Emblèmes, le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 26 mai 2016

Triumph

1885: Siegfried Bettmann fonde S. Bettmann & Co pour importer des bicyclettes d'Europe et les vendre à Coventry en Angleterre.
1897: La compagnie est renommée Triumph Cycle Co. Ltd.
Triumph_Cycle_Co.JPG

1887 : Moritz Schulte s'associe à Bettmann.
1894: Triumph produit ses premières bicyclettes.
1896: Citoyens allemands, Schulte et Bettmann ouvrent une filiale à Nuremberg Triumph-Werk-Nurnberg AG (TWN)
triumptwn.jpg

1902: Triumph commence la fabrication de motocyclettes. Le piston qui est au cœur des réalisations de Triumph est mis en valeur.
triumm1905.jpg

1903: TWN se mets à produire aussi des motocyclettes.

1903: Reginald Walter Maudslay crée la Standard Motor Company Limited à Coventry.
stand080.jpg

1918: Alfred John Dawson, manager chez Hillman et designer de la voiture Hillman Nine, crée Dawson Car Company.
dawson20.jpg

1921: Triumph rachète Dawson qui n'avait réussi à produire que 65 voitures.
1923: Triumph Motor Company présente son premier modèle de voiture. Triumph all over the world est sa devise.
trium300.jpg

1924: Standard change son logo et prend un étendard (standard) britannique comme emblème.
stand240.jpg

1929: TWN devient indépendante.
triumpw32.jpg

1929: John Paul Black prend la direction de Standard Motor Company et donne une nouvelle impulsion à la marque. Il vends ses moteurs à Swallow Sidecar.

1933: La nouvelle direction de Triumph Motor composée du lt-col C.V. Holbrook, de l'ingénieur Donald Healey et du styliste Walter Belgrove met en production berlines, torpédos et versions sportives à deux carburateurs.
1936: De plus en plus en difficulté à cause du krach de 1929 à Wall Street, Triumph doit se séparer définitivement de sa branche motocyclette vendue à Jack Sangster déjà propriétaire de la firme Ariel qui la transforme en Triumph Engineering Co Ltd.
triumm08.jpg
La ligature rh va être la caractéristique du logo des motos Triumph anglaises comme la barre supérieure du T allongée va être celle des motos Triumph allemandes.

1939: Thomas William Wards Ltd, l'entreprise créée par un ferrailleur spécialisé dans la démolition de navires décédé en 1926, rachète Triumph Motor Company.

1940: L'usine de Coventry est détruite par l'aviation allemande.

1942: Une toute nouvelle usine pour les motos est construite à Meriden. De nombreux jeunes américains découvrent ces motos légères et performantes. Triumph Engineering crée donc deux compagnies aux USA, vers lesquelles 75 % de la production seront expédiés.

1945: La marque automobile Triumph est revendue à sir John Black, directeur des automobiles Standard. Sir John s'en sert pour concurrencer Jaguar (ex Standard-Swallow) à qui il vendait des moteurs depuis les années trente.
triumph1950.jpg

1949: Pour assurer la pérennité de Triumph (moto et vélo), cette dernière est englobée dans le puissant groupe Birmingham Small Arms Company Limited (BSA), qui comprend alors des firmes telles que Sunbeam, Daimler, la production d'armes, des machines outils et d'acier.
bsa19490.jpg

1956: Max Grundig reprends TWN pour la regrouper avec sa marque Adler. C'est la fin des marques allemandes de motos Triumph et TWN.
TWN.JPG

1959: Standard Motor Co et sa filiale Triumph Motor Co changent leur nom en Standard-Triumph International.
STANDARD-TRIUMPH-02.jpg

1961: Leyland Motors rachète Standard Triumph.

1963: La nouvelle direction supprime la marque Standard.

1972: Faillite du groupe BSA. Dennis Poore, le président de Norton-Villiers (une filiale de Manganese Bronze Holdings) est induit par le gouvernement britannique pour prendre le contrôle de BSA / Triumph.
bsa19682.jpg

1973: Fusion de Norton-Villiers et de BSA / Triumph en Norton-Villiers-Triumph (NVT).
norton_triumph.jpg

1975: L'usine de Meriden est occupée par ses ouvriers qui finiront par obtenir de créer une coopérative Meriden Motorcycle Co-operative.

