Emblèmes, le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 14 mai 2016

Leyland

1896: Les familles Sumner et Spurrier décident de fonder la Lancashire Steam Motor Company à Leyland, dans le nord-ouest de l'Angleterre. L'un de leurs premiers articles était une tondeuse à gazon motorisée, et leur premier véhicule fut un camion à vapeur d'une capacité de 1,5 tonne.
lancashire.jpg

1897: Création de la société T. Coulthard de Preston, pour fabriquer des berlines à vapeur.
coulthard.jpg

1899: Création de Albion Motor Car Company Ltd par Thomas Blackwood Murray et Norman Fulton à Glasgow en Ecosse.
albion10.jpg

1905: Sumner et Spurrier se lancent dans les berlines à essence.
1907: La Lancashire Steam Motor Company prends le nom de Leyland Motors après avoir racheté Coulthards.
leyla1910.jpg

1915: Albion cesse la production de voitures particulières et se consacre aux bus et camions. Son emblème devient un lever de soleil et sa devise 'Sure as the Sunrise'.
albio15.jpg

1920: Leyland Motors sort une voiture de luxe, la Leyland 8, sur une conception de J.G. Parry-Thomas.
leyla1921.jpg

1921: Création de Scammell Lorries Ltd. à Spitalfields, Londres, en tant que société anonyme par transformation de George Scammell and Nephew.
scamme22.jpg

1927: Parry-Thomas trouve la mort en tentant de battre le record de vitesse terrestre au volant d'une Babs.

1930: Albion Motor Car Company Ltd est renommée Albion Motors.
albio350.jpg

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Leyland Motors, comme les autres firmes automobiles britanniques, travaille pour la Défense nationale. Ses ateliers assemblent des chars et des gros camions militaires.
1942: Henry Spurrier hérite de la firme.
1946: Associated Equipment Company et Leyland Motors créèrent une compagnie d'engins ferroviaires, British United Traction Ltd.
British_United_Traction.jpg

1951: Leyland Motors rachète Albion Motors.
1953: Partenariat avec le constructeur d'autobus Danish Automobile Building
1955: Leyland Motors rachète Scammell Lorries Ltd..
scamme58.jpg

1954: Début de la production de véhicules en Australie.
1955: La compagnie autorise une société indienne de Madras à assembler sous licence les véhicules utilitaires Leyland Motors, dans la nouvelle usine d'Ashok. Ces camions étaient de marque Ashok Leyland.
ashok-leyland-logo.gif
1961: Leyland Motors rachète Standard Triumph. L'entreprise compte 19000 employés.
1962: Leyland Motors rachète Associated Commercial Vehicles (ACV), qui regroupe AEC, Thornycroft, Park Royal Vehicles et Charles H. Roe.
1964: Apparition de la cocarde Leyland, autrement appelée roue de Catherine, flying plughole ou badge à la turbine.

1965: Participation minoritaire (25%) dans Bristol Commercial Vehicles et Eastern Coach Works.
1966: Début de la production en Espagne d'Authi suite à l'accord avec Nueva Montaña Quijano.
leyla660.jpg

1967: Leyland Motors absorbe Rover et Aveling-Barford.

1968: Leyland Motor Corporation Limited fusionne avec British Motor Holdings (BMH) pour former British Leyland Motor Corporation (BLMC). BMH regroupait Daimler, Guy, BMC, Austin et Morris.
BritishLeyland.JPG

1969: Les voitures Austin Seven et Morris Mini-Minor deviennent populaires sous le nom de Mini. British Leyland crée la marque Mini.
mini_bl.jpg

1969: Joint venture avec National Bus Company (Bristol buses et Eastern Coach Works) pour créer Leyland National buses.
1970s: Prise de majorité dans le partenaire danois DAB, pour former Leyland-DAB,producteur d'un bus articulé.
1972: BLMC prends le contrôle d'Innocenti. La marque Albion disparait.
1974: Cessation de production de voitures en Australie.
1975: La société est en faillite et la publication du Rapport Ryder, dans les mois qui suivirent, se solde par la nationalisation de British Leyland (BL), réorganisée en 4 divisions : voitures, camions et bus, produits spéciaux et international.

1977: La marque AEC est arrêtée.
1978: BL mets ses activités camions et bus dans Leyland Vehicles.
1981: Leyland Vehicles explose en 3 sociétés: Leyland Trucks; Leyland Bus et Leyland Parts. 1983: Aveling-Barford est privatisée.
1984: Jaguar est vendu.
1986: British Leyland prends le nom de Rover Group.

1987: Les parts de Land Rover Leyland International Holdings dans Ashok Leyland sont revendues à Hinduja Group.
1987 La division Leyland Trucks fusionne avec DAF Trucks. La nouvelle compagnie n'utilise le nom de Leyland DAF qu'au Royaume-Uni et de DAF dans le reste du monde.
Leyland-Daf 400 V8 1991 Ambulance

1988: Leyland bus est vendu à Volvo.
1993: DAF NV fait faillite. La branche anglaise est rachetée par son management et devient Leyland Trucks.
1998: Leyland Trucks est racheté par le fabricant américain PACCAR. Les camions sont toujours commercialisés sous le nom de Leyland.
leyland-trucks.jpg

samedi 26 mars 2016

NAC

1947: Nanjing Automobile Company. Un service de réparation de l'Armée Populaire de l'Est prends le contrôle d'un atelier automobile à Nankin (Nanjing), ancienne capitale de la République de Chine.

1958: La société fabrique le premier camion léger de Chine basé sur le GAZ-51 russe. Dès lors l'usine fut autorisée à fabriquer des véhicules automobiles et la société Nanjing Automobile Works vit le jour, avec la marque Yuejin (qui signifie Bond en avant).
yueyin-1985.jpg

1986: Iveco conclut une coopération commerciale et technique pour la fabrication, sous licence, de certains modèles de la gamme Iveco Daily de 1re génération, par Yuejin Trucks.
yuejin95.jpg

1990: La conception de la première génération Ibiza est achetée à SEAT et la voiture vendue en Chine comme Nanjing Yuejin Soyat .
soyat.jpg

1995: Dans le cadre des accords de partenariat avec le groupe italien Fiat S.p.A, une filiale commune Nanjing Viejo Automobile Co. est créée.

