Emblèmes, le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - nom

Fil des billets

mardi 25 août 2015

Maxwell

1896: Edwin Ross Thomas de Buffalo, New York commence à vendre des kits de moteur à essence pour propulser d'ordinaires vélos.
erthomas.gif

1902: La ER Thomas Motor Company produit sa première voiture: un tonneau.
thomaf03.jpg

1904: Jonathan Dixon Maxwell, un ancien d'Oldsmobile s'associe avec Benjamin Briscoe pour créer le constructeur automobile Maxwell-Briscoe Company à Tarrytown, état de New York.
maxwe040.jpg

1908: Hugh Chalmers rachete les intérêts des ER Thomas Motor Company de la Thomas-Detroit, et la rebaptise la société Chalmers-Detroit.
chalmdet100.jpg

1909: Maxwell est le troisième plus grand fabricants d'automobiles au monde derrière Buick et Ford avec 9400 ventes.
maxwe101.jpg

1910: Benjamin Briscoe regroupe 11 constructeurs automobiles Maxwell, Stoddard-Dayton, Grabowsky Motor Vehicle Company, Briscoe Manufacturing, Courier Car Co, Columbia Automobile Company, Brush Motor Car Company, Alden Sampson Trucks, Gray Marine, and Providence Engineering Works, dans l'United States Motor Company.
U_S_Motor_Car_emblem.png

1911:Chalmers-Detroit devient Chalmers Motor Car Company
chalme24.jpg

1913: USCM est restructurée par Walter Flanders qui réorganise la compagnie sous le nom de Maxwell Motor Company, Inc.. et la fait venir à Detroit, état du Michigan.
maxwe140.jpg

1916: Maxwell choisit un logo dérivé de celui d'USMC.
maxwe160.jpg

1918: La ER Thomas Motor Company ferme définitivement.
1919: Le logo de Maxwell se modifie légèrement: dans l'écu les rayures blanches et rouges sont remplacées par des flèches.
maxwe191.jpg

1921: Après un passage chez Willys Overland, Walter P. Chrysler reprend la firme Maxwell Motor, qui est au bord de la faillite.
1922: Chrysler fusionne Chalmers Motor Car Company avec Maxwell.
1924: Il lance son premier modèle, la Chrysler Six. C'est le succès.
1925:W. Chrysler rachète les capitaux restants de la Maxwell Motor Corp. afin de créer la Chrysler Corporation.

lundi 24 août 2015

Chrysler

1908: Walter Percy Chrysler se prend de passion pour l'automobile. Il quitte son emploi dans les chemins de fer et accepte un poste chez Buick, pour la moitié de son salaire précédent, et gravit peu à peu les échelons.
1911: William Crapo Durant est évincé par les banquiers de la direction de General Motors qu'il a créé autour de Buick. William Chrysler le remplace.
1916: Grâce à Chevrolet, William C. Durant reprend le contrôle de General Motors.
1921: Après un passage chez Willys Overland, Walter P. Chrysler reprend la firme Maxwell Motor, qui est au bord de la faillite.
1922: Chrysler fusionne Chalmers Motor Car Company avec Maxwell.
1924: Il lance son premier modèle, la Chrysler Six. C'est le succès.
1925:W. Chrysler rachète les capitaux restants de la Maxwell Motor Corp. afin de créer la Chrysler Corporation.
L'emblème, repris d'un ancien de Maxwell, consiste en un cachet de cire sur un ruban, portant le nom de Chrysler. Il symbolise la qualité et l'intégrité des concepteurs de la voiture. Les foudres au-dessus et au-dessous du nom reprennent l'initiale de Fred Zeder, l'ingénieur en chef de Maxwell. chrysler1924.jpg
1926: Chrysler détient près de 3 800 concessions sur le territoire des États-Unis, avec un bénéfice gigantesque de 17 millions de dollars.
1928: Chrysler fonde la marque Plymouth pour l'entrée de gamme, la DeSoto pour le milieu de gamme et achète les sociétés Dodge Brothers et Fargo. Cette stratégie avait pour but d'offrir une gamme complète de véhicules à l'image de la production de General Motors.
De 1930 jusqu'à 1979, Chrysler possède 16% du marché automobile américain. C'est le troisième des Trois Grands (Big Three).
1931 :Mise en place de la marque Imperial en haut de gamme.
1937: La société lance une division pièces détachées nommée Mopar (Motor Parts), dont le nom reste associé à certains produits de la firme.
1950: La nouvelle ligne de berline Vailant démarre rapidement et gagne des parts de marché pendant plus d'une décennie.
1954: Le logo évolue en fonction des modèles. Le plus répandu utilise un lion avec un écu portant 3 couronnes. Il est censé représenté l’armoirie de la famille allemande Kreussler (transformé en anglais en Chrysler)
chrys560.jpg

1955: Virgil Exner modifie l'état d'esprit de Chrysler. Jusqu'alors c'étaient les ingénieurs qui dominaient la société. Il impose que les designers prennent le pouvoir. "Forward Look" (Regard vers l'Avant) est le nom du logo appliqué à tous les véhicules Chrysler Corporation. Il est composé de deux boomerang se chevauchant, ce qui suggère l'ère spatiale avec une fusée à 2 étages.
forwardlookchrysler.jpg

1960: Chrysler lança la construction du châssis monocorps et fut le premier des trois grands constructeurs automobiles (Chrysler, Ford et General Motors) à le proposer. Tous les produits Chrysler furent ainsi standardisés, à l'exception des modèles de la marque Imperial. Cette technique donnait une plus grande rigidité au châssis. Ce système devint rapidement un standard de l'industrie automobile.
1961: La marque DeSoto est arrêtée.
1962: Le logo se modifie. La société adopte le Pentastar, l'étoile à 5 branches. Le logo a été conçu par Robert Stanley, de la société de design Lippincott & Margulies. Il a été choisi entre 800 autres propositions pour permettre une reconnaissance immédiate dans tous les pays. La couleur choisie est le bleu.

chrys62.jpg

1966: Chrysler s'étend en Europe en achetant le groupe britannique Rootes Group et en rachetant à Fiat la marque française Simca, pour former Chrysler Europe. Cet achat s’avère être une importante erreur.
1978: Chrysler vends Chrysler Europe à PSA Peugeot Citroën et Chrysler Australie à Mitsubishi Motors.
1979: La berline Horizon commence juste à entrer sur le marché américain quand la seconde crise pétrolière frappe. Dans le désespoir, la Chrysler Corporation signe avec le gouvernement américain, pour 1 milliard de $, des garanties de prêt pour éviter la faillite.
1980: Les prêts sont remboursés et les nouveaux modèles, basés sur la plateforme de K-voiture, se vendent bien. Une coentreprise avec Mitsubishi, appelée de Diamond Star Motors, renforce la présence de la compagnie sur le marché des petites voitures.
1987: Chrysler achète American Motors Corporation à Renault. La division Jeep-Eagle fut immédiatement créée car le nom Jeep a toujours été très rentable et très populaire. Lee Iacocca, président de Chrysler, prend le contrôle de Lamborghini et commercialise en 1990 la Lamborghini Diablo.
1994: Chrysler cède Lamborghini au groupe indonésien MegaTech.
1998: Achat de Chrysler par l'allemand Daimler-Benz AG qui forme la société DaimlerChrysler.
L'ancien cachet revient dans une paire d'ailes.
chrysler-logo-3.jpg

2001: La marque Plymouth est arrêtée et la fermeture de 6 usines Chrysler avec licenciement de 26.000 employés est réalisée.
2004: Les voitures de compétition sont repris sous la marque SRT (Street & Racing Technology).
2007: Scellant l'échec de la fusion DaimlerChrysler, le fonds d'investissement américain Cerberus Capital Management rachète 80,1% de Chrysler pour 5,5 milliards d'euros.
cerberus.png

C'est le retour du pentastar. Trevor Creed apporte quelques modifications: les 5 pointes sont dessinées en relief et la teinte est désormais gris acier.
chrysler2007.png

