Emblèmes, le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - timbre

Fil des billets

vendredi 9 avril 2021

Histoire des timbres: 1949 : La Philatéle Thématique

1949: Le chanoine alsacien Lucien Braun (né le 1er mars 1886) publie en allemand à Strasbourg Konstruktive Philatelie - Ein Beitrag zur philatelistischen Volkserziehung (en français : La Philatélie constructive).

Suite au constat de la difficulté de la collection générale par pays, dû au nombre grandissant de pays et de timbres émis, un nouveau mode de recherche et de classement des timbres apparu s’intéressant au sujet des illustrations portées par les timbres, tels que les sujets religieux, sportifs, ou animaliers, etc...

1949: Création de l'American Topical Association (ATA).
ata.jpg

1953: L’Association Française de Philatélie Constructive est créée en France.

1961: l’AFPC devient l'Association française de philatélie thématique (AFPT).

En conséquence du développement de la philatélie thématique, les administrations postales adaptent leurs programmes philatéliques annuels pour y inclure des thèmes traditionnels (faune, flore, histoire, scoutisme, sport, aviation postale...), susceptibles de leur attirer la clientèle des collectionneurs thématiques.

Certains pays, souvent pour élargir leurs sources de devises, émettent plus de timbres que ne nécessitent leurs besoins postaux afin de fournir les collectionneurs de timbres en thèmes recherchés. Parmi les thèmes qui font systématiquement l'objet d'émissions, même par des pays qui n'ont pas de lien direct : les Jeux olympiques, la coupe du monde de football, certains personnages célèbres (la princesse Diana a eu droit à des timbres en Asie centrale), etc. Les exemples les plus étonnants sont des séries sur les sports d'hiver émis par des pays tropicaux ou des représentations de la Vierge Marie sur des timbres d'un émirat arabe.
VE-s.jpg

Outre les Émirats arabes, de nombreux pays ont versé récemment dans les émissions thématiques. Ce sont surtout des pays minuscules ou des pays à économie faible. La vente au marché philatélique de ces timbres, souvent par le biais d'agences privées, constitue des bénéfices pour ces pays en question. Parmi ceux-ci, on peut citer certaines îles ou archipels peu peuplés comme les Maldives, St-Vincent-et-Grenadines, ainsi que de nombreux pays africains.
AX-s1.jpg

Source:https://colnect.com/fr wikipedia

jeudi 8 avril 2021

Histoire des timbres : 1895 : le premier carnet de timbres

1895: Les timbres sont vendus à l'unité ou à la feuille.

La feuille est encombrante et fragile d'où l'idée de protéger les timbres par une couverture.

L'objet se nomme booklet ou carnet.
carnet_luxembourg_1895.jpg

C'est le Luxembourg qui eut le premier cet idée, pour protéger les timbres à l’effigie du Grand Duc Adolf.
Grand-Duke-Adolf.jpg

Source:http://stamps.luxcentral.com/LuxBooklets.html

samedi 3 avril 2021

Histoire des timbres: 1869 : Les collectionneurs de timbres

1864: Création du mot philatéliste par Gustave Herpin à la place de timbrologie ou timbromanie Il est créé à partir des mots grecs philos (ami) et ateleia (l'exemption de taxe).
AKM-s1.jpg

1869: Les États-Unis créent le premier timbre de célébration de l'anniversaire d'un événement dans le monde: la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb.
AB-s.jpg

Le monde des timbres est désormais scindé en deux:
d'un côté les timbres d'usage courant imprimés en très grande quantité sur des petites surfaces, qui servent à affranchir la plus grande partie du courrier et sur lesquels figurent des allégories officielles manquant de variété,
de l'autre les timbres commémoratifs (appelés beaux timbres ou timbres pour collectionneurs) au graphisme soigné, mis en vente en petite quantité pour une durée limitée. Un des intérêts pour les administrations postales est qu'une grande partie de ces timbres ne sera pas utilisée par leurs acheteurs. Elles conserveront le produit de la vente sans la contrepartie du transport du courrier.

1869: Création de la Royal Philatelic Society London, la première association philatélique.