1996: Coentreprise Iveco et NAC: Nanjing-Iveco Joint Venture (NAVECO).
naveco.png

1999: Grâce à la libéralisation des investissements étrangers en Chine, Nanjing Fiat Company est créée, destinée à la construction d'automobiles Fiat pour le marché chinois.
nanjing1.jpg

2005: Nanjing Automobile Group rachète les actifs du groupe défunt MG Rover et la marque de voitures de sport Morris Garage pour un montant de 53 millions de £.

2006: Fusion de NAVECO et Yuejin.

2007: Leader sur le marché chinois, SAIC annonce la fusion-absorption de Nanjing. SAIC Motor déboursera 2,095 milliards de yuans (près de 200 millions d'euros) et la maison mère de Nanjing Auto, Yuejin, obtiendra 320 millions d'actions SAIC Motor, équivalentes à une participation de 4,9 %. Ces actions seront apportées par la maison mère de SAIC, Shanghai Automotive Industry Corp.

2008: Nanjing-Fiat est dissoute.

samedi 30 janvier 2016

Hispano

1939: Vicenzo Angelino Gervasio, un jeune italien né à Naples en 1912, décide de s’installer à Saragosse et de fonder les Talleres Nápoles (Ateliers Nápoles), une petite entreprise qui à l’origine, se consacrait à la réparation, à la soudure et aux travaux de carrosseries sur des camions de l’après-guerre espagnole.
T_1948_TALLERES_NAPOLES.jpg

1958: Après le succès commercial de la cabine unique de camion, Angelino s’établit dans une usine d’environ 3 000 m2 et construit son premier autobus.

1959: Les camions et autobus de Talleres Napoles sont commercialisés sous la marque Nazar, contraction de Napoles et Zaragosa.
Le logo reprend les armoiries de la ville de Sarragosse: le lion couronné sur fond rouge.
nazar.jpg

1962: Angelino fonde Factorías Nápoles, S.A., en construisant des installations qui allaient marquer toute une époque dans l’histoire industrielle de la ville de Saragosse. Durant cette période, des camions et des autocars sont fabriqués, non seulement pour l’Espagne, mais aussi au niveau international avec les premières exportations.

1966: L’amélioration des systèmes productifs caractérisent cette époque. L’entreprise fais désormais partie du groupe industriel espagnol le plus important de l’époque : Barreiros Diesel, S.A.
BarreirosDieselSA.jpg

1969: Le groupe Barreiros est acquis par la multinationale Chrysler International, qui crée Chrysler España, S.A.
barreiros1969.jpg

1971: L’important carrossier belge Van Hool acquiert la compagnie.
van-hool-logo.png

1983: La grande majorité des travailleurs de Van Hool deviennent propriétaires de l’usine, qui se transforme en Société Anonyme Professionnelle avec la dénomination Hispano Carrocera S.A.L. L’entreprise ouvre la voie en devenant même leader dans la fabrication d’autocars à la fin des années 80.

1993: Le groupe mexicain CAPRE, lequel venait d’obtenir une production de 6 000 unités par an, a acquis l’entreprise espagnole, en promouvant un changement stratégique radical dans l’organisation.
hispano-carrocerajpg.jpg

2005: Tata Motors signe une alliance stratégique avec Hispano en acquérant 21 % du capital de la société.

2009: Tata Motors Ltd, la société automobile la plus grande d’Inde et jusqu’à présent détentrice de 21 % du capital social de Hispano Carrocera, S.A., acquiert les actions qui représentaient les 79 % restant de la société espagnole, avec l’exécution d’une option d’achat préexistante.

2010: La dénomination sociale de la compagnie devient Tata Hispano Motors Carrocera S.A.
tata-hispano.jpg

jeudi 17 septembre 2015

Ram Trucks

1913: Création de la Fargo Motor Car Company à Chicago.

1919: Les frères Joseph B., Robert C., et Ray A. Graham modifient des Ford T en camion. La société Graham Brothers est née.
grahb200.jpg

1922: Dodge s'associe aux frères Graham pour produire des véhicules commerciaux. Les camions Graham reposent sur des châssis Dodge et sont vendus dans les concessions du même revendeur. Fin de production de Fargo.

1925: Dodge se porte acquéreur de Graham Brothers. La tradition de fiabilité des camions est née.

1928: Rachat de Fargo par Chrysler. L'usine canadienne continue à produire des camions.
fargo1937.jpg

1929: Dodge, Graham et Fargo sont regroupés comme Dodge Trucks.

1972: Fin de la production de Fargo au Canada.
fargo1952.jpg

1981: Le Ram est un véhicule pick-up de Dodge. C'est le remplaçant de la gamme Dodge D Series. Il connait un gros succès commercial.

2009: Ram Trucks est issue de la division des véhicules utilitaires de Dodge qui avait pour nom Dodge Ram. La marque Ram a été créée suite au rapprochement du groupe Chrysler avec le constructeur Italien Fiat, et les nouvelles orientations de Dodge vers les voitures exclusivement marquées par un style jeune et de caractère.