2008: Entrée du groupe Fiat dans le capital de Chrysler, à hauteur de 35%.
2009: La division des véhicules utilitaires de Dodge devient indépendante sous le nom de Ram Trucks.
2011: Chrysler vends Green Eco Mobility (anciennement Global Electric Motorcars) à Polaris Industries inc.
2014: Fiat acquiert 41,46% des actions de Chrysler qu'il ne détenait pas encore pour 4,35 milliards de dollars. Le groupe Chrysler devient une filiale de l'italien Fiat pour former le groupe Fiat Chrysler Automobiles.
Le logo consiste en une paire d'ailes marquée du nom Chrysler.
chrysm99.jpg

vendredi 21 août 2015

Seddon Atkinson

1907: Atkinson & Co. est fondée à Preston, la ville du coton et capitale administrative du Lancashire, par deux des cinq frères Atkinson Edward et Henry avec l'aide de leur beau-frère George Hunt. Ils débutèrent par la réparation des wagons et locomotives à vapeur.
1916: La première Atkinson six tonnes à quatre roues locomotive à vapeur est produite avec grand succès.
1919: Robert et Herbert Seddon, fils d'un boucher de Salford achètent un char à banc Commer, pour l'utiliser au cours de la semaine pour le transport de marchandises et le week-end pour organiser des excursions. Initialement, il y avait un autre partenaire, un crémier du nom de Foster, ce qui fait que l'entreprise se nommait Foster & Seddon.
1932: Edward Atkinson meurt. La vapeur est en crise.
1933: L'entreprise Atkinson Lorries Ltd. est acquise par un garagiste de Londres G Allen, dont le père avait commencé au Nightingale Garage. Allen débute la production de camions.
Atkinson_1884.jpg

1937: Robert Seddon repère une lacune dans le marché des véhicules commerciaux pour les camions à moteur diesel à faible tare et commence à construire son propre véhicule.
1948: Seddon Motors Ltd déménage à Oldham.
seddon.jpg

1953: Atkinson construit des bus.
Atkinson utilise un emblème alternatif sur ces camions: le badge Knight of the road.
atkinson1950s.gif

1970: Seddon Atkinson est formé après que Atkinson Vehicles Ltd fut racheté par Seddon Diesel Vehicles Ltd.
seddon-atkinson.JPG

1974: Repris par l'Américaine International Trucks Harvester.
1983: Le groupe est racheté par l'espagnol ENASA-Pegaso.
1990: ENASA est racheté par l'italien Fiat-IVECO.
seddonatkinson.gif

2009: Arrêt de la production de la marque.

mercredi 19 août 2015

Mobil

1859: Le premier forage pétrolier est effectué à Titusville (Pennsylvanie) par le « colonel » Edwin Drake. Cleveland (Ohio), la plus proche ville, devint rapidement la plaque tournante de l'industrie de raffinage.
1866: Vacuum Oil (huile du vide) est fondé par Matthew Ewing et Hiram Bond Everest, à Rochester dans l'état de New York pour exploiter un procédé de créer du kérosène par distillation sous vide.
1870: John D.Rockefeller crée la Standard Oil of Ohio. Le nom de standard est choisi pour indiquer la haute qualité uniforme des produits.
1872: Par une politique commerciale agressive sévèrement critiquée ensuite, la Standard Oil of Ohio absorba ou ruina la plupart de ses concurrents de Cleveland en moins de deux mois, puis s'imposa comme le seul opérateur pétrolier dans le Nord-Est des États-Unis.
Pour contourner les lois de l'état visant à limiter la taille des sociétés, Rockefeller et ses associés surent développer des stratégies de gestion innovantes leur permettant de conserver le contrôle d'une entreprise en pleine croissance : ils multiplièrent les filiales, qui étaient autant de faux-nez de la Standard Oil ; puis en 1882, ils regroupèrent ces sociétés dispersées à travers une douzaine d'états américains en un conseil d'administration unique : au terme d'une entente, les trente-sept actionnaires de ces sociétés avaient convenu de donner pouvoir « in trust » à un directoire de neuf syndics. Cette organisation, si efficace pour contourner les lois américaines, constituait le premier trust de l’histoire, et l'on sait si la formule fit école.
1879: Standard Oil achète Vacuum Oil.
1885: La Standard Oil of Ohio déménagea son siège social de Cleveland à New York, au 26 Broadway, dans un immeuble tout juste terminé. Dans le même temps, le directoire de la Standard Oil of Ohio confiait ses actifs à la Standard Oil Company of New Jersey (SOCNJ) pour profiter des lois plus laxistes de l'état de New Jersey en matière de concentration commerciale.
StandardOilIndana.gif

1890: Le Congrès vote la Loi anti-trust, source de toutes les lois anti-monopole américaines depuis. Cette loi interdisait tout contrat, organisation, accord, ou entente visant à gêner la concurrence.
1897: John Rockefeller prends sa retraite de président de la Standard Oil Company of New Jersey, la holding du groupe, mais demeure l'actionnaire majoritaire.
1899: Le nom de Mobil commence à être utilisé comme nom de marque.
1904: La gargouille (en anglais gargoyle) commence à être utilisé par Vacuum Oil pour promouvoir son premier lubrifiant à base de pétrole pour chariots tirés par des chevaux et des machines à vapeur.
vocogargoylesl.jpg

1911: Le gouvernement américain scinde les actifs de la Standard Oil condamnée pour violation de la loi anti-trust Sherman Act de 1890. Il les répartit dans 33 entreprises. Vacuum Oil redevient indépendante. La Standard Oil Company of New York (Socony) est créée. Pour ses activités commerciales, Socony choisit d'imprimer en capitale le nom de la marque en rouge sur un fond blanc.
Socony_Oil_Dispenser_-_Decal.jpg

1911: Une filiale de la Vacuum Oil Company de Cape Town, Afrique du Sud, dépose la marque avec le cheval volant Pegasus.
Pegasus-registration.jpg

1920: L'essor fulgurant du marché automobile incite Vacuum à développer la marque Pegasus Motor spirit and Mobil oil avec comme logo un Pégase blanc.
pegasusmotorspirit.jpg

1931: Fusion entre la Socony et la Vacuum Oil qui crée la Socony-Vacuum Co. Pégase, cette fois en rouge, fait son apparition aux États-Unis comme emblème du nouveau groupe Socony-Vacuum et de sa marque vedette Mobiloil.
mobiloil_logo.jpg

1955: La Socony-Vacuum est renommée Socony Mobil Oil Company 1955: Pour simplifier son organisation, Mobil devient l'emblème et le nom commercial utilisés par la nouvelle Mobil Oil Corporation au niveau mondial. Le logo accompagne ces changements... le nom Mobil trônant dorénavant au-dessus d'un Pégase dont le dessin a été singulièrement affiné.
250px-Mobil_logo_1960.png

1965: Le logo est simplifié par Tom Geismar de Chermayeff & Geismar de sorte que seul le nom de Mobil y figure. Du nouveau également au niveau des teintes.... Le `0' de Mobil devient rouge par opposition aux autres lettres qui, elles, demeurent bleues.
250px-Mobil_logo.svg.png

1976: La société devient Mobil Corporation.
1998: Mobil et Exxon trouvent un accord, et fusionnent dans ExxonMobil.
exxonmobil.png

mardi 11 août 2015

Magirus-Deutz

1864: Conrad Dietrich Magirus, commandant de la brigade de pompiers volontaires d'Ulm , crée une société pour la fabrication d'équipements contre l'incendie: Feuerwehr-Requisiten-Fabrik C. D. Magirus. La même année, l'ingénieur Nikolaus Otto s'associe avec le producteur d'huile Eugen Langen à Cologne pour créer l'usine de moteurs la plus ancienne au monde: NA Otto & Cie.
Le premier logo d'Otto est un écu à son nom.
otto.gif

1867: Otto produit un moteur atmosphérique à gaz, avec un cycle à très longue détente. C'est le prototype du futur moteur à quatre temps. Ils le vendent à près de cinq mille exemplaires. Son rendement est comparable à celui des meilleures machines à vapeur de l'époque.
1869: L'homme d'affaires de Hambourg Ludwig Août Roosen-Runge rejoint la société qui change de nom en Langen, Otto & Roosen et migre de Cologne à Deutz, sur l'autre rive du Rhin.
1871: Création du fabricant de plaques d'acier perforées de Cologne-Kalk Maschinenbauanstalt Humboldt AG
1872: Otto s'associe avec Gottlieb Daimler et Wilhelm Maybach pour fonder la Gasmotoren Fabrik Deutz AG (Fabrique de moteurs à gaz de Deutz).
1882: Gottlieb Daimler quitte Deutz AG, suivi par Wilhelm Maybach, pour créer un atelier de recherche indépendant à Stuttgart avec le montant du capital de ses parts de Deutz AG. Il fonde la société Daimler Motoren Gesellschaft en 1890 qui deviendra Mercedes-Benz en 1926.
1892: Magirus crée une voiture à cheval portant une grande échelle de 25 mètres de hauteur. L'ingénieur Wilhelm Seck créée à Oberursel dans la Hesse, Motorenfabrik Oberursel une usine qui construit également des moteurs aéronautiques et des moteurs de camions.
oberusel.jpg

