Emblèmes, le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 26 mai 2016

Triumph

1885: Siegfried Bettmann fonde S. Bettmann & Co pour importer des bicyclettes d'Europe et les vendre à Coventry en Angleterre.
1897: La compagnie est renommée Triumph Cycle Co. Ltd.
Triumph_Cycle_Co.JPG

1887 : Moritz Schulte s'associe à Bettmann.
1894: Triumph produit ses premières bicyclettes.
1896: Citoyens allemands, Schulte et Bettmann ouvrent une filiale à Nuremberg Triumph-Werk-Nurnberg AG (TWN)
triumptwn.jpg

1902: Triumph commence la fabrication de motocyclettes. Le piston qui est au cœur des réalisations de Triumph est mis en valeur.
triumm1905.jpg

1903: TWN se mets à produire aussi des motocyclettes.

1903: Reginald Walter Maudslay crée la Standard Motor Company Limited à Coventry.
stand080.jpg

1918: Alfred John Dawson, manager chez Hillman et designer de la voiture Hillman Nine, crée Dawson Car Company.
dawson20.jpg

1921: Triumph rachète Dawson qui n'avait réussi à produire que 65 voitures.
1923: Triumph Motor Company présente son premier modèle de voiture. Triumph all over the world est sa devise.
trium300.jpg

1924: Standard change son logo et prend un étendard (standard) britannique comme emblème.
stand240.jpg

1929: TWN devient indépendante.
triumpw32.jpg

1929: John Paul Black prend la direction de Standard Motor Company et donne une nouvelle impulsion à la marque. Il vends ses moteurs à Swallow Sidecar.

1933: La nouvelle direction de Triumph Motor composée du lt-col C.V. Holbrook, de l'ingénieur Donald Healey et du styliste Walter Belgrove met en production berlines, torpédos et versions sportives à deux carburateurs.
1936: De plus en plus en difficulté à cause du krach de 1929 à Wall Street, Triumph doit se séparer définitivement de sa branche motocyclette vendue à Jack Sangster déjà propriétaire de la firme Ariel qui la transforme en Triumph Engineering Co Ltd.
triumm08.jpg
La ligature rh va être la caractéristique du logo des motos Triumph anglaises comme la barre supérieure du T allongée va être celle des motos Triumph allemandes.

1939: Thomas William Wards Ltd, l'entreprise créée par un ferrailleur spécialisé dans la démolition de navires décédé en 1926, rachète Triumph Motor Company.

1940: L'usine de Coventry est détruite par l'aviation allemande.

1942: Une toute nouvelle usine pour les motos est construite à Meriden. De nombreux jeunes américains découvrent ces motos légères et performantes. Triumph Engineering crée donc deux compagnies aux USA, vers lesquelles 75 % de la production seront expédiés.

1945: La marque automobile Triumph est revendue à sir John Black, directeur des automobiles Standard. Sir John s'en sert pour concurrencer Jaguar (ex Standard-Swallow) à qui il vendait des moteurs depuis les années trente.
triumph1950.jpg

1949: Pour assurer la pérennité de Triumph (moto et vélo), cette dernière est englobée dans le puissant groupe Birmingham Small Arms Company Limited (BSA), qui comprend alors des firmes telles que Sunbeam, Daimler, la production d'armes, des machines outils et d'acier.
bsa19490.jpg

1956: Max Grundig reprends TWN pour la regrouper avec sa marque Adler. C'est la fin des marques allemandes de motos Triumph et TWN.
TWN.JPG

1959: Standard Motor Co et sa filiale Triumph Motor Co changent leur nom en Standard-Triumph International.
STANDARD-TRIUMPH-02.jpg

1961: Leyland Motors rachète Standard Triumph.

1963: La nouvelle direction supprime la marque Standard.

1972: Faillite du groupe BSA. Dennis Poore, le président de Norton-Villiers (une filiale de Manganese Bronze Holdings) est induit par le gouvernement britannique pour prendre le contrôle de BSA / Triumph.
bsa19682.jpg

1973: Fusion de Norton-Villiers et de BSA / Triumph en Norton-Villiers-Triumph (NVT).
norton_triumph.jpg

1975: L'usine de Meriden est occupée par ses ouvriers qui finiront par obtenir de créer une coopérative Meriden Motorcycle Co-operative.

1978: Triumph change de nouveau de logo. La couronne de laurier accompagnait le général romain qui méritait un triomphe. Elle devient l'emblème de la marque mais peu de temps avant sa chute.
Logo_Triumph.png

1980 : Fermeture de l'usine de Meriden.
1983 : Triumph Engineering Co Ltd est racheté par John Bloor, un homme d'affaires qui a fait fortune dans l'immobilier.

1984: Fin de la marque automobile Triumph.

1986: British Leyland prends le nom de Rover Group.

1990: Triumph Motorcycles Ltd est fondée par John Bloor. La production de motos se fait dans la très moderne usine d'Hinckley, dans le Leicestershire.
New-Triumph-Triangle-Logo.png 1994: BMW achète Rover.
2000: BMW refuse de vendre le nom Triumph lors du rachat de MG Rover par le groupe Phoenix, ce qui permet d'espérer qu'un modèle sportif portant ce nom puisse à nouveau voir le jour dans le futur.

lundi 14 mars 2016

Rover

1857: James Starley et Josiah Turner créent une fabrique de machines à coudre à Coventry au Royaume-Uni. Elle prends pour nom Coventry Sewing Machine Company.
1869: Le neveu de Turner achète en France une bicyclette "bone-shaker". La compagnie commence à fabriquer ce genre de produit et se renomme Coventry Machinists Company. Coventry devient le centre de l'industrie du cycle britannique. La CMC utilisait comme nom de marque European et avait comme emblème Lady Godiva.
coventry_machine.jpg

1870: William Hillman et James Starley brevettent une nouvelle bicyclette. L'innovation est l'utilisation de la roue à rayon en acier ainsi que le cadre tout en métal. Elle est vendue sous le nom de marque Ariel.
Ariel_1910_Logo.jpg

1872: John Kemp Starley neveu de James Starley vient à Coventry travailler avec son oncle et Hillman pour Ariel Cycle Company.
1877: John K. Starley s'associe avec William Sutton pour fonder sa propre entreprise: Starley & Sutton Co.
starley_sutton.jpg