La nouvelle filiale vend maintenant sous le logo de la tête de bélier, ce qui parait normal puisque Ram signifie Bélier en anglais.
ram2010.jpg

vendredi 21 août 2015

Seddon Atkinson

1907: Atkinson & Co. est fondée à Preston, la ville du coton et capitale administrative du Lancashire, par deux des cinq frères Atkinson Edward et Henry avec l'aide de leur beau-frère George Hunt. Ils débutèrent par la réparation des wagons et locomotives à vapeur.
1916: La première Atkinson six tonnes à quatre roues locomotive à vapeur est produite avec grand succès.
1919: Robert et Herbert Seddon, fils d'un boucher de Salford achètent un char à banc Commer, pour l'utiliser au cours de la semaine pour le transport de marchandises et le week-end pour organiser des excursions. Initialement, il y avait un autre partenaire, un crémier du nom de Foster, ce qui fait que l'entreprise se nommait Foster & Seddon.
1932: Edward Atkinson meurt. La vapeur est en crise.
1933: L'entreprise Atkinson Lorries Ltd. est acquise par un garagiste de Londres G Allen, dont le père avait commencé au Nightingale Garage. Allen débute la production de camions.
Atkinson_1884.jpg

1937: Robert Seddon repère une lacune dans le marché des véhicules commerciaux pour les camions à moteur diesel à faible tare et commence à construire son propre véhicule.
1948: Seddon Motors Ltd déménage à Oldham.
seddon.jpg

1953: Atkinson construit des bus.
Atkinson utilise un emblème alternatif sur ces camions: le badge Knight of the road.
atkinson1950s.gif

1970: Seddon Atkinson est formé après que Atkinson Vehicles Ltd fut racheté par Seddon Diesel Vehicles Ltd.
seddon-atkinson.JPG

1974: Repris par l'Américaine International Trucks Harvester.
1983: Le groupe est racheté par l'espagnol ENASA-Pegaso.
1990: ENASA est racheté par l'italien Fiat-IVECO.
seddonatkinson.gif

2009: Arrêt de la production de la marque.

lundi 17 août 2015

Pegaso

1941: En Espagne, après le cauchemar de la guerre civile, l’heure est à la reconstruction. Le gouvernement franquiste crée l’INI (Instituto Nacional de Industria) pour tenter de relancer et d’organiser l’industrie. Au programme de ce dernier figure la fondation d’une industrie automobile, c’est-à-dire la construction de véhicules industriels, camions et autocars.
1945: Ingénieur espagnol de talent, Wifredo Ricart quitte Milan, où il travaillait pour Alfa Romeo, et rentre au pays.
1946: Il crée le CETA (Centro de Estudios Tecnicos de Automocion), dont il prend la direction et dont l’objectif est de développer la production de camions et de fonder la société qui les construira. Ainsi naît l’ENASA (Empresa Nacional de Autocamiones SA), une entreprise nationale d’économie mixte. Hispano Suiza lui apporte son usine de La Sagrera, située à Barcelone, ses projets et ses licences de véhicules industriels. La production du Hispano-Suiza 66G en tant que Pegaso I de 7 tonnes de C.U est relancé. Le célèbre Pégase de la mythologie grecque est choisi pour sa rapidité et son agilité. Mais pour se démarquer de la Mobil Oil, le logo de la marque prive l’équidé de ses ailes, un comble pour un Pégase ! Non cabré (on devine pourquoi…) et inscrit dans le cercle d’une roue, le cheval effectue une figure de la célèbre école d’équitation de Vienne (école espagnole).
pegaso00.jpg

1952: Wifredo Ricart crée bientôt un département automobile pour construire une GT de prestige: la Pegaso Z-102. Fabriquées au compte-gouttes et à la main, souvent selon les souhaits de leurs clients fortunés, les Pegaso seront toutes uniques ou presque.
pegaso52.jpg
La même année la FADA (Fábrica de Artículos de Aluminio) est créée. Elle construit des petites camionnettes à trois roues.
fada.jpg

1955: Pegaso collabore étroitement avec Leyland Motor .
1957: La FADA se transforme en Sociedad Anonima Vehiculos Automoviles (SAVA) et construit des automobiles.
sava.jpg
On remarquera que l'emblème de SAVA a de fortes ressemblances avec celui utilisé par Hergé dans l'album de Tintin: Les cigares du Pharaon.
Logo_Les_Cigares_du_Pharaon.png

1961: Début de la production des bus et autocars Pegaso Monotral, basés sur la licence du constructeur italien Viberti.
1966: Pegaso prend le contrôle de la Sociedad Anonima Vehiculos Automoviles (SAVA) et l'absorbe en 1968.
1983: Pegaso rachète Seddon Atkinson à International Harvester pour une livre symbolique et se rapproche de DAF.
1990: INI vend l'ensemble ENASA-Pegaso à IVECO à la suite d'un appel d'offres international. ]
pegaso-iveco.jpg

mardi 11 août 2015

Magirus-Deutz

1864: Conrad Dietrich Magirus, commandant de la brigade de pompiers volontaires d'Ulm , crée une société pour la fabrication d'équipements contre l'incendie: Feuerwehr-Requisiten-Fabrik C. D. Magirus. La même année, l'ingénieur Nikolaus Otto s'associe avec le producteur d'huile Eugen Langen à Cologne pour créer l'usine de moteurs la plus ancienne au monde: NA Otto & Cie.
Le premier logo d'Otto est un écu à son nom.
otto.gif

1867: Otto produit un moteur atmosphérique à gaz, avec un cycle à très longue détente. C'est le prototype du futur moteur à quatre temps. Ils le vendent à près de cinq mille exemplaires. Son rendement est comparable à celui des meilleures machines à vapeur de l'époque.
1869: L'homme d'affaires de Hambourg Ludwig Août Roosen-Runge rejoint la société qui change de nom en Langen, Otto & Roosen et migre de Cologne à Deutz, sur l'autre rive du Rhin.
1871: Création du fabricant de plaques d'acier perforées de Cologne-Kalk Maschinenbauanstalt Humboldt AG
1872: Otto s'associe avec Gottlieb Daimler et Wilhelm Maybach pour fonder la Gasmotoren Fabrik Deutz AG (Fabrique de moteurs à gaz de Deutz).
1882: Gottlieb Daimler quitte Deutz AG, suivi par Wilhelm Maybach, pour créer un atelier de recherche indépendant à Stuttgart avec le montant du capital de ses parts de Deutz AG. Il fonde la société Daimler Motoren Gesellschaft en 1890 qui deviendra Mercedes-Benz en 1926.
1892: Magirus crée une voiture à cheval portant une grande échelle de 25 mètres de hauteur. L'ingénieur Wilhelm Seck créée à Oberursel dans la Hesse, Motorenfabrik Oberursel une usine qui construit également des moteurs aéronautiques et des moteurs de camions.
oberusel.jpg

