Emblèmes, le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - bleu-blanc-rouge

Fil des billets

samedi 4 mai 2019

Drapeau tricolore: le discours de Lamartine 1848

Le 24 février 1848 une insurrection renversa le roi Louis-Philippe, et un Gouvernement provisoire s’installa en proclamant la IIe République.

Le 25, certains révolutionnaires parisiens (dont Blanqui) essayèrent de faire adopter le drapeau rouge symbole du « sang généreux versé par le peuple et la garde nationale ». Le poète Lamartine devenu ministre des affaires étrangères s’opposa au drapeau rouge dans un discours devenu célèbre:
Citoyens, vous pouvez faire violence au gouvernement, vous pouvez lui commander de changer le drapeau de la nation et le nom de la France. Si vous êtes assez mal inspirés et assez obstinés dans votre erreur pour lui imposer une République de parti et un pavillon de terreur, le gouvernement, je le sais, est aussi décidé que moi-même à mourir plutôt que de se déshonorer en vous obéissant. Quant à moi, jamais ma main ne signera ce décret. Je repousserai jusqu'à la mort ce drapeau de sang, et vous devez le répudier plus que moi, car le drapeau rouge que vous rapportez n’a jamais fait que le tour du Champ-de-Mars, traîné dans le sang du peuple en 91 et en 93, et le drapeau tricolore a fait le tour du monde, avec le nom, la gloire et la liberté de la patrie.

Le 26 on arriva à un compromis. Il fut décidé que l’on conservait le pavillon et le drapeau national décidés par la Convention nationale "dont les couleurs seront rétablies dans l’ordre qu’avait adopté la République française"

Le 27, le délégué de la République au Département de la Police, le citoyen Marc Caussidière, chargé de l’exécution de la décision du 26, prescrivit qu’un drapeau bleu-rouge-blanc soit arboré sans délai sur les monuments et établissements publics.
Affiche_1848.jpg

Erreur ou volonté de proposer un drapeau tricolore revenu dans l'ordre des couleurs de la fête de la Fédération du 14 juillet 1790 ? Une solution qui aurait permis de changer du drapeau bleu-blanc-rouge décrédibilisé par son utilisation comme symbole de la monarchie de Juillet (celle de Louis-Philippe).

Devant la violence des protestations, un décret du 5 mars 1848, et une circulaire du 7 mars rétablissent la situation en faveur du drapeau bleu-blanc-rouge.

Le 24 avril, élection d'une assemblée nationale où dominent les Républicains du lendemain (paraphrase ironique pour nommer les Royalistes et les Bonapartistes ralliés à la Révolution).

Le 20 décembre 1848, Louis Napoléon Bonaparte est élu président de la République.

De cette scène, il nous reste le tableau que fit Philippoteau, célèbre peintre d'histoire.

lamartine.gif

On y voit Lamartine tenant son discours devant l’Hôtel de Ville. Un drapeau rouge et un drapeau bleu-rouge-blanc sont portés par des manifestants, mais c'est un drapeau bleu-blanc-rouge qui domine sur le bâtiment.

vendredi 29 avril 2016

Austin

1854: Frederick Wolseley, un irlandais émigre en Australie pour s'occuper de moutons.
1872: Il crée une machine de tonte de moutons.
1887: Avec l'aide d'Herbert Austin, un ingénieur anglais émigré en Australie, Frederick Wolseley fonde The Wolseley Sheep Shearing Machine Company, une compagnie pour construire des machines de tonte des moutons.
1893: Herbert Austin et Frederick Wolseley décident d'ouvrir une usine de fabrication à Birmingham en Angleterre pour bénéficier de sous-traitants plus compétents.
1895: Austin s’intéresse à la fabrication de voitures automobiles comme moyen de stabiliser les fluctuations saisonnières inhérentes de l'entreprise Wolseley.
wolsel01.jpg

1899: Mort de Frederick Wolseley. Vickers, Sons and Maxim reprennent l'activité et le nom de Wolseley.
1901: La construction de moteur et de voiture est prise par The Wolseley Tool & Motor Car Company Limited.
wolse300.jpg

1900: La carrosserie Van den Plas, de Bruxelles, travaille avec les constructeurs automobiles français De Dion Bouton, Berlier, Germain, Packard.
vande170.jpg

1905: Herbert Austin quitte Wolseley et fonde Austin Motor Company. Son siège est basée à Longbridge, une banlieue de Birmingham, au centre de l'Angleterre.
1906: Sa nouvelle voiture a un moteur vertical et est, en tout sauf un petit détail, identique aux Clément-Gladiators assemblés dans la même usine. William Harvey Du Cros, qui possède Cycle Co Swift injecte des fonds et rejoint le conseil d'administration.
austi300.jpg

1914: Austin devient une société publique cotée lorsque le capital est augmenté à 650.000 £. A cette époque , en nombre de voitures produites, la société est au cinquième rang après Wolseley, Humber , Sunbeam et Rover.