1883: Sortie du premier Rover (un tricycle). Cet engin est idéal pour « roving around » (littéralement tourner autour) c'est-à-dire faire de petits itinéraires de promenade.
1885: Invention de la Rover Safety Bicycle, bicyclette dite « de sécurité » avec des roues de même diamètre et dont la roue arrière est entraînée par une transmission à chaîne. En polonais, le nom de bicyclette est rower.
1888: Starley construit une voiture électrique, mais sa production ne fut jamais lancée.
1889: La compagnie devient J.K. Starley & Co. Ltd.
rover_cycles.jpg

1896: Le nom devient Rover Cycle Company Ltd.
1901: Décès de J.K. Starley. L'entreprise est reprise par l'entrepreneur Harry Lawson.
1902: L'entreprise crée une moto.
1904: Sortie de la première automobile avec le coupé Rover 8.
rove0700.jpg

1922: Apparition du viking comme emblème. Rover en anglais, signifie aussi vagabond. Le viking est un vagabond des mers.
rove2501.jpg

1927: Apparition du drakkar, le célèbre bateau des vikings.
rove2700.jpg

1947: Pover commençe la production de la Land Rover. Ce modèle étant un grand succès, la société put financer des recherches sur les véhicules dotés d'une turbine à gaz.
1967: Rover fusionne avec la Leyland Motor Company (British Motor Corporation) pour devenir British Leyland dont les difficultés de qualité de fabrication des années 1970 ruina les qualités intrinsèques de la Rover SD1.
1982: L'usine de Solihull fut utilisée seulement pour la fabrication des Land Rover tandis que le reste de la gamme était produit dans les usines anciennement Austin et Morris de respectivement Longbridge et Cowley avec des moteurs Honda. British Leyland fut renommé Rover Group.
1982Austin_Rover.png

1994: BMW prends le contrôle de la société. L'objectif de BMW était, en redressant la situation financière de l'entreprise, de devenir un groupe plus généraliste.

Rover_logo-2000.jpg

2000: La société Rover est revendue, au prix symbolique de dix livres, à quatre industriels, les Phoenix Venture Holdings, menés par leur ancien PDG, John Tower. Elle fut rebaptisée MG-Rover, avec son siège social et sa seule usine à Longbridge. La marque Land Rover (et les autres modèles apparentés Range Rover) sont revendue à Ford, tandis que Mini reste chez BMW.
rover040.jpg

2005: MG Rover est mis en faillite. la plupart des actifs de MG Rover sont vendus par BMW à Nanjing Automobile.
2007: Relance des marques MG et Roewe, dont le logo s'inspire ouvertement de celui de Rover.
SAIC ne pouvait pas utiliser le nom « Rover » pour badger ses nouveaux modèles dérivés des Rover produites auparavant par MG Rover. Il fut donc décidé de créer un nouveau nom (autrement dit, une nouvelle marque) et un nouveau logo, mais qui imiterait Rover. Le nouveau logo Roewe conserve la forme du logo de Rover mais fait disparaitre le drakkar (lié à l'histoire de l'Angleterre), au profit de deux lions entourant une épée, surplombant un R gothique. Les deux lions et l'épée présentent une graphie chinoise et non européenne, ce qui renforce l'identité de la nouvelle marque.
Roewe_logo.png
Le nom « Roewe » a été fabriqué d'après l'écriture en alphabet latin de la prononciation chinoise du nom « Rover ». En anglais, « Roewe » se prononce cependant « Row-weh ». Selon SAIC, « Roewe » est un jeu de mots basé sur la langue chinoise : il associerait en un seul mot les notions d'honneur, de pouvoir, et de prestige.
2008: Ford cède Land Rover au constructeur indien Tata Motors.
Le groupe chinois Shanghai Automotive Industry Corporation (SAIC) signe un accord de fusion avec Nanjing Automobile Company (NAC) et achète pour 2,1 milliards de yuans (286 millions de dollars) la maison mère de la NAC, Yuejin Motor, qui reçoit en échange 5 % du capital du constructeur shanghaien.

vendredi 2 octobre 2015

Moline Plow

1870: La firme Candee & Swan, un fabricant de charrue et d'outils agricoles, concurrent de Deere and Company (également de Moline, Illinois), remporte un procès contre Deere lui permettant d'utiliser le nom Moline Plow (charrue).
molinp1888.jpg

1915: Moline Plow achète Universal Tractor Company de Columbus, Ohio, fabricant du tracteur Universal.
1916: Moline Plow entre dans le domaine de l'automobile avec la marque Stephens, nommé d'après l'un des fondateurs de Moline Plow.
1919: Willys-Overland Company achète Moline Plow.
1924: Les activités tracteur et automobile passant chez Willys, la compagnie se redéfinit comme Moline Implement Company.
1929: Union avec Minneapolis Steel & Machinery Company et Minneapolis Threshing Machine Company (les deux de Minneapolis, Minnesota), pour former la Minneapolis-Moline Power Implement Company.
minneapolis-moline.jpg

1896: Frank Ballou Stearns, à l'age de 17 ans, construit sa première voiture à Cleveland.
1898: Il s'associe aux frères Raymond M. et Ralph L. Owen pour créer la F. B. Stearns & Company pour produire et commercialiser des automobiles.
stearns1905.jpg

1917: Frank Ballou Stearns atteint d'une pneumonie se retire de l'affaire.
1925: Willys achète F.B. Stearns Company
stearns1925.jpg

1899: Les principales firmes de constructeurs de cycles canadiennes H.A. Lozier, Massey-Harris, Goold, et Welland Vale Manufacturing s'unissent pour former la Canada Cycle and Motor Co. (C.C.M.). La compagnie, située à Toronto, produit 85% des vélos canadiens.
ccm_logo_3.jpg

1903: Tommy Russell, directeur général de la CCM rachète la Canadian Motors Ltd., un conducteur automobile défaillant et le renomme Russell Motor Car Company.
russel1911.jpg

1911: Russel Motor se sépare de CCM.
1916: Russell Motor Car Company est racheté par Willys.

