Emblèmes, le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 12 octobre 2015

Renault

1899 : Louis Renault construit sa première " voiturette " et fonde, avec ses deux frères, Marcel et Fernand, l'entreprise familiale Renault Frères à Billancourt.
1900: Pour promouvoir leur produit, Louis et Marcel utilisent leur passion commune : la course et remportent le Paris-Bordeaux. (L'année suivante, Marcel trouve la mort dans cette même épreuve.).
Le premier logo présente dans un médaillon, les initiales gravées et entrelacées des frères Renault.
rena1900.jpg

1906: Le symbole Renault change, c'est une voiture vue de face à l'intérieur d'un engrenage.
rena1906.jpg

1914-1918:Pendant la guerre, les voitures Renault s'illustrent glorieusement avec les Taxi de la Marne.
1919 : Renault, fort de sa popularité guerrière, change la voiture du logo pour un char d'assaut, représentatif de la force et du mouvement.
rena19019.jpg

1922 : L'Entreprise familiale devient la Société anonyme des Usines Renault.
Renault a un grand concurrent : Citroën, qui développe beaucoup la communication.
1923: Le nom Renault apparaît au centre du capot avant sur l'enjoliveur circulaire dissimulant l'avertisseur sonore..
rena19231.jpg

1925: La première usine Renault est installée sur l'Ile Séguin. La 4 CV est présentée avec le nouveau logo : le losange, qui sera assimilé à la marque (on dit " la marque au losange ").
rena1925.jpg

1945: L'état nationalise Renault et devient l'unique propriétaire de la Régie Nationale des Usines Renault . Le président Charles de Gaulle nomme Pierre Lefaucheux en tant que nouveau directeur général de la Régie Renault.
1946: Le terme Régie Nationale apparait sur le logo.
rena1946.jpg

1955 : Pierre Dreyfus devient le président directeur général de Renault (jusqu'en 1976).
1960 : Le losange de la marque est légèrement modifié : c'est une plaquette émaillée jaune, noir et blanc, avec le nom de l'entreprise au centre.
rena1960.jpg

1972: En quête de notoriété, Renault étudie son symbole et confie le projet à Yvaral, fils de Vasarely. La mention du nom de l'entreprise disparaît au profit d'un losange graphiquement épuré, devenu abstrait et plus perçu comme une œuvre d'art qu'un objet figuratif. Et finalement la popularité de la marque atteint plus de 90% (par rapport à 52% en 1970).
renau1972.jpg

1975: Fusion des activités sportives d'Alpine et de Gordini en Renault Sport sous la direction de Gérard Larrousse.
1978 à 1985: Renault sponsorise l'équipe cycliste Gitane de Bernard Hinault. Le maillot présente une succession de lignes jaune, noir et blanc. Dans la période, l'équipe gagne 6 Tours de France.
renault_elf.jpg

1983 : Alain Prost ajoute trois victoires au Palmarès de F1 de Renault. Lancement d'une nouvelle Renault aux Etats-Unis, " L'Alliance " nom symbolisant l'alliance entre la Régie et American Motors. Et pour mieux faire accepter la voiture par les américains, elle est construite dans les usines américaines de Kenoska.
1986: Le PDG Georges Besse est assassiné par le « Commando Pierre Overney » d'Action directe.
1987: Vente d'AMC à Chrysler.
1990: Renault devient une Société anonyme. Échec de la fusion avec le groupe Volvo.
1991 :Sept Grand Prix de F1 sont remportés par Williams-Renault.
1992: Style Marque modifie le logo, qui devient un losange en volume.
renau1992.gif

1994:Trois ans de suite Renault est champion du Monde en Formule1 avec Alain Prost, qui à cette occasion descend les Champs Elysées au volant de la Williams-Renault.
1996 : Privatisation de Renault.
1999: Alliance Renault-Nissan. Prise de contrôle de Dacia. La division bus fusionne avec la division bus d'Iveco pour donner naissance à Irisbus.
renault-nissan.jpg

2000: Création de Renault Samsung Motors.
2004: Éric de Berranger conçoit la nouvelle typographie RENAULT et redessine l'emblème 3D.
renault_2004.jpg