1896: Humboldt commence à construire des locomotives.
Humboldt_15_1898.jpg

1903: Premier véhicule à moteur de lutte contre le feu créé par Magirus.
1906: Deutz embauche Bugatti et lance une tentative de production de masse d'automobile. Peter Klöckner fonde à Duisburg la société de négoce Klöckner & Co
1910: Magirus débute la construction de camions et d'autobus.
MAGIRUS__-_1923.jpg

1921: Fusion de Deutz avec Motorenfabrik Oberursel. Le nom devient Motorenfabrik Deutz AG.
1923: Peter Klöckner fusionne tous ses avoirs dans la sidérurgie dans Klöckner -Werke AG
klockner.jpg

1927: Lancement du MTH, premier tracteur agricole de la société Deutz.
deutz27.jpg

1929: Le logo Magirus devient une lettre M stylisée avec trois pointes qui représentent la cathédrale d'Ulm.
magiru30.jpg

1930: Fusion de Motorenfabrik Deutz AG avec Maschinenbauanstalt Humboldt AG. Le nom de la société est désormais Humboldt-Deutz.
1936: Humboldt-Deutz et Magirus fusionnent. La situation financière de Magirus était mauvaise malgré la qualité de ses produits.
1938: Fusion de Humboldt-Deutz avec la Klöckner-Werke AG pour devenir Klöckner-Humboldt-Deutz AG.
klocnerd1940.jpg

1939: Isselburger Hütte AG prends le contrôle de KHD.
Deutz AG est l'un des plus grands conglomérats du Reich et couvre tous les secteurs de l'industrie des moteurs : automobiles, camions, trains, navires, avions, tracteurs.
Son emblème principal est le M avec les flèches
khd1930.jpg

1949: La marque pour les camions, les engin-pompe et les autobus devient Magirus-Deutz.
1953: Les tracteurs Deutz utilisent un logo en losange rouge.
deutz530.jpg

1959: Reprise du fabricant de wagons et tramways Vereinigte Westdeutsche Waggonfabriken AG (Westwaggon).
westwagon.jpg

1962: Achat de Maschinenfabrik AG Fahr à Gottmadingen , un fabricant de machines agricoles. Le département tracteur deviendra Deutz-Fahr
deutz-fahr-_logo.jpg

1968: Reprise de Ködel & Böhm GmbH (Kola) à Lauingen. Magirus-Deutz est le plus importants constructeur de véhicules utilitaires d'Allemagne.
1972: Reprise de WEDAG. Le nom de la compagnie devient KHD Humboldt Wedag.
KHD_Humboldt_Wedag.png

1974: Fiat V.I. rachète 75 % du constructeur d'utilitaires Magirus-Deutz au groupe KHD.
1975: Création d'IVECO (Industrials VEhicules COrporation) qui regroupe les marques Fiat V.I., OM, Lancia V.I., UNIC et Magirus-Deutz.
iveco.png

1980: Klöckner-Humboldt-Deutz vends à FIAT les 20 % des actions de Magirus-Deutz qu'ils possèdent encore.
1983: Magirus-Deutz AG devient IVECO Magirus AG.
Iveco_Magirus_Logo.png

1994:IVECO créé une filiale Iveco EuroFire, spécialisée dans la construction de véhicules de lutte contre l'incendie.
1997: KHD devient Deutz AG et se concentre sur la fabrication de moteurs. Le département tracteur est vendu à l'italien SAME Deutz-Fahr.
2013: Les produits de protection incendie de la société IVECO prennent de nouveau le nom de marque Magirus et un nouveau logo.
magirus-logo.jpg

dimanche 2 août 2015

UNIC

1893: Georges Richard et son frère Maxime commençent par fabriquer des bicyclettes puis des chariots motorisés sous le nom de Cycles Georges Richard. La marque utilisée est un trèfle à quatre feuilles.
georges_richard.jpg

1896: Georges Richard expose une voiturette baptisée "Poney" mue par un moteur Benz de 3,5 Ch. Elle sera produite jusqu'en 1902 sous les carrosseries les plus variées, comme cela était de coutume à l'époque.
1898: Georges Richard se passionne pour les courses de voitures. Il participe à Marseille-Nice qu'il remporte dans la catégorie voiturette.
1900: Un jeune et brillant ingénieur fait son apparition dans la société: Henri Brasier.
1902: La société devient Richard-Brasier. Société des Anciens Etablissements Georges Richard.
rb_logo.gif

1903: Une nouvelle voiture de course de 14 Ch est présentée. Georges Richard prend le départ de la course Paris-Madrid. Marcel Renault y perdra la vie à la suite d'une sortie de route et Georges Richard sera gravement blessé quand sa voiture se retourne dans un fossé.
1904: Léon Théry, sur une Richard-Brasier gagne la Coupe Gordon Bennett en présence de l'empereur d'Allemagne Guillaume II.
Automobiles_Richard-Brasier.jpg

Henri Brasier en profite pour prendre de plus en plus le contrôle de la compagnie et profite de l'énorme popularité de cette victoire pour mettre un terme définitif à son association avec Georges Richard d'une manière peu élégante. Il fonda la Société des Automobiles Brasier en s'accaparant d'une bonne part de l'entreprise de Georges Richard dont entre autre l'emblème du trèfle à quatre feuilles.
brasier.jpg

De son côté, Georges Richard ne reste pas longtemps inactif. Durant sa convalescence, il reçoit la visite du Baron Henri de Rothschild qui est conscient de l'avenir de l'automobile. Il lui propose son soutien total pour la création d'une nouvelle société de construction d'automobiles qui prendra le nom de Société Anonyme des Automobiles Unic et qui se spécialisera dans la fabrication de modèles simples et robustes, ne dépassant pas 16 HP et composés d'organes interchangeables d'un modèle à l'autre, d'où le nom d'Unic pour pièces uniques.
unic1.jpg

1922: Unic introduit un camion de 3 tonnes du nom de M5C. Le destin de Georges Richard fut au rendez-vous le 8 juin lorsqu'il se rend à Rouen avec un prototype pour une escapade personnelle et professionnelle car il doit tester un original système de freinage sur les roues avant, qui se révèle efficace. Mais lors d'un arrêt sur le parcours, le bas côté cède sous le poids de la voiture qui se renverse. Georges Richard, souffrant d'une fracture du bassin, décèdera à la clinique alors qu'il devait être transféré à Paris. Un décès imputé à une maladresse du chirurgien qui ne voulait pas laisser partir un client de cette renommée. Geste malheureux. C'est son principal collaborateur, Georges Dubois qui lui succède à la tête de la société.