1896: Humboldt commence à construire des locomotives.
Humboldt_15_1898.jpg

1903: Premier véhicule à moteur de lutte contre le feu créé par Magirus.
1906: Deutz embauche Bugatti et lance une tentative de production de masse d'automobile. Peter Klöckner fonde à Duisburg la société de négoce Klöckner & Co
1910: Magirus débute la construction de camions et d'autobus.
MAGIRUS__-_1923.jpg

1921: Fusion de Deutz avec Motorenfabrik Oberursel. Le nom devient Motorenfabrik Deutz AG.
1923: Peter Klöckner fusionne tous ses avoirs dans la sidérurgie dans Klöckner -Werke AG
klockner.jpg

1927: Lancement du MTH, premier tracteur agricole de la société Deutz.
deutz27.jpg

1929: Le logo Magirus devient une lettre M stylisée avec trois pointes qui représentent la cathédrale d'Ulm.
magiru30.jpg

1930: Fusion de Motorenfabrik Deutz AG avec Maschinenbauanstalt Humboldt AG. Le nom de la société est désormais Humboldt-Deutz.
1936: Humboldt-Deutz et Magirus fusionnent. La situation financière de Magirus était mauvaise malgré la qualité de ses produits.
1938: Fusion de Humboldt-Deutz avec la Klöckner-Werke AG pour devenir Klöckner-Humboldt-Deutz AG.
klocnerd1940.jpg

1939: Isselburger Hütte AG prends le contrôle de KHD.
Deutz AG est l'un des plus grands conglomérats du Reich et couvre tous les secteurs de l'industrie des moteurs : automobiles, camions, trains, navires, avions, tracteurs.
Son emblème principal est le M avec les flèches
khd1930.jpg

1949: La marque pour les camions, les engin-pompe et les autobus devient Magirus-Deutz.
1953: Les tracteurs Deutz utilisent un logo en losange rouge.
deutz530.jpg

1959: Reprise du fabricant de wagons et tramways Vereinigte Westdeutsche Waggonfabriken AG (Westwaggon).
westwagon.jpg

1962: Achat de Maschinenfabrik AG Fahr à Gottmadingen , un fabricant de machines agricoles. Le département tracteur deviendra Deutz-Fahr
deutz-fahr-_logo.jpg

1968: Reprise de Ködel & Böhm GmbH (Kola) à Lauingen. Magirus-Deutz est le plus importants constructeur de véhicules utilitaires d'Allemagne.
1972: Reprise de WEDAG. Le nom de la compagnie devient KHD Humboldt Wedag.
KHD_Humboldt_Wedag.png

1974: Fiat V.I. rachète 75 % du constructeur d'utilitaires Magirus-Deutz au groupe KHD.
1975: Création d'IVECO (Industrials VEhicules COrporation) qui regroupe les marques Fiat V.I., OM, Lancia V.I., UNIC et Magirus-Deutz.
iveco.png

1980: Klöckner-Humboldt-Deutz vends à FIAT les 20 % des actions de Magirus-Deutz qu'ils possèdent encore.
1983: Magirus-Deutz AG devient IVECO Magirus AG.
Iveco_Magirus_Logo.png

1994:IVECO créé une filiale Iveco EuroFire, spécialisée dans la construction de véhicules de lutte contre l'incendie.
1997: KHD devient Deutz AG et se concentre sur la fabrication de moteurs. Le département tracteur est vendu à l'italien SAME Deutz-Fahr.
2013: Les produits de protection incendie de la société IVECO prennent de nouveau le nom de marque Magirus et un nouveau logo.
magirus-logo.jpg

samedi 1 août 2015

IVECO

1847: Felice Grondona crée la Grondona, Miani et Zambelli qui deviendra A. Grondona, Comi & C. société qui construit des wagons pour le chemin de fer Milan-Monza.
1890: L'entrepreneur et politicien Giovanni Silvestri crée Miani e Silvestri. La société contruit des tramways, locomotives et du matériel roulant.
1893: Robert Züst, un ingénieur suisse, rachete la Güller & Croff , une société spécialisée dans l'ingénierie mécanique des machines de précision fondée en Intra, une frazione de la commune de Verbania au bord du lac Majeur, fondée en 1854.
1899: Création de la F.I.A.T.
Grondona est repris par Miani e Silvestri pour former la Società Anonima Officine Meccaniche (AOM), entreprise spécialisée dans le matériel ferroviaire.
om.jpg

1903 : Premier véhicules industriel le Fiat 24HP.
Création de la Züst ing. Roberto - Fabbrica Italiana di Automobili par les 5 fils de Roberto Züst.
zust.gif

1906: Zust ouvre une filiale à Brescia qui est appelée Brixia-Züst (Brixia étant le nom latin de Brescia) qui se spécialise dans la production de voitures plus économiques.
1912: Brixia-Züst connait des difficultés et est absorbée par sa société mère, ZÜST SpA.
1918: La société OM (Officine Meccaniche Fabbrica Bresciana Automobili) est créée de la fusion des sociétés AOM et Züst.
OM1.jpg

1925: Fiat rachète le constructeur S.P.A. (Società Piemontese Automobili) à la Famille Ansaldi
1929: Création du consortium Fiat V.I. (Fiat Veicoli Industriali) comprenant Fiat (secteur véhicules utilitaires) qui contrôle S.P.A. et Ceirano (SCAT-Ceirano).
1933: OM (Officine Meccaniche) est repris par Fiat et les usines de Brescia et Suzzara sont intégrées dans Fiat V.I.. La fabrication de voitures OM-Züst est abandonnée. OM se consacre aux camions civils, châssis pour autocars et au matériel ferroviaire.
1935: Fiat rachète 100 % de Ceirano et en confie la direction à OM. Les fabrications Ceirano sont arrêtées mais assure la fabrication des camions S.P.A.
1946: Fondation de Astra (Anonima Sarda Trasformazione Recupero Automezzi) producteur de camions spéciaux de chantier/carrière et militaires par la famille Bertuzzi di Piacenza..
astra.jpg

1947: S.P.A. assure la fabrication de tous les véhicules lourds de Fiat dans l'usine de Stura.
1949: Fiat-Simca rachète le constructeur français UNIC.
1952: Création de DINA SA au Mexique pour la fabrication locale des modèles Fiat 682N et 682T.
1961: 1er accord de coopération avec le carrossier tunisien STIA pour des châssis d’autobus.
1967: 2e accord avec le tunisien STIA pour l’assemblage local de camions Fiat V.I.
1966: Fiat V.I. absorbe sa filiale UNIC SA.
1969: Fiat rachète Lancia et la division Lancia Veicoli Industriali est intégrée dans Fiat Veicoli Industriali et devient Lancia Veicoli Speciali.
1973: Alfa Romeo cède 43 % du capital de F.N.M (Fabrique Nationale Motor)., sa filiale camion brésilienne à Fiat V.I.
FNM.png

1974: Fiat V.I. rachète 75 % du constructeur allemand Magirus-Deutz au groupe KHD, qui deviendra Deutz AG.
1975: Création d'IVECO (Industrials VEhicules COrporation) qui regroupe les marques Fiat V.I., OM, Lancia V.I., UNIC et Magirus-Deutz.

iveco.png

1976: Alfa Romeo est racheté par Fiat et F.N.M. devient à 100 % Fiat V.I.
1986: Iveco Ford Truck Ltd. est incorporé à part égale avec Ford dans une coentreprise, qui prend le contrôle de la production et des ventes des principaux véhicules des gammes Iveco et Ford Cargo. Astra entre dans le Groupe Iveco.
1990: Le groupe prend 60 % du contrôle de l’entreprise espagnole ENASA, propriétaire du constructeur de véhicules industriels Pegaso.
1991: La société anglaise Seddon Atkinson est rachetée ainsi que son héritage de véhicules spéciaux destinés aux industries de ramassage des ordures et de construction.
1992: Iveco prend le contrôle du premier constructeur de véhicule industriels en Australie pour former « Ital », appelé à l’origine International Trucks Australia, puis en 2001, Iveco Trucks Australia Limited
1995: Iveco signe un accord avec Yuejin Motor Corporation de Nanjing pour former la coentreprise Naveco, chargé de produire les véhicules utilitaires légers et les moteurs diesel.
naveco.png

