petite cylindrée, prends la marque DATSON (littéralement en anglais fils de DAT).
datson1931.jpg.gif

1932:Construction d'une nouvelle usine à Yokohama. Son signifiant 'perte' en japonais, le nom de la marque change en DATSUN. Le logo de la marque est créée par Yoshizaki Ryouzou et Tanaka Tsunesaburou. Ils s'inspirent de l'exemple Chevrolet. Le disque rouge sur fond blanc représente Hinomaru le soleil levant présent sur le drapeau national du Japon. La bande bleue cobalt représente le ciel.
datsun1931.jpg

1933: Tobata Imono Co et Nihon Sangyo Co créent une filiale commune, la Jidosha-Seizo Kabushika Kaisha (KK, signifie Compagnie Limitée), pour fabriquer les Datsun. La production de camions DAT est séparée et fusionnée avec Ishikawajima et TGE, la nouvelle société s'appelant Tokyo Jidosha Kogyo. Elle deviendra Isuzu.
1934: Nihon Sangyo Co reprend la totalité de l'entreprise et la rebaptise Nissan Motor Co Ltd. La marque Nissan est créée.
niss5000.jpg

1940: Nippon Sangyo, devient un grand Zaibatsu (combiné) intégrant Tobata Casting et Hitachi. Il se compose de 74 firmes et devient le 4e combiné par la taille du Japon.
1945: Le combiné est démantelé
1947: La production des Datsun peut reprendre, toujours avec des véhicules britanniques sous licence. Fuji Sangyo décide de développer une voiture électrique: la Tama (esprit)
1952: La Tama Motors Company est formée par Fuji.
1955: Tama est renommé Prince Motor Company
prince52.jpg



1959: La Datsun Bluebird est lancée au Japon, le succès est immédiat et ce modèle restera un modèle phare de la marque.
1966: Nissan rachète Prince Motor Co et acquiert ainsi un personnel hautement qualifié et la renommée des modèles Skyline et Gloria.
1973: La Nissan Sunny connait un grand succès aux États-Unis grâce à sa faible consommation dans un contexte de flambée du cours du pétrole.
datsun_1973.jpg

1981: Nissan prend la décision d'abandonner complètement, et en particulier aux États-Unis, la marque Datsun, jugée trop anglo-saxonne, et de se concentrer sur la marque Nissan.
1984: Nissan ouvre son usine de Sunderland au Royaume-Uni. Nismo (Nissan Motorsport), la branche de sports mécaniques de Nissan, participe au Championnat du monde des voitures de sport.
nissan1989.jpg

1989: En réaction à la création de la marque Lexus par Toyota, Nissan crée à son tour une marque de prestige pour le marché nord-américain, Infiniti, destinée à compléter la marque Nissan sur le segment haut de gamme et à concurrencer les produits allemands aux États-Unis.
Dans les années 1990, l'entreprise prend du retard dans le développement de ses nouveaux produits, l'identité de ses produits apparaît floue. Nissan ne réalise qu'une seule année bénéficiaire dans la décennie, en 1996. Les années suivantes se soldent par des pertes de plus en plus importantes et un endettement massif.
Le logo se simplifie: le disque laisse la place au cercle.
Nissan_2002.png

1999: Nissan est au bord de la faillite, une alliance avec Renault, second constructeur français, est conclue. Renault prend 44 % du capital du japonais. A cette occasion, Louis Schweitzer fait appel à Carlos Ghosn, pour lui confier la direction de Nissan. Ce dernier devient le premier étranger à diriger un constructeur automobile japonais. Devenu PDG de Nissan, Carlos Ghosn entreprend le redressement de l'entreprise, avec le plan N-R-P, pour Nissan-Revival-Plan. En pratiquant une politique drastique de réduction des coûts, notamment par la suppression de 21 000 emplois, et en tirant parti des synergies avec son nouvel actionnaire, Nissan redevient une entreprise compétitive au niveau mondial. L'Alliance Renault-Nissan est actuellement le quatrième groupe automobile du monde.
renault-nissan.jpg

