A. Les armes parlantes sont celles qui se rapportent au nom de celui qui les porte

A1. Par l'initiale

DIGNE.BMPD pour Digne

A2.quand le nom est composée de 2 noms, les initiales des 2 mots

pierrefeu.bmp PF pour Pierre Feu

A3. Par une syllabe du nom, généralement la première

colmars.bmp COL pour Colmars

A4. Par le nom en entier

allauch.bmp ALLAUCH pour Allauch

A5. Par la première et dernière lettre du nom

la_ciotat.bmp CT pour La Ciotat

A6. Par une figure qui rappelle le nom

soleillas.bmp un soleil pour Soleillas

A7. Par une figure qui rappelle pour l'oreille et non pour l'esprit, la prononciation du nom.
Il s'agit d'un rébus.

cogolin.bmp un coq et du lin pour Cogolin

B. Les armes allusives qui se rapportent à un fait quelconque, tiré:

B1. de la situation du lieu

aups.bmp les Alpes pour Aups

B2. d'un événement remarquable ou d'une action illustre

tarascon.bmp la tarasque tuée par Sainte Marthe pour Tarascon

B3. de la possession d'un ou plusieurs seigneurs

barreme.bmp armes de la famille de Villeneuve pour Barrême

C. Les armes de caprice qui ont simplement la fantaisie pour origine et que l'on peut diviser en:

C1. Anciennes

nible.bmp une étoile pour Nible

C2, Nouvelles qui furent imposées en 1697 par les employés du sieur Vannier, chargé en Provence de l'enregistrement de toutes les armoiries.

DAUPHIN.BMP un éléphant et un pairle pour Dauphin

d'après Louis de Bresc dans Armorial des communes de Provence (1866).