Emblèmes, le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 26 mai 2016

Triumph

1885: Siegfried Bettmann fonde S. Bettmann & Co pour importer des bicyclettes d'Europe et les vendre à Coventry en Angleterre.
1897: La compagnie est renommée Triumph Cycle Co. Ltd.
Triumph_Cycle_Co.JPG

1887 : Moritz Schulte s'associe à Bettmann.
1894: Triumph produit ses premières bicyclettes.
1896: Citoyens allemands, Schulte et Bettmann ouvrent une filiale à Nuremberg Triumph-Werk-Nurnberg AG (TWN)
triumptwn.jpg

1902: Triumph commence la fabrication de motocyclettes. Le piston qui est au cœur des réalisations de Triumph est mis en valeur.
triumm1905.jpg

1903: TWN se mets à produire aussi des motocyclettes.

1903: Reginald Walter Maudslay crée la Standard Motor Company Limited à Coventry.
stand080.jpg

1918: Alfred John Dawson, manager chez Hillman et designer de la voiture Hillman Nine, crée Dawson Car Company.
dawson20.jpg

1921: Triumph rachète Dawson qui n'avait réussi à produire que 65 voitures.
1923: Triumph Motor Company présente son premier modèle de voiture. Triumph all over the world est sa devise.
trium300.jpg

1924: Standard change son logo et prend un étendard (standard) britannique comme emblème.
stand240.jpg

1929: TWN devient indépendante.
triumpw32.jpg

1929: John Paul Black prend la direction de Standard Motor Company et donne une nouvelle impulsion à la marque. Il vends ses moteurs à Swallow Sidecar.

1933: La nouvelle direction de Triumph Motor composée du lt-col C.V. Holbrook, de l'ingénieur Donald Healey et du styliste Walter Belgrove met en production berlines, torpédos et versions sportives à deux carburateurs.
1936: De plus en plus en difficulté à cause du krach de 1929 à Wall Street, Triumph doit se séparer définitivement de sa branche motocyclette vendue à Jack Sangster déjà propriétaire de la firme Ariel qui la transforme en Triumph Engineering Co Ltd.
triumm08.jpg
La ligature rh va être la caractéristique du logo des motos Triumph anglaises comme la barre supérieure du T allongée va être celle des motos Triumph allemandes.

1939: Thomas William Wards Ltd, l'entreprise créée par un ferrailleur spécialisé dans la démolition de navires décédé en 1926, rachète Triumph Motor Company.

1940: L'usine de Coventry est détruite par l'aviation allemande.

1942: Une toute nouvelle usine pour les motos est construite à Meriden. De nombreux jeunes américains découvrent ces motos légères et performantes. Triumph Engineering crée donc deux compagnies aux USA, vers lesquelles 75 % de la production seront expédiés.

1945: La marque automobile Triumph est revendue à sir John Black, directeur des automobiles Standard. Sir John s'en sert pour concurrencer Jaguar (ex Standard-Swallow) à qui il vendait des moteurs depuis les années trente.
triumph1950.jpg

1949: Pour assurer la pérennité de Triumph (moto et vélo), cette dernière est englobée dans le puissant groupe Birmingham Small Arms Company Limited (BSA), qui comprend alors des firmes telles que Sunbeam, Daimler, la production d'armes, des machines outils et d'acier.
bsa19490.jpg

1956: Max Grundig reprends TWN pour la regrouper avec sa marque Adler. C'est la fin des marques allemandes de motos Triumph et TWN.
TWN.JPG

1959: Standard Motor Co et sa filiale Triumph Motor Co changent leur nom en Standard-Triumph International.
STANDARD-TRIUMPH-02.jpg

1961: Leyland Motors rachète Standard Triumph.

1963: La nouvelle direction supprime la marque Standard.

1972: Faillite du groupe BSA. Dennis Poore, le président de Norton-Villiers (une filiale de Manganese Bronze Holdings) est induit par le gouvernement britannique pour prendre le contrôle de BSA / Triumph.
bsa19682.jpg

1973: Fusion de Norton-Villiers et de BSA / Triumph en Norton-Villiers-Triumph (NVT).
norton_triumph.jpg

1975: L'usine de Meriden est occupée par ses ouvriers qui finiront par obtenir de créer une coopérative Meriden Motorcycle Co-operative.

1978: Triumph change de nouveau de logo. La couronne de laurier accompagnait le général romain qui méritait un triomphe. Elle devient l'emblème de la marque mais peu de temps avant sa chute.
Logo_Triumph.png

1980 : Fermeture de l'usine de Meriden.
1983 : Triumph Engineering Co Ltd est racheté par John Bloor, un homme d'affaires qui a fait fortune dans l'immobilier.

1984: Fin de la marque automobile Triumph.

1986: British Leyland prends le nom de Rover Group.

1990: Triumph Motorcycles Ltd est fondée par John Bloor. La production de motos se fait dans la très moderne usine d'Hinckley, dans le Leicestershire.
New-Triumph-Triangle-Logo.png 1994: BMW achète Rover.
2000: BMW refuse de vendre le nom Triumph lors du rachat de MG Rover par le groupe Phoenix, ce qui permet d'espérer qu'un modèle sportif portant ce nom puisse à nouveau voir le jour dans le futur.

vendredi 29 avril 2016

Austin

1854: Frederick Wolseley, un irlandais émigre en Australie pour s'occuper de moutons.
1872: Il crée une machine de tonte de moutons.
1887: Avec l'aide d'Herbert Austin, un ingénieur anglais émigré en Australie, Frederick Wolseley fonde The Wolseley Sheep Shearing Machine Company, une compagnie pour construire des machines de tonte des moutons.
1893: Herbert Austin et Frederick Wolseley décident d'ouvrir une usine de fabrication à Birmingham en Angleterre pour bénéficier de sous-traitants plus compétents.
1895: Austin s’intéresse à la fabrication de voitures automobiles comme moyen de stabiliser les fluctuations saisonnières inhérentes de l'entreprise Wolseley.
wolsel01.jpg

1899: Mort de Frederick Wolseley. Vickers, Sons and Maxim reprennent l'activité et le nom de Wolseley.
1901: La construction de moteur et de voiture est prise par The Wolseley Tool & Motor Car Company Limited.
wolse300.jpg

1900: La carrosserie Van den Plas, de Bruxelles, travaille avec les constructeurs automobiles français De Dion Bouton, Berlier, Germain, Packard.
vande170.jpg

1905: Herbert Austin quitte Wolseley et fonde Austin Motor Company. Son siège est basée à Longbridge, une banlieue de Birmingham, au centre de l'Angleterre.
1906: Sa nouvelle voiture a un moteur vertical et est, en tout sauf un petit détail, identique aux Clément-Gladiators assemblés dans la même usine. William Harvey Du Cros, qui possède Cycle Co Swift injecte des fonds et rejoint le conseil d'administration.
austi300.jpg

1914: Austin devient une société publique cotée lorsque le capital est augmenté à 650.000 £. A cette époque , en nombre de voitures produites, la société est au cinquième rang après Wolseley, Humber , Sunbeam et Rover.