2013: Nissan relance la marque Datsun en Inde avec la Datsun GO7 , présentant le premier modèle de la marque Low cost, une berline cinq portes sur base de Lada, qui sera ensuite diffusée en Indonésie et en Russie. Datsun sera la marque à bas coût de Nissan comme Dacia l'est pour Renault, les quatre marques faisant partie avec Lada de l'alliance Renault-Nissan, les modèles Lada, Dacia et Datsun auront des plateformes communes.
datsun2012.jpg

mercredi 16 septembre 2015

Dodge

1886: Les frères John et Horace Dodge débutent leur carrière professionnelle à la Murphy Engine Company, fabricant de moteurs marins. Ils font ensuite fortune dans la production de bicyclettes, à la tête de leur compagnie Evans & Dodge Bicycle Company.
Evans-Dodge-Bros.-Head-Badge.jpg

1901: Les deux frères déplacent leur usine de bicyclettes et de machines à Détroit dans le Michigan. Ils y fabriquent des roulements et d'autres pièces pour les premières industries automobiles. Ils aident à la mise au point des moteurs des premières Oldsmobile.
1902: Les frères Dodge sont approchés par Henry Ford qui cherche de l'aide pour financer sa propre société de fabrication d'automobiles. Les frères Dodge aident donc Ford à financer son entreprise. Ils deviennent les premiers actionnaires et constructeurs des moteurs de la Ford Motor Company.
dodg1910.jpg

1914: Les frères Dodge décident de créer leur propre marque Dodge Brothers Motor Company. La firme est ainsi fondée à Hamtramck (Michigan). Les premiers modèles ressemblent à la Ford T décapotable, mais avec quelques innovations comme un démarreur électrique. Fort de leur excellente réputation de motoristes, les commandes affluent et leur première voiture se pose pendant un temps en véritable rivale de la Ford T. Leur slogan est « Fiable ! ».
Le logo original est un cercle avec deux triangles, un blanc et un noir, formant une étoile de David avec les initiales DB au centre, et les mots Dodge Brothers Motor Company sur le bord extérieur. Les frères Dodge n'étaient pas juifs, ce que pourrait laisser à penser l'emblème.
dodg1914.jpg

1916: Trois voitures participent à un raid au Mexique avec le général George Patton qui ramène ficelé aux gardes boue de la voiture, le bras droit de Pancho Villa. Cet événement fera une grande publicité à la compagnie.
1917: Ils produisent leurs premiers camions destinés à l'armée américaine pour la première guerre mondiale; mais ils poursuivront par la suite pour fournir les usagers civils.
1920: Alors que Dodge occupe la deuxième place des ventes de voitures aux États-Unis, l'avenir de Dodge bascule du tout au tout. Terrassé par une pneumonie, John décède le 14 janvier, tandis que Horace, inconsolable et dépressif, meurt à son tour en décembre des suites de la grippe et d’une cirrhose du foie.
1925: La société des frères Dodge est rachetée par Dillon, Read & Co , une importante banque d'investissement pour 146 millions de dollars, la plus importante transaction financière jamais vue à l'époque.
1927: Emblème de la Dodge Brothers Six:
dodg1927.jpg

1928: Dillon Read revend ensuite la société à Walter Chrysler qui en fera son "milieu de gamme" afin de concurrencer Pontiac dans le groupe GM.
dodg1928.jpg

1932: Les voitures Dodge commencent à adopter un bélier sautant comme bouchon de radiateur.
dodg1933.jpg

1941 Dodge introduit des armoiries, censées être celles de la famille Dodge: quatre barres horizontales brisées au milieu par une barre verticale avec un "O" dans le centre. Une tête de chevalier est au sommet de l'emblème.
dodg1946.jpg

1951: Sur le capot, seule la tête du bélier avec des cornes recourbées, est restée.
dodg1951.jpg

1955: Virgil Exner modifie l'état d'esprit de Chrysler. Jusqu'alors c'étaient les ingénieurs qui dominaient la société. Il impose que les designers prennent le pouvoir. "Forward Look" (Regard vers l'Avant) est le nom du logo appliqué à tous les véhicules Chrysler Corporation. Il est composé de deux boomerang se chevauchant, ce qui suggère l'ère spatiale avec une fusée à 2 étages.
Forward_Look_D100.jpg