1926: Brasier réorganise l'entreprise et s'associe avec Camille Chaigneau pour former la nouvelle société automobile Chaigneau-Brasier.
Chaigneau-Brasier.jpg

1930: Les ventes d'automobiles de luxe étant en plein déclin, Chaigneau-Brasier disparait.

1930: La demande de véhicules utilitaire s'accroit fortement. Unic présente au salon de l'automobile son premier gros moteur diesel fabriqué en France.
1933: Unic est le premier constructeur français à présenter une gamme complète de véhicules industriels de 3 tonnes à 15 tonnes.
1938: Unic abandonne la fabrication des automobiles de tourisme pour se consacrer exclusivement aux véhicules industriels.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement français décide de regrouper les industriels du secteur automobile pour mieux répartir les matières premières contingentées car rares et sauver ce qui peut l'être encore. Les sociétés Camions Bernard, Delahaye, Laffly et Simca, feront partie du Groupement Français de l'Automobile (GFA) qui sera démantelé en 1951. Durant cette période, des liens étroits seront noués entre Unic, Simca et Delahaye.
1947: Le baron Henri de Rotschild décède. L'année suivante, Georges Dubois décède à son tour. C'est René Copin qui prend la direction de la société. En pleine crise financière et technologique, il fait appel à Henri Théodore Pigozzi, le patron de Simca qu'il avait bien connu au GPA, qui participe à une grosse augmentation de capital pour financer la construction de nouveaux ateliers et l'achat de machines outils.
unic2.gif

1952: Unic est racheté par Simca et constitue la branche poids lourds de la prochaine Simca Industries.
1956: Unic absorbe la filiale française des camions Saurer fabriqués à Suresnes.
1958 : Intégration dans Simca Industries.
unic-simca.JPG

1966 : Intégration dans Fiat V.I.
unic_logo.gif

1975 : Création d' Iveco
1984: Absorption complète dans Iveco. La marque UNIC disparait.

samedi 1 août 2015

IVECO

1847: Felice Grondona crée la Grondona, Miani et Zambelli qui deviendra A. Grondona, Comi & C. société qui construit des wagons pour le chemin de fer Milan-Monza.
1890: L'entrepreneur et politicien Giovanni Silvestri crée Miani e Silvestri. La société contruit des tramways, locomotives et du matériel roulant.
1893: Robert Züst, un ingénieur suisse, rachete la Güller & Croff , une société spécialisée dans l'ingénierie mécanique des machines de précision fondée en Intra, une frazione de la commune de Verbania au bord du lac Majeur, fondée en 1854.
1899: Création de la F.I.A.T.
Grondona est repris par Miani e Silvestri pour former la Società Anonima Officine Meccaniche (AOM), entreprise spécialisée dans le matériel ferroviaire.
om.jpg

1903 : Premier véhicules industriel le Fiat 24HP.
Création de la Züst ing. Roberto - Fabbrica Italiana di Automobili par les 5 fils de Roberto Züst.
zust.gif

1906: Zust ouvre une filiale à Brescia qui est appelée Brixia-Züst (Brixia étant le nom latin de Brescia) qui se spécialise dans la production de voitures plus économiques.
1912: Brixia-Züst connait des difficultés et est absorbée par sa société mère, ZÜST SpA.
1918: La société OM (Officine Meccaniche Fabbrica Bresciana Automobili) est créée de la fusion des sociétés AOM et Züst.
OM1.jpg

1925: Fiat rachète le constructeur S.P.A. (Società Piemontese Automobili) à la Famille Ansaldi
1929: Création du consortium Fiat V.I. (Fiat Veicoli Industriali) comprenant Fiat (secteur véhicules utilitaires) qui contrôle S.P.A. et Ceirano (SCAT-Ceirano).
1933: OM (Officine Meccaniche) est repris par Fiat et les usines de Brescia et Suzzara sont intégrées dans Fiat V.I.. La fabrication de voitures OM-Züst est abandonnée. OM se consacre aux camions civils, châssis pour autocars et au matériel ferroviaire.
1935: Fiat rachète 100 % de Ceirano et en confie la direction à OM. Les fabrications Ceirano sont arrêtées mais assure la fabrication des camions S.P.A.
1946: Fondation de Astra (Anonima Sarda Trasformazione Recupero Automezzi) producteur de camions spéciaux de chantier/carrière et militaires par la famille Bertuzzi di Piacenza..
astra.jpg

1947: S.P.A. assure la fabrication de tous les véhicules lourds de Fiat dans l'usine de Stura.
1949: Fiat-Simca rachète le constructeur français UNIC.
1952: Création de DINA SA au Mexique pour la fabrication locale des modèles Fiat 682N et 682T.
1961: 1er accord de coopération avec le carrossier tunisien STIA pour des châssis d’autobus.
1967: 2e accord avec le tunisien STIA pour l’assemblage local de camions Fiat V.I.
1966: Fiat V.I. absorbe sa filiale UNIC SA.
1969: Fiat rachète Lancia et la division Lancia Veicoli Industriali est intégrée dans Fiat Veicoli Industriali et devient Lancia Veicoli Speciali.
1973: Alfa Romeo cède 43 % du capital de F.N.M (Fabrique Nationale Motor)., sa filiale camion brésilienne à Fiat V.I.
FNM.png

1974: Fiat V.I. rachète 75 % du constructeur allemand Magirus-Deutz au groupe KHD, qui deviendra Deutz AG.
1975: Création d'IVECO (Industrials VEhicules COrporation) qui regroupe les marques Fiat V.I., OM, Lancia V.I., UNIC et Magirus-Deutz.