1917: La compagnie anglaise Vanden Plas Ltd. est créée.
vande530.jpg

1918: Austin Motor Co. a augmenté considérablement au cours de la Première Guerre mondiale avec l’obtention de contrats gouvernementaux pour les avions, les obus, les canons lourds et camions. La main-d'œuvre est passée d'environ 2.500 à 22.000 personnes.
1920: Herbert Austin dessine lui-même l'emblème de sa marque: dans une forme triangulaire, un volant sur des ailes accompagne une roue qui soulève de la poussière. Il est censé symboliser le contrôle et la vitesse des voitures de la marque.
austi200.jpg

1921: La société n'arrive pas à vendre suffisament. Elle est mise sous séquestre.
1922: Lancement de la Seven, une petite voiture économique produite en masse. L'une des raisons pour lesquelles le marché pour une voiture comme l'Austin 7 existe est le code fiscal britannique: chaque voiture personnelle est imposée sur la taille du moteur.

1930: Création de American Austin Car Company, pour produire des modèles Austin aux Etats-Unis.
ameriau0.jpg

1934: Datsun commence à construire des Austin Sevens sous licence.
1935: American Austin Car Company est réorganisée sous le nom d'American Bantam. Ce fut Bantam qui produisit le premier prototype de la Jeep.
ameribantam.jpg

1936: Le fondateur est anobli comme Baron Austin of Longbridge.
1941: Mort de Lord Austin.

1946: Vanden Plas devient une filiale d'Austin et produit l'Austin A120 Princess, une voiture haut de gamme.
vande600.jpg

1947: Le logo Austin prends la forme d'un écu très étroit.
austi470.jpg

On voit aussi apparaître comme insigne de capot, un A ailé, une réponse au B ailé des Bentley. AustinFlyingA.JPG

1950: Les armoiries de Lord Austin qu'il avait adopté son anoblissement en 1936 sont adoptées avec comme modification principale une croix à la place du chevron original. Gerbes de blé et losanges symbolisent la générosité et la constance, tandis que la couleur or représente la générosité. Lord Austin était connu pour son soutien envers les hôpitaux et diverses autres activités de bienfaisance.
austi060.jpg

1952: Le constructeur fusionne avec son concurrent Nuffield Organisation (marques Morris, MG, Riley...). L'union des deux fabricants donne naissance à la British Motor Corporation (BMC), le plus grand groupe automobile britannique.
Le logo de cette marque est une cocarde aux couleurs britaniques.
BMC_Rosette.JPG

1952: Lancement de la marque Austin-Morris.

1952: Austin passe un accord avec Donald Healey, l'ingénieur automobile de renom. Cet accord conduit à une nouvelle marque Austin-Healey et à une gamme de voitures de sport.
austh583.jpg

1959: Lancement de la Austin-Mini-Cooper.
austc610.jpg

1968: Le regroupement des marques anglaises donne naissance à la British Leyland Motor Corporation (BLMC).

1978: Le logo d'Austin-Morris évolue.
AustinMorris_Text.JPG

1982: La majeure partie de la division automobile de British Leyland est rebaptisé groupe Rover Austin, avec Austin comme marque grand public et Rover marque plus luxueuse. La marque MG est relancé pour les versions sportives des modèles Austin.
1982Austin_Rover.png

1989: La marque Austin-Sterling est lancée.
austinroversterling82.jpg

1987: La marque Austin est abandonnée et Austin Rover devient tout simplement le groupe Rover. Les voitures Austin continuent à être fabriquées, même si elles ont cessé d'être des Austins. Elles portent le logo Rover mais sans "Rover" écrit dessus. Les logos sont spécifiques au modèle de voiture. La croix des armoiries de Lord Austin permet une réminiscence des anciens logo.
Austin Metro City X 1989

Les droits sur le nom Austin sont transmis à British Aerospace, puis à BMW lorsque ils achètent le groupe Rover.
Les droits ont ensuite été vendus à MG Rover, créé lorsque BMW a vendu l'entreprise.
Suite à l'effondrement et la vente de MG Rover, Nanjing Automobile Group possède le nom d' Austin et l'usine d'assemblage historique de Austin à Longbridge.
Lors de l'Exposition Nanjing International en mai 2006, Nanjing a annoncé qu'il pourrait utiliser le nom Austin sur certains des modèles MG Rover, au moins sur le marché chinois.

2012: Une nouvelle Austin Motor Company Limited est constituée par Steve Morgan de Birmingham.
2014: Dissolution de la nouvelle société.

Pour plus de détails, voir: http://www.aronline.co.uk/blogs/facts-and-figures/history-evolution-of-the-ar-logo/

mardi 19 janvier 2016

Jaguar

1922: William Lyons, motard enthousiaste s'associe avec William Walmsley, un de ses voisins à Blackpool, fabricant de sidecars en forme de dirigeables Zeeplin. Ils fondent la Swallow Sidecar Company (hirondelle).
Le logo comporte évidement des ailes.
Swallow_Sidecar_Company.jpg

1925: Swallow commence à utiliser des ornements de capot en forme de jaguar.
jagur25.jpg

1927: La société commence à construire des carrosseries de voitures sportives.
1931: La société commence à construire ses propres modèles.
ssj1932.jpg

1934: Le nom de Jaguar apparait et la Swallow Sidecar 100 devient la Jaguar SS100. ssj1934.jpg

1935: William Walmsley vends ses parts de la société.
1945: La société, dont les initiales sont SS, prend le nom de Jaguar pour ne pas évoquer les SS allemands de sinistre mémoire.
jaguar1945.jpeg

1946: Achat par Tube Investiments Group (TI).
jagur53.jpg

1951: Victoire au Mans.
1954: TI fait construire par Swallow Doretti une voiture sportive de 2 places basée sur la Triumph TR2.
doretti2.jpg

1955: Fin de la production de Doretti.