1978: Triumph change de nouveau de logo. La couronne de laurier accompagnait le général romain qui méritait un triomphe. Elle devient l'emblème de la marque mais peu de temps avant sa chute.
Logo_Triumph.png

1980 : Fermeture de l'usine de Meriden.
1983 : Triumph Engineering Co Ltd est racheté par John Bloor, un homme d'affaires qui a fait fortune dans l'immobilier.

1984: Fin de la marque automobile Triumph.

1986: British Leyland prends le nom de Rover Group.

1990: Triumph Motorcycles Ltd est fondée par John Bloor. La production de motos se fait dans la très moderne usine d'Hinckley, dans le Leicestershire.
New-Triumph-Triangle-Logo.png 1994: BMW achète Rover.
2000: BMW refuse de vendre le nom Triumph lors du rachat de MG Rover par le groupe Phoenix, ce qui permet d'espérer qu'un modèle sportif portant ce nom puisse à nouveau voir le jour dans le futur.

mardi 25 août 2015

Maxwell

1896: Edwin Ross Thomas de Buffalo, New York commence à vendre des kits de moteur à essence pour propulser d'ordinaires vélos.
erthomas.gif

1902: La ER Thomas Motor Company produit sa première voiture: un tonneau.
thomaf03.jpg

1904: Jonathan Dixon Maxwell, un ancien d'Oldsmobile s'associe avec Benjamin Briscoe pour créer le constructeur automobile Maxwell-Briscoe Company à Tarrytown, état de New York.
maxwe040.jpg

1908: Hugh Chalmers rachete les intérêts des ER Thomas Motor Company de la Thomas-Detroit, et la rebaptise la société Chalmers-Detroit.
chalmdet100.jpg

1909: Maxwell est le troisième plus grand fabricants d'automobiles au monde derrière Buick et Ford avec 9400 ventes.
maxwe101.jpg

1910: Benjamin Briscoe regroupe 11 constructeurs automobiles Maxwell, Stoddard-Dayton, Grabowsky Motor Vehicle Company, Briscoe Manufacturing, Courier Car Co, Columbia Automobile Company, Brush Motor Car Company, Alden Sampson Trucks, Gray Marine, and Providence Engineering Works, dans l'United States Motor Company.
U_S_Motor_Car_emblem.png

1911:Chalmers-Detroit devient Chalmers Motor Car Company
chalme24.jpg

1913: USCM est restructurée par Walter Flanders qui réorganise la compagnie sous le nom de Maxwell Motor Company, Inc.. et la fait venir à Detroit, état du Michigan.
maxwe140.jpg

1916: Maxwell choisit un logo dérivé de celui d'USMC.
maxwe160.jpg

1918: La ER Thomas Motor Company ferme définitivement.
1919: Le logo de Maxwell se modifie légèrement: dans l'écu les rayures blanches et rouges sont remplacées par des flèches.
maxwe191.jpg

1921: Après un passage chez Willys Overland, Walter P. Chrysler reprend la firme Maxwell Motor, qui est au bord de la faillite.
1922: Chrysler fusionne Chalmers Motor Car Company avec Maxwell.
1924: Il lance son premier modèle, la Chrysler Six. C'est le succès.
1925:W. Chrysler rachète les capitaux restants de la Maxwell Motor Corp. afin de créer la Chrysler Corporation.

dimanche 19 juillet 2015

Bianchi et Autobianchi

1885: Edoardo Bianchi, un jeune fabricant d'appareils médicaux, crée à Milan une entreprise spécialisée dans la conception et la fabrication de bicyclettes: Fabbrica Italiana Velocipedii Edoardo Bianchi. La couleur traditionnelle de Bianchi est le celeste, un bleu ciel aussi connu comme bleu Tiffany. La légende dit que le bleu céleste est la couleur du ciel de Milan, mais aussi la couleur des yeux de la reine d'Italie Margherita de Savoie à qui Edoardo Bianchi apprit à rouler en bicyclette (l'aigle couronné qui figure sur le logo de la firme est une adaptation des armes royales de la Maison de Savoie).
edoardo_bianchi.jpg

1899: La société se lance dans la fabrication de véhicules motorisés, d'abord des motocyclettes puis des automobiles.
1902: Edoardo Bianchi réalise un tricycle à moteur De Dion-Bouton.