1999 : Fusion entre Renault Bus et la division Iveco Bus, la compagnie est dénommée Irisbus, avec fusion des gammes des deux constructeurs. Le logo d'Irisbus est un dauphin pour évoquer la Méditerranée, point commun de l'Italie, l'Espagne et la France.
Irisbus.png

2003 : Iveco achète les parts d'Irisbus encore détenues par RVI.
2004: La marque Iveco Motors voit le jour. Elle devient la société-mère pour la production de moteurs.
iveco_motors.jpg

2005: Création de Fiat Powertrain Technologies (FPT) pour regrouper en une seule entité l'ensemble des centres de recherche et développement du groupe Fiat ainsi que les fabrications de moteurs avancés et des nouvelles technologies.
FPTlogo.png

2011: Formation de Fiat Industrial qui intègre CNH, Iveco et FPT Industrial.
Fiat_Industrial.png

2013: La marque Irisbus a disparu en faveur de Iveco Bus.
Iveco-Bus1.jpg

vendredi 31 juillet 2015

Abarth

1920: Klaus Abarth, un autrichien, se distingue dans la compétition moto dans les années 20 et 30, avant d'être contraint d'arrêter suite à un grave accident.
1934: Il s'installe en Italie et travaille pour la CIS Italia, qui deviendra Cisitalia quelques années plus tard.
1949: Karl Abarth, qui finira par prendre la nationalité italienne et changer son prénom en Carlo, fondera sa société à Bologne. La compagnie Abarth utilisera le signe astrologique de son fondateur (le scorpion) comme emblème. Les couleurs rouge et jaune représentent le monde de la course.
abarth1949.png

1971: La firme est rachetée par Fiat, et devient alors le département course du géant transalpin.
1990: L'appellation est abandonnée.
2007: Réapparition de la marque, qui désigne à nouveau les modèles Fiat sportifs.
abarth2007.png

mardi 28 juillet 2015

Maserati

1914: Societa Anonima Officine Alfieri Maserati est fondée à Bologne par Alfieri Maserati, avec l'aide de deux de ses frères : Ettore et Ernesto. La firme est un atelier spécialisé dans la préparation sportive de compétition qui engage des Isotta-Fraschini en compétition.
1926: Début de la production de voitures de route.
C'est un autre des sept frères Maserati, Mario qui dessina le logo de la firme. Il prit comme modèle le trident de la gigantesque statue de Neptune qui trône sur la grande place de Bologne.

neptune.jpg

Les couleurs du logo proviennent des couleurs des armoiries de Bologne: bleu et rouge.
maserati.jpg

1932: Décès d'Alfieri, mais ses frères continuent son ouvrage.
1937: Ils cèdent leurs parts à Adolfo Orsi, qui relocalise l'usine près de Modène, mais restent ingénieurs dans la maison.
1947: Premier modèle de tourisme. Les fondateurs quittent l'entreprise pour créer OSCA (Officine Specializzate Costruzione Automobili).
OSCA_badge.jpg

De nouveaux talents issus des rangs de Fiat, Alfa Romeo ou Ferrari viennent apporter leur expertise.
1957: Juan Manuel Fangio décroche le titre mondial avec la Maserati 250F.
1968: Maserati est racheté par Citroën.
1975: Un bel élan brisé par le choc pétrolier : Citroën dépose le bilan et est contraint de céder Maserati à Alejandro de Tomaso, un ancien pilote argentin. De Tomaso poursuit la politique d'extension de la gamme mais prépare dans le même temps la conversion de la marque vers des modèles plus abordables.
1981: Le lancement de la Maserati Biturbo concrétise cette évolution, qui ne va pas sans heurts : la médiocre fiabilité des premiers modèles pèsera sur la réputation de la marque.
1993: Fiat rachète Maserati.
1999: Fiat cède Maserati à Ferrari.

dimanche 26 juillet 2015

Alfa Romeo

1906: Alexandre Darracq s'associe à des investisseurs italiens pour fonder la Società Italiana Automobili Darracq, à Naples puis à Milan.
darracq_italie.jpg

1910: Les ventes se sont avérées insuffisantes. La société est placée en liquidation à la fin de l'année. Des investisseurs lombards reprennent la société, Ugo Stella participe à la transaction. À cette occasion la société change son nom pour A.L.F.A. (acronyme de "Anonima Lombarda Fabbrica Automobili"). Le nom choisi rappelle la première lettre de l'alphabet grec, voulant ainsi marquer le début d'une nouvelle aventure industrielle.
alfa_plate.jpg

Merosi le directeur technique, choisit le logo, il rappelle les liens de la marque A.L.F.A. avec la ville d'origine Milan : le blason blanc avec une croix rouge sont les armes de la ville de Milan. Le biscione (créature fantastique s’apparentant à un serpent) qui dévore un homme est quant à lui le symbole de la maison Visconti (qui régna sur le duché de Milan de 1277 à 1447). Autour des deux emblèmes sont présents les mots « ALFA » et « MILANO », séparés par deux nœuds en huit en l'honneur de la maison princière italienne.
alfa-badge-1910.jpg

1915: L'entrepreneur napolitain Nicola Romeo prend la direction de l'A.L.F.A. et développe les fabrications à vocation militaire (munitions, moteurs d'avion...).
1919: La firme reprend la production automobile.
1920: La société change de nom pour devenir Alfa Romeo.
alfa_romeo5.jpg

Dans les années 20, la marque s'illustre en compétition, notamment avec l'aide d'un certain pilote nommé Enzo Ferrari.
1923: Ugo Sivocci, un des pilotes de course d'Alfa Roméo, pour chasser le mauvais sort, avait peint sur la calandre de sa voiture un carré blanc orné d'un trèfle à quatre feuilles. Il donna à Alfa Romeo sa première victoire internationale. Comme pour confirmer les dons miraculeux de la feuille de trèfle, quelques mois plus tard, survint le tragique accident dans lequel Sivocci perdit la vie. Le 8 septembre 1923, sur le circuit de Monza, lors des essais du Grand Prix de l'Europe, il se tue sur une voiture dépourvue de la feuille de trèfle. Cette coïncidence suscita une émotion considérable parmi les pilotes, les mécaniciens et les techniciens.
Dès 1924, les voitures de course d'Alfa Romeo ont été décorées avec un trèfle vert à quatre feuilles et, en mémoire de Sivocci, le carré blanc a été remplacé par un triangle, signifiant l'absence.
alfa-romeo_four-leaf-clover.jpg

1928: Nicola Romeo quitte l'entreprise, alors en très mauvaise santé.
1932: Alfa Romeo est sauvée par le gouvernement: Mussolini en fait un emblème de l'Italie nouvelle, et la production se recentre sur les voitures sportives et haut de gamme.
1950: Alfa Romeo remporte le premier championnat de Formule 1, en 1950 avec Giuseppe Farina, puis décroche à nouveau le titre l'année suivante avec Fangio.
Mais les difficultés économiques resurgissent à la fin des années 70, et Alfa Romeo s'associe même un temps à Nissan.
1975: Le logo se simplifie.
alfaromeo.png

1986: Fiat la rachète. Le géant italien met alors en place une politique de plateformes communes qui permet de réduire les coûts, tout en essayant de conserver le style Alfa Romeo.

vendredi 24 juillet 2015

Ceirano

1888: Giovanni Batisto Ceirano, fils d'un horloger de Cuneo, crée la fabrique de bicyclette Welleyes à Turin. Il semble que cette appellation lui aurait été suggérée par le propriétaire du bâtiment dans lequel l'atelier a été créé, Giovanni Lancia, un gros commerçant de produits alimentaires.
welleyes.png

1898: Giovanni Batisto et son frère Matteo créent la Ceirano GB & C. pour construire un véhicule automobile. Ils embauchent comme apprentis le jeune Vicenzo Lancia.

1899: Le succès est tel qu'ils ne peuvent produire le véhicule. Ils vendent la société et le brevet à des aristocrates et des financiers turinois regroupés dans la Société Anonyme Fabbrica Italiana Automobili Torino.