2005: Carlos Ghosn PDG.
2007: Le logo est retouché légèrement.
Renault_2007.png

2012: Achat de Lada.
2015: Changement du logo
renault2015.jpg

dimanche 2 août 2015

UNIC

1893: Georges Richard et son frère Maxime commençent par fabriquer des bicyclettes puis des chariots motorisés sous le nom de Cycles Georges Richard. La marque utilisée est un trèfle à quatre feuilles.
georges_richard.jpg

1896: Georges Richard expose une voiturette baptisée "Poney" mue par un moteur Benz de 3,5 Ch. Elle sera produite jusqu'en 1902 sous les carrosseries les plus variées, comme cela était de coutume à l'époque.
1898: Georges Richard se passionne pour les courses de voitures. Il participe à Marseille-Nice qu'il remporte dans la catégorie voiturette.
1900: Un jeune et brillant ingénieur fait son apparition dans la société: Henri Brasier.
1902: La société devient Richard-Brasier. Société des Anciens Etablissements Georges Richard.
rb_logo.gif

1903: Une nouvelle voiture de course de 14 Ch est présentée. Georges Richard prend le départ de la course Paris-Madrid. Marcel Renault y perdra la vie à la suite d'une sortie de route et Georges Richard sera gravement blessé quand sa voiture se retourne dans un fossé.
1904: Léon Théry, sur une Richard-Brasier gagne la Coupe Gordon Bennett en présence de l'empereur d'Allemagne Guillaume II.
Automobiles_Richard-Brasier.jpg

Henri Brasier en profite pour prendre de plus en plus le contrôle de la compagnie et profite de l'énorme popularité de cette victoire pour mettre un terme définitif à son association avec Georges Richard d'une manière peu élégante. Il fonda la Société des Automobiles Brasier en s'accaparant d'une bonne part de l'entreprise de Georges Richard dont entre autre l'emblème du trèfle à quatre feuilles.
brasier.jpg

De son côté, Georges Richard ne reste pas longtemps inactif. Durant sa convalescence, il reçoit la visite du Baron Henri de Rothschild qui est conscient de l'avenir de l'automobile. Il lui propose son soutien total pour la création d'une nouvelle société de construction d'automobiles qui prendra le nom de Société Anonyme des Automobiles Unic et qui se spécialisera dans la fabrication de modèles simples et robustes, ne dépassant pas 16 HP et composés d'organes interchangeables d'un modèle à l'autre, d'où le nom d'Unic pour pièces uniques.
unic1.jpg

1922: Unic introduit un camion de 3 tonnes du nom de M5C. Le destin de Georges Richard fut au rendez-vous le 8 juin lorsqu'il se rend à Rouen avec un prototype pour une escapade personnelle et professionnelle car il doit tester un original système de freinage sur les roues avant, qui se révèle efficace. Mais lors d'un arrêt sur le parcours, le bas côté cède sous le poids de la voiture qui se renverse. Georges Richard, souffrant d'une fracture du bassin, décèdera à la clinique alors qu'il devait être transféré à Paris. Un décès imputé à une maladresse du chirurgien qui ne voulait pas laisser partir un client de cette renommée. Geste malheureux. C'est son principal collaborateur, Georges Dubois qui lui succède à la tête de la société.

1926: Brasier réorganise l'entreprise et s'associe avec Camille Chaigneau pour former la nouvelle société automobile Chaigneau-Brasier.
Chaigneau-Brasier.jpg

1930: Les ventes d'automobiles de luxe étant en plein déclin, Chaigneau-Brasier disparait.