jagur56.jpg

1960: Achat de Daimler (à ne pas confondre avec la société allemande Daimler-Benz).
1966:La société est nationalisée. Elle rejoint British Motor Corporation.
1968: Fusion avec British Leyland.
1984: La société est séparée sur le marché boursier par Margaret Thatcher.
1985: Décès de William Lyons.
1990: Reprise par Ford.
1999: Elle devient une part de la division de Ford Premier Automotive Group avec Land Rover, Volvo, Lincoln, Mercury et Aston Martin.
2000: Création de Jaguar Racing, écurie de Formule 1.
2004: Arrêt de Jaguar Racing.
2008: Dans le cadre du démantèlement du Premier Automotive Group, Ford vends Jaguar à l’entreprise indienne Tata Motors.
jaguu09.jpg

vendredi 2 octobre 2015

Moline Plow

1870: La firme Candee & Swan, un fabricant de charrue et d'outils agricoles, concurrent de Deere and Company (également de Moline, Illinois), remporte un procès contre Deere lui permettant d'utiliser le nom Moline Plow (charrue).
molinp1888.jpg

1915: Moline Plow achète Universal Tractor Company de Columbus, Ohio, fabricant du tracteur Universal.
1916: Moline Plow entre dans le domaine de l'automobile avec la marque Stephens, nommé d'après l'un des fondateurs de Moline Plow.
1919: Willys-Overland Company achète Moline Plow.
1924: Les activités tracteur et automobile passant chez Willys, la compagnie se redéfinit comme Moline Implement Company.
1929: Union avec Minneapolis Steel & Machinery Company et Minneapolis Threshing Machine Company (les deux de Minneapolis, Minnesota), pour former la Minneapolis-Moline Power Implement Company.
minneapolis-moline.jpg

1896: Frank Ballou Stearns, à l'age de 17 ans, construit sa première voiture à Cleveland.
1898: Il s'associe aux frères Raymond M. et Ralph L. Owen pour créer la F. B. Stearns & Company pour produire et commercialiser des automobiles.
stearns1905.jpg

1917: Frank Ballou Stearns atteint d'une pneumonie se retire de l'affaire.
1925: Willys achète F.B. Stearns Company
stearns1925.jpg

1899: Les principales firmes de constructeurs de cycles canadiennes H.A. Lozier, Massey-Harris, Goold, et Welland Vale Manufacturing s'unissent pour former la Canada Cycle and Motor Co. (C.C.M.). La compagnie, située à Toronto, produit 85% des vélos canadiens.
ccm_logo_3.jpg

1903: Tommy Russell, directeur général de la CCM rachète la Canadian Motors Ltd., un conducteur automobile défaillant et le renomme Russell Motor Car Company.
russel1911.jpg

1911: Russel Motor se sépare de CCM.
1916: Russell Motor Car Company est racheté par Willys.

1878: Albert Augustus Pope crée la première bicyclette fabriquée en Amérique: Columbia Bicycle
bike-columbia.gif

1898: Pope regroupe 42 fabricants de bicyclettes dans la société American Bicycle Company
abc.gif

1901: Les voitures Toledo sont construites par le groupe American Bicycle Company (ABC) à Toledo (Ohio).
toledo1901.jpg

1903: Création de la Pope Motor Car Company pour fabriquer les voitures Toledo. Elles deviennent des Pope-Toledo.
popetoledo1904.jpg

1909: La société a des difficultés financière et est rachetée par Overland.

lundi 24 août 2015

Chrysler

1908: Walter Percy Chrysler se prend de passion pour l'automobile. Il quitte son emploi dans les chemins de fer et accepte un poste chez Buick, pour la moitié de son salaire précédent, et gravit peu à peu les échelons.
1911: William Crapo Durant est évincé par les banquiers de la direction de General Motors qu'il a créé autour de Buick. William Chrysler le remplace.
1916: Grâce à Chevrolet, William C. Durant reprend le contrôle de General Motors.
1921: Après un passage chez Willys Overland, Walter P. Chrysler reprend la firme Maxwell Motor, qui est au bord de la faillite.
1922: Chrysler fusionne Chalmers Motor Car Company avec Maxwell.
1924: Il lance son premier modèle, la Chrysler Six. C'est le succès.
1925:W. Chrysler rachète les capitaux restants de la Maxwell Motor Corp. afin de créer la Chrysler Corporation.
L'emblème, repris d'un ancien de Maxwell, consiste en un cachet de cire sur un ruban, portant le nom de Chrysler. Il symbolise la qualité et l'intégrité des concepteurs de la voiture. Les foudres au-dessus et au-dessous du nom reprennent l'initiale de Fred Zeder, l'ingénieur en chef de Maxwell. chrysler1924.jpg
1926: Chrysler détient près de 3 800 concessions sur le territoire des États-Unis, avec un bénéfice gigantesque de 17 millions de dollars.
1928: Chrysler fonde la marque Plymouth pour l'entrée de gamme, la DeSoto pour le milieu de gamme et achète les sociétés Dodge Brothers et Fargo. Cette stratégie avait pour but d'offrir une gamme complète de véhicules à l'image de la production de General Motors.
De 1930 jusqu'à 1979, Chrysler possède 16% du marché automobile américain. C'est le troisième des Trois Grands (Big Three).
1931 :Mise en place de la marque Imperial en haut de gamme.
1937: La société lance une division pièces détachées nommée Mopar (Motor Parts), dont le nom reste associé à certains produits de la firme.
1950: La nouvelle ligne de berline Vailant démarre rapidement et gagne des parts de marché pendant plus d'une décennie.
1954: Le logo évolue en fonction des modèles. Le plus répandu utilise un lion avec un écu portant 3 couronnes. Il est censé représenté l’armoirie de la famille allemande Kreussler (transformé en anglais en Chrysler)
chrys560.jpg

1955: Virgil Exner modifie l'état d'esprit de Chrysler. Jusqu'alors c'étaient les ingénieurs qui dominaient la société. Il impose que les designers prennent le pouvoir. "Forward Look" (Regard vers l'Avant) est le nom du logo appliqué à tous les véhicules Chrysler Corporation. Il est composé de deux boomerang se chevauchant, ce qui suggère l'ère spatiale avec une fusée à 2 étages.
forwardlookchrysler.jpg