Source: Wikipedia
Stampworld

mardi 30 mars 2021

Histoire des timbres : 1850 : les premiers timbres dentelés

Le Royaume-Uni a été le premier pays à émettre des timbres-poste avec des perforations.
La première machine spécifiquement conçue pour perforer des feuilles de timbres-poste a été inventée à Londres par Henry Archer, un propriétaire terrien et cheminot irlandais de Dublin. Le Penny Red de 1850 a été le premier timbre à être perforé au cours des essais de la machine à perforer d'Archer. Après une période de tâtonnements et de modifications de l'invention d'Archer, de nouvelles machines basées sur les principes mis au point par Archer ont été achetées et, en 1854, les autorités postales du Royaume-Uni ont commencé à émettre en continu des timbres-poste perforés dont le Penny Red et tous les modèles ultérieurs.
A7-s.jpg

En 1862, un timbre d'usage courant à l'effigie de l'empereur Napoléon III légendé « EMPIRE FRANC », d'une valeur de 20 centimes et de couleur bleu, est le premier timbre-poste de France émis dentelé ; cela fait suite à des expériences de dentelure par de grandes entreprises qui avaient été autorisées par l'administration des postes pour faciliter le détachement des figurine. FR019.jpg

Source: https://colnect.com/fr/stamps

Wikipedia

https://philatelie-francaise.com/

dimanche 28 mars 2021

Histoire des timbres :1848 : les premiers timbres français

François Arago eut du mal à convaincre la Poste française d'utiliser le même système que la Poste Anglaise. Ce ne fut acquis qu'en 1848, au lendemain de la Révolution établissant la IIeme République.

Le 7 septembre 1848, l'Administration des Postes décide le lancement de l'impression d'un timbre à 20 centimes en noir, à 40 centimes en orange et à 1 franc en rouge.
Ceres_noir.jpg Ceres_vermillon.jpg Ceres_orange.jpg

Le dessin adopté est le profil. de Cérès, la déesse romaine de l'agriculture, des moissons et de la fertilité. Elle devient l'allégorie de la République.

piece1849fra.jpg

Sur les pièces de la 2e république, on retrouve le même motif.

C'est le même homme, Jacques-Jean Barre, graveur général à la Monnaie de Paris, qui a gravé le timbre et la pièce à la demande du gouvernement provisoire.

Le timbre est typographié non dentelé par la régie de l'administration des postes française (1848-1851).

Le premier timbre français, imprimé à partir du 4 décembre 1848 et utilisé à partir du 1er janvier 1849 est le Cérès noir de 20 centimes servant à l'affranchissement d 'une lettre jusqu'à 7,5 g pour un transport bureau-bureau.
Ceres_noir.jpg

Le timbre rouge de 1 franc pour lettre de 15 à 100 grammes, imprimé du 30 décembre 1848 au 7 janvier 1849 à partir de l'encre rouge issue du vermillon minéral (cinabre) avait 3 défauts:
Ceres_vermillon.jpg

- l'encre, très corrosive, attaquait le cuivre des planche d'impression

- le rouge était clair et trop proche de la couleur orange du timbre de 40 centimes.

- l'encre rouge vermillon était plus chère qu'une autre encre rouge: le carmin.

Pour éviter la confusion des timbres, les autorités de la Poste prirent les décisions suivantes:

- la vente du timbre à 40 centimes (orange) est retardée jusqu'au moment où le timbre vermillon (rouge clair) ne sera plus dans les guichets

- le timbre à 1 franc sera imprimé en rouge-carmin (rouge sombre)
Ceres_carmin.jpg

- les timbres à 1 franc vermillon seront utilisés tant que tous les bureaux n'auront pas reçu les timbres carmin.

Le timbre orange sera mis en vente le 3 février 1850.
Ceres_orange.jpg

Dans l'attente de fournir des timbres à 40 centimes, l'administration de la Poste fit fabriquer des timbres de 40 centimes bleu mais ne les émis jamais.

La couleur bleue devait être utilisée sur le timbre de 20 centimes, les postiers français ayant découvert 8 ans plus tard que leurs collègues anglais que l'oblitération noire ne se voyait pas sur un timbre de fond noir.
Cette série ne fut pas émise non plus car un changement de tarif de 20 à 25 centimes pour la lettre ordinaire fut pris le 1er juillet 1850.
Ceres_bleu_20c.jpg

Les timbres bleus furent donc émis pour le nouveau tarif de 25 centimes.
Ceres_bleu.jpg

Les timbres de valeurs 10 centimes jaune-brun et 15 centimes vert seront émis en aout et septembre 1850.
Ceres_vert.jpgCeres_brun.jpg
Source: https://philatelie-francaise.com/
https://www.wikitimbres.fr/
https://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9r%C3%A8s_(timbre_fran%C3%A7ais)

samedi 27 mars 2021

Histoire des timbres :1847 : le premier navire représenté sur un timbre

Le Lady McLeod est un navire qui servit aux liaisons maritimes entre Port-d'Espagne et San Fernando, situés dans le nord-ouest et le sud-ouest de l'île Trinité, dans les Caraïbes.