1962: Dodge reprend son indépendance au niveau de l'emblème avec le Fratzog. C'est l'adjonction de trois pointes de flèche formant une étoile à trois branches. Le nom a été choisi par un des designers sans raison apparente.
dodg1962.jpg

1982: Retour du logo unifié Chrysler avec le Pentastar. Seul concession, le Pentastar de Dodge est rouge, tandis que celui de Chrysler- Plymouth est bleu.
Dodge_Red_Pentastar1980.jpg

1994: La tête de bélier devient l'emblème officiel de Dodge après avoir été un ornement de capot.
dodg1994.jpg

2010: Dodge donne sa tête de bélier à sa filliale véhicule industriel RAM. Un logo présentant le nom accompagnée de deux traits obliques rouges est adopté pour la communication "institutionnelle".
dodgn2010.jpg

2011: Un second emblème a été révélé lors de l'inauguration de Durango 2011, pour les calandres des voitures: un écu à la croix barré du nom Dodge.
dodgn101.jpg

vendredi 21 août 2015

Seddon Atkinson

1907: Atkinson & Co. est fondée à Preston, la ville du coton et capitale administrative du Lancashire, par deux des cinq frères Atkinson Edward et Henry avec l'aide de leur beau-frère George Hunt. Ils débutèrent par la réparation des wagons et locomotives à vapeur.
1916: La première Atkinson six tonnes à quatre roues locomotive à vapeur est produite avec grand succès.
1919: Robert et Herbert Seddon, fils d'un boucher de Salford achètent un char à banc Commer, pour l'utiliser au cours de la semaine pour le transport de marchandises et le week-end pour organiser des excursions. Initialement, il y avait un autre partenaire, un crémier du nom de Foster, ce qui fait que l'entreprise se nommait Foster & Seddon.
1932: Edward Atkinson meurt. La vapeur est en crise.
1933: L'entreprise Atkinson Lorries Ltd. est acquise par un garagiste de Londres G Allen, dont le père avait commencé au Nightingale Garage. Allen débute la production de camions.
Atkinson_1884.jpg

1937: Robert Seddon repère une lacune dans le marché des véhicules commerciaux pour les camions à moteur diesel à faible tare et commence à construire son propre véhicule.
1948: Seddon Motors Ltd déménage à Oldham.
seddon.jpg

1953: Atkinson construit des bus.
Atkinson utilise un emblème alternatif sur ces camions: le badge Knight of the road.
atkinson1950s.gif

1970: Seddon Atkinson est formé après que Atkinson Vehicles Ltd fut racheté par Seddon Diesel Vehicles Ltd.
seddon-atkinson.JPG

1974: Repris par l'Américaine International Trucks Harvester.
1983: Le groupe est racheté par l'espagnol ENASA-Pegaso.
1990: ENASA est racheté par l'italien Fiat-IVECO.
seddonatkinson.gif

2009: Arrêt de la production de la marque.

lundi 17 août 2015

Pegaso

1941: En Espagne, après le cauchemar de la guerre civile, l’heure est à la reconstruction. Le gouvernement franquiste crée l’INI (Instituto Nacional de Industria) pour tenter de relancer et d’organiser l’industrie. Au programme de ce dernier figure la fondation d’une industrie automobile, c’est-à-dire la construction de véhicules industriels, camions et autocars.
1945: Ingénieur espagnol de talent, Wifredo Ricart quitte Milan, où il travaillait pour Alfa Romeo, et rentre au pays.
1946: Il crée le CETA (Centro de Estudios Tecnicos de Automocion), dont il prend la direction et dont l’objectif est de développer la production de camions et de fonder la société qui les construira. Ainsi naît l’ENASA (Empresa Nacional de Autocamiones SA), une entreprise nationale d’économie mixte. Hispano Suiza lui apporte son usine de La Sagrera, située à Barcelone, ses projets et ses licences de véhicules industriels. La production du Hispano-Suiza 66G en tant que Pegaso I de 7 tonnes de C.U est relancé. Le célèbre Pégase de la mythologie grecque est choisi pour sa rapidité et son agilité. Mais pour se démarquer de la Mobil Oil, le logo de la marque prive l’équidé de ses ailes, un comble pour un Pégase ! Non cabré (on devine pourquoi…) et inscrit dans le cercle d’une roue, le cheval effectue une figure de la célèbre école d’équitation de Vienne (école espagnole).
pegaso00.jpg