1960: Chrysler lança la construction du châssis monocorps et fut le premier des trois grands constructeurs automobiles (Chrysler, Ford et General Motors) à le proposer. Tous les produits Chrysler furent ainsi standardisés, à l'exception des modèles de la marque Imperial. Cette technique donnait une plus grande rigidité au châssis. Ce système devint rapidement un standard de l'industrie automobile.
1961: La marque DeSoto est arrêtée.
1962: Le logo se modifie. La société adopte le Pentastar, l'étoile à 5 branches. Le logo a été conçu par Robert Stanley, de la société de design Lippincott & Margulies. Il a été choisi entre 800 autres propositions pour permettre une reconnaissance immédiate dans tous les pays. La couleur choisie est le bleu.

chrys62.jpg

1966: Chrysler s'étend en Europe en achetant le groupe britannique Rootes Group et en rachetant à Fiat la marque française Simca, pour former Chrysler Europe. Cet achat s’avère être une importante erreur.
1978: Chrysler vends Chrysler Europe à PSA Peugeot Citroën et Chrysler Australie à Mitsubishi Motors.
1979: La berline Horizon commence juste à entrer sur le marché américain quand la seconde crise pétrolière frappe. Dans le désespoir, la Chrysler Corporation signe avec le gouvernement américain, pour 1 milliard de $, des garanties de prêt pour éviter la faillite.
1980: Les prêts sont remboursés et les nouveaux modèles, basés sur la plateforme de K-voiture, se vendent bien. Une coentreprise avec Mitsubishi, appelée de Diamond Star Motors, renforce la présence de la compagnie sur le marché des petites voitures.
1987: Chrysler achète American Motors Corporation à Renault. La division Jeep-Eagle fut immédiatement créée car le nom Jeep a toujours été très rentable et très populaire. Lee Iacocca, président de Chrysler, prend le contrôle de Lamborghini et commercialise en 1990 la Lamborghini Diablo.
1994: Chrysler cède Lamborghini au groupe indonésien MegaTech.
1998: Achat de Chrysler par l'allemand Daimler-Benz AG qui forme la société DaimlerChrysler.
L'ancien cachet revient dans une paire d'ailes.
chrysler-logo-3.jpg

2001: La marque Plymouth est arrêtée et la fermeture de 6 usines Chrysler avec licenciement de 26.000 employés est réalisée.
2004: Les voitures de compétition sont repris sous la marque SRT (Street & Racing Technology).
2007: Scellant l'échec de la fusion DaimlerChrysler, le fonds d'investissement américain Cerberus Capital Management rachète 80,1% de Chrysler pour 5,5 milliards d'euros.
cerberus.png

C'est le retour du pentastar. Trevor Creed apporte quelques modifications: les 5 pointes sont dessinées en relief et la teinte est désormais gris acier.
chrysler2007.png

2008: Entrée du groupe Fiat dans le capital de Chrysler, à hauteur de 35%.
2009: La division des véhicules utilitaires de Dodge devient indépendante sous le nom de Ram Trucks.
2011: Chrysler vends Green Eco Mobility (anciennement Global Electric Motorcars) à Polaris Industries inc.
2014: Fiat acquiert 41,46% des actions de Chrysler qu'il ne détenait pas encore pour 4,35 milliards de dollars. Le groupe Chrysler devient une filiale de l'italien Fiat pour former le groupe Fiat Chrysler Automobiles.
Le logo consiste en une paire d'ailes marquée du nom Chrysler.
chrysm99.jpg

mercredi 19 août 2015

Mobil

1859: Le premier forage pétrolier est effectué à Titusville (Pennsylvanie) par le « colonel » Edwin Drake. Cleveland (Ohio), la plus proche ville, devint rapidement la plaque tournante de l'industrie de raffinage.
1866: Vacuum Oil (huile du vide) est fondé par Matthew Ewing et Hiram Bond Everest, à Rochester dans l'état de New York pour exploiter un procédé de créer du kérosène par distillation sous vide.
1870: John D.Rockefeller crée la Standard Oil of Ohio. Le nom de standard est choisi pour indiquer la haute qualité uniforme des produits.
1872: Par une politique commerciale agressive sévèrement critiquée ensuite, la Standard Oil of Ohio absorba ou ruina la plupart de ses concurrents de Cleveland en moins de deux mois, puis s'imposa comme le seul opérateur pétrolier dans le Nord-Est des États-Unis.
Pour contourner les lois de l'état visant à limiter la taille des sociétés, Rockefeller et ses associés surent développer des stratégies de gestion innovantes leur permettant de conserver le contrôle d'une entreprise en pleine croissance : ils multiplièrent les filiales, qui étaient autant de faux-nez de la Standard Oil ; puis en 1882, ils regroupèrent ces sociétés dispersées à travers une douzaine d'états américains en un conseil d'administration unique : au terme d'une entente, les trente-sept actionnaires de ces sociétés avaient convenu de donner pouvoir « in trust » à un directoire de neuf syndics. Cette organisation, si efficace pour contourner les lois américaines, constituait le premier trust de l’histoire, et l'on sait si la formule fit école.
1879: Standard Oil achète Vacuum Oil.
1885: La Standard Oil of Ohio déménagea son siège social de Cleveland à New York, au 26 Broadway, dans un immeuble tout juste terminé. Dans le même temps, le directoire de la Standard Oil of Ohio confiait ses actifs à la Standard Oil Company of New Jersey (SOCNJ) pour profiter des lois plus laxistes de l'état de New Jersey en matière de concentration commerciale.
StandardOilIndana.gif

1890: Le Congrès vote la Loi anti-trust, source de toutes les lois anti-monopole américaines depuis. Cette loi interdisait tout contrat, organisation, accord, ou entente visant à gêner la concurrence.
1897: John Rockefeller prends sa retraite de président de la Standard Oil Company of New Jersey, la holding du groupe, mais demeure l'actionnaire majoritaire.
1899: Le nom de Mobil commence à être utilisé comme nom de marque.
1904: La gargouille (en anglais gargoyle) commence à être utilisé par Vacuum Oil pour promouvoir son premier lubrifiant à base de pétrole pour chariots tirés par des chevaux et des machines à vapeur.
vocogargoylesl.jpg

1911: Le gouvernement américain scinde les actifs de la Standard Oil condamnée pour violation de la loi anti-trust Sherman Act de 1890. Il les répartit dans 33 entreprises. Vacuum Oil redevient indépendante. La Standard Oil Company of New York (Socony) est créée. Pour ses activités commerciales, Socony choisit d'imprimer en capitale le nom de la marque en rouge sur un fond blanc.
Socony_Oil_Dispenser_-_Decal.jpg