Baptisé du nom de la femme de l'ancien gouverneur Henry Mc Leod, ce bateau à vapeur permit un service postal privé de fin 1845 à 1854.

En 1847, l'armateur David Bryce fit usage d'un timbre-poste pour le courrier qu'il transportait.
A-s6.jpg

À partir de 1851, la colonie britannique de Trinité émit ses premiers timbres-poste représentant Britannia assise d'après une aquarelle d'Henry Corbould.

En 1854, le Lady Mc Leod sombra près de San Fernando.

Source: https://www.stampworld.com/fr/

https://en.wikipedia.org/wiki/Lady_McLeod

jeudi 25 mars 2021

Histoire des timbres: 1845 : le plus ancien des timbres en relief et en couleur

En septembre 1843, Genève sort son timbre avec les armoiries de la ville.
A-s2.jpg

Le timbre seul est pour une distribution dans la ville de Genàve, un double pour un port dans le reste du canton.

En 1845, le canton de Bâle émet son timbre::

Non dentelé, il représentait une colombe blanche sur un écu rouge, entouré de la mention « STADT-POST-BASEL » (Poste urbaine de Bâle).
Basel-dove.jpg

Ce fut le premier timbre-poste en relief et en couleur (blanc, rouge et un pourtour bleu clair).

Ce dessin a été réalisé par l'architecte adepte du style neo-classique Melchior Berri. Il servit de 1845 à 1854.

mercredi 24 mars 2021

Histoire des timbres: 1843 : les plus vieux timbres hors Angleterre

En 1843, la Suisse qui n'est pas encore un état fédéral décide d'utiliser le système des timbres pour le courrier interne au canton.

Le 1er mars, le canton de Zurich émet son timbre de 4 rappen (centimes) avec un look très dépouillé: le chiffre 4 sur fond gravé mais sans couleurs.
A-s1.jpg

Le genre chiffre en noir et blanc, est à la mode, puisque le Brésil émet le 1er aout de la même année, son timbre sur un support ovale qui fait penser à un œil de bœuf.
A-s4.jpg

lundi 22 mars 2021

Histoire des timbres: 1841: changement de couleur

Le premier timbre créé par la Poste anglaise est le "One Penny Black".

Sorti le 6 mai 1840, il fut suivi 2 jours plus tard par un timbre de dessin identique mais de couleur bleue et de valeur de vente de 2 pence, destiné à l'affranchissement des lettres de format supérieur.
2pbleu.jpg

Il ne fut utilisé qu'à 6,4 millions d'exemplaires.

8 mois après l'introduction de ces timbres, la Poste du Royaume Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande fait son retour d'expérience: le tampon noir d’oblitération ne se voit pas suffisamment sur le timbre noir de un penny.

La poste change la couleur du timbre de un penny en passant au rouge. Un rouge un peu brunâtre.

Le timbre bleu ne change pas de couleur mais des traits blancs rehaussent les mots Postage et Two pence.
1p_2p.jpg

Ces deux timbres vont rester plus de dix ans en service.

Le "One Penny Red" sera tiré à 2 468 millions d'exemplaires.

Source: Lastdodo.fr
https://www.stampworld.com/fr/stamps/Great-Britain/

dimanche 21 mars 2021

Histoire des timbres: 1840 : le timbre le plus ancien du monde

En 1840, Rowland Hill réforme la Poste anglaise en proposant que ce soit l'expéditeur qui paye le transport. Il propose un service très bon marché.

Le timbre adhésif est collé sur l'enveloppe par l'expéditeur. Le transporteur signale l'utilisation du timbre par un tampon noir.

Le premier timbre du monde est le "Un Penny noir" présentant le portrait de la Reine Victoria en blanc.
A-s.jpg

Le timbre est imprimé sur papier blanc depuis une matrice en acier gravée en taille-douce. Le choix de cette technique est qu'elle est difficile à imiter.

Une protection supplémentaire est prise en choisissant un papier équipé d'un filigrane à petite couronne.
filli_pte_cour.jpg

L'imprimeur est Perkins, Bacon & Cie (1819-1935) de Londres. Il va utiliser 11 plaques gravées pour imprimer des feuilles de 240 timbres. C'est à la charge de l'utilisateur de découper le timbre. 68 millions de timbres "One Penny Black" vont être édités.

Les graveurs et dessinateurs sont Charles et Frederick Heath.

Le profil de la Reine Victoria est quasiment le même que celui utilisé sur les pièces de monnaies britanniques de l'époque (à la couronne prêt).
piece1840.jpg

Source: Lastdodo.fr