1878: Albert Augustus Pope crée la première bicyclette fabriquée en Amérique: Columbia Bicycle
bike-columbia.gif

1898: Pope regroupe 42 fabricants de bicyclettes dans la société American Bicycle Company
abc.gif

1901: Les voitures Toledo sont construites par le groupe American Bicycle Company (ABC) à Toledo (Ohio).
toledo1901.jpg

1903: Création de la Pope Motor Car Company pour fabriquer les voitures Toledo. Elles deviennent des Pope-Toledo.
popetoledo1904.jpg

1909: La société a des difficultés financière et est rachetée par Overland.

vendredi 25 septembre 2015

American Motors Corporation

1878: Gormully & Jeffery fabrique de bicyclettes, est fondée à Chicago par Thomas Buckland Jeffery et R. Phillip Gormully. Elle construit des cycles sous le nom de marque de Rambler (flâneur). C'était la deuxième plus grande fabrique de bicyclettes des Etats Unis.
rambler-bicycle.jpg

1897: Thomas Jeffery construit sa première voiture qu'il nomme Rambler.
rambl1900.jpg

1900: American Bicycle Company achète Gormully & Jeffery.
1902: Avec l'argent de la vente, Jeffery achète une usine à Kenosha, Wisconsin et crée la Thomas B. Jeffery Company Les voitures seront de marques Rambler ou Jeffery.
jeffery.jpg

1909: Roy Chapin,un ancien cadre de Oldsmobile, John Lowthian Hudson, propriétaire de magasins et fournisseur du capital et 6 autres associés créent la Hudson Motor Car Company à Detroit.
L'emblème consiste en un triangle pointe en bas incluant le nom de la société.
hudsn1900.jpg

1916: Charles Williams Nash, un ancien cadre de General Motors, achète la Thomas B. Jeffery Company et la transforme en Nash Motor Corporation.
nash1921.jpg

1919: LaFayette Motors Corporation est créée à Indiniapolis pour construire de grosses voitures de luxe.
lafaye1920.jpg

1921: Charles Nash achète une majorité des actions de LaFayette et en devient le président.
1924: Nash absorbe LaFayette. La production continue à Milwaukee jusqu'en 1941. Le logo devient un camée du Marquis de La Fayette.
laFayette.gif

1937: Avant sa retraite, Charlie Nash demande à George W. Mason, président de Kelvinator, de le remplacer. Ce dernier accepte à la condition que Nash Motors devienne actionnaire majoritaire de son entreprise. Kelvinator est alors un fabricant de réfrigérateurs de haute de gamme et d'électroménagers et la fusion est la plus importante de l'époque pour deux compagnies n'œuvrant pas dans le même domaine. La nouvelle compagnie se nomme Nash-Kelvinator Corporation.
nash1937.jpg

1940: Hudson subit la mode des blasons.
hudson2.jpg

1945: Hudson change de logo. Le triangle est présent avec des meubles héraldiques à l'extérieur.
hudsn1945.jpg

1947: Nash suit aussi la mode des blasons.
nash_rambler.jpg

1950: George Mason, pressent que le marché de la petite voiture serait la meilleure chance d'augmenter sa clientèle et il demanda à ses concepteurs de créer la première auto compacte de l'après-guerre: la Rambler.
1951: Mason s'est associé avec Donald Healey, un enthousiaste des automobiles, pour créer la Nash Healey. Il s'agit de la première automobile sport construite depuis la Grande Dépression de 1929. Healy recevait les pièces de Nash qu'il montait en Angleterre sur son châssis, envoyait le tout en Italie à Pinin Farina pour recevoir la carrosserie et le produit final était retourné aux États-Unis.
nashhe1951.jpg

1954: Suite à l'acquisition de la Hudson Motor Car Company par Nash-Kelvinator Corporation, American Motors Corporation fut fondée par George W. Mason afin de concurrencer les trois grandes marques : General Motors, Ford et Chrysler.
amc1954.jpg

1958: Les emblèmes Nash et Hudson sont abandonnés en faveur du nom Rambler très populaire.
rambl1960.jpg

1967: Roy D. Chapin Jr., le fils du fondateur de la compagnie Hudson, devient le nouveau président et directeur général. Il vend Kelvinator.
1968: Achat de Kaiser-Jeep Corporation (précédemment Willys-Overland) ce qui ajouta les fameux camions légers et tout-terrains Jeep à l'offre de la compagnie.
1970: AMC se lançe dans la production de voitures économiques à bon prix comme la Gremlin, la Pacer, la Hornet, la Spirit, la Concord et la Eagle. Ces voitures sont malheureusement peu fiables et de piètre qualité à part peut-être la Eagle. Le logo change et ressemble à un drapeau qui reprends les couleurs bleu, blanc et rouge des Etats Unis.
amc1970.jpg

1979: Renault vient en aide à AMC en faisant l'acquisition de 5% de ses actions. AMC doit en contre partie produire des modèles Renault en Amérique du Nord.
1987: Les problèmes financiers des deux compagnies forcent Renault de se dissocier de AMC qui est vendue à Chrysler pour former la division Jeep/Eagle qui produisit uniquement ces deux marques.

mercredi 16 septembre 2015

Dodge

1886: Les frères John et Horace Dodge débutent leur carrière professionnelle à la Murphy Engine Company, fabricant de moteurs marins. Ils font ensuite fortune dans la production de bicyclettes, à la tête de leur compagnie Evans & Dodge Bicycle Company.
Evans-Dodge-Bros.-Head-Badge.jpg

1901: Les deux frères déplacent leur usine de bicyclettes et de machines à Détroit dans le Michigan. Ils y fabriquent des roulements et d'autres pièces pour les premières industries automobiles. Ils aident à la mise au point des moteurs des premières Oldsmobile.
1902: Les frères Dodge sont approchés par Henry Ford qui cherche de l'aide pour financer sa propre société de fabrication d'automobiles. Les frères Dodge aident donc Ford à financer son entreprise. Ils deviennent les premiers actionnaires et constructeurs des moteurs de la Ford Motor Company.
dodg1910.jpg