1905: Edoardo Bianchi fonde la Fabbrica d'Automobili e Velocipedi Edoardo Bianchi & C. Rapidement, il s'entoure d'ingénieurs reconnus tels que Giuseppe Merost, Brambilla et Alfieri Maserati, ce qui confère à la marque prestige et reconnaissance en Italie et à l'étranger.
bianchi1.jpg

1910: Très vite la concurrence avec FIAT est grande.

1914: Ses productions se répartissaient ainsi : 45 000 bicyclettes, 1 500 motos et 1 000 automobiles.

1930: L'entreprise débute la fabrication de camions.

1946: Edoardo Bianchi meurt. La production de voiture s'arrête. Celle de cycles continue de plus belle.

1949: Fausto Coppi, grand cycliste italien courant pour l'équipe Bianchi gagne le Giro et le Tour de France.
BIANCHI_URSUS.jpg

1955: La fabrication automobile reprend avec la création de la marque Autobianchi, en association avec les deux patrons d'industries les plus importantes d'Italie, Gianni Agnelli patron de la puissante Fiat SpA et Leopoldo Pirelli patron du groupe homonyme Pirelli. La famille Bianchi détient 33 % du capital de la nouvelle société, comme chacun des deux autres associés.
Autobianchi-logo-3.jpg

Le logo évolue avec une rechercha sur le A initial du nom qui se tranforme dans un triangle coupé inscrit dans un cercle. autobianchi2.jpg

1961: Le logo de la marque se contente du triangle coupé. Autobianchi-Stemma.png

1968: Autobianchi est intégrée au groupe Fiat SpA. La création de cette nouvelle société marque économiquement et contractuellement la fin de la construction d'automobiles par la firme Bianchi.

1967: L'unité motos est reprise par Piaggio.

1968: La marque Autobianchi est totalement absorbée par Fiat.

1969: La marque est placée sous le contrôle de Lancia, qui continuera jusqu’en 1986, à produire la fameuse A-112, qui ne restera badgée Autobianchi qu’en Italie et en France.

1992: Le site de production historique de la marque, à Désio en Italie est fermé, marquant la fin définitive de l'emblème Autobianchi.

1997: Bianchi Velo intègre le groupe Cycleurope, le plus important fabricant de vélos au monde.

lundi 8 juin 2015

Ducati

1926: Originaire de la Sardaigne, les frères Bruno, Adriano et Marcello Cavalieri Ducati fondent à Bologne la Società Scientifica Radio Brevetti Ducati , dont l'objectif était la production de composants pour l'amélioration de la transmission par radio. Domaine qui, à cette époque, représentait l'avenir. Le logo représente deux « s » qui se croisent sur un éclair, symbole de l'électricité.
ducati1927.jpg

La Società Scientifica Radio Brevetti Ducati s'agrandit et le transfert de l'entreprise de Via Guidotti, dans le centre de Bologne, à Borgo Panigale, siège actuel, commence. Nous sommes en pleine période fasciste et dans le style graphique de l'époque, Ducati modifie son logo.
ducati1931.png

1946: Les frères Ducati commencent à produire un moteur auxiliaire, le Cucciolo, destiné à s'adapter sur le cadre de bicyclettes, dont ils avaient racheté la licence à Siata. Mais, bien que l'engin fut bien adapté aux besoins de l'époque, la situation financière de la famille Ducati était devenue catastrophique, si bien qu'ils durent, pour continuer leur activité, faire appel à une aide de l'État. L'aide est accordée, mais sous contrôle d'un syndic. En 1949, la société est déclarée en faillite. Les frères Ducati quittent alors définitivement l'entreprise. La firme sise à Borgo Panigale restera sous contrôle de l'État. Ce sera le Cucciolo (dont le nom est issu du bruit caractéristique d'échappement émis par le moteur : une sorte d'aboyement de Cucciolo (petit chiot) pour le moteur) qui orientera les destinées de Ducati vers le monde des deux roues.