iveco.png

1976: Alfa Romeo est racheté par Fiat et F.N.M. devient à 100 % Fiat V.I.
1986: Iveco Ford Truck Ltd. est incorporé à part égale avec Ford dans une coentreprise, qui prend le contrôle de la production et des ventes des principaux véhicules des gammes Iveco et Ford Cargo. Astra entre dans le Groupe Iveco.
1990: Le groupe prend 60 % du contrôle de l’entreprise espagnole ENASA, propriétaire du constructeur de véhicules industriels Pegaso.
1991: La société anglaise Seddon Atkinson est rachetée ainsi que son héritage de véhicules spéciaux destinés aux industries de ramassage des ordures et de construction.
1992: Iveco prend le contrôle du premier constructeur de véhicule industriels en Australie pour former « Ital », appelé à l’origine International Trucks Australia, puis en 2001, Iveco Trucks Australia Limited
1995: Iveco signe un accord avec Yuejin Motor Corporation de Nanjing pour former la coentreprise Naveco, chargé de produire les véhicules utilitaires légers et les moteurs diesel.
naveco.png

1999 : Fusion entre Renault Bus et la division Iveco Bus, la compagnie est dénommée Irisbus, avec fusion des gammes des deux constructeurs. Le logo d'Irisbus est un dauphin pour évoquer la Méditerranée, point commun de l'Italie, l'Espagne et la France.
Irisbus.png

2003 : Iveco achète les parts d'Irisbus encore détenues par RVI.
2004: La marque Iveco Motors voit le jour. Elle devient la société-mère pour la production de moteurs.
iveco_motors.jpg

2005: Création de Fiat Powertrain Technologies (FPT) pour regrouper en une seule entité l'ensemble des centres de recherche et développement du groupe Fiat ainsi que les fabrications de moteurs avancés et des nouvelles technologies.
FPTlogo.png

2011: Formation de Fiat Industrial qui intègre CNH, Iveco et FPT Industrial.
Fiat_Industrial.png

2013: La marque Irisbus a disparu en faveur de Iveco Bus.
Iveco-Bus1.jpg

dimanche 19 juillet 2015

Bianchi et Autobianchi

1885: Edoardo Bianchi, un jeune fabricant d'appareils médicaux, crée à Milan une entreprise spécialisée dans la conception et la fabrication de bicyclettes: Fabbrica Italiana Velocipedii Edoardo Bianchi. La couleur traditionnelle de Bianchi est le celeste, un bleu ciel aussi connu comme bleu Tiffany. La légende dit que le bleu céleste est la couleur du ciel de Milan, mais aussi la couleur des yeux de la reine d'Italie Margherita de Savoie à qui Edoardo Bianchi apprit à rouler en bicyclette (l'aigle couronné qui figure sur le logo de la firme est une adaptation des armes royales de la Maison de Savoie).
edoardo_bianchi.jpg

1899: La société se lance dans la fabrication de véhicules motorisés, d'abord des motocyclettes puis des automobiles.
1902: Edoardo Bianchi réalise un tricycle à moteur De Dion-Bouton.

1905: Edoardo Bianchi fonde la Fabbrica d'Automobili e Velocipedi Edoardo Bianchi & C. Rapidement, il s'entoure d'ingénieurs reconnus tels que Giuseppe Merost, Brambilla et Alfieri Maserati, ce qui confère à la marque prestige et reconnaissance en Italie et à l'étranger.
bianchi1.jpg

1910: Très vite la concurrence avec FIAT est grande.

1914: Ses productions se répartissaient ainsi : 45 000 bicyclettes, 1 500 motos et 1 000 automobiles.

1930: L'entreprise débute la fabrication de camions.

1946: Edoardo Bianchi meurt. La production de voiture s'arrête. Celle de cycles continue de plus belle.

1949: Fausto Coppi, grand cycliste italien courant pour l'équipe Bianchi gagne le Giro et le Tour de France.
BIANCHI_URSUS.jpg

1955: La fabrication automobile reprend avec la création de la marque Autobianchi, en association avec les deux patrons d'industries les plus importantes d'Italie, Gianni Agnelli patron de la puissante Fiat SpA et Leopoldo Pirelli patron du groupe homonyme Pirelli. La famille Bianchi détient 33 % du capital de la nouvelle société, comme chacun des deux autres associés.
Autobianchi-logo-3.jpg

Le logo évolue avec une rechercha sur le A initial du nom qui se tranforme dans un triangle coupé inscrit dans un cercle. autobianchi2.jpg

1961: Le logo de la marque se contente du triangle coupé. Autobianchi-Stemma.png

1968: Autobianchi est intégrée au groupe Fiat SpA. La création de cette nouvelle société marque économiquement et contractuellement la fin de la construction d'automobiles par la firme Bianchi.

1967: L'unité motos est reprise par Piaggio.

1968: La marque Autobianchi est totalement absorbée par Fiat.

1969: La marque est placée sous le contrôle de Lancia, qui continuera jusqu’en 1986, à produire la fameuse A-112, qui ne restera badgée Autobianchi qu’en Italie et en France.

1992: Le site de production historique de la marque, à Désio en Italie est fermé, marquant la fin définitive de l'emblème Autobianchi.

1997: Bianchi Velo intègre le groupe Cycleurope, le plus important fabricant de vélos au monde.

dimanche 28 juin 2015

GMC

1901: Les frères Max et Morris Grabowski crée une entreprise appelée The Rapid Motor Vehicle Company, qui développe les tout premiers camions commerciaux jamais conçus. Ces camions utilisent des moteurs à un cylindre.
RAPID__USA_-01.JPG

1905: Albert North et Harry Hamilton de la Pontiac Spring & Wagon Works (PS & WW) , ancêtre de Cartercar, prennent le contrôle de Rapid.

1909: Rapid est rachetée par General Motors. Un autre fabricant indépendant, Reliance Motor Car Company, est également racheté par GM.
reliance.jpg

1910: General Motors achète Randolph Motor Car Co., fondé à 1908 à Chicago et déplace l'usine à Flint, Michigan.
randolph.png

1911: Rapid, Reliance et Randolph fusionnent.