1930: La demande de véhicules utilitaire s'accroit fortement. Unic présente au salon de l'automobile son premier gros moteur diesel fabriqué en France.
1933: Unic est le premier constructeur français à présenter une gamme complète de véhicules industriels de 3 tonnes à 15 tonnes.
1938: Unic abandonne la fabrication des automobiles de tourisme pour se consacrer exclusivement aux véhicules industriels.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement français décide de regrouper les industriels du secteur automobile pour mieux répartir les matières premières contingentées car rares et sauver ce qui peut l'être encore. Les sociétés Camions Bernard, Delahaye, Laffly et Simca, feront partie du Groupement Français de l'Automobile (GFA) qui sera démantelé en 1951. Durant cette période, des liens étroits seront noués entre Unic, Simca et Delahaye.
1947: Le baron Henri de Rotschild décède. L'année suivante, Georges Dubois décède à son tour. C'est René Copin qui prend la direction de la société. En pleine crise financière et technologique, il fait appel à Henri Théodore Pigozzi, le patron de Simca qu'il avait bien connu au GPA, qui participe à une grosse augmentation de capital pour financer la construction de nouveaux ateliers et l'achat de machines outils.
unic2.gif

1952: Unic est racheté par Simca et constitue la branche poids lourds de la prochaine Simca Industries.
1956: Unic absorbe la filiale française des camions Saurer fabriqués à Suresnes.
1958 : Intégration dans Simca Industries.
unic-simca.JPG

1966 : Intégration dans Fiat V.I.
unic_logo.gif

1975 : Création d' Iveco
1984: Absorption complète dans Iveco. La marque UNIC disparait.

vendredi 24 juillet 2015

Ceirano

1888: Giovanni Batisto Ceirano, fils d'un horloger de Cuneo, crée la fabrique de bicyclette Welleyes à Turin. Il semble que cette appellation lui aurait été suggérée par le propriétaire du bâtiment dans lequel l'atelier a été créé, Giovanni Lancia, un gros commerçant de produits alimentaires.
welleyes.png

1898: Giovanni Batisto et son frère Matteo créent la Ceirano GB & C. pour construire un véhicule automobile. Ils embauchent comme apprentis le jeune Vicenzo Lancia.

1899: Le succès est tel qu'ils ne peuvent produire le véhicule. Ils vendent la société et le brevet à des aristocrates et des financiers turinois regroupés dans la Société Anonyme Fabbrica Italiana Automobili Torino.

1901: Les frères Ceirano partent fonder une nouvelle société Fratelli Ceirano.
Ceirano1901.jpg

1903: Matteo Ceirano quitte la société pour créer une nouvelle société Matteo Ceirano y C. vetture marca Itala.
itala.jpg

Giovanni Batisto transforme Fratelli Ceirano en Società Torinese Automobili Rapid (S.T.A.R.).
S.T.A.R.jpg

1905: Giovanni Ceirano, neveu de Giovanni Batisto et de Matteo, crée la Fabbrica Junior Torinese d'Automobili.
Fondation à Turin de la Societa Anonima Aquila ltaliana par le marquis Giulio Pallavicino di Priola et l'ingénieur Giulio Cesare Cappa ; ce dernier, qui passe ensuite chez Fiat et Itala et conçoit des automobiles dotées pour l'époque de solutions d'avant-garde : moteur "monobloc", soupapes en tête et pistons en aluminium.
AquilaItalianaLogo1906.jpg

1906: Giovanni Ceirano crée la Societa Ceirano Automobili Torino (SCAT).
scat2.png

Matteo Ceirano s'associe avec Michele Ansaldi pour créer la Societa Piemontese Automobili Ansaldi-Ceirano (SPA).
SPA1906.jpg

1907: Pallavicino se rend à Milan à bord de son automobile, pour rencontrer de nouveaux investisseurs, intéressés pour entrer au capital de la société. Il sera malheureusement victime d'un accident mortel sur un passage à niveau où la voiture sera happée par un train.

1908: La SPA fusionne avec la Fabbrica Ligure Automobili Genova (FLAG) et se renomme Societa Ligure Piemontese Automobili.

1912: Décès de Giovanni Batisto Ceirano.

1917: Giovanni Ceirano crée avec son fils Giovanni Ernesto Ceirano S.A. .
ceirano.jpg
Aquila est absorbée par S.P.A.