1911: Une filiale de la Vacuum Oil Company de Cape Town, Afrique du Sud, dépose la marque avec le cheval volant Pegasus.
Pegasus-registration.jpg

1920: L'essor fulgurant du marché automobile incite Vacuum à développer la marque Pegasus Motor spirit and Mobil oil avec comme logo un Pégase blanc.
pegasusmotorspirit.jpg

1931: Fusion entre la Socony et la Vacuum Oil qui crée la Socony-Vacuum Co. Pégase, cette fois en rouge, fait son apparition aux États-Unis comme emblème du nouveau groupe Socony-Vacuum et de sa marque vedette Mobiloil.
mobiloil_logo.jpg

1955: La Socony-Vacuum est renommée Socony Mobil Oil Company 1955: Pour simplifier son organisation, Mobil devient l'emblème et le nom commercial utilisés par la nouvelle Mobil Oil Corporation au niveau mondial. Le logo accompagne ces changements... le nom Mobil trônant dorénavant au-dessus d'un Pégase dont le dessin a été singulièrement affiné.
250px-Mobil_logo_1960.png

1965: Le logo est simplifié par Tom Geismar de Chermayeff & Geismar de sorte que seul le nom de Mobil y figure. Du nouveau également au niveau des teintes.... Le `0' de Mobil devient rouge par opposition aux autres lettres qui, elles, demeurent bleues.
250px-Mobil_logo.svg.png

1976: La société devient Mobil Corporation.
1998: Mobil et Exxon trouvent un accord, et fusionnent dans ExxonMobil.
exxonmobil.png

samedi 1 août 2015

IVECO

1847: Felice Grondona crée la Grondona, Miani et Zambelli qui deviendra A. Grondona, Comi & C. société qui construit des wagons pour le chemin de fer Milan-Monza.
1890: L'entrepreneur et politicien Giovanni Silvestri crée Miani e Silvestri. La société contruit des tramways, locomotives et du matériel roulant.
1893: Robert Züst, un ingénieur suisse, rachete la Güller & Croff , une société spécialisée dans l'ingénierie mécanique des machines de précision fondée en Intra, une frazione de la commune de Verbania au bord du lac Majeur, fondée en 1854.
1899: Création de la F.I.A.T.
Grondona est repris par Miani e Silvestri pour former la Società Anonima Officine Meccaniche (AOM), entreprise spécialisée dans le matériel ferroviaire.
om.jpg

1903 : Premier véhicules industriel le Fiat 24HP.
Création de la Züst ing. Roberto - Fabbrica Italiana di Automobili par les 5 fils de Roberto Züst.
zust.gif

1906: Zust ouvre une filiale à Brescia qui est appelée Brixia-Züst (Brixia étant le nom latin de Brescia) qui se spécialise dans la production de voitures plus économiques.
1912: Brixia-Züst connait des difficultés et est absorbée par sa société mère, ZÜST SpA.
1918: La société OM (Officine Meccaniche Fabbrica Bresciana Automobili) est créée de la fusion des sociétés AOM et Züst.
OM1.jpg

1925: Fiat rachète le constructeur S.P.A. (Società Piemontese Automobili) à la Famille Ansaldi
1929: Création du consortium Fiat V.I. (Fiat Veicoli Industriali) comprenant Fiat (secteur véhicules utilitaires) qui contrôle S.P.A. et Ceirano (SCAT-Ceirano).
1933: OM (Officine Meccaniche) est repris par Fiat et les usines de Brescia et Suzzara sont intégrées dans Fiat V.I.. La fabrication de voitures OM-Züst est abandonnée. OM se consacre aux camions civils, châssis pour autocars et au matériel ferroviaire.
1935: Fiat rachète 100 % de Ceirano et en confie la direction à OM. Les fabrications Ceirano sont arrêtées mais assure la fabrication des camions S.P.A.
1946: Fondation de Astra (Anonima Sarda Trasformazione Recupero Automezzi) producteur de camions spéciaux de chantier/carrière et militaires par la famille Bertuzzi di Piacenza..
astra.jpg

1947: S.P.A. assure la fabrication de tous les véhicules lourds de Fiat dans l'usine de Stura.
1949: Fiat-Simca rachète le constructeur français UNIC.
1952: Création de DINA SA au Mexique pour la fabrication locale des modèles Fiat 682N et 682T.
1961: 1er accord de coopération avec le carrossier tunisien STIA pour des châssis d’autobus.
1967: 2e accord avec le tunisien STIA pour l’assemblage local de camions Fiat V.I.
1966: Fiat V.I. absorbe sa filiale UNIC SA.
1969: Fiat rachète Lancia et la division Lancia Veicoli Industriali est intégrée dans Fiat Veicoli Industriali et devient Lancia Veicoli Speciali.
1973: Alfa Romeo cède 43 % du capital de F.N.M (Fabrique Nationale Motor)., sa filiale camion brésilienne à Fiat V.I.
FNM.png

1974: Fiat V.I. rachète 75 % du constructeur allemand Magirus-Deutz au groupe KHD, qui deviendra Deutz AG.
1975: Création d'IVECO (Industrials VEhicules COrporation) qui regroupe les marques Fiat V.I., OM, Lancia V.I., UNIC et Magirus-Deutz.

iveco.png

1976: Alfa Romeo est racheté par Fiat et F.N.M. devient à 100 % Fiat V.I.
1986: Iveco Ford Truck Ltd. est incorporé à part égale avec Ford dans une coentreprise, qui prend le contrôle de la production et des ventes des principaux véhicules des gammes Iveco et Ford Cargo. Astra entre dans le Groupe Iveco.
1990: Le groupe prend 60 % du contrôle de l’entreprise espagnole ENASA, propriétaire du constructeur de véhicules industriels Pegaso.
1991: La société anglaise Seddon Atkinson est rachetée ainsi que son héritage de véhicules spéciaux destinés aux industries de ramassage des ordures et de construction.
1992: Iveco prend le contrôle du premier constructeur de véhicule industriels en Australie pour former « Ital », appelé à l’origine International Trucks Australia, puis en 2001, Iveco Trucks Australia Limited
1995: Iveco signe un accord avec Yuejin Motor Corporation de Nanjing pour former la coentreprise Naveco, chargé de produire les véhicules utilitaires légers et les moteurs diesel.
naveco.png

1999 : Fusion entre Renault Bus et la division Iveco Bus, la compagnie est dénommée Irisbus, avec fusion des gammes des deux constructeurs. Le logo d'Irisbus est un dauphin pour évoquer la Méditerranée, point commun de l'Italie, l'Espagne et la France.
Irisbus.png