1912: La marque General Motors Truck Company apparaît pour la première fois lors du salon automobile de New York (New York Auto Show).
1912gmc.jpg

1915: Yellow Cab Company une compagnie de taxis est fondée par John D. Hertz. Son siège social se situe dans le centre-ville de Chicago. Hertz fait le choix du jaune pour ses taxis suite à la lecture d'une étude de l'Université de Chicago, avançant que cette couleur serait la plus visible de loin. Une loi votée en 1967 imposera à tous les medallion taxis (nom donné aux taxis agréés) une carrosserie de couleur jaune.
Yellow_Cab.jpg

1916: Un véhicule GMC traverse les États-Unis d'est en ouest (de New York à Seattle) en 30 jours.

1920: Hertz fonde Yellow Coach Manufacturing Company pour construire des voitures et des autobus.

1923: Hertz élargi la notion de transport meilleur marché par l'acquisition d'une entreprise de location de voiture et l'a renomme Hertz Drive-Ur-Self Corporation (aujourd'hui simplement connue comme Hertz).

1925: GM prend une participation majoritaire dans Yellow Coach et Hertz ce qui entraîna la nomination de Hertz au conseil d'administration de GM.

1926: Un camion GMC de 2 tonnes est conduit de New York à San Francisco en 5 jours et 30 minutes.

1943: Après avoir acheté la totalité de Yellow Coach Manufacturing Company, GM la renomme GM Truck and Coach Division. Elle fabriquera des véhicules de transport en commun au Canada et aux États-Unis jusque dans les années 1980.
YC.PNG

Durant la Seconde Guerre mondiale, GMC Truck produit 600 000 véhicules pour les forces armées des États-Unis.
gmc4.jpg

1987: GM doit faire face à une forte concurrence, elle vend la division de construction d'autocars à la Transportation Manufacturing Corporation (Greyhound Corporation).

1996: Le nom GMC Truck est tronqué pour laisser place à la marque GMC.
gmc_badge.jpg

2008: Suite à la faillite de GM lors de la crise économique, c'est principalement grâce aux divisions Chevrolet et GMC que la compagnie a pu survivre.

mardi 16 juin 2015

Hino

1910: Fondation de Tokyo Gas Industry Company, une société qui fournit des pièces à Chiyoda Gas Co, une des compagnie voulant prendre le marché d'éclairage au gaz sur Tokyo. Un autre concurrent triomphe sur ce marché, c'est Tokyo Gas Company.

1912: Chiyoda fusionne avec Tokyo Gas. Tokyo Gas Industry se retrouve sans son principal client, il se trouve obligé de se diversifier et se renomme Tokyo Gas and Electric Industry, souvent abrégé en Gasuden.

1917: Construction du premier camion TG&E. Le logo aux ailes commence sa carrière.
tgea.jpg

1937: Fusion du département automobile avec Automobile Industry Co., Ltd. et Kyodo Kokusan K.K.,pour former Tokyo Automobile Industry Co., Ltd.

1941: Changement de nom en Diesel Motor Industry Co., Ltd (qui deviendra en 1949 Isuzu Motors Limited).

1942: Hino Heavy Industry Co., Ltd. basé à Hino, dans la banlieue de Tokyo, se détache de Diesel Motor Industry.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Hino fabrique des véhicules blindés pour l'armée impériale japonaise.

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale , l'entreprise arrête la production de gros moteurs diesel pour les applications marines, et avec la signature du traité, l'entreprise abandonne le «lourd» de son nom et se concentre sur les camions remorques, les autobus et les moteurs diesel, comme Hino Industry Co., Ltd.

L'emblème est un logo portant le nom de la société associée à une paire d'ailes
hino1.jpg

1948: Pour recentrer ses activités de marketing pour les clients, la société a ajouté le nom de "Diesel" pour devenir Hino Diesel Industry Co., Ltd

1953: Hino entre sur le marché de la voiture particulière, par la fabrication de Renault sous licence.

1959: Hino Diesel Industry Co., Ltd. change de nom en Hino Motors, Ltd.

1961: Début de production de la Contessa 900 berline avec un moteur monté à l'arrière 893cc.

1967: Hino a cessé la production de la voiture privée très rapidement après avoir rejoint le groupe Toyota. Il se spécialise dans les camions et les autobus.
Le logo de la marque évolue dans le temps avec deux constantes: le nom et les ailes
hino3.jpghino4.jpg

1994:Nouveau symbole en rupture avec tous les anciens symboles de la marque: l'initiale H arrondie.
hino.png

mercredi 10 juin 2015

Toyota

La ville de Koromo était un important lieu producteur de soie qui prospérait dans la région de Mikawa, près de Nagoya (3e ville du Japon) de l'ère Meiji à l'ère Taishō (1868-1926).

1926 : Sakichi Toyoda crée à Koromo, Toyoda Automatic Loom Works, une entreprise familiale de métiers à tisser automatiques. Le point fort de ses machines automatiques étaient qu'elles s’arrêtaient en cas de problème.

1933: Kiichiro Toyoda, son fils ainé, diversifie l'entreprise dans la construction automobile.
toyoda.png

1936: Toyoda commercialise sa toute première voiture sous le patronyme « AA ». Il s'agira en fait de la copie conforme au sigle près de la Chrysler Airflow. Doté d'un 6 cylindres de 3,4 litres, ce premier modèle s'écoulera à 1 404 exemplaires. Le bouchon de radiateur représente le nom Toyoda en caractère chinois (kanji) 豊田 et des ailes
toyota_aa.jpg

Le premier camion G1 sorti avec comme bouchon de radiateur le kanji Toyoda et shachihoko l'emblème de Nagoya.
toyoda_g1.jpg

1937 : Kiichiro Toyoda met en place le principe de gestion industrielle "Juste-à-temps". La société prends le nom de Toyota Motor Corporation. Le changement de nom de la société est due au logo.
Toyoda est écrit en hiragana, un des autres alphabets japonais.
Toyota_Logo_Katakana_da_2.jpg

Cette transcription s'écrivant en dix traits de pinceau, le nom a été volontairement changé en Toyota qui s'écrit en huit coups de pinceau, chiffre porte bonheur.
Toyota_Logo_stroke_order.jpg

En effet, le chiffre huit porte bonheur dans la culture chinoise en raison de la ressemblance de sa prononciation « bā » à « fā » (faire fortune).
Toyota_Logo_in-Katakana_1.jpg
toyota1936.gif

1948: A la suite de mauvaises ventes et d'un manque de rentabilité, plutôt que de licencier en masse ses employés, Kiichiro Toyoda démissionna de son poste au sein de la société. Il décède quatre ans plus tard, le 27 mars 1952, alors âgé de 57 ans.