1952: Wifredo Ricart crée bientôt un département automobile pour construire une GT de prestige: la Pegaso Z-102. Fabriquées au compte-gouttes et à la main, souvent selon les souhaits de leurs clients fortunés, les Pegaso seront toutes uniques ou presque.
pegaso52.jpg
La même année la FADA (Fábrica de Artículos de Aluminio) est créée. Elle construit des petites camionnettes à trois roues.
fada.jpg

1955: Pegaso collabore étroitement avec Leyland Motor .
1957: La FADA se transforme en Sociedad Anonima Vehiculos Automoviles (SAVA) et construit des automobiles.
sava.jpg
On remarquera que l'emblème de SAVA a de fortes ressemblances avec celui utilisé par Hergé dans l'album de Tintin: Les cigares du Pharaon.
Logo_Les_Cigares_du_Pharaon.png

1961: Début de la production des bus et autocars Pegaso Monotral, basés sur la licence du constructeur italien Viberti.
1966: Pegaso prend le contrôle de la Sociedad Anonima Vehiculos Automoviles (SAVA) et l'absorbe en 1968.
1983: Pegaso rachète Seddon Atkinson à International Harvester pour une livre symbolique et se rapproche de DAF.
1990: INI vend l'ensemble ENASA-Pegaso à IVECO à la suite d'un appel d'offres international. ]
pegaso-iveco.jpg

vendredi 3 juillet 2015

Opel

1858: Adam Opel, fils d'un ferronnier allemand de Rüsselsheim (ville près de Francfort, Hesse) a l'idée de fabriquer des machines à coudre, toute nouvelle invention du français Barthélemy Thimonnier.
Opel_1862__logo_.svg.png

1886: La diversification intervient avec la fabrication de bicyclettes. Un modèle anglais de vélocipède est d'abord produit, suivi un an plus tard du premier modèle de sécurité avec un cadre surbaissé.
opel_plaque.jpg

1895: Adam Opel meurt des suites de la fièvre typhoïde. Sa femme et ses 5 fils poursuivent son entreprise.

1899: Le nouveau créneau devient l'automobile. Opel achète la licence de production et l'usine à Friedrich Lutzman, maître serrurier de la cour, et démarre la production d'automobiles avec la Opel Patent Motor Car, System Lutzmann.
opel_motorwagenfabrik_russelsheim_emblem_99.jpg

1901: Opel commence à produire des motocyclettes. Parallèlement, des améliorations sont apportées à la production d'automobiles : un contrat avec le pionnier de l'automobile française, Alexandre Darracq, scelle la première aventure internationale de la société.

1910: Ernest Louis, Grand Duc de Hesse, joue un rôle dans la conception de l’« Œil Opel » couronné de lauriers. C'est lui qui dessine l’emblème au cours d’une réunion avec le directeur d’Opel, Wilhelm von Opel.
opelold2.jpg

1914: Avec une production annuelle de 3 335 véhicules, Opel devient le numéro un de l'automobile allemande.

1918: La famille Opel est anoblie et devient von Opel. Les armoiries sont jaune et noires avec 3 roues blanches.
Opel_Wappen.png

1928: De nouvelles méthodes de production sont introduites qui permettent de passer la production à 42 771 voitures par an.

1929: Au cœur de la Grande Dépression, les frères Opel décident de céder 80 % de leurs actions à General Motors. Un an plus tard, GM acquiert les 20 % restants.

1931: Opel produit cent mille automobiles. Opel sponsorise une équipe de coureurs cyclistes professionnels et permettent l'organisation du Tour d'Allemagne. Le maillot est jaune marqué de l’œil Opel en noir.
opel_maillot.jpg

1937: Opel vends son département cycle à NSU. Changement total de logo. Le nouveau logo montre un dirigeable volant à travers un cercle. Ce dirigeable est le Zeppelin rigide ZR3, construit en Allemagne et donné aux États-Unis par le gouvernement allemand au titre des réparations de guerre de la Première Guerre mondiale.
Opel_1937__logo_.svg.png

Pendant la guerre, la production est ralentie, et l'accent est mis sur la construction de camions, de tanks et de pièces d'avions. Mais les bombardements alliés endommagent fortement l'usine de Rüsselsheim, tandis que celle de Brandenbourg est démantelée par les Soviétiques.