1901: Les frères Ceirano partent fonder une nouvelle société Fratelli Ceirano.
Ceirano1901.jpg

1903: Matteo Ceirano quitte la société pour créer une nouvelle société Matteo Ceirano y C. vetture marca Itala.
itala.jpg

Giovanni Batisto transforme Fratelli Ceirano en Società Torinese Automobili Rapid (S.T.A.R.).
S.T.A.R.jpg

1905: Giovanni Ceirano, neveu de Giovanni Batisto et de Matteo, crée la Fabbrica Junior Torinese d'Automobili.
Fondation à Turin de la Societa Anonima Aquila ltaliana par le marquis Giulio Pallavicino di Priola et l'ingénieur Giulio Cesare Cappa ; ce dernier, qui passe ensuite chez Fiat et Itala et conçoit des automobiles dotées pour l'époque de solutions d'avant-garde : moteur "monobloc", soupapes en tête et pistons en aluminium.
AquilaItalianaLogo1906.jpg

1906: Giovanni Ceirano crée la Societa Ceirano Automobili Torino (SCAT).
scat2.png

Matteo Ceirano s'associe avec Michele Ansaldi pour créer la Societa Piemontese Automobili Ansaldi-Ceirano (SPA).
SPA1906.jpg

1907: Pallavicino se rend à Milan à bord de son automobile, pour rencontrer de nouveaux investisseurs, intéressés pour entrer au capital de la société. Il sera malheureusement victime d'un accident mortel sur un passage à niveau où la voiture sera happée par un train.

1908: La SPA fusionne avec la Fabbrica Ligure Automobili Genova (FLAG) et se renomme Societa Ligure Piemontese Automobili.

1912: Décès de Giovanni Batisto Ceirano.

1917: Giovanni Ceirano crée avec son fils Giovanni Ernesto Ceirano S.A. .
ceirano.jpg
Aquila est absorbée par S.P.A.

1920: La Societa Italiana Ferrotaie produit une voiture Aurea 400.
1921: La STAR est liquidée et absorbée par la SPA. 1922: La SIF se renomme Fabrica Anonima Torinese Automobili (FATA).
aurea1.png

1923: SCAT et Ceirano SA fusionnent en SCAT-Ceirano.
1926: FIAT absorbe SPA.
1929: FIAT absorbe SCAT-Ceirano. La marque ne produit plus que des véhicules industriels.
1932: Fin de l'utilisation de la marque SCAT-Ceirano.
1934: ITALA dépose le bilan. Giovanni et Giovanni Ernesto Ceirano achètent la FATA (marque Aurea) pour construire leurs camions.
1947: Fin de l'utilisation de la marque SPA.

jeudi 23 juillet 2015

Lancia

1898: Vincenzo Lancia a 17 ans et commence à travailler chez le constructeur automobile Ceirano.
1901: Giovanni Agnelli achete la société Ceirano pour former Fiat, Vincenzo Lancia devient pilote d'essais.
1906 : Vincenzo Lancia, Claudio Fogolin et Davide Aupicci fondent la Lancia & C. Fabbrica Automobili à Turin, Italie. La nouvelle société loue les ateliers d'un autre constructeur automobile turinois, Itala. La fabrication ne débute réellement qu'en 1908. Le nom de code du véhicule est Tipo 51 mais il fut plus connu sous le label Alpha, première lettre de l'alphabet grec, habitude qui perdurera longtemps chez Lancia. Elle sera vendue à 108 exemplaires. Les premières voitures seront des 4 cylindres assez luxueuses, et performantes. Cette recherche conjointe du raffinement et du rendement déterminera l'éthique de la marque, lui faisant adopter des techniques "non conformistes" : moteurs en V, structure auto porteuse, suspensions indépendantes... avec un impressionnant palmarès en rallyes.
Lancia1907.png

1910: Lancia n'étant pas en concurrence directe avec Fiat, Vincenzo Lancia continue comme pilote officiel de la marque.
1911:Vincenzo Lancia confie au comte Carlo Biscaretti Ruffie - un passionné de voiture - la tâche d'étudier une marque capable de faire reconnaître le nom "Lancia" à première vue. Le comte dessina cinq modèles, dans lesquels Vincenzo choisi celui avec le nom, le drapeau et le volant.
Primo_marchio_Lancia.jpg.
Lancia1911.png

1912 : Lancia présente son premier camion militaire, le 1Z.
1913: La Theta est vendue à 1 700 exemplaires.

1929: Le volant et le drapeau sont dans un écu.
Lancia1929.png

1931: Pour contourner les taxes de 150 % appliquées en France sur les importations étrangères de produits industriel, la société Lancia Automobiles pour la fabrication des automobiles italiennes en France est créée.
1936: L'Aprilla est vendue à 28 000 exemplaire.
1937: Vincenzo Lancia meurt d'une crise cardiaque.

1955: Suitre au décès d"Alberto Ascari, le département courses de Lancia est démantelé. Toutes les voitures sont cédées à Ferrari.
1956 : La gestion de la société devient très délicate pour Mme Lancia. Le groupe Italcementi, l'un des premiers fabricants de ciment au monde, rachète Lancia.
1957: Le logo s'épure au niveau du volant.
Lancia1957.png

1963: L'Apia est vendue à 110 000 exemplaires.
1969 : Intégration de Lancia dans le groupe Fiat.
1974: Le logo reprends son apparence ancienne mais avec seulement les couleurs bleu et blanche.
Lancia1974.png

1980: Lancia lance des modèles emblématiques comme la Stratos ou la Beta, puis la Delta, qui deviendra surtout célèbre pour ses versions Integrale et leurs succès en championnat du monde des rallyes WRC (six titres entre 1987 et 1992).
À partir des années 1990, Lancia voit ses parts de marché s'écorner et sa gamme se réduire. Fiat en fait alors la marque luxueuse du groupe, la sportivité devenant l'apanage exclusif d'Alfa Romeo.
1995: Lancia retrouve un peu de sa splendeur d'antan et se voit confier le destin de la division Autobianchi. L'Y10 est vendue à 1 100 000 exemplaires.

2007: Le logo perd son drapeau.
Lancia2007.png

2010: Le Groupe Fiat décide de faire disparaître la marque Chrysler du marché européen (sauf en Grande-Bretagne où c'est la marque Lancia qui disparait au profit de Chrysler) en "rebadgeant" les modèles américains Chrysler en Lancia.

mardi 14 juillet 2015

Kia

1944: Chul-Ho Kim crée une société pour fabriquer des composants pour bicyclettes: Kia. La première syllabe Ki signifie « se révéler au monde ». La seconde syllabe A est la première lettre du mot Asie. Donc, Kia signifie « l'Asie se révèle au monde ».

1952: Premier véhicule à deux roues le samcholli-ho.

1953: Le premier logo Kia a été conçu par le chevauchement d'une règle de construction triangulaire avec une roue dentée symbolisant l'industrie mécanique et un noyau benzénique symbolisant l'industrie chimique.
kia-1953.jpg

1961: Kia lance sa première motocyclette, la C-100 et trois mois plus tard le triporteur K-360.

1964: Un nouveau logo été créé pour commémorer les 20 ans de Kia. Il est basé sur les lettres de l'alphabet coréen qui forment le nom Kia: 기아.
kia-1964.jpg

1971: Kia se lance dans la fabrication d'automobiles sous la marque Asia Motors en assemblant la Fiat 124 sous licence pour le marché de la Corée du Sud.

1973: Kia réalise son premier moteur essence pour automobiles.

1974: Asia Motors devient Kia Motors Company et lance la première voiture de sa propre conception.

1986: Le logo change à nouveau. Le bras étendu du K majuscule symbolise un 'drapeau' en trois vagues, qui a la signification suivante:

  • premiere vague, Kia est une entreprise citoyenne responsable qui contribue au développement social basé sur la confiance et l'amitié ainsi que la coopération et la technologie.
  • deuxième, Kia est le fer de lance de l'avenir de l'industrie automobile tant dans la créativité et la diligence que dans la recherche et le développement.
  • troisième, Kia entre dans la compétition mondiale en tant que constructeur automobile avec un avenir brillant et prospère.

kia-1986.jpg

1994: Ce "brandmark" a été développé pour commémorer les 50 ans de Kia et le début véritable des exportations des modèles Sephia et Sportage développés indépendamment. La forme ovale douce et sophistiquée du logo représente la terre ou le marché mondial, montrant ainsi les opérations commerciales mondiales de Kia. A l'intérieur du logo, le mot «Kia» apparaît en caractères occidentaux, de la couleur rouge qui est associée avec le soleil et la passion, transmet le dynamisme et l'exaltation de l'esprit Kia.
kia-oval-logo-3.jpg

1997: Après une période faste qui lui permet une expansion rapide, Kia plonge dans une profonde crise qui touche tout le Sud-Est asiatique.