2003 : Iveco achète les parts d'Irisbus encore détenues par RVI.
2004: La marque Iveco Motors voit le jour. Elle devient la société-mère pour la production de moteurs.
iveco_motors.jpg

2005: Création de Fiat Powertrain Technologies (FPT) pour regrouper en une seule entité l'ensemble des centres de recherche et développement du groupe Fiat ainsi que les fabrications de moteurs avancés et des nouvelles technologies.
FPTlogo.png

2011: Formation de Fiat Industrial qui intègre CNH, Iveco et FPT Industrial.
Fiat_Industrial.png

2013: La marque Irisbus a disparu en faveur de Iveco Bus.
Iveco-Bus1.jpg

jeudi 2 juillet 2015

Les marques compagnons LaSalle et Viking

1923: Alfred Pritchard Sloan, président de General Motors met en place une structure de prix dans laquelle (du plus bas au plus haut prix), les marques Chevrolet, Oakland, Oldsmobile, Buick et Cadillac n'entrent pas en concurrence entre elles.

1925: Un comité spécial étudie la possibilité de combler les marchés existants entre les différentes divisions du groupe. Il existe ainsi un marché potentiel entre Chevrolet et Oakland et un autre entre Buick et Cadillac. La solution retenue pour attirer les clients est que les divisions fabriquent une gamme dérivée de leurs produits vendus moins chers.

1926: Oakland se voit adjoindre une marque compagnon, Pontiac.

1927: Lancement de LaSalle. Elle est destinée aux personnes qui recherchent une voiture de grande qualité, plus petite, plus maniable et moins chère qu’une Cadillac. La publicité met fortement l’accent sur la parenté avec Cadillac. Le choix de son nom n’a pas posé de problème. Celui de Cadillac ayant été choisi en hommage au français Antoine de Lamothe-Cadillac, le fondateur de Détroit en 1701, il semble logique que la nouvelle division adopte le nom d’un autre explorateur français : celui de René-Robert Cavelier de La Salle (1643-1687), qui prit possession de la Louisiane au nom du roi de France en 1682.
Le premier logo de la LaSalle a été un écu (Cadillac oblige) avec le nom
Lasalle3.png

1929 : Devant les premiers succès des nouvelles divisions, GM poursuit sa politique, Oldsmobile est secondé par Viking et Buick par Marquette. La structure est alors celle-ci:

  • Cadillac
  • LaSalle
  • Buick
  • Marquette
  • Viking
  • Oldsmobile
  • Oakland
  • Pontiac
  • Chevrolet

Viking est la seule qui soit plus chère que la marque d'origine. 4058 unités sont fabriquées.
vikinglogo.png

Le jeudi noir d’octobre 1929 aura raison de cette diversification.

1930: 2813 unités sont seulement vendues. La marque Viking disparaît.

1931: Disparition des marques Marquette et Oakland, cette dernière étant abandonnée au profit de la nouvelle Pontiac, aux résultats bien plus prometteurs que sa génitrice.

1933: C'est le creux de la crise économique ; 3381 LaSalle seulement sont fabriquées. Les stratèges du groupe décident d’arrêter la production de LaSalle à la fin de l’année. C’est sans compter sur le pouvoir de persuasion de Harley J. Earl, le chef de la section Art & Colour, qui a dessiné la carosserie de la voiture.
Les véritables armoiries de René Cavelier de La Salle: De sable au lévrier courant d’argent, surmonté d’une étoile à huit rais d’or, furent utilisées.
Lasalle1.png

1940: Les LaSalle 52 et Cadillac 62 sont identiques que ce soit à l’extérieur, à l’intérieur ou au niveau des performances. Pourtant, la LaSalle ne coûte que le prix d’une Buick. Cette politique n’a aucun sens pour la GM, la décision logique d'arrêter la marque LaSalle est prise.
Un logo plus simple avec les initiales LaS dans un cercle fut utilisé sur plusieurs voitures de la marque.
Lasalle2.png

mardi 16 juin 2015

Hino

1910: Fondation de Tokyo Gas Industry Company, une société qui fournit des pièces à Chiyoda Gas Co, une des compagnie voulant prendre le marché d'éclairage au gaz sur Tokyo. Un autre concurrent triomphe sur ce marché, c'est Tokyo Gas Company.

1912: Chiyoda fusionne avec Tokyo Gas. Tokyo Gas Industry se retrouve sans son principal client, il se trouve obligé de se diversifier et se renomme Tokyo Gas and Electric Industry, souvent abrégé en Gasuden.

1917: Construction du premier camion TG&E. Le logo aux ailes commence sa carrière.
tgea.jpg

1937: Fusion du département automobile avec Automobile Industry Co., Ltd. et Kyodo Kokusan K.K.,pour former Tokyo Automobile Industry Co., Ltd.

1941: Changement de nom en Diesel Motor Industry Co., Ltd (qui deviendra en 1949 Isuzu Motors Limited).

1942: Hino Heavy Industry Co., Ltd. basé à Hino, dans la banlieue de Tokyo, se détache de Diesel Motor Industry.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Hino fabrique des véhicules blindés pour l'armée impériale japonaise.

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale , l'entreprise arrête la production de gros moteurs diesel pour les applications marines, et avec la signature du traité, l'entreprise abandonne le «lourd» de son nom et se concentre sur les camions remorques, les autobus et les moteurs diesel, comme Hino Industry Co., Ltd.

L'emblème est un logo portant le nom de la société associée à une paire d'ailes
hino1.jpg

1948: Pour recentrer ses activités de marketing pour les clients, la société a ajouté le nom de "Diesel" pour devenir Hino Diesel Industry Co., Ltd

1953: Hino entre sur le marché de la voiture particulière, par la fabrication de Renault sous licence.

1959: Hino Diesel Industry Co., Ltd. change de nom en Hino Motors, Ltd.

1961: Début de production de la Contessa 900 berline avec un moteur monté à l'arrière 893cc.

1967: Hino a cessé la production de la voiture privée très rapidement après avoir rejoint le groupe Toyota. Il se spécialise dans les camions et les autobus.
Le logo de la marque évolue dans le temps avec deux constantes: le nom et les ailes
hino3.jpghino4.jpg

1994:Nouveau symbole en rupture avec tous les anciens symboles de la marque: l'initiale H arrondie.
hino.png

mercredi 10 juin 2015

Toyota

La ville de Koromo était un important lieu producteur de soie qui prospérait dans la région de Mikawa, près de Nagoya (3e ville du Japon) de l'ère Meiji à l'ère Taishō (1868-1926).