1954: La société est divisée en deux: Ducati Meccanica suit la construction de motos, tandis que Ducati Elettrotecnica continu la production traditionnelle électronique. Ducati Meccanica embauche Fabio Taglioni , le génial concepteur qui en 30 ans, va créer plus d'un millier de projets de motocyclettes et de moteurs.

1957: Utilisation par la marque de deux emblèmes: le premier, qui représente un « D » à côté d'une couronne de laurier, surmonté de deux ailes est posé sur toutes les motos de production et de course.
ducati_ailes.jpg
tandis que le symbole officiel de la section « Meccanica » sous forme d'un écu, était utilisé sur les autres types de matériel de communication, y compris les fanions.
ducati1957.png

1962: Selon une tradition chère aux autres marques (Moto Guzzi et Moto Morini), l'aiglon apparaît sur le réservoir des motos de Borgo Panigale. Les premiers exemplaires figurent sur les petits cyclomoteurs et scooters 2 temps ; ensuite, les 4 temps aussi utilisèrent le symbole de l'aiglon.
ducati1962.png

1967: Avec la contestation juvénile et l'esprit « Easy Rider », Ducati mise sur un emblème qui deviendra le symbole d'une moto destinée à entrer dans l'histoire de la marque, le Scrambler. Ce logo qui identifiera les Ducati des 250 aux 450 cc est la fameuse aile noire, avec l'inscription Ducati en italique. Elle deviendra tellement populaire parmi les jeunes de l'époque qu'encore maintenant elle est qualifiée comme étant « l'aile du Scrambler ».
ducati1967.png

1975: Nous sommes à une époque de changements et Ducati décide pour la première fois de s'adresser au monde du design. Quelques études de motos et la conception du nouveau symbole sont confiées à l'un des plus grands noms du design italien qui à cette époque-là était connu pour avoir dessiné la première Volkswagen Golf : Giorgetto Giugiaro. C'est ainsi qu'est né le premier symbole Ducati réalisé par le styliste.
ducati1975.png

1978: L'Etat vends la société à VM Motori (aussi sous contrôle de l'État, alors partie de la galaxie Finmeccanica ). Le résultat en fut l'effondrement des ventes, les ventes de motos passant de 7000 en 1981 à moins de 2000 en 1984.

1983: Rachat par les frères Castiglioni, propriétaires de Cagiva. En 1985, les premières motos qui utilisent le logo dans le style Cagiva sont les dernières MHR produites chez Ducati. Les victoires SBK et les titres conquis à la chaîne par Ducati deviendront légendaires dans le cœur des supporteurs qui associent encore les premières années du Mondial à cet emblème.
ducati1985.png

1996: Le groupe Cagiva est en proie à de graves soucis financiers. Il décide de se séparer de Ducati, racheté par le fonds d'investissement américain Texas Pacific Group. En1997, un nouveau symbole est proposé. Le choix est extrêmement rationnel. On n'est plus dans le style tarabiscoté de l'ancienne gestion Cagiva : l'inscription en italique est simple et combinée avec un symbole circulaire qui rappelle la forme d'un « D » stylisé.
ducati1997.png
Petite anecdote : dans la difficulté initiale de saisir la signification du symbole Ducati, le « D » stylisé, nombreux l'ont amicalement rebaptisé « le grain de café » !

1999: La société a changé son nom en Ducati Motor Holding SpA. Le département Course utilise un logo dans un écu.
ducati_corse_1999.png

2006: Le fonds d'investissement italien InvestIndustrial1 rachète 100 % des parts de Ducati à TPG. La marque redevient donc totalement italienne. En 2008, le nouveau logo Ducati apparaît. Il célèbre l'émotion du virage, du lieu et du moment où une moto Ducati offre des sensations uniques et inégalables. La courbe est enchâssée dans un bouclier de couleur rouge, symbole de victoire et de sportivité italienne et est surmontée du logotype classique Ducati.
ducati2009.png

2010: Le département Course change aussi de logo.
ducati_corse2010.png

2012: Audi rachète les parts de Ducati à InvestIndustrial pour une somme évaluée à 860 millions d'euros. Ducati devient la 12e marque du groupe Volkswagen.