1998: Kia est déclarée en banqueroute et est rachetée par son principal concurrent, Hyundai Motor.

2006: Pour les véhicules produit sur le marché interne, un logo alternatif a été créé.
Kia-logo.jpg

mardi 7 juillet 2015

Vauxhall

1857: Alexander Wilson crée sa société Alex Wilson and Company pour construire des pompes et des moteurs marins à Vauxhall, un quartier de Londres.
alexwilson.png



1897: Devient Vauxhall Iron Works.
vauxhalliron.jpg

1903: La société construit sa première automobile, une cinq-chevaux monocylindre modèle piloté utilisant une barre, avec deux vitesses avant et pas de marche arrière.
vauxhall1917.png

1905: L'usine déménage à Luton dans le Bedfordshire à une cinquantaine de kilomètres de Londres.

1907: La partie automobile se nomme Vauxhall Motors. Une grande partie du succès de Vauxhall est attribuable à Laurence Pomeroy.
vauxhallluton.jpg

1919: Pomeroy déménage aux États-Unis.

1920: La société prends comme emblème un griffon tenant un fanion. Ce griffon provient des armoiries de Foulques de Bréauté, un chevalier normand qui reçu le Manoir de Luton pour les services rendus au roi Jean au XIIIe siècle. Par mariage, il a également obtenu les droits sur une zone près de Londres, au sud de la Tamise . La maison qu'il y construit, Hall de Foulques (Falk's hall), est devenu connu dans le temps comme Vauxhall.
vauxhall1920.jpg

1925: Vauxhall est rachetée par General Motors.

1930: Bedford Véhicles est créé pour fabriquer des véhicules commerciaux. L'usine se trouvant à Luton dans le Bedfordshire, les véhicule s'appelèrent Bedford. bedford3.jpg

1980: Les produits Vauxhall ont été en grande partie identiques à ceux de Opel , la filiale allemande de GM.

1983: Les couleurs blanche et rouge deviennent prégnants dans le logo.
Vauxhall_1983.png
Bedford suit le changement.
bedford1.jpg

1986: Bedford se réorganise en joint venture avec Isuzu. Le résultat est IBC Vehicles (Isuzu Bedford Company Ltd).
IBC_Vehicles.png

1989: Le logo de Vauxhall prends une forme ronde pour s'inscrire sur un disque.
Vauxhall1989.jpg

1998 GM rachete la part d'Isuzu dans IBC et renomme l'usine GMM Luton.

vendredi 3 juillet 2015

Opel

1858: Adam Opel, fils d'un ferronnier allemand de Rüsselsheim (ville près de Francfort, Hesse) a l'idée de fabriquer des machines à coudre, toute nouvelle invention du français Barthélemy Thimonnier.
Opel_1862__logo_.svg.png

1886: La diversification intervient avec la fabrication de bicyclettes. Un modèle anglais de vélocipède est d'abord produit, suivi un an plus tard du premier modèle de sécurité avec un cadre surbaissé.
opel_plaque.jpg

1895: Adam Opel meurt des suites de la fièvre typhoïde. Sa femme et ses 5 fils poursuivent son entreprise.

1899: Le nouveau créneau devient l'automobile. Opel achète la licence de production et l'usine à Friedrich Lutzman, maître serrurier de la cour, et démarre la production d'automobiles avec la Opel Patent Motor Car, System Lutzmann.
opel_motorwagenfabrik_russelsheim_emblem_99.jpg

1901: Opel commence à produire des motocyclettes. Parallèlement, des améliorations sont apportées à la production d'automobiles : un contrat avec le pionnier de l'automobile française, Alexandre Darracq, scelle la première aventure internationale de la société.

1910: Ernest Louis, Grand Duc de Hesse, joue un rôle dans la conception de l’« Œil Opel » couronné de lauriers. C'est lui qui dessine l’emblème au cours d’une réunion avec le directeur d’Opel, Wilhelm von Opel.
opelold2.jpg

1914: Avec une production annuelle de 3 335 véhicules, Opel devient le numéro un de l'automobile allemande.

1918: La famille Opel est anoblie et devient von Opel. Les armoiries sont jaune et noires avec 3 roues blanches.
Opel_Wappen.png

1928: De nouvelles méthodes de production sont introduites qui permettent de passer la production à 42 771 voitures par an.

1929: Au cœur de la Grande Dépression, les frères Opel décident de céder 80 % de leurs actions à General Motors. Un an plus tard, GM acquiert les 20 % restants.

1931: Opel produit cent mille automobiles. Opel sponsorise une équipe de coureurs cyclistes professionnels et permettent l'organisation du Tour d'Allemagne. Le maillot est jaune marqué de l’œil Opel en noir.
opel_maillot.jpg

1937: Opel vends son département cycle à NSU. Changement total de logo. Le nouveau logo montre un dirigeable volant à travers un cercle. Ce dirigeable est le Zeppelin rigide ZR3, construit en Allemagne et donné aux États-Unis par le gouvernement allemand au titre des réparations de guerre de la Première Guerre mondiale.
Opel_1937__logo_.svg.png

Pendant la guerre, la production est ralentie, et l'accent est mis sur la construction de camions, de tanks et de pièces d'avions. Mais les bombardements alliés endommagent fortement l'usine de Rüsselsheim, tandis que celle de Brandenbourg est démantelée par les Soviétiques.

1954: La firme repasse à nouveau la barre des 100 000 voitures par an
opel2.gif

1964: La symbolique du dirigeable s’essoufflant, le logo d'Opel est modifié en un éclair (blitz en allemand) traversant un cercle.
Opel_1964__logo_.svg.png

1970: Les couleurs jaune-noir sont prédominantes dans le logo.
Opel_1970__logo_.svg.png

1982: Une nouvelle usine ouvre à Saragosse en Espagne.

2002: Opel inaugure officiellement sa nouvelle usine de Rüsselsheim et rénove son image de marque. La charte graphique est modernisée. La marque met en avant un nouveau slogan : « Opel. Des idées fraîches pour de meilleures voitures ».
116px-OPEL_2002_logo.png

2009: La maison mère d'Opel, General Motors est en grande difficulté financière. Elle annonce son intention de se séparer progressivement d'Opel en vendant entre 50 et 75 % de son capital, mais ne vends pas.
Opel_2009__logo_.svg.png

2012: Un rapprochement entre Opel et Peugeot-Citroën échoue.

jeudi 2 juillet 2015

Les marques compagnons LaSalle et Viking

1923: Alfred Pritchard Sloan, président de General Motors met en place une structure de prix dans laquelle (du plus bas au plus haut prix), les marques Chevrolet, Oakland, Oldsmobile, Buick et Cadillac n'entrent pas en concurrence entre elles.

1925: Un comité spécial étudie la possibilité de combler les marchés existants entre les différentes divisions du groupe. Il existe ainsi un marché potentiel entre Chevrolet et Oakland et un autre entre Buick et Cadillac. La solution retenue pour attirer les clients est que les divisions fabriquent une gamme dérivée de leurs produits vendus moins chers.

1926: Oakland se voit adjoindre une marque compagnon, Pontiac.

1927: Lancement de LaSalle. Elle est destinée aux personnes qui recherchent une voiture de grande qualité, plus petite, plus maniable et moins chère qu’une Cadillac. La publicité met fortement l’accent sur la parenté avec Cadillac. Le choix de son nom n’a pas posé de problème. Celui de Cadillac ayant été choisi en hommage au français Antoine de Lamothe-Cadillac, le fondateur de Détroit en 1701, il semble logique que la nouvelle division adopte le nom d’un autre explorateur français : celui de René-Robert Cavelier de La Salle (1643-1687), qui prit possession de la Louisiane au nom du roi de France en 1682.
Le premier logo de la LaSalle a été un écu (Cadillac oblige) avec le nom
Lasalle3.png

1929 : Devant les premiers succès des nouvelles divisions, GM poursuit sa politique, Oldsmobile est secondé par Viking et Buick par Marquette. La structure est alors celle-ci:

  • Cadillac
  • LaSalle
  • Buick
  • Marquette
  • Viking
  • Oldsmobile
  • Oakland
  • Pontiac
  • Chevrolet

Viking est la seule qui soit plus chère que la marque d'origine. 4058 unités sont fabriquées.
vikinglogo.png

Le jeudi noir d’octobre 1929 aura raison de cette diversification.