1914: Les frères Dodge décident de créer leur propre marque Dodge Brothers Motor Company. La firme est ainsi fondée à Hamtramck (Michigan). Les premiers modèles ressemblent à la Ford T décapotable, mais avec quelques innovations comme un démarreur électrique. Fort de leur excellente réputation de motoristes, les commandes affluent et leur première voiture se pose pendant un temps en véritable rivale de la Ford T. Leur slogan est « Fiable ! ».
Le logo original est un cercle avec deux triangles, un blanc et un noir, formant une étoile de David avec les initiales DB au centre, et les mots Dodge Brothers Motor Company sur le bord extérieur. Les frères Dodge n'étaient pas juifs, ce que pourrait laisser à penser l'emblème.
dodg1914.jpg

1916: Trois voitures participent à un raid au Mexique avec le général George Patton qui ramène ficelé aux gardes boue de la voiture, le bras droit de Pancho Villa. Cet événement fera une grande publicité à la compagnie.
1917: Ils produisent leurs premiers camions destinés à l'armée américaine pour la première guerre mondiale; mais ils poursuivront par la suite pour fournir les usagers civils.
1920: Alors que Dodge occupe la deuxième place des ventes de voitures aux États-Unis, l'avenir de Dodge bascule du tout au tout. Terrassé par une pneumonie, John décède le 14 janvier, tandis que Horace, inconsolable et dépressif, meurt à son tour en décembre des suites de la grippe et d’une cirrhose du foie.
1925: La société des frères Dodge est rachetée par Dillon, Read & Co , une importante banque d'investissement pour 146 millions de dollars, la plus importante transaction financière jamais vue à l'époque.
1927: Emblème de la Dodge Brothers Six:
dodg1927.jpg

1928: Dillon Read revend ensuite la société à Walter Chrysler qui en fera son "milieu de gamme" afin de concurrencer Pontiac dans le groupe GM.
dodg1928.jpg

1932: Les voitures Dodge commencent à adopter un bélier sautant comme bouchon de radiateur.
dodg1933.jpg

1941 Dodge introduit des armoiries, censées être celles de la famille Dodge: quatre barres horizontales brisées au milieu par une barre verticale avec un "O" dans le centre. Une tête de chevalier est au sommet de l'emblème.
dodg1946.jpg

1951: Sur le capot, seule la tête du bélier avec des cornes recourbées, est restée.
dodg1951.jpg

1955: Virgil Exner modifie l'état d'esprit de Chrysler. Jusqu'alors c'étaient les ingénieurs qui dominaient la société. Il impose que les designers prennent le pouvoir. "Forward Look" (Regard vers l'Avant) est le nom du logo appliqué à tous les véhicules Chrysler Corporation. Il est composé de deux boomerang se chevauchant, ce qui suggère l'ère spatiale avec une fusée à 2 étages.
Forward_Look_D100.jpg

1962: Dodge reprend son indépendance au niveau de l'emblème avec le Fratzog. C'est l'adjonction de trois pointes de flèche formant une étoile à trois branches. Le nom a été choisi par un des designers sans raison apparente.
dodg1962.jpg

1982: Retour du logo unifié Chrysler avec le Pentastar. Seul concession, le Pentastar de Dodge est rouge, tandis que celui de Chrysler- Plymouth est bleu.
Dodge_Red_Pentastar1980.jpg

1994: La tête de bélier devient l'emblème officiel de Dodge après avoir été un ornement de capot.
dodg1994.jpg

2010: Dodge donne sa tête de bélier à sa filliale véhicule industriel RAM. Un logo présentant le nom accompagnée de deux traits obliques rouges est adopté pour la communication "institutionnelle".
dodgn2010.jpg

2011: Un second emblème a été révélé lors de l'inauguration de Durango 2011, pour les calandres des voitures: un écu à la croix barré du nom Dodge.
dodgn101.jpg

lundi 31 août 2015

United States Motor Company

1863: La Providence Steam Engine Company est fondée à Providence, Rhode Island par la transformation de la Thurston, Greene & Company. Son but est la construction de machines à vapeur.
providence-steam-engine-letterhead.jpg

1876: Albert Pope crée la Pope Manufacturing Company à Boston pour fabriquer et vendre des pistolets et des fusils, des machines à repriser, tours, rouleaux de cigarettes et d'autres articles brevetés et de posséder, vendre et traiter les brevets et droits de brevet pour la fabrication de ceux-ci.
1878: Pope construit ses premières bicyclettes à Hartford, Connecticut. Leur marque est Columbia.
columbia1894.JPG

1884: Isaac Rice créée la Rice Electric Motor Company.
1895: Richard Henry Rice et John Warren Sargent créent la Rice & Sargent Engine Company.
1897: Isaac Rice crée l'Electric Vehicle Company, holding de différends constructeurs d'automobile électrique: Rice Electric Motor Company, Electric Carriage and Wagon Co, Siemens-Halske, Electric Storage Battery Co. Pope construit sa première voiture électrique.
columbia1897.jpg

1899: Le département voiture de Pope devient indépendant sous le nom de Columbia Automobile Company.
Providence Engineering Works est créée du regroupement de Providence Steam Engine Company et de Rice and Sargent Company. Elle construit surtout des tracteurs après la fin de la vapeur.
providence-tractor.jpg

1900: Columbia Automobile Company est rachetée par Electric Vehicle Company.
1904: John Stoddard décide de quitter l'agriculture où il avait gagné sa fortune pour la fabrication de voitures de haute qualité pour le marché émergent aux États-Unis.Il crée la Stoddard-Dayton à Dayton, Ohio.
stoddd00.jpg

Jonathan Dixon Maxwell, un ancien d'Oldsmobile s'associe avec Benjamin Briscoe pour créer le constructeur automobile Maxwell-Briscoe Company à Tarrytown, état de New York.
maxwe040.jpg

Alden Sampson créée la Alden Sampson Manufacturing Company à Pittsfield, Massachusetts. Sa première voiture est à base de Moyea sous licence Rochet-Schneider
sampso12.jpg

1907: Faillite de Pope.
Alanson Partridge Brush crée la Brush Motor Car Company.
brush002.gif

1908: Columbia Motor Car Company reprend les restes de Electric Vehicle Company en banqueroute.
columbia1909.jpg

1909: Maxwell est le troisième plus grand fabricants d'automobiles au monde derrière Buick et Ford avec 9400 ventes.
maxwe101.jpg
Stoddard-Dayton crée la Courrier Car Co à Dayton pour produire une version plus petite, plus légère et à bas prix de la Stoddard-Dayton, appelé le Courrier.
courier0.jpg

La Brush Motor Car Company se transforme en Brush Runabout Company. Un runabout est un véhicule léger découvert, destiné à être tracté par un cheval pour les usages quotidiens comme la promenade et pouvant être conduit par une personne seule.

