Emblèmes, le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - signe astrologique

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 31 juillet 2015

Abarth

1920: Klaus Abarth, un autrichien, se distingue dans la compétition moto dans les années 20 et 30, avant d'être contraint d'arrêter suite à un grave accident.
1934: Il s'installe en Italie et travaille pour la CIS Italia, qui deviendra Cisitalia quelques années plus tard.
1949: Karl Abarth, qui finira par prendre la nationalité italienne et changer son prénom en Carlo, fondera sa société à Bologne. La compagnie Abarth utilisera le signe astrologique de son fondateur (le scorpion) comme emblème. Les couleurs rouge et jaune représentent le monde de la course.
abarth1949.png

1971: La firme est rachetée par Fiat, et devient alors le département course du géant transalpin.
1990: L'appellation est abandonnée.
2007: Réapparition de la marque, qui désigne à nouveau les modèles Fiat sportifs.
abarth2007.png

jeudi 14 mai 2015

Lamborghini

A la fin de la 2e guerre mondiale, Ferruccio Lamborghini ouvre un garage à Pieve di Cento, sa ville natale. Alors qu'il découvre d'énormes stocks de matériels militaires à l'abandon lors de son voyage de noces, il a l'idée de construire des tracteurs avec des pièces de récupération issues des surplus. Ses connaissances en mécanique et la forte demande d'une Italie dévastée par la guerre en pleine reconstruction lui permettent d'entrer rapidement dans l'industrie de construction de tracteurs. En 1948, Ferruccio Lamborghini fonde sa propre société, dénommée Trattori Lamborghini , et dès le milieu des années 1950, produit près de 1 000 tracteurs par an devenant ainsi l'un des principaux acteurs du marché.

lamborghini_trattori.jpg

Désormais fortuné, Ferruccio Lamborghini peut enfin s'adonner à sa passion pour les automobiles de prestige. En 1958, il fait notamment l'acquisition de plusieurs Ferrari 250 GT. Ferruccio Lamborghini considère que les Ferrari sont des automobiles performantes mais trop bruyantes et peu confortables, marquées par des intérieurs dépouillés, pour devenir des automobiles prospères. Mais le plus ennuyeux concernait l'embrayage ; Ferruccio Lamborghini devait constamment retourner à Maranello, ville où est installée Ferrari, pour remplacer l'embrayage défectueux de ses 250 GT. Frustré par la nature récurrente des problèmes, Ferruccio Lamborghini n'hésite pas à s'en plaindre auprès d'Enzo Ferrari même, allant jusqu'à lui donner des conseils sur la manière d'améliorer ses automobiles. Ferrari, furieux, lui aurait alors répondu : « Tu sais conduire un tracteur, mais tu ne sais pas conduire une Ferrari. » Ferruccio Lamborghini, conscient que personne ne serait capable de lui offrir la voiture parfaite, se décide alors de la concevoir lui-même.

Le 1er juillet 1963, il fonde l’Automobili Ferruccio Lamborghini à Sant’Agata dans la banlieue de Modène et installe ce qui constitue alors l'une des usines les plus modernes d'Europe. Il fait appel à des ingénieurs réputés (et transfuges de chez Ferrari).

Il adopte le taureau de combat comme logotype en référence à son signe astrologique, voire aussi à une éventuelle passion pour la corrida car il donne des noms issus de taureaux ou races de taureaux prestigieuses élevées en Espagne à la plupart de ses modèles successifs : Miura, nom d'un éleveur de taureau sévillan, Islero, taureau célèbre pour avoir tué le torero Manolete en 1947... Le premier logo est un taureau noir et blanc sur un fond rouge.
lamborghini2.jpg
En 1966, Ferruccio Lamborghini accède à la célébrité du jour au lendemain chez les constructeurs de prestige avec la Lamborghini Miura conçue par Bertone, un modèle révolutionnaire : moteur arrière V12 transversal, 350 cv, 290 km/h, la voiture la plus rapide du monde d'alors.

Ferruccio Lamborghini modifia son logo en taureau chargeant or sur fond noir, version plus sélect que le logo original
auto_lamborghini.png

mais surtout l'inverse du cheval cabré noir sur fond jaune du logo de Ferrari.
lam_vs_fer1.jpg

Malheureusement, la crise pétrolière de 1973 met l'entreprise en difficulté financière et Ferruccio Lamborghini vend ses parts de sociétés de tracteurs, de brûleurs et de voitures. Il prend définitivement sa retraite à Castiglione del Lago près de Pérouse où il se consacre à son vignoble. La marque sombre alors dans le chaos pour finir sous contrôle administratif en 1978.
En 1980, les frères Mimran, deux industriels français de l’agroalimentaire, reprennent l'entreprise en location-gérance et fondent la Nuova Automobili Ferruccio Automobili en janvier suivant.
En 1987, Lee Iacocca, président de Chrysler, prend le contrôle de Lamborghini et commercialise en 1990 la Lamborghini Diablo.
En 1992, Chrysler cède Lamborghini à la société indonésienne MegaTech.
En 1998, Volkswagen Audi Group rachète Lamborghini en profitant de la crise asiatique.
Désormais durablement profitable, Lamborghini emploie environ 850 salariés et produit moins de 3 000 voitures par an.