1930: 2813 unités sont seulement vendues. La marque Viking disparaît.

1931: Disparition des marques Marquette et Oakland, cette dernière étant abandonnée au profit de la nouvelle Pontiac, aux résultats bien plus prometteurs que sa génitrice.

1933: C'est le creux de la crise économique ; 3381 LaSalle seulement sont fabriquées. Les stratèges du groupe décident d’arrêter la production de LaSalle à la fin de l’année. C’est sans compter sur le pouvoir de persuasion de Harley J. Earl, le chef de la section Art & Colour, qui a dessiné la carosserie de la voiture.
Les véritables armoiries de René Cavelier de La Salle: De sable au lévrier courant d’argent, surmonté d’une étoile à huit rais d’or, furent utilisées.
Lasalle1.png

1940: Les LaSalle 52 et Cadillac 62 sont identiques que ce soit à l’extérieur, à l’intérieur ou au niveau des performances. Pourtant, la LaSalle ne coûte que le prix d’une Buick. Cette politique n’a aucun sens pour la GM, la décision logique d'arrêter la marque LaSalle est prise.
Un logo plus simple avec les initiales LaS dans un cercle fut utilisé sur plusieurs voitures de la marque.
Lasalle2.png

lundi 29 juin 2015

Welch, Rainier et autres constructeurs rachetés par General Motors avant 1916

1893: Harmon Von Vechten Becker et ses deux fils, James et Burton, fondent une fabrique de bicyclette à Clyde, Ohio. Les produits sortent sous le nom d'Elmore, petit village voisin.
1904: La société produit plusieurs voitures équipées d'un moteur 3 cylindre compétitif.
ELMORE-01.JPG
1908: Durant rachète la compagnie pour General Motors.

1901: Les frères A.R et Fred. Welch décident de construire des voitures qu'ils vendent dans leur magasin de bicyclettes Chelsea Manufacturing Company à Chelsea; Michigan.
1904: Welch crée une usine à Pontiac, Michigan. Changement de nom en : Welch Motor Car Co..
WELCH-02.JPG
1909: Welch veut produire une voiture moins haut de gamme. Pour cela, il fonde une usine à Detroit, Michigan.
1909: Durant rachète la compagnie pour General Motors.

1904: La Pontiac Springs and Wagon Works de Pontiac, Michigan commence à produire des camions rapides.
pontiacspringandwagonvig.jpg
1907: Ils décident de produire une voiture 2 cylindres refroidissement à eau. Ils n'en produiront que 40 avant de vendre usine et machines à Cartercar.

1905: Après avoir quitté le Jackson Automobile Company en raison d'un désaccord avec ses partenaires sur le choix de transmissions, Byron J. Carter forme la Cartercar Company à Jackson, puis Detroit.
1907: La société est transféré à Pontiac, après la fusion avec Pontiac . Le Cartercar reçoit un accueil chaleureux dans la presse, en grande partie en raison de l'entraînement par friction de la transmission.
Cartercar.png
1908: Byron J. Carter décède suite à un retour de manivelle donné pour faire démarrer sa voiture. Ce décès motivera Henry M. Leland (Cadillac) pour inventer le démarreur électrique.
1909: Durant rachète la compagnie pour General Motors.

1905: John T. Rainier fonde à Flushing , New York, la Rainier Motor Car Company une société spécialisée dans la fabrication de voitures grandes et luxueuses. La société a également été l'une des premières qui a jamais offert une garantie limitée d'un an sur "l'utilisation sans frais de réparation". Les châssis sont fabriqués par le Garford Motor Truck Company et la motorisation par Studebaker.
1907: Une nouvelle usine est érigée à Saginaw, Michigan pour internaliser les constructions sous-traitées jusque là.
Rainier_1912_logo.jpg

1909: Les fonds manquent et la société est rachetée par General Motors. GM réorganise une nouvelle société à Saginaw pour les fabrications Rainier , Welch et Welch-Detroit: elle prends le nom de Marquette Motor Company. L'emblème choisit pour ces voitures est un blason à fleur de lys.
Marquette-1.png

1908: E.L. Ewing commence la production de taxis avec une usine de 50 employés à Geneva, Ohio.
1910: Durant rachète Ewing Automobile Company pour General Motors et déplace la production à Flint, Michigan..

1910: Les choses changent en septembre lorsque Durant doit quitter General Motors en difficulté financière suite à sa politique agressive d'expansion.

1911: General Motors abandonne Rainier et Welch.

1912: General Motors abandonne Elmore et Marquette. Le nom sera réutilisé comme "compagnon" de Buick.

1915: General Motors abandonne Cartercar peu de temps avant que Durant revienne prendre le pouvoir à General Motors.

dimanche 28 juin 2015

GMC

1901: Les frères Max et Morris Grabowski crée une entreprise appelée The Rapid Motor Vehicle Company, qui développe les tout premiers camions commerciaux jamais conçus. Ces camions utilisent des moteurs à un cylindre.
RAPID__USA_-01.JPG

1905: Albert North et Harry Hamilton de la Pontiac Spring & Wagon Works (PS & WW) , ancêtre de Cartercar, prennent le contrôle de Rapid.

1909: Rapid est rachetée par General Motors. Un autre fabricant indépendant, Reliance Motor Car Company, est également racheté par GM.
reliance.jpg

1910: General Motors achète Randolph Motor Car Co., fondé à 1908 à Chicago et déplace l'usine à Flint, Michigan.
randolph.png

1911: Rapid, Reliance et Randolph fusionnent.

1912: La marque General Motors Truck Company apparaît pour la première fois lors du salon automobile de New York (New York Auto Show).
1912gmc.jpg

1915: Yellow Cab Company une compagnie de taxis est fondée par John D. Hertz. Son siège social se situe dans le centre-ville de Chicago. Hertz fait le choix du jaune pour ses taxis suite à la lecture d'une étude de l'Université de Chicago, avançant que cette couleur serait la plus visible de loin. Une loi votée en 1967 imposera à tous les medallion taxis (nom donné aux taxis agréés) une carrosserie de couleur jaune.
Yellow_Cab.jpg

1916: Un véhicule GMC traverse les États-Unis d'est en ouest (de New York à Seattle) en 30 jours.

1920: Hertz fonde Yellow Coach Manufacturing Company pour construire des voitures et des autobus.

1923: Hertz élargi la notion de transport meilleur marché par l'acquisition d'une entreprise de location de voiture et l'a renomme Hertz Drive-Ur-Self Corporation (aujourd'hui simplement connue comme Hertz).

1925: GM prend une participation majoritaire dans Yellow Coach et Hertz ce qui entraîna la nomination de Hertz au conseil d'administration de GM.

1926: Un camion GMC de 2 tonnes est conduit de New York à San Francisco en 5 jours et 30 minutes.

1943: Après avoir acheté la totalité de Yellow Coach Manufacturing Company, GM la renomme GM Truck and Coach Division. Elle fabriquera des véhicules de transport en commun au Canada et aux États-Unis jusque dans les années 1980.
YC.PNG

Durant la Seconde Guerre mondiale, GMC Truck produit 600 000 véhicules pour les forces armées des États-Unis.
gmc4.jpg

1987: GM doit faire face à une forte concurrence, elle vend la division de construction d'autocars à la Transportation Manufacturing Corporation (Greyhound Corporation).

1996: Le nom GMC Truck est tronqué pour laisser place à la marque GMC.
gmc_badge.jpg

2008: Suite à la faillite de GM lors de la crise économique, c'est principalement grâce aux divisions Chevrolet et GMC que la compagnie a pu survivre.

jeudi 25 juin 2015

Oakland/Pontiac

1893: Edward M. Murphy ( ne pas confondre avec William H. Murphy un des créateurs de Cadillac) crée la Pontiac Buggy Company à Pontiac, comté d'Oakland, Michigan pour produire des chariots tirés par des chevaux.