1910: Benjamin Briscoe regroupe 11 constructeurs automobiles Maxwell, Stoddard-Dayton, Grabowsky Motor Vehicle Company, Briscoe Manufacturing, Courier Car Co, Columbia Automobile Company, Brush Motor Car Company, Alden Sampson Trucks, Gray Marine, and Providence Engineering Works, dans l'United States Motor Company.
U_S_Motor_Car_emblem.png

1913: USCM est restructurée par Walter Flanders qui réorganise la compagnie sous le nom de Maxwell Motor Company, Inc.. et la fait venir à Detroit, état du Michigan.
maxwe160.jpg

dimanche 2 août 2015

UNIC

1893: Georges Richard et son frère Maxime commençent par fabriquer des bicyclettes puis des chariots motorisés sous le nom de Cycles Georges Richard. La marque utilisée est un trèfle à quatre feuilles.
georges_richard.jpg

1896: Georges Richard expose une voiturette baptisée "Poney" mue par un moteur Benz de 3,5 Ch. Elle sera produite jusqu'en 1902 sous les carrosseries les plus variées, comme cela était de coutume à l'époque.
1898: Georges Richard se passionne pour les courses de voitures. Il participe à Marseille-Nice qu'il remporte dans la catégorie voiturette.
1900: Un jeune et brillant ingénieur fait son apparition dans la société: Henri Brasier.
1902: La société devient Richard-Brasier. Société des Anciens Etablissements Georges Richard.
rb_logo.gif

1903: Une nouvelle voiture de course de 14 Ch est présentée. Georges Richard prend le départ de la course Paris-Madrid. Marcel Renault y perdra la vie à la suite d'une sortie de route et Georges Richard sera gravement blessé quand sa voiture se retourne dans un fossé.
1904: Léon Théry, sur une Richard-Brasier gagne la Coupe Gordon Bennett en présence de l'empereur d'Allemagne Guillaume II.
Automobiles_Richard-Brasier.jpg

Henri Brasier en profite pour prendre de plus en plus le contrôle de la compagnie et profite de l'énorme popularité de cette victoire pour mettre un terme définitif à son association avec Georges Richard d'une manière peu élégante. Il fonda la Société des Automobiles Brasier en s'accaparant d'une bonne part de l'entreprise de Georges Richard dont entre autre l'emblème du trèfle à quatre feuilles.
brasier.jpg

De son côté, Georges Richard ne reste pas longtemps inactif. Durant sa convalescence, il reçoit la visite du Baron Henri de Rothschild qui est conscient de l'avenir de l'automobile. Il lui propose son soutien total pour la création d'une nouvelle société de construction d'automobiles qui prendra le nom de Société Anonyme des Automobiles Unic et qui se spécialisera dans la fabrication de modèles simples et robustes, ne dépassant pas 16 HP et composés d'organes interchangeables d'un modèle à l'autre, d'où le nom d'Unic pour pièces uniques.
unic1.jpg

1922: Unic introduit un camion de 3 tonnes du nom de M5C. Le destin de Georges Richard fut au rendez-vous le 8 juin lorsqu'il se rend à Rouen avec un prototype pour une escapade personnelle et professionnelle car il doit tester un original système de freinage sur les roues avant, qui se révèle efficace. Mais lors d'un arrêt sur le parcours, le bas côté cède sous le poids de la voiture qui se renverse. Georges Richard, souffrant d'une fracture du bassin, décèdera à la clinique alors qu'il devait être transféré à Paris. Un décès imputé à une maladresse du chirurgien qui ne voulait pas laisser partir un client de cette renommée. Geste malheureux. C'est son principal collaborateur, Georges Dubois qui lui succède à la tête de la société.

1926: Brasier réorganise l'entreprise et s'associe avec Camille Chaigneau pour former la nouvelle société automobile Chaigneau-Brasier.
Chaigneau-Brasier.jpg

1930: Les ventes d'automobiles de luxe étant en plein déclin, Chaigneau-Brasier disparait.

1930: La demande de véhicules utilitaire s'accroit fortement. Unic présente au salon de l'automobile son premier gros moteur diesel fabriqué en France.
1933: Unic est le premier constructeur français à présenter une gamme complète de véhicules industriels de 3 tonnes à 15 tonnes.
1938: Unic abandonne la fabrication des automobiles de tourisme pour se consacrer exclusivement aux véhicules industriels.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement français décide de regrouper les industriels du secteur automobile pour mieux répartir les matières premières contingentées car rares et sauver ce qui peut l'être encore. Les sociétés Camions Bernard, Delahaye, Laffly et Simca, feront partie du Groupement Français de l'Automobile (GFA) qui sera démantelé en 1951. Durant cette période, des liens étroits seront noués entre Unic, Simca et Delahaye.
1947: Le baron Henri de Rotschild décède. L'année suivante, Georges Dubois décède à son tour. C'est René Copin qui prend la direction de la société. En pleine crise financière et technologique, il fait appel à Henri Théodore Pigozzi, le patron de Simca qu'il avait bien connu au GPA, qui participe à une grosse augmentation de capital pour financer la construction de nouveaux ateliers et l'achat de machines outils.
unic2.gif

1952: Unic est racheté par Simca et constitue la branche poids lourds de la prochaine Simca Industries.
1956: Unic absorbe la filiale française des camions Saurer fabriqués à Suresnes.
1958 : Intégration dans Simca Industries.
unic-simca.JPG

1966 : Intégration dans Fiat V.I.
unic_logo.gif

1975 : Création d' Iveco
1984: Absorption complète dans Iveco. La marque UNIC disparait.

dimanche 19 juillet 2015

Bianchi et Autobianchi

1885: Edoardo Bianchi, un jeune fabricant d'appareils médicaux, crée à Milan une entreprise spécialisée dans la conception et la fabrication de bicyclettes: Fabbrica Italiana Velocipedii Edoardo Bianchi. La couleur traditionnelle de Bianchi est le celeste, un bleu ciel aussi connu comme bleu Tiffany. La légende dit que le bleu céleste est la couleur du ciel de Milan, mais aussi la couleur des yeux de la reine d'Italie Margherita de Savoie à qui Edoardo Bianchi apprit à rouler en bicyclette (l'aigle couronné qui figure sur le logo de la firme est une adaptation des armes royales de la Maison de Savoie).
edoardo_bianchi.jpg

1899: La société se lance dans la fabrication de véhicules motorisés, d'abord des motocyclettes puis des automobiles.
1902: Edoardo Bianchi réalise un tricycle à moteur De Dion-Bouton.