1926 : Sakichi Toyoda crée à Koromo, Toyoda Automatic Loom Works, une entreprise familiale de métiers à tisser automatiques. Le point fort de ses machines automatiques étaient qu'elles s’arrêtaient en cas de problème.

1933: Kiichiro Toyoda, son fils ainé, diversifie l'entreprise dans la construction automobile.
toyoda.png

1936: Toyoda commercialise sa toute première voiture sous le patronyme « AA ». Il s'agira en fait de la copie conforme au sigle près de la Chrysler Airflow. Doté d'un 6 cylindres de 3,4 litres, ce premier modèle s'écoulera à 1 404 exemplaires. Le bouchon de radiateur représente le nom Toyoda en caractère chinois (kanji) 豊田 et des ailes
toyota_aa.jpg

Le premier camion G1 sorti avec comme bouchon de radiateur le kanji Toyoda et shachihoko l'emblème de Nagoya.
toyoda_g1.jpg

1937 : Kiichiro Toyoda met en place le principe de gestion industrielle "Juste-à-temps". La société prends le nom de Toyota Motor Corporation. Le changement de nom de la société est due au logo.
Toyoda est écrit en hiragana, un des autres alphabets japonais.
Toyota_Logo_Katakana_da_2.jpg

Cette transcription s'écrivant en dix traits de pinceau, le nom a été volontairement changé en Toyota qui s'écrit en huit coups de pinceau, chiffre porte bonheur.
Toyota_Logo_stroke_order.jpg

En effet, le chiffre huit porte bonheur dans la culture chinoise en raison de la ressemblance de sa prononciation « bā » à « fā » (faire fortune).
Toyota_Logo_in-Katakana_1.jpg
toyota1936.gif

1948: A la suite de mauvaises ventes et d'un manque de rentabilité, plutôt que de licencier en masse ses employés, Kiichiro Toyoda démissionna de son poste au sein de la société. Il décède quatre ans plus tard, le 27 mars 1952, alors âgé de 57 ans.

1957: Son cousin Eiji Toyoda, devient le chef de Toyota, et supervise le succès de son expansion dans le monde.

1959: La ville de Koromo change son nom en Toyota.

1989: Lancement de la marque de luxe: Lexus.

1990: Le logo Toyota, se décrit par trois ellipses formant un T stylisé, il se définit de la façon suivante « L'union des consommateurs par l'âme du produit ».
toyota_logo.jpg

On peut y lire les 6 lettres du mot Toyota
toyota-6-lettres.jpg

Mais on peut aussi y voir un hommage au métier initial de Toyoda: le métier à tisser.
Toyota_Logo_needle_and_thread.jpg

1997: Rachat de Daihatsu.

2001: Achat de 50,1% de Hino Trucks , spécialisé dans la production de camions et bus.

2003: Création de la marque Scion, uniquement commercialisée aux États-Unis et au Canada, elle vise une clientèle jeune.

2012:Toyota devient le 1er constructeur automobile mondial.

Source: http://japantravelcafe.com/japanese-language-nihongo/learn-japanese-from-car-names-toyota-part-2-toyota-logo
http://www.toyota-global.com/showroom/emblem/history/

mardi 9 juin 2015

SEAT

1940: La banque espagnole privée Banco Urquijo soutenue par son groupe d'industries veut fonder la Sociedad Ibérica de Automóviles de Turismo (SIAT). Le projet fut suspendu en 1943.

1950: Sociedad Española de Automóviles de Turismo (SEAT) est créé par la volonté du gouvernement espagnol avec l'aide de Fiat (qui détenait 7 % du capital de la nouvelle société) et de sept grandes banques du pays (42 %). Il fut d'abord géré par l'Instituto Nacional de Industria (propriétaire de 51 % du capital). Le premier logo consiste en l'acronyme sur un écu rouge accompagné de deux ailes.
seat1950.jpg

1960: L'influence de FIAT se ressent dans le logo.
seat1960a.jpg

1967: Seat est devenu le premier constructeur automobile en Espagne, marques étrangères implantées localement comprises. L'État a réduit sa part dans le capital de la marque à 32 %, mais Fiat, dont la participation est passée à 36 % du capital, a pris le contrôle de la marque et de son développement. C'est la fin du franquisme. Le logo change.
seat1970.jpg

1982: L'entreprise est lourdement endettée. Fiat, à la surprise générale, apporteur de licences et de technologies depuis trente ans, cède toutes ses actions SEAT à l'INI pour la somme symbolique de 1 peseta par action. Finalement, la solution adoptée par le gouvernement de Felipe González, consiste à renflouer SEAT avec 180 milliards de pesetas sous forme de "subventions", puis de vendre une première tranche de 50% de SEAT à Volkswagen pour 40 milliards de pesetas. Le logo trouve sa forme définitive avec le S stylisé. La couleur est le bleu.
seat1980.jpg

1986: Le groupe allemand Volkswagen rachète 51 % des actions de Seat, puis monte à hauteur de 75 % du capital quelques mois plus tard. Seat devient la troisième marque du groupe.

1999: La couleur passe au rouge.
seat.jpg

2012: Le nouveau logo donne moins de place au rouge.
seat2002.jpg

lundi 8 juin 2015

Ducati

1926: Originaire de la Sardaigne, les frères Bruno, Adriano et Marcello Cavalieri Ducati fondent à Bologne la Società Scientifica Radio Brevetti Ducati , dont l'objectif était la production de composants pour l'amélioration de la transmission par radio. Domaine qui, à cette époque, représentait l'avenir. Le logo représente deux « s » qui se croisent sur un éclair, symbole de l'électricité.
ducati1927.jpg

La Società Scientifica Radio Brevetti Ducati s'agrandit et le transfert de l'entreprise de Via Guidotti, dans le centre de Bologne, à Borgo Panigale, siège actuel, commence. Nous sommes en pleine période fasciste et dans le style graphique de l'époque, Ducati modifie son logo.
ducati1931.png

1946: Les frères Ducati commencent à produire un moteur auxiliaire, le Cucciolo, destiné à s'adapter sur le cadre de bicyclettes, dont ils avaient racheté la licence à Siata. Mais, bien que l'engin fut bien adapté aux besoins de l'époque, la situation financière de la famille Ducati était devenue catastrophique, si bien qu'ils durent, pour continuer leur activité, faire appel à une aide de l'État. L'aide est accordée, mais sous contrôle d'un syndic. En 1949, la société est déclarée en faillite. Les frères Ducati quittent alors définitivement l'entreprise. La firme sise à Borgo Panigale restera sous contrôle de l'État. Ce sera le Cucciolo (dont le nom est issu du bruit caractéristique d'échappement émis par le moteur : une sorte d'aboyement de Cucciolo (petit chiot) pour le moteur) qui orientera les destinées de Ducati vers le monde des deux roues.