Pour l'historique, voir: http://www.ducati.fr/media_gallery/histoire_du_logo_ducati/index.do

jeudi 28 mai 2015

Laurin & Klement

1895: Václav Klement, qui est libraire dans la ville de Mlada Boleslav en Bohème qui est à l'époque une partie de l'empire austro-hongrois, adore la bicyclette. Il a acheté une de la marque allemande Seidel & Naumann mais catastrophe, suite à un problème technique, quant il écrit au fabricant en tchèque, sa langue natale, il lui est répondu que l'on ne répondrait qu'à une lettre écrite en allemand. Dégouté, il s'associe avec un mécanicien tchèque Václav Laurin pour réparer, puis construire des bicyclettes dans leur ville. Ils nomment leur marque Slavia. Laurin et Klement choisissent un logo représentant les nations slaves par leur emblème : les feuilles de tilleul. La roue y a été ajoutée puisqu'elle symbolise la mobilité. Plus tard, ce sont leurs initiales que Laurin et Klément ajouteront au logo. Les couleurs rouge et blanche sont celles de la Bohème.
Slavia1.png

1899: Construction de la première moto

1902: Une moto Laurin & Klement gagne la course Paris-Vienne.

1905: Construction de la première automobile
laurin-klement.jpg

1912: Acquisition du constructeur de la ville de Liberec, en Bohème Reichenberger Automobil Fabrik fondé en 1907 par le baron Theodor von Liebig, Oskar von Klinger et Manfred Ginskey.
raf_logo.gif
Laurin & Klement devient le plus gros constructeur d'automobiles d'Autriche-Hongrie.

1925: La compagnie Laurin & Klement est rachetée par le fabricant d'armes tchécoslovaque Škoda pour devenir le département Škoda auto.

lundi 4 mai 2015

NSU

Christian Schmidt et Heinrich Stoll fondèrent la firme Mechanische Werkstatt von Schmidt & Stoll pour fabriquer des machines à tricoter dans la ville de Riedlingen dans le Wurtemberg en 1873. En 1880, les associés se séparent et Christian Schmidt transfère l'usine à Neckarsulm, et la société devient la Neckarsulmer Strickmaschinen Union (machines à tricoter de Neckarsulm Union). La société produit également, très vite, des bicyclettes.
Le logo est une ramure de cerf , un des emblèmes du Wurtemberg. nsu_logo_1882.jpg A partir de 1886, la production de bicyclettes remplace complètement celle des machines à tricoter. Les premières voitures sortiront d'usine en 1905. NSU devient l'abréviation du nom de la ville: NeckarSUlm. nsu_1913.gif À partir de 1922, NSU se tourne vers l'Italie pour acquérir les licences nécessaires à la poursuite de ses activités industrielles ; les voitures avec Fiat, qui seront badgées Fiat-NSU, et les motos avec Lambretta. nsufiat1925-1966.jpg 1929: La firme connaît d'énormes difficultés financières et est contrainte de vendre à Fiat son département automobile, avec l'usine d'Heilbronn. NSU devient dès lors un fabricant de motocyclettes.
Les couleurs de la ville de Neckarsulm sont le noir et le bleu. On les retrouve sur le nouveau logo des motos NSU. nsu3.JPG
1937: Opel vends son département cycle à NSU
opel-nsu.png Les années 1950 sont les jours de gloire de NSU en ce qui concerne les motos. Un modèle, la série Quickly, une mobylette, s'est vendue à plus de un million d'unités, tandis que la marque a gagné pas moins de quatre titres de champion du monde au cours de la période de 1953-1955. En 1957 NSU se réintroduit dans le marché de la voiture avec la nouvelle NSU Prinz, une petite voiture avec un moteur de moto NSU Max doublé, un moteur à deux cylindres refroidi par air de 600 cc.
Le logo de NSU Prinz est un écu pour parti les ramures de cerf du Wurtemberg, et pour autre parti la croix au 3 anneaux de Neckarsulm. nsu14.jpg NSU négocie alors avec Fiat le rachat du nom NSU ce qui aura pour conséquence de transformer Fiat-NSU en Fiat Neckar. nsu_logo.jpg La marque est absorbée par Volkswagen qui l'unit à Auto-Union pour en faire Audi-NSU en 1969.