1905: Edoardo Bianchi fonde la Fabbrica d'Automobili e Velocipedi Edoardo Bianchi & C. Rapidement, il s'entoure d'ingénieurs reconnus tels que Giuseppe Merost, Brambilla et Alfieri Maserati, ce qui confère à la marque prestige et reconnaissance en Italie et à l'étranger.
bianchi1.jpg

1910: Très vite la concurrence avec FIAT est grande.

1914: Ses productions se répartissaient ainsi : 45 000 bicyclettes, 1 500 motos et 1 000 automobiles.

1930: L'entreprise débute la fabrication de camions.

1946: Edoardo Bianchi meurt. La production de voiture s'arrête. Celle de cycles continue de plus belle.

1949: Fausto Coppi, grand cycliste italien courant pour l'équipe Bianchi gagne le Giro et le Tour de France.
BIANCHI_URSUS.jpg

1955: La fabrication automobile reprend avec la création de la marque Autobianchi, en association avec les deux patrons d'industries les plus importantes d'Italie, Gianni Agnelli patron de la puissante Fiat SpA et Leopoldo Pirelli patron du groupe homonyme Pirelli. La famille Bianchi détient 33 % du capital de la nouvelle société, comme chacun des deux autres associés.
Autobianchi-logo-3.jpg

Le logo évolue avec une rechercha sur le A initial du nom qui se tranforme dans un triangle coupé inscrit dans un cercle. autobianchi2.jpg

1961: Le logo de la marque se contente du triangle coupé. Autobianchi-Stemma.png

1968: Autobianchi est intégrée au groupe Fiat SpA. La création de cette nouvelle société marque économiquement et contractuellement la fin de la construction d'automobiles par la firme Bianchi.

1967: L'unité motos est reprise par Piaggio.

1968: La marque Autobianchi est totalement absorbée par Fiat.

1969: La marque est placée sous le contrôle de Lancia, qui continuera jusqu’en 1986, à produire la fameuse A-112, qui ne restera badgée Autobianchi qu’en Italie et en France.

1992: Le site de production historique de la marque, à Désio en Italie est fermé, marquant la fin définitive de l'emblème Autobianchi.

1997: Bianchi Velo intègre le groupe Cycleurope, le plus important fabricant de vélos au monde.

vendredi 3 juillet 2015

Opel

1858: Adam Opel, fils d'un ferronnier allemand de Rüsselsheim (ville près de Francfort, Hesse) a l'idée de fabriquer des machines à coudre, toute nouvelle invention du français Barthélemy Thimonnier.
Opel_1862__logo_.svg.png

1886: La diversification intervient avec la fabrication de bicyclettes. Un modèle anglais de vélocipède est d'abord produit, suivi un an plus tard du premier modèle de sécurité avec un cadre surbaissé.
opel_plaque.jpg

1895: Adam Opel meurt des suites de la fièvre typhoïde. Sa femme et ses 5 fils poursuivent son entreprise.

1899: Le nouveau créneau devient l'automobile. Opel achète la licence de production et l'usine à Friedrich Lutzman, maître serrurier de la cour, et démarre la production d'automobiles avec la Opel Patent Motor Car, System Lutzmann.
opel_motorwagenfabrik_russelsheim_emblem_99.jpg

1901: Opel commence à produire des motocyclettes. Parallèlement, des améliorations sont apportées à la production d'automobiles : un contrat avec le pionnier de l'automobile française, Alexandre Darracq, scelle la première aventure internationale de la société.

1910: Ernest Louis, Grand Duc de Hesse, joue un rôle dans la conception de l’« Œil Opel » couronné de lauriers. C'est lui qui dessine l’emblème au cours d’une réunion avec le directeur d’Opel, Wilhelm von Opel.
opelold2.jpg

1914: Avec une production annuelle de 3 335 véhicules, Opel devient le numéro un de l'automobile allemande.

1918: La famille Opel est anoblie et devient von Opel. Les armoiries sont jaune et noires avec 3 roues blanches.
Opel_Wappen.png

1928: De nouvelles méthodes de production sont introduites qui permettent de passer la production à 42 771 voitures par an.

1929: Au cœur de la Grande Dépression, les frères Opel décident de céder 80 % de leurs actions à General Motors. Un an plus tard, GM acquiert les 20 % restants.

1931: Opel produit cent mille automobiles. Opel sponsorise une équipe de coureurs cyclistes professionnels et permettent l'organisation du Tour d'Allemagne. Le maillot est jaune marqué de l’œil Opel en noir.
opel_maillot.jpg

1937: Opel vends son département cycle à NSU. Changement total de logo. Le nouveau logo montre un dirigeable volant à travers un cercle. Ce dirigeable est le Zeppelin rigide ZR3, construit en Allemagne et donné aux États-Unis par le gouvernement allemand au titre des réparations de guerre de la Première Guerre mondiale.
Opel_1937__logo_.svg.png

Pendant la guerre, la production est ralentie, et l'accent est mis sur la construction de camions, de tanks et de pièces d'avions. Mais les bombardements alliés endommagent fortement l'usine de Rüsselsheim, tandis que celle de Brandenbourg est démantelée par les Soviétiques.

1954: La firme repasse à nouveau la barre des 100 000 voitures par an
opel2.gif

1964: La symbolique du dirigeable s’essoufflant, le logo d'Opel est modifié en un éclair (blitz en allemand) traversant un cercle.
Opel_1964__logo_.svg.png

1970: Les couleurs jaune-noir sont prédominantes dans le logo.
Opel_1970__logo_.svg.png

1982: Une nouvelle usine ouvre à Saragosse en Espagne.

