Emblèmes, le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - chariots hippomobiles

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 29 avril 2018

Vive les verts, Allez les bleus !

Cela fait longtemps que les hommes ont choisis de s'habiller de couleurs différentes pour se différencier lors de pratiques les rassemblant.

Le premier "maillot" que l'on connaisse est la tunique que portait les conducteurs de chars lors des courses se déroulant dans les cirques de Rome.

coursedechars.jpg

Ces conducteurs de chars les "auriges" appartenaient à quatre "factions" traditionnelles dont les couleurs représentaient, à l'origine, les saisons (bleu "veneta" : hiver, vert "praesina" : printemps, rouge "russata" : été, blanc "albata" : automne). Domitien (81-96 ap JC) en ajouta deux : la pourpre "purpurea" et la dorée "aurata", mais elles n'existèrent pas longtemps.

Déjà la victoire ou la défaite de tel ou tel cocher appartenant à telle ou telle faction, prenait des proportions de triomphe national ou de catastrophe publique.

A partir du IIIe siècle, les Verts absorbèrent les Blancs et les Rouges fusionnèrent avec les Bleus. Les Verts et les Bleus gardèrent la prééminence et dès lors, toute la population romaine, de l'Empereur au dernier des esclaves, se passionna pour l'une ou l'autre et paria sur ses couleurs. Dans l'Empire on fut pour les Verts (prasinianus) ou pour les Bleus (venetianus) mais ces groupes de «fautores» (on dirait aujourd'hui supporters) avaient aussi une certaine coloration politique.

Chaque couleur avait été adoptée par une classe sociale : le peuple était pour les Verts, le Sénat et l'aristocratie s'identifiaient plutôt aux Bleus. On vit les empereurs les plus « démocratiques », comme Néron, Domitien ou Commode soutenir les Verts, alors qu'un empereur plus traditionaliste, Vitellius, n'hésitait pas à faire exécuter les Verts coupables d'avoir conspué des Bleus.
vert.bmp
A Byzance, les factions des Verts et des Bleus ne sont pas seulement des sociétés de courses, ce sont de véritables partis jouissant d'une organisation politique et militaire, regroupant la population de la ville dans des milices armées, par lesquelles elles pouvaient influer sur les affaires publiques. Le cirque devint ainsi le seul endroit où le peuple put encore faire entendre sa voix à l'empereur. Justinien allait en faire l'amère expérience lors de la "sédition Nika".

Son épouse, Théodora, n'avait cessé depuis son avènement de soutenir les Bleus contre les Verts. Les premiers, assurés de l'impunité, commettaient les pires excès contre leurs rivaux qui s'organisèrent et rendirent bientôt coup pour coup. Un véritable climat de guerre civile s'installa à Constantinople. Une étincelle allait mettre le feu aux poudres.

Le 11 janvier 532, un dimanche, des courses de chars avaient lieu à l'Hippodrome. Justinien et Théodora avec toute leur Cour, y assistaient. Les supporters des Verts se mirent à insulter l'empereur qu'ils accusèrent de laisser les Bleus impunis, puis, en masse, ils quittèrent les gradins (suprême injure) et se répandirent dans la ville.

Justinien fit exécuter quelques meneurs appartenant aux deux partis. La colère populaire ne s'apaisa pas. Le 13 janvier à nouveau, au cours d'une réunion à l'Hippodrome, les hommes des deux factions réunis cette fois contre l'empereur, exigèrent de lui des mesures de clémence ; ne les obtenant pas, ils se ruèrent dans les rues au cri de "Nika" (Victoire) et se mirent à incendier les palais et à massacrer soldats et fonctionnaires.

Le 14 janvier, affolé, Justinien céda ; mais il était trop tard, la révolte devenait une révolution. Le 15, la basilique de Sainte-Sophie, le Sénat, le Palais impérial brûlèrent et durant trois jours l'incendie fit rage. Le 18, la ville était en flammes ; le peuple se réunit à nouveau dans l'Hippodrome et couronna un autre empereur, Hypatios, d'une famille jadis détrônée par Justinien et favorable aux Verts. L'empereur voulait s'enfuir par la mer ; Théodora seule fit montre de courage et conseilla de tenter une ultime résistance.

La Cour soudoya les chefs du parti bleu pour les détacher des Verts. Avec leur aide, les soldats du général Bélisaire cernèrent l'Hippodrome où ils massacrèrent les insurgés qui y étaient rassemblés. Le soir de cette tuerie,selon les sources, entre 30 000 et 80 000 rebelles jonchaient le sol sanglant du cirque. Quelques jours plus tard Justinien faisait exécuter le malheureux Hypatios.

Les courses de chars durèrent jusqu'à la prise de Constantinople par les Croisés en 1204.

http://remacle.org/bloodwolf/liege1/rcdj/Rcdj00.htm
http://antique.mrugala.net/Rome/Course%20de%20chars/Course%20de%20char.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Course_de_chars

vendredi 19 juin 2015

General Motors

1890: William Crapo Durant, petit fils du gouverneur du Michigan, crée une fabrique de chariots hippomobiles à Flint, Michigan avec son associé Josiah Dort: Durant-Dort Carriage Company.
durant-dort.jpg

1904: Recruté par le concurrent Buick, il augmente la production de 37 voitures en 1904 à 8 000 en 1907. C'était un commercial hors norme: on disait de lui qu'il était capable de vendre du sable à des Arabes.