1920: La Societa Italiana Ferrotaie produit une voiture Aurea 400.
1921: La STAR est liquidée et absorbée par la SPA. 1922: La SIF se renomme Fabrica Anonima Torinese Automobili (FATA).
aurea1.png

1923: SCAT et Ceirano SA fusionnent en SCAT-Ceirano.
1926: FIAT absorbe SPA.
1929: FIAT absorbe SCAT-Ceirano. La marque ne produit plus que des véhicules industriels.
1932: Fin de l'utilisation de la marque SCAT-Ceirano.
1934: ITALA dépose le bilan. Giovanni et Giovanni Ernesto Ceirano achètent la FATA (marque Aurea) pour construire leurs camions.
1947: Fin de l'utilisation de la marque SPA.

samedi 20 juin 2015

Buick

1899: David Dunbar Buick, écossais de naissance, crée à Detroit (Michigan) la Buick Auto-Van & Power Company pour produire des moteurs marins et agricoles.

1903: La compagnie se renomme Buick Motor Company, et déménage à Flint (Michigan). Le logo représente l'Oncle Sam tirant un chariot sur le monde
buick_1904.jpg

1904: La compagnie en difficulté est reprise par James Whiting qui nomma William C. Durant à la tête de sa nouvelle acquisition. Buick est rapidement devenue le plus grand constructeur automobile américain. Le logo insiste simplement sur le nom et un motto: "The car of quality".
buick_logo1905.jpg

1908: Profitant de cette situation, Durant regroupe Buick, Oldsmobile, Cadillac et Oakland (Pontiac), appelant sa nouvelle société General Motors.

1913: Le logo décline le nom sur un carré bleu liseré de blanc.
Buick-1913.jpg

1918: La collaboration avec la McLaughlin Carriage Company of Oshawa (Ontario-Canada) s'achève par la reprise par GM de ce constructeur. McLaughlin fabriquera les Chevrolet et Buick pour le marché canadien. Le logo était le nom sur un losange bleu liseré de blanc.
McLaughlin_Logo.jpg

Au départ, les différents constructeurs composant General Motors étaient en concurrence les uns avec les autres, mais Durant mit fin à cela. Il voulait que chaque division de General Motors cible un type de clientèle, et dans ce nouveau schéma, Buick était proche du sommet de la gamme, seule Cadillac était plus prestigieuse. Aujourd'hui encore, Buick garde cette position. Le client Buick idéal vit confortablement, mais n'est pas assez aisé pour s'offrir une Cadillac ou n'en recherche pas l'ostentation tout en voulant quand même un véhicule dépassant la norme.

1929 : Création et début de production pour la marque Marquette. L'objectif est de produire un modèle moins cher que Buick, un peu comme Cadillac a fait avec LaSalle. L'emblème de Marquette était un écu écartelé rouge et bleu à la fleur de lys.
Marquette_car_logo_.gif

1930 : Malgré qu'une Marquette remporte la course Death Valley/Pikes Peak (1252km en 40h et 45mn), il est clair que la nouvelle marque est une erreur et un échec commercial. La production est stoppée après 35007 exemplaires tous millésimés 1930.

1937: Buick prends comme nouvel emblème le blason inspiré des armoiries d’une famille écossaise Buik (sans ‘c’) retrouvée dans l’ouvrage héraldique de Burke de 1851 (Burke’s peerage) que la compagnie se serait appropriée. Elles blasonnaient comme suit : De gueules à la bande échiquetée d’argent et d’azur accompagnée en chef d’une tête de ccerf arrachée et en pointe d’une croisette percée en rond, le tout d’or..
buick_1942.jpg

1950 :. Buick est troisième constructeur américain avec plus d'un demi-million de voitures vendues dans l'année

1959: L'emblème de Buick est composée de trois écus, patriotiquement en rouge, blanc et bleu, alignés sur une diagonale, le tout inscrit dans un cercle. Il représente les trois modèles qui constituaient la gamme cette année-là (Electra, LeSabre et Invicta).
buick-logo-1959.png

1975: Création d'une gamme subcompacte dénommée Skyhawk. L'emblème de la société devient le faucon.
buick_hawk.jpg

1980: Retour du logo aux trois boucliers.
buick-cars-logo-emblem.jpg

2002: Le logo perds ses couleurs et passe gris acier
BuickLogo.png