2002: Opel inaugure officiellement sa nouvelle usine de Rüsselsheim et rénove son image de marque. La charte graphique est modernisée. La marque met en avant un nouveau slogan : « Opel. Des idées fraîches pour de meilleures voitures ».
116px-OPEL_2002_logo.png

2009: La maison mère d'Opel, General Motors est en grande difficulté financière. Elle annonce son intention de se séparer progressivement d'Opel en vendant entre 50 et 75 % de son capital, mais ne vends pas.
Opel_2009__logo_.svg.png

2012: Un rapprochement entre Opel et Peugeot-Citroën échoue.

lundi 29 juin 2015

Welch, Rainier et autres constructeurs rachetés par General Motors avant 1916

1893: Harmon Von Vechten Becker et ses deux fils, James et Burton, fondent une fabrique de bicyclette à Clyde, Ohio. Les produits sortent sous le nom d'Elmore, petit village voisin.
1904: La société produit plusieurs voitures équipées d'un moteur 3 cylindre compétitif.
ELMORE-01.JPG
1908: Durant rachète la compagnie pour General Motors.

1901: Les frères A.R et Fred. Welch décident de construire des voitures qu'ils vendent dans leur magasin de bicyclettes Chelsea Manufacturing Company à Chelsea; Michigan.
1904: Welch crée une usine à Pontiac, Michigan. Changement de nom en : Welch Motor Car Co..
WELCH-02.JPG
1909: Welch veut produire une voiture moins haut de gamme. Pour cela, il fonde une usine à Detroit, Michigan.
1909: Durant rachète la compagnie pour General Motors.

1904: La Pontiac Springs and Wagon Works de Pontiac, Michigan commence à produire des camions rapides.
pontiacspringandwagonvig.jpg
1907: Ils décident de produire une voiture 2 cylindres refroidissement à eau. Ils n'en produiront que 40 avant de vendre usine et machines à Cartercar.

1905: Après avoir quitté le Jackson Automobile Company en raison d'un désaccord avec ses partenaires sur le choix de transmissions, Byron J. Carter forme la Cartercar Company à Jackson, puis Detroit.
1907: La société est transféré à Pontiac, après la fusion avec Pontiac . Le Cartercar reçoit un accueil chaleureux dans la presse, en grande partie en raison de l'entraînement par friction de la transmission.
Cartercar.png
1908: Byron J. Carter décède suite à un retour de manivelle donné pour faire démarrer sa voiture. Ce décès motivera Henry M. Leland (Cadillac) pour inventer le démarreur électrique.
1909: Durant rachète la compagnie pour General Motors.

1905: John T. Rainier fonde à Flushing , New York, la Rainier Motor Car Company une société spécialisée dans la fabrication de voitures grandes et luxueuses. La société a également été l'une des premières qui a jamais offert une garantie limitée d'un an sur "l'utilisation sans frais de réparation". Les châssis sont fabriqués par le Garford Motor Truck Company et la motorisation par Studebaker.
1907: Une nouvelle usine est érigée à Saginaw, Michigan pour internaliser les constructions sous-traitées jusque là.
Rainier_1912_logo.jpg

1909: Les fonds manquent et la société est rachetée par General Motors. GM réorganise une nouvelle société à Saginaw pour les fabrications Rainier , Welch et Welch-Detroit: elle prends le nom de Marquette Motor Company. L'emblème choisit pour ces voitures est un blason à fleur de lys.
Marquette-1.png

1908: E.L. Ewing commence la production de taxis avec une usine de 50 employés à Geneva, Ohio.
1910: Durant rachète Ewing Automobile Company pour General Motors et déplace la production à Flint, Michigan..

1910: Les choses changent en septembre lorsque Durant doit quitter General Motors en difficulté financière suite à sa politique agressive d'expansion.

1911: General Motors abandonne Rainier et Welch.

1912: General Motors abandonne Elmore et Marquette. Le nom sera réutilisé comme "compagnon" de Buick.

1915: General Motors abandonne Cartercar peu de temps avant que Durant revienne prendre le pouvoir à General Motors.

jeudi 28 mai 2015

Laurin & Klement

1895: Václav Klement, qui est libraire dans la ville de Mlada Boleslav en Bohème qui est à l'époque une partie de l'empire austro-hongrois, adore la bicyclette. Il a acheté une de la marque allemande Seidel & Naumann mais catastrophe, suite à un problème technique, quant il écrit au fabricant en tchèque, sa langue natale, il lui est répondu que l'on ne répondrait qu'à une lettre écrite en allemand. Dégouté, il s'associe avec un mécanicien tchèque Václav Laurin pour réparer, puis construire des bicyclettes dans leur ville. Ils nomment leur marque Slavia. Laurin et Klement choisissent un logo représentant les nations slaves par leur emblème : les feuilles de tilleul. La roue y a été ajoutée puisqu'elle symbolise la mobilité. Plus tard, ce sont leurs initiales que Laurin et Klément ajouteront au logo. Les couleurs rouge et blanche sont celles de la Bohème.
Slavia1.png

1899: Construction de la première moto

1902: Une moto Laurin & Klement gagne la course Paris-Vienne.

1905: Construction de la première automobile
laurin-klement.jpg

1912: Acquisition du constructeur de la ville de Liberec, en Bohème Reichenberger Automobil Fabrik fondé en 1907 par le baron Theodor von Liebig, Oskar von Klinger et Manfred Ginskey.
raf_logo.gif
Laurin & Klement devient le plus gros constructeur d'automobiles d'Autriche-Hongrie.

1925: La compagnie Laurin & Klement est rachetée par le fabricant d'armes tchécoslovaque Škoda pour devenir le département Škoda auto.

lundi 18 mai 2015

Scania

1890: Philip Wersén, entré par mariage dans une grande famille d’industriels de la ville de Södertälje, au sud de Stockholm, les Ekenberg, prend contact avec la société Surahammars Bruk et lui propose de fonder ensemble une usine de fabrication de wagons de chemins de fer. Surahammars Bruk ferronnerie centenaire, est alors le premier fournisseur suédois de roues et autres composants de matériel roulant. La dénomination sociale de la nouvelle entreprise est Vabis (Vagnfabriks-Aktiebolaget i Södertelge) (Compagnie de Carrosserie de Södertelge).