1954: La société est divisée en deux: Ducati Meccanica suit la construction de motos, tandis que Ducati Elettrotecnica continu la production traditionnelle électronique. Ducati Meccanica embauche Fabio Taglioni , le génial concepteur qui en 30 ans, va créer plus d'un millier de projets de motocyclettes et de moteurs.

1957: Utilisation par la marque de deux emblèmes: le premier, qui représente un « D » à côté d'une couronne de laurier, surmonté de deux ailes est posé sur toutes les motos de production et de course.
ducati_ailes.jpg
tandis que le symbole officiel de la section « Meccanica » sous forme d'un écu, était utilisé sur les autres types de matériel de communication, y compris les fanions.
ducati1957.png

1962: Selon une tradition chère aux autres marques (Moto Guzzi et Moto Morini), l'aiglon apparaît sur le réservoir des motos de Borgo Panigale. Les premiers exemplaires figurent sur les petits cyclomoteurs et scooters 2 temps ; ensuite, les 4 temps aussi utilisèrent le symbole de l'aiglon.
ducati1962.png

1967: Avec la contestation juvénile et l'esprit « Easy Rider », Ducati mise sur un emblème qui deviendra le symbole d'une moto destinée à entrer dans l'histoire de la marque, le Scrambler. Ce logo qui identifiera les Ducati des 250 aux 450 cc est la fameuse aile noire, avec l'inscription Ducati en italique. Elle deviendra tellement populaire parmi les jeunes de l'époque qu'encore maintenant elle est qualifiée comme étant « l'aile du Scrambler ».
ducati1967.png

1975: Nous sommes à une époque de changements et Ducati décide pour la première fois de s'adresser au monde du design. Quelques études de motos et la conception du nouveau symbole sont confiées à l'un des plus grands noms du design italien qui à cette époque-là était connu pour avoir dessiné la première Volkswagen Golf : Giorgetto Giugiaro. C'est ainsi qu'est né le premier symbole Ducati réalisé par le styliste.
ducati1975.png

1978: L'Etat vends la société à VM Motori (aussi sous contrôle de l'État, alors partie de la galaxie Finmeccanica ). Le résultat en fut l'effondrement des ventes, les ventes de motos passant de 7000 en 1981 à moins de 2000 en 1984.

1983: Rachat par les frères Castiglioni, propriétaires de Cagiva. En 1985, les premières motos qui utilisent le logo dans le style Cagiva sont les dernières MHR produites chez Ducati. Les victoires SBK et les titres conquis à la chaîne par Ducati deviendront légendaires dans le cœur des supporteurs qui associent encore les premières années du Mondial à cet emblème.
ducati1985.png

1996: Le groupe Cagiva est en proie à de graves soucis financiers. Il décide de se séparer de Ducati, racheté par le fonds d'investissement américain Texas Pacific Group. En1997, un nouveau symbole est proposé. Le choix est extrêmement rationnel. On n'est plus dans le style tarabiscoté de l'ancienne gestion Cagiva : l'inscription en italique est simple et combinée avec un symbole circulaire qui rappelle la forme d'un « D » stylisé.
ducati1997.png
Petite anecdote : dans la difficulté initiale de saisir la signification du symbole Ducati, le « D » stylisé, nombreux l'ont amicalement rebaptisé « le grain de café » !

1999: La société a changé son nom en Ducati Motor Holding SpA. Le département Course utilise un logo dans un écu.
ducati_corse_1999.png

2006: Le fonds d'investissement italien InvestIndustrial1 rachète 100 % des parts de Ducati à TPG. La marque redevient donc totalement italienne. En 2008, le nouveau logo Ducati apparaît. Il célèbre l'émotion du virage, du lieu et du moment où une moto Ducati offre des sensations uniques et inégalables. La courbe est enchâssée dans un bouclier de couleur rouge, symbole de victoire et de sportivité italienne et est surmontée du logotype classique Ducati.
ducati2009.png

2010: Le département Course change aussi de logo.
ducati_corse2010.png

2012: Audi rachète les parts de Ducati à InvestIndustrial pour une somme évaluée à 860 millions d'euros. Ducati devient la 12e marque du groupe Volkswagen.

Pour l'historique, voir: http://www.ducati.fr/media_gallery/histoire_du_logo_ducati/index.do

lundi 1 juin 2015

Bentley

1910: Les frères Bentley ont un garage de voiture de sport de la marque française DFP (Doriot, Flandrin & Parant). Durant la Première Guerre mondiale, Walter Owen Bentley travaille chez un constructeur de moteurs d’avion ou il se fait un nom en modifiant les moteurs rotatifs du français Pierre Clerget qu’il équipe de ses pistons en aluminium : moteurs BR1 et BR2 (Bentley Rotary).

1919: Walter Owen Bentley fonde une société de construction automobile qui a son siège à Cricklewood, au nord de Londres.

Le logo est un B initiale du nom Bentley encadré d’une paire d’ailes en référence à l’activité aéronautique de son créateur. bentley-logo-3.jpg

Bentley obtiendra cinq victoires aux 24 Heures du Mans dans les années 1920, dont 4 fois consécutivement (1927 à 1930). avec une voiture propulsée par son redoutable moteur de 3 litres muni de pistons en aluminium.

bentley-logo-5.jpg

1931: La grande dépression apporte des difficultés financières et la marque est absorbée par Rolls-Royce. Les Bentley furent à la calandre près semblables aux "petites" Rolls-Royce, la connotation sportive en plus.

1935: W. O. quitte Bentley pour intégrer Lagonda où il va créer la Lagonda V12.

1998: Rolls-Royce et Bentley sont achetés à Vickers (son propriétaire depuis 1980) par Volkswagen AG pour 430 millions de livres sterling, après une enchère contre BMW. La marque Rolls-Royce et son logo n’étant pas incluse dans l’achat de VW ; elle est alors cédée en licence à BMW (pour 40 millions de £) par Rolls-Royce plc (la division aéronautique) qui en détient les droits.