1917: La compagnie anglaise Vanden Plas Ltd. est créée.
vande530.jpg

1918: Austin Motor Co. a augmenté considérablement au cours de la Première Guerre mondiale avec l’obtention de contrats gouvernementaux pour les avions, les obus, les canons lourds et camions. La main-d'œuvre est passée d'environ 2.500 à 22.000 personnes.
1920: Herbert Austin dessine lui-même l'emblème de sa marque: dans une forme triangulaire, un volant sur des ailes accompagne une roue qui soulève de la poussière. Il est censé symboliser le contrôle et la vitesse des voitures de la marque.
austi200.jpg

1921: La société n'arrive pas à vendre suffisament. Elle est mise sous séquestre.
1922: Lancement de la Seven, une petite voiture économique produite en masse. L'une des raisons pour lesquelles le marché pour une voiture comme l'Austin 7 existe est le code fiscal britannique: chaque voiture personnelle est imposée sur la taille du moteur.

1930: Création de American Austin Car Company, pour produire des modèles Austin aux Etats-Unis.
ameriau0.jpg

1934: Datsun commence à construire des Austin Sevens sous licence.
1935: American Austin Car Company est réorganisée sous le nom d'American Bantam. Ce fut Bantam qui produisit le premier prototype de la Jeep.
ameribantam.jpg

1936: Le fondateur est anobli comme Baron Austin of Longbridge.
1941: Mort de Lord Austin.

1946: Vanden Plas devient une filiale d'Austin et produit l'Austin A120 Princess, une voiture haut de gamme.
vande600.jpg

1947: Le logo Austin prends la forme d'un écu très étroit.
austi470.jpg

On voit aussi apparaître comme insigne de capot, un A ailé, une réponse au B ailé des Bentley. AustinFlyingA.JPG

1950: Les armoiries de Lord Austin qu'il avait adopté son anoblissement en 1936 sont adoptées avec comme modification principale une croix à la place du chevron original. Gerbes de blé et losanges symbolisent la générosité et la constance, tandis que la couleur or représente la générosité. Lord Austin était connu pour son soutien envers les hôpitaux et diverses autres activités de bienfaisance.
austi060.jpg

1952: Le constructeur fusionne avec son concurrent Nuffield Organisation (marques Morris, MG, Riley...). L'union des deux fabricants donne naissance à la British Motor Corporation (BMC), le plus grand groupe automobile britannique.
Le logo de cette marque est une cocarde aux couleurs britaniques.
BMC_Rosette.JPG

1952: Lancement de la marque Austin-Morris.

1952: Austin passe un accord avec Donald Healey, l'ingénieur automobile de renom. Cet accord conduit à une nouvelle marque Austin-Healey et à une gamme de voitures de sport.
austh583.jpg

1959: Lancement de la Austin-Mini-Cooper.
austc610.jpg

1968: Le regroupement des marques anglaises donne naissance à la British Leyland Motor Corporation (BLMC).

1978: Le logo d'Austin-Morris évolue.
AustinMorris_Text.JPG

1982: La majeure partie de la division automobile de British Leyland est rebaptisé groupe Rover Austin, avec Austin comme marque grand public et Rover marque plus luxueuse. La marque MG est relancé pour les versions sportives des modèles Austin.
1982Austin_Rover.png

1989: La marque Austin-Sterling est lancée.
austinroversterling82.jpg

1987: La marque Austin est abandonnée et Austin Rover devient tout simplement le groupe Rover. Les voitures Austin continuent à être fabriquées, même si elles ont cessé d'être des Austins. Elles portent le logo Rover mais sans "Rover" écrit dessus. Les logos sont spécifiques au modèle de voiture. La croix des armoiries de Lord Austin permet une réminiscence des anciens logo.
Austin Metro City X 1989

Les droits sur le nom Austin sont transmis à British Aerospace, puis à BMW lorsque ils achètent le groupe Rover.
Les droits ont ensuite été vendus à MG Rover, créé lorsque BMW a vendu l'entreprise.
Suite à l'effondrement et la vente de MG Rover, Nanjing Automobile Group possède le nom d' Austin et l'usine d'assemblage historique de Austin à Longbridge.
Lors de l'Exposition Nanjing International en mai 2006, Nanjing a annoncé qu'il pourrait utiliser le nom Austin sur certains des modèles MG Rover, au moins sur le marché chinois.

2012: Une nouvelle Austin Motor Company Limited est constituée par Steve Morgan de Birmingham.
2014: Dissolution de la nouvelle société.