1954: La firme repasse à nouveau la barre des 100 000 voitures par an
opel2.gif

1964: La symbolique du dirigeable s’essoufflant, le logo d'Opel est modifié en un éclair (blitz en allemand) traversant un cercle.
Opel_1964__logo_.svg.png

1970: Les couleurs jaune-noir sont prédominantes dans le logo.
Opel_1970__logo_.svg.png

1982: Une nouvelle usine ouvre à Saragosse en Espagne.

2002: Opel inaugure officiellement sa nouvelle usine de Rüsselsheim et rénove son image de marque. La charte graphique est modernisée. La marque met en avant un nouveau slogan : « Opel. Des idées fraîches pour de meilleures voitures ».
116px-OPEL_2002_logo.png

2009: La maison mère d'Opel, General Motors est en grande difficulté financière. Elle annonce son intention de se séparer progressivement d'Opel en vendant entre 50 et 75 % de son capital, mais ne vends pas.
Opel_2009__logo_.svg.png

2012: Un rapprochement entre Opel et Peugeot-Citroën échoue.

jeudi 2 juillet 2015

Les marques compagnons LaSalle et Viking

1923: Alfred Pritchard Sloan, président de General Motors met en place une structure de prix dans laquelle (du plus bas au plus haut prix), les marques Chevrolet, Oakland, Oldsmobile, Buick et Cadillac n'entrent pas en concurrence entre elles.

1925: Un comité spécial étudie la possibilité de combler les marchés existants entre les différentes divisions du groupe. Il existe ainsi un marché potentiel entre Chevrolet et Oakland et un autre entre Buick et Cadillac. La solution retenue pour attirer les clients est que les divisions fabriquent une gamme dérivée de leurs produits vendus moins chers.

1926: Oakland se voit adjoindre une marque compagnon, Pontiac.

1927: Lancement de LaSalle. Elle est destinée aux personnes qui recherchent une voiture de grande qualité, plus petite, plus maniable et moins chère qu’une Cadillac. La publicité met fortement l’accent sur la parenté avec Cadillac. Le choix de son nom n’a pas posé de problème. Celui de Cadillac ayant été choisi en hommage au français Antoine de Lamothe-Cadillac, le fondateur de Détroit en 1701, il semble logique que la nouvelle division adopte le nom d’un autre explorateur français : celui de René-Robert Cavelier de La Salle (1643-1687), qui prit possession de la Louisiane au nom du roi de France en 1682.
Le premier logo de la LaSalle a été un écu (Cadillac oblige) avec le nom
Lasalle3.png

1929 : Devant les premiers succès des nouvelles divisions, GM poursuit sa politique, Oldsmobile est secondé par Viking et Buick par Marquette. La structure est alors celle-ci:

  • Cadillac
  • LaSalle
  • Buick
  • Marquette
  • Viking
  • Oldsmobile
  • Oakland
  • Pontiac
  • Chevrolet

Viking est la seule qui soit plus chère que la marque d'origine. 4058 unités sont fabriquées.
vikinglogo.png

Le jeudi noir d’octobre 1929 aura raison de cette diversification.

1930: 2813 unités sont seulement vendues. La marque Viking disparaît.

1931: Disparition des marques Marquette et Oakland, cette dernière étant abandonnée au profit de la nouvelle Pontiac, aux résultats bien plus prometteurs que sa génitrice.