1898: Fabrication de la première voiture à moteur à combustion interne suédoise.
vabis.jpg

1900: Création de Maskinfabriks-Aktiebolaget Scania i Malmö (association de termes suédois et latins signifiant Compagnie de fabrication de machines Scania de Malmö) pour reprendre l'usine de vélocipèdes Humber,à Malmô, capitale de la Scanie au sud de la Suède.
La Scanie a pour emblème une tête de griffon, créature fantastique mi-aigle mi-lion.
La première marque de Scania remonte à 1901 et représente une manivelle de pédalier de vélo avec une tête de griffon en son centre.

scania1.jpg

1911: Construisant tous les deux des voitures automobiles, les deux compagnies fusionnent pour devenir AB Scania- Vabis.
scania_vabis.jpg

1919: Proche de la faillite, la société se spécialise dans la construction de camions.

1968: Scania-Vabis fusionne avec SAAB, constructeur d'automobiles et d'avions militaires, pour donner naissance à SAAB-SCANIA AB.
La manivelle de pédalier est remplacée par deux anneaux.
saab2.jpg

De 1969 à 1984, suite à un litige de marques, l’entreprise n’utilisa qu’un logo avec le nom de Scania comme marque. Scania-logo.gif

1995: Le groupe se divise en deux entités totalement distinctes, Scania AB et Saab Automobile AB.
La marque retrouve la manivelle de pédalier
scania.jpg

2000: Scania AB cède la totalité de Saab à General Motors.

2014: Volkswagen AG devient le propriétaire de Scania à 100%.

Voir: http://se.scania.com/Images/P11402FR%20Buses%20100%20years_tcm120-249173.pdf

lundi 4 mai 2015

NSU

Christian Schmidt et Heinrich Stoll fondèrent la firme Mechanische Werkstatt von Schmidt & Stoll pour fabriquer des machines à tricoter dans la ville de Riedlingen dans le Wurtemberg en 1873. En 1880, les associés se séparent et Christian Schmidt transfère l'usine à Neckarsulm, et la société devient la Neckarsulmer Strickmaschinen Union (machines à tricoter de Neckarsulm Union). La société produit également, très vite, des bicyclettes.
Le logo est une ramure de cerf , un des emblèmes du Wurtemberg. nsu_logo_1882.jpg A partir de 1886, la production de bicyclettes remplace complètement celle des machines à tricoter. Les premières voitures sortiront d'usine en 1905. NSU devient l'abréviation du nom de la ville: NeckarSUlm. nsu_1913.gif À partir de 1922, NSU se tourne vers l'Italie pour acquérir les licences nécessaires à la poursuite de ses activités industrielles ; les voitures avec Fiat, qui seront badgées Fiat-NSU, et les motos avec Lambretta. nsufiat1925-1966.jpg 1929: La firme connaît d'énormes difficultés financières et est contrainte de vendre à Fiat son département automobile, avec l'usine d'Heilbronn. NSU devient dès lors un fabricant de motocyclettes.
Les couleurs de la ville de Neckarsulm sont le noir et le bleu. On les retrouve sur le nouveau logo des motos NSU. nsu3.JPG
1937: Opel vends son département cycle à NSU
opel-nsu.png Les années 1950 sont les jours de gloire de NSU en ce qui concerne les motos. Un modèle, la série Quickly, une mobylette, s'est vendue à plus de un million d'unités, tandis que la marque a gagné pas moins de quatre titres de champion du monde au cours de la période de 1953-1955. En 1957 NSU se réintroduit dans le marché de la voiture avec la nouvelle NSU Prinz, une petite voiture avec un moteur de moto NSU Max doublé, un moteur à deux cylindres refroidi par air de 600 cc.
Le logo de NSU Prinz est un écu pour parti les ramures de cerf du Wurtemberg, et pour autre parti la croix au 3 anneaux de Neckarsulm. nsu14.jpg NSU négocie alors avec Fiat le rachat du nom NSU ce qui aura pour conséquence de transformer Fiat-NSU en Fiat Neckar. nsu_logo.jpg La marque est absorbée par Volkswagen qui l'unit à Auto-Union pour en faire Audi-NSU en 1969.

samedi 2 mai 2015

Wanderer

En 1883, Johann Baptist Winklhofer commence à commercialiser des grands-bis fabriqués par la société Rudge, en tant que représentant de commerce voyageur de la marque. C’est à cette période qu’il fait la connaissance de son futur associé, Richard Adolf Jaenicke. En 1885, ils s’associent pour monter un atelier de réparation de vélos dans la ville de Chemnitz (Saxe) :Chemnitzer-Velociped-Depot Winklhofer & Jaenicke. Un an plus tard, ils commencent à fabriquer leurs propres vélos et à les commercialiser sous la marque Wanderer (promeneur). Ils conservèrent ce nom pour leurs motos sorties en 1902, et à partir de 1907, leur voiturettes. En 1897, l'entreprise change de nom en Wanderer Fahrradwerke AG.
Le plus gros succès sera la Puppchen, soit la poupée, voiture produite entre 1917 et 1927. Intégrée au groupe Auto Union en 1932 avec D.K.W., Audi et Horch, la marque Wanderer constituait la gamme moyenne de ce constructeur. La production ne fut cependant pas reprise après 1945, ni en zone orientale, ni à l'Ouest.

Leur logo consistait en un W vert usiné
wanderer.JPG

Ce logo est aussi visible sur les vélos construits par Wanderer
logo-.wanderer1.jpg

De 1934 à 1943, Wanderer sponsorisa une équipe de cyclistes professionnels. Leur maillot était blanc et vert
maillot_wanderer_1938.jpg

Les couleurs blanche et verte sont donc emblématique de la marque. Ce sont aussi les couleurs de la Saxe. On connait un logo ovale à carreaux blancs et verts pour Wanderer,
wanderer1.jpg

même si on leur connait aussi deux W blancs sur fond rouge.
wanderer.gif