dimanche 3 mai 2015

DKW

L'ingénieur danois Jörgen Skafte Rasmussen (1878-1964) termina ses études à Zwikau dans le sud-ouest de la Saxe. En 1917, il construit une usine à Zschopau pour fabriquer des machines à vapeur qu'il appela Dampf-Kraft-Wagen (véhicules mus par la vapeur).
dkw.jpg
Le logo présente un écu blanc avec une pile verte. Les couleurs de la Saxe sont le blanc et le vert.
En 1919, il fabrique un petit moteur auxiliaire adaptable sur toute bicyclette qu'il commercialisa sous le nom de Des Knaben Wunsch (Le rêve des garçons).
En 1928, après avoir racheté S.B. Automobilgesellschaft mbH, le constructeur de Berlin-Charlottenburg de voiturettes électriques et à essence de Slaby-Behringer,
Slaby_beringer_logo.jpg
il proposa la P15, petite voiture motorisée par un moteur 2 temps qu'il surnomma Das kleine Wunder (La petite merveille). Malgré certains aspects remarquables (puissance, légèreté, facilité d'entretien,…), elle avait trois inconvénients : le bruit du deux-temps au ralenti,fumées dues à la lubrification par mélange essence-huile des reprises difficiles génératrices d'à-coups et surtout une forte consommation d'essence. Au point que DKW signifiait dorénavant, dans l'esprit du public : Der Kunde weint (Le client pleure).
En 1932 sera constitué le groupe Auto Union dont D.K.W. est la marque populaire avec près de 50.000 voitures produites en 1939.
dkw2.jpg
Après la guerre, ses usines étant en zone "est", Auto Union se replia à Düsseldorf et continua la fabrication de D.K.W. à moteur 2 temps jusqu'en 1966. Seule marque de Auto-Union en mesure de relancer une production industrielle, grâce à ses modèles autos et motos économiques et de prix avantageux. Les alliés Horch, Audi et Wanderer qui avaient misé sur le moyen et haut de gamme avec des moteurs de 4 à 12 cylindres, furent évincés du marché qui se remettait alors des lourdes pertes de 39-45. L'usine de Zschopau resta en Allemagne de l'Est et fut nationalisé en MZ pour Motorradwerk Zschopau, (usine de motos de Zschopau) qui devint le plus grand constructeur de motos du monde.
MZ_Logo.png http://club.dkwautounionfan.free.fr/

samedi 2 mai 2015

Wanderer

En 1883, Johann Baptist Winklhofer commence à commercialiser des grands-bis fabriqués par la société Rudge, en tant que représentant de commerce voyageur de la marque. C’est à cette période qu’il fait la connaissance de son futur associé, Richard Adolf Jaenicke. En 1885, ils s’associent pour monter un atelier de réparation de vélos dans la ville de Chemnitz (Saxe) :Chemnitzer-Velociped-Depot Winklhofer & Jaenicke. Un an plus tard, ils commencent à fabriquer leurs propres vélos et à les commercialiser sous la marque Wanderer (promeneur). Ils conservèrent ce nom pour leurs motos sorties en 1902, et à partir de 1907, leur voiturettes. En 1897, l'entreprise change de nom en Wanderer Fahrradwerke AG.
Le plus gros succès sera la Puppchen, soit la poupée, voiture produite entre 1917 et 1927. Intégrée au groupe Auto Union en 1932 avec D.K.W., Audi et Horch, la marque Wanderer constituait la gamme moyenne de ce constructeur. La production ne fut cependant pas reprise après 1945, ni en zone orientale, ni à l'Ouest.

Leur logo consistait en un W vert usiné
wanderer.JPG

Ce logo est aussi visible sur les vélos construits par Wanderer
logo-.wanderer1.jpg

De 1934 à 1943, Wanderer sponsorisa une équipe de cyclistes professionnels. Leur maillot était blanc et vert
maillot_wanderer_1938.jpg

Les couleurs blanche et verte sont donc emblématique de la marque. Ce sont aussi les couleurs de la Saxe. On connait un logo ovale à carreaux blancs et verts pour Wanderer,
wanderer1.jpg

même si on leur connait aussi deux W blancs sur fond rouge.
wanderer.gif