1933: C'est le creux de la crise économique ; 3381 LaSalle seulement sont fabriquées. Les stratèges du groupe décident d’arrêter la production de LaSalle à la fin de l’année. C’est sans compter sur le pouvoir de persuasion de Harley J. Earl, le chef de la section Art & Colour, qui a dessiné la carosserie de la voiture.
Les véritables armoiries de René Cavelier de La Salle: De sable au lévrier courant d’argent, surmonté d’une étoile à huit rais d’or, furent utilisées.
Lasalle1.png

1940: Les LaSalle 52 et Cadillac 62 sont identiques que ce soit à l’extérieur, à l’intérieur ou au niveau des performances. Pourtant, la LaSalle ne coûte que le prix d’une Buick. Cette politique n’a aucun sens pour la GM, la décision logique d'arrêter la marque LaSalle est prise.
Un logo plus simple avec les initiales LaS dans un cercle fut utilisé sur plusieurs voitures de la marque.
Lasalle2.png

samedi 20 juin 2015

Buick

1899: David Dunbar Buick, écossais de naissance, crée à Detroit (Michigan) la Buick Auto-Van & Power Company pour produire des moteurs marins et agricoles.

1903: La compagnie se renomme Buick Motor Company, et déménage à Flint (Michigan). Le logo représente l'Oncle Sam tirant un chariot sur le monde
buick_1904.jpg

1904: La compagnie en difficulté est reprise par James Whiting qui nomma William C. Durant à la tête de sa nouvelle acquisition. Buick est rapidement devenue le plus grand constructeur automobile américain. Le logo insiste simplement sur le nom et un motto: "The car of quality".
buick_logo1905.jpg

1908: Profitant de cette situation, Durant regroupe Buick, Oldsmobile, Cadillac et Oakland (Pontiac), appelant sa nouvelle société General Motors.

1913: Le logo décline le nom sur un carré bleu liseré de blanc.
Buick-1913.jpg

1918: La collaboration avec la McLaughlin Carriage Company of Oshawa (Ontario-Canada) s'achève par la reprise par GM de ce constructeur. McLaughlin fabriquera les Chevrolet et Buick pour le marché canadien. Le logo était le nom sur un losange bleu liseré de blanc.
McLaughlin_Logo.jpg

Au départ, les différents constructeurs composant General Motors étaient en concurrence les uns avec les autres, mais Durant mit fin à cela. Il voulait que chaque division de General Motors cible un type de clientèle, et dans ce nouveau schéma, Buick était proche du sommet de la gamme, seule Cadillac était plus prestigieuse. Aujourd'hui encore, Buick garde cette position. Le client Buick idéal vit confortablement, mais n'est pas assez aisé pour s'offrir une Cadillac ou n'en recherche pas l'ostentation tout en voulant quand même un véhicule dépassant la norme.

1929 : Création et début de production pour la marque Marquette. L'objectif est de produire un modèle moins cher que Buick, un peu comme Cadillac a fait avec LaSalle. L'emblème de Marquette était un écu écartelé rouge et bleu à la fleur de lys.
Marquette_car_logo_.gif

1930 : Malgré qu'une Marquette remporte la course Death Valley/Pikes Peak (1252km en 40h et 45mn), il est clair que la nouvelle marque est une erreur et un échec commercial. La production est stoppée après 35007 exemplaires tous millésimés 1930.

1937: Buick prends comme nouvel emblème le blason inspiré des armoiries d’une famille écossaise Buik (sans ‘c’) retrouvée dans l’ouvrage héraldique de Burke de 1851 (Burke’s peerage) que la compagnie se serait appropriée. Elles blasonnaient comme suit : De gueules à la bande échiquetée d’argent et d’azur accompagnée en chef d’une tête de ccerf arrachée et en pointe d’une croisette percée en rond, le tout d’or..
buick_1942.jpg

1950 :. Buick est troisième constructeur américain avec plus d'un demi-million de voitures vendues dans l'année

1959: L'emblème de Buick est composée de trois écus, patriotiquement en rouge, blanc et bleu, alignés sur une diagonale, le tout inscrit dans un cercle. Il représente les trois modèles qui constituaient la gamme cette année-là (Electra, LeSabre et Invicta).
buick-logo-1959.png

1975: Création d'une gamme subcompacte dénommée Skyhawk. L'emblème de la société devient le faucon.
buick_hawk.jpg

1980: Retour du logo aux trois boucliers.
buick-cars-logo-emblem.jpg

2002: Le logo perds ses couleurs et passe gris acier
BuickLogo.png