1957: Son cousin Eiji Toyoda, devient le chef de Toyota, et supervise le succès de son expansion dans le monde.

1959: La ville de Koromo change son nom en Toyota.

1989: Lancement de la marque de luxe: Lexus.

1990: Le logo Toyota, se décrit par trois ellipses formant un T stylisé, il se définit de la façon suivante « L'union des consommateurs par l'âme du produit ».
toyota_logo.jpg

On peut y lire les 6 lettres du mot Toyota
toyota-6-lettres.jpg

Mais on peut aussi y voir un hommage au métier initial de Toyoda: le métier à tisser.
Toyota_Logo_needle_and_thread.jpg

1997: Rachat de Daihatsu.

2001: Achat de 50,1% de Hino Trucks , spécialisé dans la production de camions et bus.

2003: Création de la marque Scion, uniquement commercialisée aux États-Unis et au Canada, elle vise une clientèle jeune.

2012:Toyota devient le 1er constructeur automobile mondial.

Source: http://japantravelcafe.com/japanese-language-nihongo/learn-japanese-from-car-names-toyota-part-2-toyota-logo
http://www.toyota-global.com/showroom/emblem/history/

mercredi 3 juin 2015

Büssing

1869: Heinrich Büssing,fils de forgeron et ingénieur allemand, crée une entreprise de fabrication de bicyclettes à Brunswick (en allemand Braunschweig) ville du Nord de l'Allemagne située dans le Land de Basse-Saxe. La guerre franco-allemande de 1870-71 détruit ses relations commerciales.

1870: Il fonde une Maschinenbauanstalt (construction de machines) dans les mêmes ateliers ce qui lui apporte ennuis et dettes.

1873: Il s'associe avec l'homme d'affaires juif Max Judel dans une compagnie fabricant des signaux ferroviaires Railway Signal Bauanstalt Max Judel & Co. C'est le succès.

1903: A l'age de 60 ans, en guise de retraite, il fonde avec ses deux fils la Heinrich-Büssing-Spezialfabrik für Motorwagen und Motoromnibusse (usine spéciale Heinrich-Büssing pour véhicules automobiles et autobus). Le logo est le lion de Brunswick.
bussing1977.jpg

1908: Fondation avec ses camions à Berlin de la première compagnie de transport de la route dans le monde.

1914: Construction de voitures blindées.

1928: Acquisition de Mannesmann-Mulag Motoren und Lastwagen AG d'Aix-la-Chapelle et de l'usine d'Elbing d'Automobil Fabrik Kornnick AG.

1934: Rachat de Neue Automobil Gesellschaft (NAG). La marque Büssing-NAG dura jusqu'à 1950. La couleur du logo est le jaune et le bleu, les couleurs de l'état libre de Brunswick. Il est alors un des plus gros constructeur de camions d'Europe.
bussing-nag.jpg

1944: Büssing-NAG utilise des déportés des camps de concentration nazis pour les taches les plus dures.

1950: La compagnie se renomme Büssing Nutzkraftwagen GmbH et se concentre sur la production de camions.

1971: La compagnie est achetée par MAN AG qui réutilise le lion de Büssing dans son logo.
man.jpg

lundi 18 mai 2015

Scania

1890: Philip Wersén, entré par mariage dans une grande famille d’industriels de la ville de Södertälje, au sud de Stockholm, les Ekenberg, prend contact avec la société Surahammars Bruk et lui propose de fonder ensemble une usine de fabrication de wagons de chemins de fer. Surahammars Bruk ferronnerie centenaire, est alors le premier fournisseur suédois de roues et autres composants de matériel roulant. La dénomination sociale de la nouvelle entreprise est Vabis (Vagnfabriks-Aktiebolaget i Södertelge) (Compagnie de Carrosserie de Södertelge).

1898: Fabrication de la première voiture à moteur à combustion interne suédoise.
vabis.jpg

1900: Création de Maskinfabriks-Aktiebolaget Scania i Malmö (association de termes suédois et latins signifiant Compagnie de fabrication de machines Scania de Malmö) pour reprendre l'usine de vélocipèdes Humber,à Malmô, capitale de la Scanie au sud de la Suède.
La Scanie a pour emblème une tête de griffon, créature fantastique mi-aigle mi-lion.
La première marque de Scania remonte à 1901 et représente une manivelle de pédalier de vélo avec une tête de griffon en son centre.

scania1.jpg

1911: Construisant tous les deux des voitures automobiles, les deux compagnies fusionnent pour devenir AB Scania- Vabis.
scania_vabis.jpg

1919: Proche de la faillite, la société se spécialise dans la construction de camions.

1968: Scania-Vabis fusionne avec SAAB, constructeur d'automobiles et d'avions militaires, pour donner naissance à SAAB-SCANIA AB.
La manivelle de pédalier est remplacée par deux anneaux.
saab2.jpg

De 1969 à 1984, suite à un litige de marques, l’entreprise n’utilisa qu’un logo avec le nom de Scania comme marque. Scania-logo.gif

1995: Le groupe se divise en deux entités totalement distinctes, Scania AB et Saab Automobile AB.
La marque retrouve la manivelle de pédalier
scania.jpg

2000: Scania AB cède la totalité de Saab à General Motors.

2014: Volkswagen AG devient le propriétaire de Scania à 100%.

Voir: http://se.scania.com/Images/P11402FR%20Buses%20100%20years_tcm120-249173.pdf