1907: Devinant que les ventes d'automobiles surpasseront celles des voitures hippomobiles, Edward Murphy crée l'Oakland Motor Car Company en tant que filliale de sa Pontiac Buggy Company. Dessinée par Alanson P. Brush, un ancien ingénieur de Cadillac, la première Oakland dispose d'un moteur à deux cylindres de 20 ch qui tourne dans le sens antihoraire.
Oakland1.PNG

Janvier 1909: Murphy vend la moitié de la Oakland Motor Car Company à William Durant et à sa General Motors.

Eté 1909: Murphy meurt de façon inattendue et quelques mois plus tard General Motors achète le reste de Oakland.

1916: Chevrolet ouvre la première usine d'assemblage de la côte Ouest de l'industrie automobile à Oakland, ville homonyme située en Californie. Oakland signifie littéralement "terre de chênes". L'existence de deux lieux portant le même nom, l'un dans le Michigan et l'autre en Californie, a brouillé l'image de la marque.

1920: Le logo change. Le nom est toujours présent, mais sur un écu aux couleurs patriotiques bleu, blanc et rouge.
Oakland2.jpg

1926: La marque se voit adjoindre une marque compagnon, Pontiac, dans le cadre de la politique commerciale initiée par le président de la GM, Alfred P. Sloan. Le logo représente la tête de Pontiac, chef de guerre des indiens outaouais qui réussit à mobiliser toutes les tribus de la région des Grands Lacs contre les Britanniques en1763 et qui a donné son nom à la ville de Pontiac.
pontiac2.jpg

La tête d'indien fut aussi décliné sous la forme de sculpture en bouchon de radiateur.
pontiac22.jpg

1931: Contrairement aux attentes, le succès de la Pontiac est tel que ses ventes éclipsent totalement celle de sa maison mère Oakland. GM décide de supprimer la marque Oakland de son catalogue et de ne conserver que Pontiac. Le logo de Pontiac évolue et s'inscrit dans un écu.
Pontiac-Logo5.jpg

1956: Le logo devient une pointe de flèche rouge marquée d'une étoile blanche à 4 raies. Le logo est connu aussi sous le nom de "Dart" (flèche). pontiac.jpg

1967: Sortie du coupé sportif, la Firebird. Il s'opposa à la Ford Mustang dans le marché des "muscle cars". Il avait droit à son emblème particulier.
firebird.gif

2009: Disparition de la marque.

mardi 23 juin 2015

Cadillac

1890: Henry Martyn Leland s'associe avec Robert C. Faulconer et Charles H. Norton pour créer à Detroit (Michigan) une société de conception et de fabrication de machines spéciales (tours, rectifieuses, machines à riveter, à moudre le grain...): Leland, Faulconer & Norton . Leur emblème est une roue dentée.
lfn.jpg

1894: Norton quitte la société. L'entreprise se renomme Leland & Faulconer (L&F).

1899: Deux fabricants de chariots, William H. Murphy et Lemuel W. Bowen décident de se lancer dans la construction automobile et fondent la Detroit Automobile Company. Une douzaine seulement de voitures voient le jour en deux ans.

1901: Murphy et Bowen décident d'améliorer leur voiture et recrutent pour cela le jeune Henry Ford; la société est alors réorganisée et devient la Henry Ford Company. Mais au bout de trois semaines, Henry Ford démissionne, ses vues de l'automobile ne correspondant pas avec celles de Murphy. Dans le même temps, Ransom E. Olds, patron de Oldsmobile, vient demander l'aide de Leland pour améliorer la boîte de vitesses de sa voiture Curved Dash. Leland lui propose d'améliorer aussi son moteur mais Olds refuse.

1902: Murphy et Bowen décident alors de liquider la société et demandent à Henry M. Leland de procéder à l'inventaire de l'usine. Mais Leland les persuade de continuer et il leur propose de procéder à un réoutillage complet de leur usine pour construire une nouvelle voiture équipée du moteur de sa société que l'ingénieur Alanson P. Brush est en train d'améliorer. Les associés se réunissent pour définir les statuts de la nouvelle société et pour en choisir le nouveau nom. Dans l'enthousiasme des commémorations du bicentenaire de la fondation de la ville de Détroit, ils choisissent de baptiser leur firme Cadillac Automobile Company, du nom du fondateur de la ville, le français Antoine de Lamothe-Cadillac (1658-1730).

1903: La production de la Cadillac démarre; l'usine Cadillac se contente d'assembler les voitures, la firme L&F fournissant les moteurs, les boîtes de vitesses et les directions. Le logo est simplement le nom écrit en cursive.
Logo: Replica of 1902 Cadillac

1905: Les firmes L&F et Cadillac fusionnent pour former la Cadillac Motor Car Company. Les constructeurs décident d'orner leur voiture avec les armoiries d'Antoine de Lamothe-Cadillac.
cadillac1916.png

1908: William Crapo Durant, le fondateur de la General Motors, souhaite également acquérir un constructeur pour le marché au-dessus de celui de Buick ; il achète Cadillac pour 5,4 millions de dollars. Durant demande alors aux Leland de continuer de diriger Cadillac «exactement comme si la marque leur appartenait toujours».

1917: Henry et Wilfred Leland démissionnent et partent fonder la Lincoln Motor Company.

1947: Dans toutes les petites modifications que subit le logo dans le temps, on peut noter l'ajout d'ailes, triangle ou V.
cadillac_1947.jpg

1950: Cadillac parvient à dominer le marché des voitures de luxe de l'après guerre.

1953: Le logo change un peu au niveau de la couronne.
cadillac1953.png

1985: Fortement concurrencée sur son propre marché par les constructeurs de prestige allemands (Porsche) puis japonais, Cadillac traverse une passe difficile.

2000: Le logo évolue en simplifiant le blason: les merlettes et la couronne disparaissent.
Cadillac_2000.png

lundi 22 juin 2015

Oldsmobile

1897: Ransom Eli Olds fonde la Olds Motor Vehicle Company à Lansing au Michigan.
Le logo présente le nom sur un phylactère surmontant un cadre.
Oldsmobile_logo_1897.jpg

1901: Cette entreprise devint la première marque aux États Unis en termes de ventes avec son modèle Oldsmobile Curved Dash (tableau de bord courbé) avec 19 000 exemplaires vendus.

1905: Suite à de nombreuses divergences avec son associé Samuel Smith et le fils de celui ci Frédérick, Olds alla fonder la REO Motor Car Company qui fut active de 1905 à 1975.

1908: Rachat par General Motors à cause de difficultés financières.

1919: Le logo se simplifie. Le nom seul est utilisé.
Oldsmobile_1919.png

1940: Ce qui démarqua Oldsmobile des autres constructeurs fut ses fameuses transmissions automatiques "Automatic Safety Transmission" et "Hydramatic" qui furent les premières a être proposées au public.

Le logo présente un globe terrestre.
Olds_logo_1940.jpg

1948: Le logo sacrifie à la mode des armoiries (de même que Cadillac et Buick du même groupe).
olds_48.jpg

1949: La société innove avec son fameux moteur "Oldsmobile V8 Engine" également appelé "Rocket Engine" qui fut produit jusqu'au début des années 1990 avec quelques modifications.

1960: Le logo reprends la fusée qui devient l'emblème de la société.
Olds1960.jpg

Durant les années 1970, Oldsmobile put remonter au troisième rang des producteurs en Amérique du Nord derrière Chevrolet et Ford, particulièrement avec son Oldsmobile Cutlass qui fut la voiture la plus vendue en 1976 en Amérique du Nord.

1981: Le design du logo s'épure. La fusée n'est plus qu'un ensemble de traits dans son cadre.
oldsmobile-logo_1981.jpg

1990: La compagnie commença à connaître des difficultés dans les ventes et cette chute s'accentua par la suite car GM n'arrivait plus à trouver des innovations technologiques qui avaient profité à la marque auparavant. Oldsmobile se contenta de fabriquer des modèles Chevrolet et Pontiac rebadgés et rebaptisés et continua malheureusement à perdre son image de marque.

1996: Le logo change de forme: il s'inscrit désormais dans un ovale. Deux pointes rappellent la fusée de son ancien emblème.
Oldsmobile-Logo1996.jpg

2004: La situation est devenue irréversible au début des années 2000 et malgrès une tentative de rajeunissement de la marque (je sais le jeu de mot est trop facile), GM se concentra sur les divisions Buick et Pontiac. Le dernier modèle produit fut une Oldsmobile Alero. Ce fut la fin des activités d'Oldsmobile.

- page 2 de 3 -