1908: William C. Durant comprend vite le bénéfice de concevoir plusieurs modèles d'automobiles de marques différentes à partir d'une base unique. Il crée General Motors, fusionne avec Buick et rachète les marques Oldsmobile et Elmore.

1909: Rachat d' Oakland (future Pontiac), de Welch, de Rainier, de Cartercar et de Cadillac. Tentatiive de racheter Ford pour 9,5 millions de dollars, sans succès malgré un emprunt de 15 millions de dollars. En échange, les banquiers obtiennent de pouvoir nommer le PDG. Inquiets de voir Durant promettre de vendre un jour 300 000 voitures, ils l’évincent en 1910, l'année où dix-huit constructeurs font faillite, victime de mévente. Walter Chrysler est nommé à la direction.

1911: Arrêtt de Welch et Rainier.

1912: Création de General Motors Truck Company. Abandon de Elmore et Marquette

1915: Arrêt de Cartercar.

1916: Pendant les 6 années où il a été écarté de General Motors, William C. Durant n'est pas resté inactif: il a créé une nouvelle société appelée Chevrolet, capable de produire une voiture, la Chevrolet 490 (pour son prix, 490 dollars) qui concurrence la Ford T. Devenu un géant de l’automobile américaine, Chevrolet finance le gigantesque raid boursier sur General Motors. Après une bataille de mandats lors de l'assemblée générale des actionnaires, William C. Durant reprend le contrôle de General Motors, en apportant en échange ses actions Chevrolet, ce qui permet une fusion.

1918: GM lance la marque Frigidaire, qui fabrique à l'origine des réfrigérateurs, et plus tard, une gamme complète d'électroménagers et des climatiseurs pour voitures.

1920: La crise économique minant l'action GM, William C. Durant est évincé définitivement de la présidence. Pierre Samuel du Pont le remplace.

1921: Ford T prend 60 % du marché du neuf.

1922: Rachat de Samson Tractor, Scripps-Booth et Sheridan.

1923: Une dispute politique permet à l’industriel du roulement à billes, Alfred P. Sloan, de devenir président. Alfred Pritchard Sloan, Jr. va apporter la mise en place de changements de style chaque année d'où est issu le concept d'obsolescence programmée. Il a aussi mis en place une structure de prix dans laquelle (du plus bas au plus haut prix), les marques Chevrolet, Oakland, Oldsmobile, Buick et Cadillac n'entraient pas en concurrence entre elles et de façon à rendre "captif" un acheteur au sein de la famille des marques GM au fur et à mesure que son pouvoir d'achat augmentait ou que ses préférences changeaient avec l'âge.

1925: Un comité spécial étudie la possibilité de combler les marchés existants entre les différentes divisions du groupe. Il existe ainsi des marchés potentiels. La solution retenue pour attirer les clients est que les divisions fabriquent une gamme dérivée de leurs produits vendus moins chers. Achat de Vauxhall.

1929: GM est le plus grand fabricant automobile au monde. La structure de General Motors est alors celle-ci:

Le jeudi noir d’octobre 1929 aura raison de cette diversification.

1930: General Motors fait l'acquisition de la plus grande usine automobile d'Allemagne, celle d'Opel. Sous le régime hitlérien, la production se tourne vers le secteur militaire. Cette nouvelle orientation augmente les bénéfices engendrés par GM. Création de Bedford.

1931: Achat d'Holden. Arrêt d"Oakland, Marquette et de Viking.

1940: Arret de LaSalle.

1943: Rachat de McLaughlin.

1956: Alfred P. Sloan réussi à convaincre les pouvoirs publics de remplacer les tramways par des autobus (fabriqués par GM) et lança le programme autoroutier d'Eisenhower en 1956. "Ce qui est bon pour la General Motors est bon pour les Etats-Unis"

1970: Rachat de Beaumont, Envoy et Acadian.

1976: Rachat de Ranger.

1977: Goodwrench

1988: Rachat de Passport.

1989: GM acquiert 50 % de Saab Automobile AB. Geo

1993: Asüna

1999: GM acquiert l'autre tranche d'actions de Saab.

2000: La dette de GM est trop élevée par rapport à ses capitaux propres. Malgré la puissance mondiale qu'a atteint GM, c'est justement cette grandeur qui fut un véritable boulet lorsque ses centaines de milliers d'employé mis à la retraite réclamaient leurs dus pour les frais médicaux et autres clauses dans leur convention collective très généreuse. GM a tellement bien réussi a implanter sa philosophie de fidélité que même ses employés demeuraient toute leur vie au service de la compagnie et cela même de génération en génération.

2002: Création de Wuling et Faw Jiefang.

2004: Le groupe refuse d'augmenter ses capitaux propres, préférant supprimer 105 000 emplois. Oldsmobile est fermée.

2008: L'État américain prête d'urgence 17 milliards de dollars sous conditions.

2009: Faillite, la société est dissoute, ses actifs vendus à un "Nouveau GM" .

2010: GM vends Pontiac, Saturn, Hummer

2011: GM redevient leader mondial. Vente de Daewoo.

Malgrès sa puissance; le logo de General Motors se réduit à ses initiales dans un carré, fréquemment en blanc sur fond bleu.
general-motors-logo.jpg

La communication avec les clients passe par les marques (39 au total) dont se sert le constructeur.
gm_brands.png