Pour plus de détails, voir: http://www.aronline.co.uk/blogs/facts-and-figures/history-evolution-of-the-ar-logo/

vendredi 25 septembre 2015

American Motors Corporation

1878: Gormully & Jeffery fabrique de bicyclettes, est fondée à Chicago par Thomas Buckland Jeffery et R. Phillip Gormully. Elle construit des cycles sous le nom de marque de Rambler (flâneur). C'était la deuxième plus grande fabrique de bicyclettes des Etats Unis.
rambler-bicycle.jpg

1897: Thomas Jeffery construit sa première voiture qu'il nomme Rambler.
rambl1900.jpg

1900: American Bicycle Company achète Gormully & Jeffery.
1902: Avec l'argent de la vente, Jeffery achète une usine à Kenosha, Wisconsin et crée la Thomas B. Jeffery Company Les voitures seront de marques Rambler ou Jeffery.
jeffery.jpg

1909: Roy Chapin,un ancien cadre de Oldsmobile, John Lowthian Hudson, propriétaire de magasins et fournisseur du capital et 6 autres associés créent la Hudson Motor Car Company à Detroit.
L'emblème consiste en un triangle pointe en bas incluant le nom de la société.
hudsn1900.jpg

1916: Charles Williams Nash, un ancien cadre de General Motors, achète la Thomas B. Jeffery Company et la transforme en Nash Motor Corporation.
nash1921.jpg

1919: LaFayette Motors Corporation est créée à Indiniapolis pour construire de grosses voitures de luxe.
lafaye1920.jpg

1921: Charles Nash achète une majorité des actions de LaFayette et en devient le président.
1924: Nash absorbe LaFayette. La production continue à Milwaukee jusqu'en 1941. Le logo devient un camée du Marquis de La Fayette.
laFayette.gif

1937: Avant sa retraite, Charlie Nash demande à George W. Mason, président de Kelvinator, de le remplacer. Ce dernier accepte à la condition que Nash Motors devienne actionnaire majoritaire de son entreprise. Kelvinator est alors un fabricant de réfrigérateurs de haute de gamme et d'électroménagers et la fusion est la plus importante de l'époque pour deux compagnies n'œuvrant pas dans le même domaine. La nouvelle compagnie se nomme Nash-Kelvinator Corporation.
nash1937.jpg

1940: Hudson subit la mode des blasons.
hudson2.jpg

1945: Hudson change de logo. Le triangle est présent avec des meubles héraldiques à l'extérieur.
hudsn1945.jpg

1947: Nash suit aussi la mode des blasons.
nash_rambler.jpg

1950: George Mason, pressent que le marché de la petite voiture serait la meilleure chance d'augmenter sa clientèle et il demanda à ses concepteurs de créer la première auto compacte de l'après-guerre: la Rambler.
1951: Mason s'est associé avec Donald Healey, un enthousiaste des automobiles, pour créer la Nash Healey. Il s'agit de la première automobile sport construite depuis la Grande Dépression de 1929. Healy recevait les pièces de Nash qu'il montait en Angleterre sur son châssis, envoyait le tout en Italie à Pinin Farina pour recevoir la carrosserie et le produit final était retourné aux États-Unis.
nashhe1951.jpg

1954: Suite à l'acquisition de la Hudson Motor Car Company par Nash-Kelvinator Corporation, American Motors Corporation fut fondée par George W. Mason afin de concurrencer les trois grandes marques : General Motors, Ford et Chrysler.
amc1954.jpg

1958: Les emblèmes Nash et Hudson sont abandonnés en faveur du nom Rambler très populaire.
rambl1960.jpg

1967: Roy D. Chapin Jr., le fils du fondateur de la compagnie Hudson, devient le nouveau président et directeur général. Il vend Kelvinator.
1968: Achat de Kaiser-Jeep Corporation (précédemment Willys-Overland) ce qui ajouta les fameux camions légers et tout-terrains Jeep à l'offre de la compagnie.
1970: AMC se lançe dans la production de voitures économiques à bon prix comme la Gremlin, la Pacer, la Hornet, la Spirit, la Concord et la Eagle. Ces voitures sont malheureusement peu fiables et de piètre qualité à part peut-être la Eagle. Le logo change et ressemble à un drapeau qui reprends les couleurs bleu, blanc et rouge des Etats Unis.
amc1970.jpg

1979: Renault vient en aide à AMC en faisant l'acquisition de 5% de ses actions. AMC doit en contre partie produire des modèles Renault en Amérique du Nord.
1987: Les problèmes financiers des deux compagnies forcent Renault de se dissocier de AMC qui est vendue à Chrysler pour former la division Jeep/Eagle qui produisit uniquement ces deux marques.